Angelcorpse est de retour pour nous châtier, soutenus dans cette tâche par les Parisiens d'Aosoth et de Hell Militia. Autant vous dire que cette soirée ne s'annonçait pas comme une répétition des JMJ, mais plutôt comme une ode au brutal, à la bestialité, à la violence sonore... Forcément, je me devais d'être témoin de cet étalage de sauvagerie...

Mais comment est-ce possible qu'une affiche pareil ne remplisse pas le Divan du Monde ? ok, c'est jeudi, ok on bosse le lendemain, ok y'a Pain en face... Bon, de toutes façons les absents ont toujours tort, tant pis pour eux... Pour ma part, je n'aurai manqué ce concert pour rien au monde...

Entrant dans la salle, un nuage de fumée et une ambiance froide m'accueille lorsque résonnent les premières scarifications guitaristiques de AOSOTH. La machine à fumée doit agoniser dans un coin, l'ingé lumière a appuyé sur les 2 seuls boutons à sa charge ce soir et les silhouettes des 4 guerriers d'AOSOTH se dressent face à moi dans une improbable purée bleue et blanche. Tout de noir vêtus, leurs armes en bandoulière, sans sommation, ils jettent à la gueule du maigre public à l'heure, l'un des meilleurs morceaux de la galaxie Metal : "An Arrow in Heart" qui se déverse sa langue d'azote dans la fosse. Les 3 musiciens, instrument aux genoux, headbanguent en rythme dans une prière diabolique incantatoire et MKM initie sa transe. On n'est pas à un concert, mais plutôt à une célébration, une cérémonie glaciale et brutale. L'auditoire s'étoffe peu à peu et assiste religieusement au sermon d'AOSOTH. Musicalement, on alterne les déchaînements de violence crue et les passages mystiques. Le jeu de lumières diaphanes alternant bleu pâle et orange maladif souligne à la perfection la messe qui est en train de se dire devant nous, chanceux pêcheurs... Pour l'envoi, MKM laissera à ses sbires le soin de conclure dans une dernière envolée brutale. Le set est fini, la scène se vide laissant l'auditoire dans un silence de mort... Une belle expérience, différente, à renouveler rapidement sous réserve qu'Aosoth, très discret scéniquement parlant, nous en redonne la possibilité !

Second méfait de la soirée, HELL MILITIA. J'accroche pas mal à leur Black / Death cradingue et le concert du Fall Of Summer m'avait laissé sur ma faim, parce que HELL MILITIA dans le sable sous 30° avec les familles qui se baignent à côté et un public souffrant des remontées acides des abus de 8.6 de la veille, si musicalement ils avaient largement fait le boulot, ce ne sont pas des conditions que j’appellerai optimales pour une messe en l'honneur du Grand Bouc ! La brume froide d'AOSOTH est dissipée, car les miliciens veulent que leur crasse se voit ! L'arrière plan s'anime dévoilant un backdrop vidéo aux couleurs du groupe et HELL MILITIA déboule pour venir en découdre avec un public plus garni et plus réactif... un autre concert, une autre ambiance... des odeurs de sueur montent dans la salle, HELL MILITIA se déchaîne pour réchauffer de sa moiteur putride et suffocante, les pauvres fous qui ont franchi ce soir la porte de l'enfer... Les meilleurs morceaux du groupe s'enchaînent avec entre autres Dies Irae, Black Arts of Crime, Fili Diaboli et surtout l'extraordinaire Jacob's Ladder, menés par un RSDX halluciné projetant dans la foule son regard malsain et illustrés par la trame vidéo en arrière plan qui nous projette des images sombres et glauques. Le groupe achève son set avec le classique Shoot, Knife du pas-trop-regretté GG Allin, avec BST de AOSOTH en guest. Si je voulais pinailler, je dirai qu'il aura toutefois manqué une pointe de folie pour que ce bon concert devienne excellent...

