On continue sur notre lancée Death Metal post-Netherlands Deathfest en ce samedi soir à Rennes. L'asso rennaise Ankou Prod, nous donne en effet rendez-vous au Mondo Bizarro pour une soirée placée sous le signe du Metal de la Mort !

Il n'y a hélas pas grande foule quand j'arrive sur place, hé oui, le samedi par chez nous dès que le soleil pointe le bout de son nez, les gens en profite et sortent les barbecues... Ça sent donc les grillades dans toute l'Ille-et-Vilaine ce soir. Mais de mon coté les ribs de porc et autres saucisses attendront : je préfère me rendre au Mondo Bizarro ! 3 des groupes de ce soir me font grave de l'oeil et il me faut ma dose de Death Metal.

Je rate NOTHING BUT ECHOES, un groupe de Metal Progressif de Nantes que je ne connais pas. Mais je ne suis pas branché Prog du tout donc pas bien grave.

Je suis par contre tout devant pour voir les potes d'ORIGIN'HELL jouer ensuite... Non, que dis-je : je suis tout devant pour voir les potes d'ORIGIN'HELL péter des mâchoires. Ça correspond mieux à la réalité. Les 4 vitréens sont comme d'habitude en forme et motivés ce soir, ça "Thrash/Death" à l'ancienne bien comme il faut, comme toujours. Nous avons le droit à 4 ou 5 morceaux du cinquième album du groupe, qui devrait enregistrer tout ça sous peu. Mais l'impatience est trop grande et le quatuor nous les fait donc découvrir ce soir sur scène. Pas de grande évolution stylistique, si ce n'est des morceaux toujours plus "ambiancés" (et sombres) je trouve mais qui ne perdent pas en impact sur scène. Au contraire même ! Ça tabasse plus fort que les anciens et le tout semble aussi plus technique. Une reprise du Phobia de KREATOR (excellent choix) balancée sans prévenir en milieu de set et le Raining Blood de SLAYER en fin de concert viennent mettre une grosse ambiance dans la fosse, pas très compacte mais bien remuante. ORIGIN'HELL garde une fois de plus tout mon respect pour leur carrière et leur dévotion à un Thrash Death de tradition. Et je ne dis pas ça parce que ce sont des potes. Un groupe qui n'aura jamais la reconnaissance, pourtant méritée, de certains grands du style en France, mais un soldat de la scène qui n'aura jamais baissé les armes et qui continue de secouer l'underground bretons à chacun de ses concerts depuis bientôt 20 ans ! Respect pour la passion les gars et vivement le nouvel album !

Origin'Hell

Les bordelais d'IRON FLESH montent ensuite sur les planches. Formé en 2017 le groupe a déjà 3 sorties à son actif : 2 EP (2017 et 2018) et surtout leur premier album Forged Faith Bleeding qui vient tout juste de sortir chez Epictural Productions. Une frénésie de sorties, qui selon moi, démontre une certaines ambition chez le groupe de Bordeaux. Et oui, c'est du sérieux pour eux je pense. Ayant bien apprécié les deux EP j'étais pressé de les voir sur scène. Et bien je n'y vais pas par 4 chemins : c'était excellent et extrêmement carré et pro sur scène ! Ça en était même étrange de justesse pour tout vous dire. Pas de pain, des mecs très concernés et concentré sur scène. IRON FLESH joue la carte "Swedish Death Metal", comme c'est la "mode" depuis un certains temps, à 100%. Le son de guitare HM-2 est ici poussé à son paroxysme et pour un fan comme moi du style (et de ce son en particulier) c'est un régal ! A ce niveau c'est même une dévotion quasi religieuse pour le style mythique venu de Suède. Et à la fameuse pédale de guitare à l'origine de ce son (les t-shirt vendu au merch par le groupe - avec la fameuse HM-2 - vont en ce sens aussi !). Mais même si les influences du groupe sont difficiles à nier (DISMEMBER en tête), IRON FLESH garde une patte reconnaissable : beaucoup de mélodies et même des passages limites "atmosphériques" dans sa musique. Et ces moments "planants", qui en temps normal m'en touchent une sans faire bouger l'autre, je les ai trouvé ici très bien fait et très captivants ! Mais les bordelais n'oublient pas non plus de faire parler la poudre quand il le faut, et nous avons le droit à des passages "swedish poum-tchack-poum-tchack" mid-tempo délicieux (je suis sur que vous voyez ce que je veux dire) mais aussi à beaucoup de blast-beat bien virulents ! Et c'est là aussi une autre particularité du groupe, quand ça blast ça ne le fait pas à moitié. Bien plus que les pères suédois du genre. Et c'est là tout la force du combo selon moi : ils jouent un style de Death Metal old-school ultra balisé, mais il l'ont parfaitement digéré et le ressorte à leur sauce ! Et ça c'est très encourageant pour la suite, qu'on espère riche en concerts et en reconnaissance pour IRON FLESH ! Mais je pense qu'on peut compter sur eux, car nous n'avons pas à faire à des débutants de la scène, et que ce nouveau projet à l'air de beaucoup leur tenir à cœur. Un bien bon concert !

