Angelcorpse est de retour pour nous châtier, soutenus dans cette tâche par les Parisiens d'Aosoth et de Hell Militia. Autant vous dire que cette soirée ne s'annonçait pas comme une répétition des JMJ, mais plutôt comme une ode au brutal, à la bestialité, à la violence sonore... Forcément, je me devais d'être témoin de cet étalage de sauvagerie...

Mais comment est-ce possible qu'une affiche pareil ne remplisse pas le Divan du Monde ? ok, c'est jeudi, ok on bosse le lendemain, ok y'a Pain en face... Bon, de toutes façons les absents ont toujours tort, tant pis pour eux... Pour ma part, je n'aurai manqué ce concert pour rien au monde...

Entrant dans la salle, un nuage de fumée et une ambiance froide m'accueille lorsque résonnent les premières scarifications guitaristiques de AOSOTH. La machine à fumée doit agoniser dans un coin, l'ingé lumière a appuyé sur les 2 seuls boutons à sa charge ce soir et les silhouettes des 4 guerriers d'AOSOTH se dressent face à moi dans une improbable purée bleue et blanche. Tout de noir vêtus, leurs armes en bandoulière, sans sommation, ils jettent à la gueule du maigre public à l'heure, l'un des meilleurs morceaux de la galaxie Metal : "An Arrow in Heart" qui se déverse sa langue d'azote dans la fosse. Les 3 musiciens, instrument aux genoux, headbanguent en rythme dans une prière diabolique incantatoire et MKM initie sa transe. On n'est pas à un concert, mais plutôt à une célébration, une cérémonie glaciale et brutale. L'auditoire s'étoffe peu à peu et assiste religieusement au sermon d'AOSOTH. Musicalement, on alterne les déchaînements de violence crue et les passages mystiques. Le jeu de lumières diaphanes alternant bleu pâle et orange maladif souligne à la perfection la messe qui est en train de se dire devant nous, chanceux pêcheurs... Pour l'envoi, MKM laissera à ses sbires le soin de conclure dans une dernière envolée brutale. Le set est fini, la scène se vide laissant l'auditoire dans un silence de mort... Une belle expérience, différente, à renouveler rapidement sous réserve qu'Aosoth, très discret scéniquement parlant, nous en redonne la possibilité !

Second méfait de la soirée, HELL MILITIA. J'accroche pas mal à leur Black / Death cradingue et le concert du Fall Of Summer m'avait laissé sur ma faim, parce que HELL MILITIA dans le sable sous 30° avec les familles qui se baignent à côté et un public souffrant des remontées acides des abus de 8.6 de la veille, si musicalement ils avaient largement fait le boulot, ce ne sont pas des conditions que j’appellerai optimales pour une messe en l'honneur du Grand Bouc ! La brume froide d'AOSOTH est dissipée, car les miliciens veulent que leur crasse se voit ! L'arrière plan s'anime dévoilant un backdrop vidéo aux couleurs du groupe et HELL MILITIA déboule pour venir en découdre avec un public plus garni et plus réactif... un autre concert, une autre ambiance... des odeurs de sueur montent dans la salle, HELL MILITIA se déchaîne pour réchauffer de sa moiteur putride et suffocante, les pauvres fous qui ont franchi ce soir la porte de l'enfer... Les meilleurs morceaux du groupe s'enchaînent avec entre autres Dies Irae, Black Arts of Crime, Fili Diaboli et surtout l'extraordinaire Jacob's Ladder, menés par un RSDX halluciné projetant dans la foule son regard malsain et illustrés par la trame vidéo en arrière plan qui nous projette des images sombres et glauques. Le groupe achève son set avec le classique Shoot, Knife du pas-trop-regretté GG Allin, avec BST de AOSOTH en guest. Si je voulais pinailler, je dirai qu'il aura toutefois manqué une pointe de folie pour que ce bon concert devienne excellent...

Point d'orgue de cette soirée, ANGELCORPSE, que j'avais vu en 1998 à Pratteln au X Mas festival en compagnie d'autres poètes comme Cannibal Corpse et Marduk... Vais-je reconnaître les bouchers après 18 ans d'absence ? Et surtout, seront-ils à la hauteur de la violence que nécessite l'exécution de leur musique ? Lorsque déboule le groupe, j'ai un doute. Pete a la bidoche du quadra et Gene Palubicki a perdu 30 bons kg... En outre, le groupe évolue désormais en powertrio et je me dis que sur les solis ça risque d'être compliqué de maintenir l'intensité sans le mur de guitares... Il aura fallu 5 ou 6 notes pour balayer ces doutes... ANGELCORPSE est venu et a tout arraché... Le groupe ne propose pourtant visuellement pas grand chose, Pete enchaîne les grimaces et Gene est courbé sur sa guitare, voilà, c'est tout pour le spectacle. Parce qu'ANGELCORPSE n'a besoin de rien d'autre. Les morceaux prennent toute leur ampleur sur scène et leur brutalité n'en est que multipliée. On ne parle pas ici de plages mélodiques ou des transitions ambiantes. Non ! ANGELCORPSE, c'est 3 mecs en colère qui viennent violer tes cages à miel. Alors pour que ça passe mieux, autant être un minimum consentant. Je résumerai ce groupe à brutalité et sauvagerie. Dans ce domaine, j'ai rarement vu plus efficace ! La bestialité ravit l'auditoire, notamment sur l'énormissime Phallelujah qui déclenche le plus gros mosh de la soirée ! On aura également droit aux autres classiques comme Wolflust et Christhammer. Alors certes le show fut bref, mais quelle intensité !