Point d'orgue de cette soirée, ANGELCORPSE, que j'avais vu en 1998 à Pratteln au X Mas festival en compagnie d'autres poètes comme Cannibal Corpse et Marduk... Vais-je reconnaître les bouchers après 18 ans d'absence ? Et surtout, seront-ils à la hauteur de la violence que nécessite l'exécution de leur musique ? Lorsque déboule le groupe, j'ai un doute. Pete a la bidoche du quadra et Gene Palubicki a perdu 30 bons kg... En outre, le groupe évolue désormais en powertrio et je me dis que sur les solis ça risque d'être compliqué de maintenir l'intensité sans le mur de guitares... Il aura fallu 5 ou 6 notes pour balayer ces doutes... ANGELCORPSE est venu et a tout arraché... Le groupe ne propose pourtant visuellement pas grand chose, Pete enchaîne les grimaces et Gene est courbé sur sa guitare, voilà, c'est tout pour le spectacle. Parce qu'ANGELCORPSE n'a besoin de rien d'autre. Les morceaux prennent toute leur ampleur sur scène et leur brutalité n'en est que multipliée. On ne parle pas ici de plages mélodiques ou des transitions ambiantes. Non ! ANGELCORPSE, c'est 3 mecs en colère qui viennent violer tes cages à miel. Alors pour que ça passe mieux, autant être un minimum consentant. Je résumerai ce groupe à brutalité et sauvagerie. Dans ce domaine, j'ai rarement vu plus efficace ! La bestialité ravit l'auditoire, notamment sur l'énormissime Phallelujah qui déclenche le plus gros mosh de la soirée ! On aura également droit aux autres classiques comme Wolflust et Christhammer. Alors certes le show fut bref, mais quelle intensité !

Un grand merci à Tangui pour l'accréditation !


par grinder92 le 09/11/2016 à 08:00
   504

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire


Jus de cadavre
membre enregistré
09/11/2016 à 13:23:56
Excellent le live report ! Putain que ça devait être bon comme soirée...

grinder92
membre enregistré
09/11/2016 à 15:59:13
Merci ! Oui c'était très bien...

J'ai été très impressionné par AOSOTH dont j'ai complètement adhéré à l'univers... L'image (light, fumée, comportement des musiciens) est en complète adéquation avec la musique, c'est vraiment du grand art ! Manque que quelques morceaux aussi percutants que "An Arrow In Heart" pour que ce soit parfait !

Et Angelcorpse... La définition de brutalité crue et sauvagerie primitive ! Phallelujaaaaaaaaaaahhhhh !

Ajouter un commentaire


Lee Aaron

Power, Soul, Rock N' Roll – Live in Germany

Aphrodite

Lust and War

Freternia

The Gathering

Urkraft

Our Treacherous Fathers

Monarque

Jusqu’à la Mort

Black Star Riders

Another State Of Grace

Sacral Night

Ancient Remains

Kryptos

Afterburner

Immortal Bird

Thrive On Neglect

Korn

The Nothing

Damim

A Fine Game Of Nil

Kobold

Masterpace

Warvictims

The Horse and Sparrow Theory

Dead Heat

Certain Death

Void King

Barren Dominion

The New Death Cult

The New Death Cult

Axxios

Beneath the Blood Red Sky

Reality Suite

Awaken

Beastmaker

Eye of the Storm

Slaughtbbath

Alchemical Warfare

Death Feast Open Air 2019

Mold_Putrefaction / 19/09/2019
Brutal Death Grind

Dopethrone + Wormsand

RBD / 12/09/2019
Doom

DISOWNING, Interview avec Butcher (chant)

youpimatin / 10/09/2019
Death Metal

Concerts à 7 jours

+ Electric Shock + Praying Mantis

21/09 : Jas'rod, Pennes Mirabeau (13)

Belenos + Griffon + Nydvind

21/09 : Salem, Le Haillan (33)

Darkenhöld + Bovary + Eternal Hunt

21/09 : Secret Place, St Jean De Védas (34)

Kadinja + Tranzat + Juggernautt

21/09 : Espace Le Goffic, Rennes (35)

Krassier + Frekkr + Conquerors

21/09 : Dropkick Bar, Reims (51)

Evil Invaders + Warkunt + Disgorged Foetus

21/09 : Maison Du Temps Libre, Rolampont (52)

Deficiency + Fractal Universe + Destinity

21/09 : ThÉÂtre De La MÉdiathÈque, Freyming (57)

Warfaith + Mortuary + Dust In Mind

21/09 : Salle Désiré Granet, Anould (88)

Flush!! + Xbreak Outx

26/09 : L'ambuscade, Lyon (69)

Elyose + Ancient Bards

26/09 : Le Gibus, Paris (75)

Mars Red Sky + Lysistrata + It It Anita

27/09 : La Nef, Angoulême (16)

Pictured + Evilness + Gengis

27/09 : Le Spot, Spézet (29)

A Very Sad Story + Cleaver

27/09 : Le Dropkick, Reims (51)

Vola + Arch Echo + Rendezvous Point

27/09 : Hard Rock Café, Lyon (69)

Misþyrming + Vortex Of End + Darvaza

27/09 : Le Gibus, Paris (75)

Bliss Of Flesh + MÖhrkvlth + Vosegus

28/09 : Espace Leo Ferre, Brest (29)

