En ce 8 décembre, nous prenons la route pour Chalons En Champagne, dans la Marne, pour célébrer le retour de Delirium Tremens Prod de nouveau sur pieds pour organiser nos soirées. Après une petite pause pour diverses raisons, voici donc que la première affiche qui nous est proposée est ni plus ni moins que MERCYLESS accompagnés de jeunes loups de la scène Française dont nous allons détailler ici la contribution, mais avant toute chose... Nous sommes extrêmement ravis que ces bénévoles n'aient rien lâché et qu'ils soient aujourd'hui fébrilement à la porte pour accueillir le public et leur dire combien, ce public leur a manqué, et on vous rassure, la réciproque est vraie ! 

Compte rendu d'une soirée totalement positive si ce n'est l'affluence que j'aurais pensé bien plus nombreuse même si ce n'était pas la catastrophe non plus, disons juste que l'affiche avait pour moi un potentiel plus important.

18h30, le froid glacial s'abat dans une nuit sournoise dissimulant une pluie fine balayée par un vent fort, la route s'ouvre à nous... arrivée devant la salle vers 20h15 alors que NEKROBIOZ, premier groupe de la soirée, s'apprête à monter sur scène mais avant cela, des têtes amicales sont là et les bénévoles sont à la porte pour nous accueillir, comme un soulagement que le public n'ait pas oublié le Delirium Tremens Prod mais avec une affiche telle que celle de ce soir, impossible de ne pas répondre à l'appel même s'il faut lancer tardivement pour des raisons de disponibilité de la salle.

NEKROBIOZ, groupe local œuvrant dans le Black Metal, lance la soirée, il s'agît d'un duo guitare, chant / batterie qui propose une musique primaire, directe, dans une ambiance glaciale. Le son de guitare est bizarrement faible de par quelques petits soucis techniques plutôt maîtrisés par la suite et le propos anti-chrétien est ici clairement annoncé. Les riffs sont plutôt atmosphériques, utilisant largement les mediums et c'est plutôt la batterie qui varie passant des blasts à la caisse claire à des parties plus punchy avec les toms et la grosse caisse, le chant est lui par contre très monocorde, suivant régulièrement le phrasé de la guitare. Le duo va rencontrer un succès d'estime mais le groupe se structure seulement avec le nombre de concerts aidant, à revoir dans quelques temps pour mieux visualiser le potentiel du groupe.

La suite s'annonce avec SAVAGE ANNIHILATION, là aussi présenté en format duo, guitare, chant / batterie, et son Death technique aux relents Thrashy bien sentis. Le groupe tourne sous cette forme depuis quelques mois et si dans le Black, cette formule n'est pas si rare, dans le Death Technique, un peu plus. Toutefois, après un début de show un peu timide, une voix qui semblait légèrement forcée, la suite va vraiment réussir à toucher le public présent, notamment grâce à des incartades plus thrashy comme le rappel surprise alors que le public commence à quitter la salle pour se diriger vers le bar. Un titre présenté comme un hommage à Jeff Hanneman va clairement mettre les choses au point, ce groupe possède des capacités pour faire sonner sa musique à 2 et ça ce n'est pas rien. A défaut d'être sauvagement intense, on ne peut qu'être admiratif du niveau d'inconscience géniale pour se présenter ainsi, un concert très intéressant en attendant le retour d'un bassiste peut être.

On a retrouvé les bassistes et avec CORROSIVE ELEMENTS, groupe Parisiens de Crossover Thrash Death Metal, celui-ci va particulièrement se distinguer par une présence de tous les instants. Par moments dans la salle, à d'autres à sauter sur scène, ou encore à lancer des coups de pied, Thomas Humbert se signale aussi en chantant les paroles, les vivant véritablement. Mais le reste du groupe n'est pas en reste, les 2 guitaristes sont plus concentrés sur leurs parties mais n'oublient pas d'imposer en présence tout de même, tout comme le chanteur Brice Moreau très à l'aise sur ses parties vocales tant Thrash Death que Crossover en mode SUICIDAL TENDENCIES. Et puis il y a Rachid Trabelsi derrière le kit de batterie qui aura donner là plus de coups sur sa batterie que pendant tous les concerts avec ses 2 groupes de Doom, MOONSKIN et CONVICTION, donnant également dans le chœur Crossover. Le concert est efficace, extrêmement en place et maitrisé, les bons hommes ne viennent pas à Chalons pour la première fois et la réponse du public est très positive. Un excellent moment qui fait monter en intensité la soirée avant les rois de la soirée.

En effet, ce soir, c'est MERCYLESS qui clôt les débats et on imagine mal un groupe pouvoir suivre la cadence que les vétérans vont imposer sur scène, le Death Metal typique de la scène Française de la fin des années 90 s'est nourri de DEATH. Max Otero est impérial derrière le micro et ne faiblit jamais, d'une précision chirurgicale sans jamais sonner synthétique, il affiche une belle complicité avec son line-up actuel, y compris Jérôme Point-Canovas le bassiste du groupe ce soir et également guitariste de LOUDBLAST. Les alsaciens vont piocher dans ses différents albums avec "Object Offerings", "God Is Dreaming" ou le récent "Pathetic Divinity" issu du dernier album en date. une reprise survitaminée de "Deathhammer" de ASPHYX sera jouée également, uniquement reconnaissable grâce au refrain car pour le reste, MERCYLESS a mis le mode rouleau compresseur et donne un aspect extrêmement brutal à ce morceau qui n'en manquait déjà pas. Un rappel, demandé par une partie du public, sera également ajouté avant de tirer sa révérence et de venir serrer la paluche au public entassé devant le stand. Aucune impression de longueur, MERCYLESS a su captiver en alternant avec intelligence les titres rentre-dedans avec ceux plus rampant, notamment issus de Pathetic Divinity.