Il est temps pour la tête d'affiche AD PATRES de monter à son tour sur scène. On franchi un cap en terme de brutalité maintenant. Le groupe (de Bordeaux aussi) pratique un Death Metal assez traditionnel mais on flirte ici souvent avec le Brutal Death. Bon dieu que ça cogne ! La musique du groupe est à l'image du physique du batteur : solide, massive et sans trop de subtilité... D'ailleurs en parlant du batteur signalons que ce n'est pas n'importe qui derrière les futs : il s'agit d'Alsvid (SETH, ex-ENTHRONED). Je disais donc que ça cognait, le chant est bien grave et profond mais on reste dans les limites du Death Metal classique sans passer le cap du "pig squeal" Brutal Death. Au niveau des cordes ça chie des clous aussi et les gratteux sont à fond dans le truc, et tout sourire en plus de ça ! Satisfait d'envoyer le bousin, je crois, et heureux de défendre leur musique ultra efficace sur scène. C'est technique, mais comme doit l'être du Death Metal pour moi, au service des morceaux et non de l'égo des musiciens. Le public, bien que pas trop nombreux, porte le groupe au figuré comme au sens propre : le chanteur se fait "happer" à deux reprises par les plus chauds dans la fosse et se retrouve en slam sans rien avoir demandé. Les bordelais très motivés nous proposent ce soir des morceaux de leur petit dernier sorti en février (chroniqué en ces pages, ici.). Là encore, on sent clairement la passion pour un style mais aussi un vrai savoir faire. J'avoue que je ne m'attendais pas à un concert aussi brutal en tout cas, nous sommes pris à la gorge d'un bout à l'autre. Et comme souvent devant un tel concert, mené de la sorte, je me dis que la scène française rivalise aujourd'hui avec les ricains et autres grandes nations du Death mondiale. Mais, sans vouloir être défaitiste, j'ai l'impression que pour des français, aux moyens plus modestes (que des américains par exemple) et à l'aura moins marquante (que des polonais, entre autres...) la reconnaissance semble plus difficile à atteindre. Mais une chose est sure, ce n'est pas la méthode ni le savoir-faire qui sont à mettre en cause. AD PATRES nous l'a démontré ce soir. Solide ! 

A Bordeaux ils font du vin rouge comme personne, mais il font aussi du très bon Death Metal et 2 groupes du cru nous l'ont prouvé ce soir. 

