Le premier album de DRAGUNOV a clairement retenu mes oreilles, ambiance glaciale, rythme rampant, dynamique très bien construite, utilisation intelligente des samples, le groupe bâtis autour de deux potes batteur impose une esthétique, une ambiance en lien avec la Russie comme Sébastien nous l'a expliqué à travers une interview disponible ci-dessous.

L'une des deux têtes pensante nous explique notamment que la Russie ce n'est pas seulement le communisme rouge mais c'est aussi une épopée spatiale et c'est justement ce qui aliment la créativité du duo. 

Metalnews : Pouvez-vous nous expliquer comment est né DRAGUNOV ? Qu’est-ce qui vous a mené à appeler ce groupe ainsi ? 

DRAGUNOV, c'est avant tout 2 potes batteurs de longue date qui voulaient monter un groupe pour se faire plaisir tout simplement. Ensuite c'est devenu plus sérieux ! Pour ce qui est du nom, c'est suite à un délire d’air-soft et une affinité pour l'univers russe que nous avons choisi Dragunov. 

Enregistrez-vous tous les 2 des pistes de batterie ou y a-t-il un poste de batteur attitré ? As-tu développé ton jeu de guitare pour l’occasion ou était-ce également une envie de longue date ? 

C'est bien Tristan le batteur attitré, cependant on discute beaucoup ensemble sur des idées de batterie. C'est comme quand il y a 2 guitaristes qui fouinent des riffs ensemble, et bien là pour une fois il y a 2 batteurs. 

J'ai déjà expérimenté la guitare dans divers petits groupes. Dans un premier temps c'était pour triper et apprendre l'instrument. Désormais avec DRAGUNOV c'est du sérieux ! 

Etait-il établi dès le départ que DRAGUNOV serait un duo ? 

Oui tout à fait, le groupe sans prise de tête. Vu que nous sommes que deux entités à réfléchir cela amenait une certaine facilité pour composer, répéter et délirer avec des idées de batteurs.  

Votre univers semble très proche de la Russie et de son histoire, qu’exprimez-vous à travers cette musique à l’ambiance bien froide ? 

On souhaitait surtout faire voyager les gens à travers un univers sombre, crasseux mais aussi spatial. Sachant que nous n'avons pas de chant, cela permettait de s'appuyer sur quelque-chose et créer ainsi une ambiance aux yeux des gens. 

La première piste de l’album semblent être les coordonnées de la Russie, c’est bien cela ? 

En Russie, ouais, dans la mer du Japon. Les coordonnées sont en rapport avec les samples du début du morceau à vous de chercher ce qui s’est passé par là-bas ;-) 

L’artwork très soigné vous montre en habit militaire sur un aéroport qui semble désert, est-ce simplement esthétique ou faut-il y voir un message plus géopolitique ? 

Il ne faut en aucun voir des messages géopolitiques, et on a rien à revendiquer par rapport à la Russie. Il faut plutôt voir une histoire, celle de 2 soldats qui partent à la découverte de l'espace. 

Concernant l'artwork, c'est une collaboration entre les photographes de Monsieur et Madame Shoes et moi même étant graphiste (sous le nom Hades Design ndlr.)

Pouvez-vous nous en dire plus sur la signification des morceaux ? 

Chaque morceau est en rapport avec la conquête spatiale et l’histoire aéronautique soviétique. 

Le premier morceau est lié à l’événement qui s’est passé là où les coordonnées vous amènent. Le deuxième titre, "Kosmonavt", est plutôt explicite. 

Le troisième, "Semïorka", est le nom d’un lanceur de missiles Russe. 

"Krasny Marsch" signifie la marche rouge en russe, toujours en lien avec le sample du morceau. 

"Belka y Sterlka" est le nom d’un couple de chien qui ont été envoyé dans l’espace. Et "24IV67" est la date d’un événement marquant de l’histoire Spatiale Soviétique, en lien toujours avec les samples présent dans ce morceau.   

Vous avez donné quelques dates en avril dernier, comment retranscrivez-vous cette musique à deux sur scène ? 

Tout d'abord nous portons nos masques à gaz ce qui donne clairement le ton, ensuite nous avons nos propres lumières rouges pour appuyer la connotation russe. Nous continuons à développer tout cela pour amener encore davantage le public dans notre univers. 

Quels sont vos projets de concert pour les prochains mois ? 

Nous avons une date au festival la Bergerie #2 le 26 Août à Mareuil-sur-Cher (41), mais nous bossons actuellement sur de nouvelles dates. 

Avez-vous déjà commencé à travailler sur la suite ? Comment travaillez-vous ? Est-ce un travail en répétition ou à distance ? 

On attaque tout juste de nouvelles compostions ! On travaille tout en répétition, dans le feeling de jams et ensuite on peaufine sur ce qui nous fait kiffer ! Mais le but c'est de bosser ensemble. On commence à être un peu plus exigent sur des détails qu'auparavant mais le but principal est toujours le même, se faire plaisir et envoyer du lourd. 

Votre musique tisse des liens avec beaucoup de styles différents pourtant il se dégage une unité et fluidité de ce premier album, avez-vous fait attention à cela en composant ces morceaux ? 

Nous sommes aller un peu partout lors de notre premier EP, on se cherchait d'une certaine manière, mais dans ce premier album on a vraiment essayer de créer un bloc cohérent, plus travaillé et plus aboutis. Nous avions vraiment cette volonté de créer une grande histoire avec des musiques qui se suivent d'un point A à un point Z. 

D’un simple plaisir entre potes, DRAGUNOV est donc devenu une entité plus sérieuse, avez-vous des objectifs en tête pour le groupe ? 