L'affiche se révéla à la hauteur ce soir à Chalons En Champagne et les absents ont encore eu bien tord car les 4 groupes aux styles très variés ont su se montrer à la hauteur. On espère maintenant voir le retour de Delirium Tremens Prod durer et pour cela, il faudra que le public réponde présent et que l'association puisse également remettre quelques petits désagréments au placard comme la bière n'ayant pas le temps de refroidir mais tout cela n'a aucune importance car on voulait seulement que ces bénévoles reprennent du service, ce fut le cas, maintenant il faut leur donner les moyens d'accueillir le public dans de meilleures conditions mais la sympathie, la bienveillance et la gentillesse de ces personnes fait franchement oublier tout ce qui dans un autre cas aurait pu irriter un peu. A bientôt on l'espère !


par Simony le 12/12/2018 à 07:53
   356

Commentaires (4) | Ajouter un commentaire


Jus de cadavre
membre enregistré
12/12/2018 à 11:56:07
Mercyless au top comme d'hab quoi. La classe ce groupe franchement.

Jerem bénévole delirium tremens prod.
@90.54.129.22
14/12/2018 à 19:44:24
Merci pour ce live report!
Nous sommes heureux d'avoir pu accueillir à nouveau du public! Heureux que ce concert ait contenté le plus grand nombre!
Nous espérons vous voir nombreux lors de notre prochain événement!
Merci pour votre soutien

Capitaine Hadok
@89.84.46.50
14/12/2018 à 19:56:44
Super concert et bien organisé !! Au top du top

Bar-back
@90.54.129.22
14/12/2018 à 22:10:42
Mercyless tjrs au top et efficaces !

Ajouter un commentaire


Lynn

Saint

Tug Of War

Soulfire

Midnight Priest

Aggressive Hauntings

Mortals' Path

Feast of Maggots

Lowest Creature

Sacrilegious Pain

Wretch

Man or Machine

Sabaton

The Great War

Pendulum Of Fortune

Return To Eden

Horndal

Remains

Protector

Summon the Hordes

Majesty

Legends

Dead Horse

Horsecore: An Unrelated Story That's Time Consuming

Затемно (zatemno)

В петле

Hollow Haze

Between Wild Landscapes and Deep Blue Seas

Nyss

Dépayser

Shit Life

Reign In Bud

Teleport

The Expansion

Alcotopia

It Hits the Spot

Pounder

••

Combichrist + Terrolokaust

RBD / 17/07/2019
Electro

Live-report - Impetuous Ritual / Ascended Dead / Scumslaught

Jus de cadavre / 14/07/2019
Death Metal

Napalm Death + A.C.O.D.

RBD / 12/07/2019
Black Metal Symphonique

Municipal Waste + Terror Shark + Dirty Wheels

RBD / 10/07/2019
Hardcore Metal

Live-report HELLFEST 2019 / Dimanche

Jus de cadavre / 07/07/2019
Hellfest Open Air

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Merci beaucoup for this very nice review :)

Liebe Grüße (kind regards)
Martin
Vocalist of Mortals' Path


Je souscris à mort à tout ce que dit mortne2001 et ce qu'ajoute Necrokosmos.
Un seul réel bémol : La pochette.
Mon dieu quelle horreur quoi... ... ...


du modern thrash sans saveur particulière sur les extraits


Tu confonds avec autre chose.


Bah merde, plus de Chritus...


Ça fait un moment que Destruction n'a pas sorti d'album fort. Ce serait bien que ça se passe avec celui-ci


J'adore le logo façon "haie de troenes"
:-)))))))))))))))


Oui très très dur de rivaliser avec le feeling unique de Chritus...


Les limites du DIY ! ;)


Surpris et forcément déçu que Chritus ne soit plus de la partie au niveau vocal.
A voir donc ce que vaut l'actuel remplaçant.
Cela va tout de même être très dur de rivaliser hein...


A creuser ce groupe à creuser... (comme sa tombe ?)


C'est le festival du moche pour de récentes pochettes de heavy allemand !


ce type de groupe n'a pas fini de nous plonger dans les abysses du ridicule


J'ai l'impression que le précédent était sorti avant-hier, ils tiennent le rythme ceux-là !


Aaaaaaahhh !!!
C'était le bon vieux temps tout de même hein…
(Vieux con speaking)


dégageait*


Kerry King + 1.
C'est vrai que leur show dégagé pas mal.
J'en ai été d'ailleurs le premier surpris sur le moment...


Je viens de me choper le Pantera. Que j'avais en fait déjà en bootleg sous le nom de "Black Tooth" !
Tant pis... un énorme live en tout cas ! Ultra bourrin !


Magique


ah ouais ? le pantera me fait bien envie aussi ! je l'ai qu'en bootleg degeu et pas complet...