Merci à Ankou Prod pour cette date !





par Jus de cadavre le 28/05/2019 à 08:13
   209

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Pestilent Death

Chapters of Depravity

Torch Runner

Endless Nothing

Noctambulist

Atmospheres of Desolation

Gods Forsaken

Smells of Death

Mass Destruction

Panic Button

Vigilance

Enter The Endless Abyss

Conjurer

Sigils

Pagan Altar

Judgement of the Dead

Coventrate

Roots of all Evil

Ember

Ember & Dust

Towering

Obscuring Manifestation

Calamity

Kairos

Deathspell Omega

The Furnaces Of Palingenesia

Pectora

Untaken

Warchest

Sentenced Since Conception

Sangue

Culś

Wormwitch

Heaven That Dwells Within

Wings Of Decay

Crossroads

Ares Kingdom

By the Light of Their Destruction

Tour Report - BARE TEETH Asie 2019

Simony / 23/06/2019
Punk Rock

Pitfest

Mold_Putrefaction / 08/06/2019
Crust

Warm-Up Hellfest

JTDP / 07/06/2019
Hellfest

Ad Patres / Iron Flesh / Origin'Hell - Live-report Rennes

Jus de cadavre / 28/05/2019
Death Metal

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Excellent ! Tout ça nous fait rêver et voyager avec vous. Merci !


Le morceau passe bien mais rien d'extraordinaire pas même en terme de old school. Video faite par un veteran de retour d'Iran d'après ce que je lis à la fin, le geste y est mais je doute de son intêret au vu de sa qualité que je trouve très passable.


Excellent !!! on y est totalement ! vivement la suite !


"On a le choix dans les saveurs proposées : 54 ou 58 degrés, l’un étant aussi dégueulasse que l’autre. Le premier shot goûte le pneu et râpe bien le gosier, le deuxième passe nettement mieux vu que le premier a annihilé ton sens du goût et cautérisé de ta langue jusqu’à ton estomac(...)


En effet, ça avait l'air ! Vu qu'un seul morceau en passant devant la Temple, mais ça ne faisait pas mine du tout !


Leur prestation au Hellfest fut d'une rare intensité.


En tout premier lieu, pardon de préciser que sur la photo choisie, on voit l'autre fou dangereux de Karl Logan qui pourtant ne fait plus partie du groupe. Si on veut le voir, c'est maintenant vers les archives de la police américaine qu'il faut se tourner...
En second lieu, Manowar est égal(...)


... et ce fut une des plus grandes prestations de ce Hellfest 2019. Personnellement je ne fus pas surpris car la dame exerce une musique d'un très très haut niveau, que ce soit émotionnellement ou techniquement parlant.
Par contre, je (ne) remercie (pas) tous les crevards et autres irrespec(...)


Surtout que officiellement c'est oas Entombed, c'est avec Hellid qui a reformé le groupe avec deux anciens époque Clandestine.


Un commentaire qui fait plaisir à lire, merci lolo pour ce retour.


Album acheté la semaine dernière à la suite de la lecture de cette chronique (+visionnage des deux deux clips disponibles, certes).
Je dois encore creuser mais les premières écoutes sont plus que prometteuses.

Un grand merci au chroniqueur, dont la plume m'a donné envie de m(...)


On a tous raison, sur le fil de coms, mais n'étant pas un fan absolu des albums d'Entombed depuis perpette (allez, Wolverine Blues reste le dernier indispensable à mon sens) disons que ce titre suscite de l'intérêt. Après, il est placé en opener, alors, de là à penser que c'est le meilleur t(...)


Bien, efficace, mais en effet pas très original...


J'y entends Grave époque Soulless vers 1'40, mais c'est vrai que le morceau est pas mal. De là a créer un intérêt pour l'album ?


Truc entendu 14 779 fois donc rien d'exceptionnel, mais ça envoi.


Idem, agréablement surpris...


Il est bien ce titre ! Etonné agréablement je suis.


autant pour moi, avec mozilla c'est nettement mieux


Moi j'ai pu voir Carcass.


Ca fonctionne pas pour tous leur livestream, j'ai pu mater ultra vomit, dropkick et kvelertak, mais là ça bugg pour pestilence ou carcass. En tous cas pour ultra vomit c'est géant, superbe concert