Un grand merci à Tangui pour l'accréditation !


par grinder92 le 09/11/2016 à 08:00
   368

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire


Jus de cadavre
membre enregistré
09/11/2016 à 13:23:56
Excellent le live report ! Putain que ça devait être bon comme soirée...

grinder92
membre enregistré
09/11/2016 à 15:59:13
Merci ! Oui c'était très bien...

J'ai été très impressionné par AOSOTH dont j'ai complètement adhéré à l'univers... L'image (light, fumée, comportement des musiciens) est en complète adéquation avec la musique, c'est vraiment du grand art ! Manque que quelques morceaux aussi percutants que "An Arrow In Heart" pour que ce soit parfait !

Et Angelcorpse... La définition de brutalité crue et sauvagerie primitive ! Phallelujaaaaaaaaaaahhhhh !

Ajouter un commentaire


Visavis

War Machine

Cemetery Urn

Barbaric Retribution

Nekrofilth

Worm Ritual

Of Hatred Spawn

Of Hatred Spawn

Wyrms

Altuus Kronhorr - La Monarchie Purificatrice

Barshasketh

Barshasketh

Ravenface

Breathe Again

Blosse

Era Noire

Perversor

Umbravorous

Calcined

Discipline

Devil On Earth

Kill The Trends

Skald

Le Chant des Vikings

Cosmic Atrophy

The Void Engineers

Pissgrave

Suicide Euphoria

Blood Feast

Chopped, Sliced and Diced

The Intersphere

The Grand Delusion

Nachtmystium

Resilient

Billy Bio

Feed the Fire

Sacrosanct

Necropolis

Blackrat

Dread Reverence

Klone unplugged

RBD / 17/12/2018
Acoustique

Brutal Metal DTP Gig

Simony / 12/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 2

Mold_Putrefaction / 05/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 1

Mold_Putrefaction / 04/12/2018
Ambiant

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Ben Entombed ce sont reformé sans LG Petrov mais avec le line up Clandestine pour un concert puis plus de nouvelle.


lol cette histoire du cerveau j'en ai toujours entendu parlé mais j'ai du mal a y croire

Purée 50 ans ! Triste vie pour cet homme.


@Jusdecadavre : Soit je me suis mal exprimé, soit tu m'as mal compris. Bien sûr que l'un n'empêche pas l'autre, heureusement. Et je n'ai aucune raison de donner une quelconque leçon, j'en serai bien mal avisé. Et non, je ne fais pas que des fests de "true", j'en fais malheureusement peu et fau(...)


Euh... Fallait lire le message en entier en fait... Bref, on peut très bien aller dans un gros fest, et faire des tous petits trucs aussi. L'un n'empêche pas l'autre hein. Et je pense pas avoir de leçon a recevoir de ce coté là. Mais bon, tu dois faire parti de "l'élite", toi tu fais que les f(...)


Me voilà plus que convaincu, les gars.
Oui, JusdeCadavre : Tu m'étonnes, à 1 heure c'est sûr que ce serait dommage. Bah, remarque, j'ai le xtrem fest à 1 heure, mais vu l'affiche HxC sans metal l'an dernier, j'y suis pas allé.
Bon, Humungus, tu chopes la place chez qui ?


Justement je ne connais pas le reste de leur discographie, je ne me suis guère intéressé a la scène black, un peu impaire nazarene avec ugra karma, Samuel,, les vieux Venom ou Bathory ou encore Aura noir


mdr c'etait trops gros


pas de soucis ;)


@joelindien : faudra pas hésiter à nous dire ce que tu en as pensé par ici du film ! :)


en choppant les places j'ai vu que le meme jour ils diffusent le documentaire sur L7 aussi ;) mais a la meme heure ....


"Soulside journey" (comme toute la discographie de DARKTHRONE d'ailleurs) est une pure tuerie.
Point barre.


Soulside journey est un très bon album , je l'ai découvert il y a quelques années seulement. Il est toujours agréable à écouter , une belle réussite.


Petite inversion, le 8 février ce sera à Toulouse et le 9 à Rodez. Yes une date en Aveyron


Enfin pas les 3 quart, mais je me comprend (de ceux que je veux voir quoi...).


LeMoustre : peut être pas faux concernant le public, mais bon le Motoc étant à 1h de chez moi... et puis allant au Netherland Deathfest en mai, j'y verrais les 3 quart des groupes présent au Metal Mean. :). Mais un jour j'en serais sans soucis ;)


Cela fait une paire d'années que j'y traine mes guêtres ouais...
C'est d'ailleurs pour ça que j'en fais un peu la propagande sur METAL NEWS car j'estime que c'est un fest qui mérite amplement ce genre de pub :
- Organisé par des passionnés pour un public qui l'est tout autant
(...)


"J'étais (plus ou moins) colombophile..."
AH AH AH !!! !!! !!!


Certes Jus de cadavre, mais c'est pas dans le même coin, ni vraiment le même public complètement. Perso, y'a pas photo.
@Humungus : C'est ça. Ce sera ma première à ce petit fest, en pleurant encore le non-renouvellement du FoS. Tu y as déjà été ?


Ouais, c'est méchant comme affiche déjà là. Un mini Deathfest comme il en pousse partout en ce moment ! C'est juste con que ça tombe en plein Motoc' !


- Je pense effectivement que c'est l'affiche finale.
- "Il me semble que c'est la journée uniquement"
???
Si tu entends par là que le fest dure une après-midi et une partie de la nuit, bah oui, il se déroule effectivement sur une journée.
(Il y a un before la veille mais(...)