On veut clairement faire avancé le groupe, dans un premier temps nous allons continuer à trouver de nouvelles dates et faire vivre le groupe sur scène pour défendre cet album. On va aussi se pencher sur un clip, commencer à composer un nouvel album... 

Pour finir, peux-tu nous donner quelques news d’ABYSSE ? 

Haha ! Et bien Abysse est toujours en cours de composition pour un nouvel album (peut être une sortie l'année prochaine qui sait). Sinon concernant des dates, il va falloir attendre l'été 2018, car nous préférons nous concentrer sur la compostion. Et ça va être du bien lourd avec pas mal de surprises ! 

par Simony le 03/08/2017 à 22:41
   394

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Vomitile

Pure Eternal Hate

Falcun

Kingdom Come

The Hirvi

Old School Killspree

Abortion

All You Need Is Hate (2017-2018)

Hostia

Hostia

Motor City Mayhem

Shitfaced and Outta Luck

Injector

Stone Prevails

Human Cull

Revenant

Nervosa

Downfall of Mankind

Mx

A Circus Called Brazil

Panegyrist

Hierurgy

Unending Fury

Negative Peace

Infrared

Saviours

Kaya

Life Is Trivial

Monument

Hellhound

Imperium

Beyond the Stars

Zoebeast

Zoebeast

Trauma

As the World Dies

Conviction

youpimatin / 18/06/2018
Doom Metal

Bastard Grave [SWE] / Destroyed Bastards

Simony / 15/06/2018
Death Metal

Tour-Report VERDUN : Russia Tour 2018 !

Jus de cadavre / 13/06/2018
Tournée

Young Gods + Horskh + Wheelfall + Thot

RBD / 12/06/2018
Post Rock

Welcome To Inferno I

Jus de cadavre / 08/06/2018
Death Metal

Concerts à 7 jours

Exodus + Plebeian Grandstand + The Bronx

24/06 : Clisson, Clisson (44)

+ Exodus + Sublind

26/06 : Chez Paulette, Pagney-derrière-barrine (54)

Hell Gate + Je + Anozel

29/06 : Le Riveter, Nancy (54)

Fractal Universe + Soulfly

29/06 : La Souris Verte, Epinal (88)

Wintereve

30/06 : Mine Du Val De Fer, Neuves-maison ()

Venefixion + Lectern + Hexen Holocaust

30/06 : Le Riveter, Nancy (54)

Photo Stream

Derniers coms

Non mais c'est a ce demandé ce que foutaient les gars depuis 20 ans...Vie pépère et du jour au lendemain a 50/60 piges ils reviennent botter des cul !

Respect ! Dire que dans 10 ans aussi on aura des papys Death avec les Morbid Angel/CCorpse a 60 balais XD


RIP... En espérant que les deux dernières panthères resteront parmi nous un bon moment encore... Et une ride de plus, et une...


J'ai eu de la chance de voir Hellyeah l'an dernier. Aucune explication n'a été donnée, mais en 2017 il semblait encore en bonne forme.


Je suis en pleine période Pantera ( mais on s'en fout)
et aujourd'hui arrive cette bad news.
Le choc et la tristesse de lire ça et de penser qu'il fera avec un Jam avec son frère et non Anselmo ou Rex.





RIP Les frères Darrell :'(


La vache... le choc la... un bout de mon adolescence qui s'en va...


Demolition Hammer immense... rarement vu un concert de Thrash aussi intense. Immense.


Le show de Demolition Hammer sera diffusé live ici :

https://www.arte.tv/fr/videos/083415-001-A/hellfest-2018-avec-avenged-sevenfold-bullet-for-my-valentine-stone-sour/


Hâte de lire ton retour sur Demolition Hammer !


Un certain Iver est le remplaçant...


Aaaah, oui l'équipe est sur place et bien évidemment c'est le programme de demain vendredi et non d'aujourd'hui jeudi... œil de lynx Humungus... œil de lynx !


(...) s le contredire hein !


Bon ITW et surtout bon groupe.
Hâte d'entendre ça moi aussi sur album avec un "vrai" son. Même si celui des deux premières réalisations était plus que convenable en ce qui me concerne.
Perso, je ne trouve pas que CONVICTION soit aussi référencé à CATHEDRAL mais bon... Si l eMa(...)


Aujourd'hui ???
Vous êtes donc si impatient que ça les gars hé hé hé !


Je les ai vues il y a deux ans. Il y avait encore de la fraîcheur. Le style n'a pas fondamentalement changé à ce que je vois, ce thrash à l'allemande un peu kitsch.


Ah le blaireau que je suis... en effet 18€ c'était plus que donné. Merci de votre vigilance cher Humungus.
En tout cas, possible que j'y sois, affiche ultra alléchante. Et pour ceux qui veulent plus d'infos sur ce fest, rendez-vous en page agenda concerts.


Erratum cher Simony :
18 euros la place... Si seulement !
Le billet est à environ 35 euros. Ce qui est déjà peu au vu de la programmation.
J'en profite d'ailleurs pour mettre également en exergue SADISTIC INTENT et TOXIC HOLOCAUST présents eux aussi sur ce fest.


Perso j'avais plus entendu parlé du groupe depuis The Waiting Room de 2011, j'étais persuadé que le groupe avait splitté d'ailleurs. Content de voir que ce n'est pas le cas.


Excellent, merci pour le partage. Un groupe qui a su se créer sa propre identité. J'aime beaucoup ce dernier album


Je vais aller découvrir ça sans faute ! Du Doom trad ça cours pas les rues en France !