Alea Jacta Est + Stinky + Wank For Peace

28/09 : Le Rex, Toulouse (31)

Blood Ages + Pray Manticore + From Dusk To Dawn

28/09 : Ecole Des Filles, L'isle-bouzon (32)

Pictured + Evilness + Gengis

28/09 : La Fontaine De Brocéliande, Saint-péran (35)

Fange + Grist + Verdun

28/09 : Molodoï, Strasbourg (67)

Malkavian + Warband + Shut The Fuck Up

28/09 : Rock'n'eat, Lyon (69)

Temple Of Baal + Archgoat + Au Champ Des Morts

28/09 : Le Petit Bain, Paris (75)

Furies + Nemost + No Return

28/09 : Salle Claude Pouillet, Evry-gregy-sur-yerres (77)

Monarch! + Vouna

28/09 : L'hélice, Toulon (83)

Photo Stream

Derniers coms

@humungus : j'ai dû mal m'expliquer. Le type a été balancé du public par dessus la barrière et est retombé bien lourdement derrière quoi. Pas sur ses guiboles... et les gars de la secu l'ont relevé ensuite. ;)


Artwork horrible. En espérant qu'il sera un peu plus solide que le dernier.


1) Inutile de dire que ce report et une fois de plus hyper complet.
Cela devient vraiment lassant d'écrire ça à chaque fois mec...
2) "Pour manger, c’est soit des frites, soit une part de pizza"
QUOÛÛÛAH ?!?!
Pas de stands vegano-pakistanais sur ce genre de fest ? Imp(...)


1) JTDP + 1.
2) "Un spectateur un peu plus chaud que les autres passe par-dessus la barrière suite à un slam qui tourne mal et s'écrase juste devant la scène ! la volée qu'il a pris le mec !"
Donc si j'ai bien suivi, un spectateur passe par dessus les barrières (involontairement qu(...)


Bah vu qu'Exodus est plus en moins en stand-by tant que Holt n'en a pas fini avec Slayer, Altus a bien raison de réactiver Heathen. Perso c'est une excellente nouvelle, qui sera encore meilleure si je parviens à voir le groupe live.


Des piges Heathen, le mec est dans Exodus aujourd'hui je savais pas que ça tourné encore.


Et bien, une chronique de Freternia, si je m'attendais à ça! J'avais en effet totalement perdu de vu ce groupe, disparu des radars et visblement peu regretté. A l'époque (et cela ne nous rajeunit pas), j'avais été emballé par le côté épique du 1er album, mais j'avais trouvé le second part(...)


Bravo pour ce report exhaustif. Sur ce genre de festival je suis certain que je me calerais plutôt sur les têtes d'affiche, si j'y allais. Elles sont plus de ma génération (je confirme en passant que Decapitated a été un groupe majeur alors) et je trouve que les vieilles écoles étaient plus (...)


Cela a été corrigé, ce sera bien le 2 mai à Toulouse, un samedi.


"Pendant ce temps là le batteur de KORPSE fait un slam, et une nana vomit à côté de moi, parfait" xD !

Sinon excellent report Mold, comme d'habitude. Tu m'impressionne à tout voir / tout retenir comme ça ! Le gros kiff sur Waking tu m'as tué ;)


Excellent album ! Plus dynamique que le précédent tout en gardant cette lourdeur et cette hargne si caractéristiques du groupe !


merci beaucoup pour ce report, concis et précis...et merci de faire suivre l'actualité du brutol jusqu'à Roazhon...
Et enfin cimer pour Smat's...
ROM1 - KDS CREW


Hihi, je savais que c'était fait pour toi... :-D


Cette affiche... J'en rêvais... ... ...


@kairos +1 !


Cool report, comme d'hab' ! Et toujours intéressant de retracer l'historique musical d'une ville ;-)


Si Scott Wino ne peut plus se défoncer en paix, ou va le monde !


DEMONIAC, c'était génial. Surtout le second et troisième album. La suite avec DRAGONFORCE m'avait un peu dépité...


Bah c'est fou car je pensais justement à la future tournée européenne de THE OBSESSED très tôt ce matin et me demandais donc où en était ce brave Wino avec ces anciens soucis scandinaves.
Bah me voilà (malheureusement !) renseigné sur le sujet…
Salauds de norvégiens ! Depuis (...)


Bah ce qui est le plus dingue avec cette immondice qu'est DRAGONFORCE, c'est que ce groupe est né des cendres de DEMONIAC... Jamais compris ça quand on voit la merveille qu'était "Prepare for war".
Comme quoi, il faut de tout pour faire un monde...