Brutal Truth dernier tour 2014

Brutal Truth, Morgue, Grandizer

Secret Place, St Jean De Védas (France)

du 16/06/2014 au 16/06/2014

Le souvenir des groupes disparus est encore plus vif en ces temps d'interminable disette. Autant Napalm Death passe souvent (c'est même l'ultime groupe que j'ai vu avant le confinement !), son acolyte américain était forcément plus rare. En plus, ils se séparèrent. Mais pour partir proprement, une tournée européenne fut organisée et passa même chez moi. L'occasion de les voir enfin, en dernière limite, en embarquant un vieux camarade qui apprécie Brutal Truth et pas Napalm (j'ai des amis bizarres mais n'ayez pas peur, il est pas méchant, vous pouvez rester).

En passant, cela me permet d'évoquer aussi les autres vieux amis de Morgue, alors en pleine bourre de leur reformation.

Nous avions de la chance, la tournée européenne d'adieu de Brutal Truth ne sillonne qu'une petite partie du continent mais venait par chez nous. En plus je n'avais jamais vu ce monument du GrindCore, que je n'ai pas toujours su apprécier il est vrai même si nous allions nous quitter sur une adhésion totale. Si l'affluence restait correcte pour un tel événement, ça tournait à la réunion des vieux fondus du style dans la cour de la Secret Place et c'était très bien comme ça. Il est même dommage de ne pas avoir plus de temps à consacrer aux uns et aux autres dans ces concerts !


Le trio GRANDIZER, déjà venu ouvrir pour Napalm Death l'an dernier, est toujours dans ce Thrash Grind sans basse mais avec synthé un peu bizarre. Mal servi par un son médiocre, ce mélange Cybergrind à la Antigama me déroute toujours… En plus le set a été troublé par une corde cassée vers le début. N'étant pas très fan du genre et préférant leurs premières années plus Post-Core sludgy avec un autre line-up, je n'ai pas insisté. Mais les membres sont très sympas pour ce que je les connais, il n'y a aucun problème là-dessus, c'est juste une histoire de goûts.


MORGUE vient toujours d'Alès ville sinistrée, mais avec pas moins de six nouveaux morceaux (et une moustache pour Jean-Michel !), le set promettait d'évoluer en vue de l'album à venir. Et ce sera une évolution dans la continuité de "Barbed Wire Cranium" : les plans Noisy prennent une place plus affirmée et se combinent presque à égalité au mur de son habituel. Dans une approche "crossover" à l'ancienne, la différence entre les styles combinés se sent bien mais donne des titres cohérents et parfaitement lisibles dès la première écoute, sans être jamais excessivement délayés. Les riffs à la Unsane prédominent dans ce nouvel apport, mais il y a aussi du tapping ou un riff totalement Death Metal Evil à la Morbid Angel ou Immolation au début d'un nouveau titre.

Le chant de Max est toujours aussi écorché. Hélas, le son n'était guère meilleur que pour Grandizer et il fallait vraiment être au milieu pour profiter d'un rendu correct. La reprise finale d'Incantation, au format bien plus long que leurs propres titres, est peut-être un peu usée maintenant… L'essentiel reste que les nouveaux titres sont convaincants.


BRUTAL TRUTH annonçait les intentions d'entrée avec un monstrueux enchaînement "Birth of Ignorance"/ "Stench of Profit" qui a déchaîné d'entrée le pit. Le set nous a baladé à travers tous les albums par blocs de deux ou trois titres au moins, sans ordre chronologique particulier et avec des retours. Les orientations propres à chaque album ressortaient clairement, notamment la folie Noisy d'"End Time" ou l'ultraviolence d'"Evolution…". L'ambiance était à une vraie dinguerie fort sympathique, qu'on ne retrouve pas chez tous les pontes historiques du GrindCore. La scène est restée ouverte aux slammeurs et aux growleurs de passage, qui avaient le bon goût de ne pas abuser. Une fois encore, les techniciens de passage ont tiré du matériel local un meilleur son que les employés et aucun problème technique ou même humain ne vint troubler une heure de communion finale inoubliable.

Le grandasse Lilker, certainement libéré du stress du manque d'herbe du fait que l'étape prochaine était en Espagne, est resté finalement assez discret et appliqué sur sa basse. Hoak a assuré un peu à la peine comme on l'aime l'intro de "Walking Corpse" et a livré une prestation impeccable. Parmi les titres de "Need to Control" j'ai particulièrement reconnu "Godplayer" ou "Choice of a New Generation". Même sans me jeter dans la fosse, j'étais en nage dans cette étuve dépassant à l'aise les trente degrés. Il faut reconnaître que les classiques d'"Extreme Conditions…" ont remporté le plus de succès à peu de choses près. Et encore le pit entonnait-il des riffs de SOD pendant une pause !!! Sharp, pieds nus et suant tant qu'il pouvait sous son légendaire chapeau qui ne tint pas tout le set, fit quelques discours en se retournant notamment sur ving-cinq ans de carrière avec BT et une vie somme toute pas mal réussie de son point de vue, petit New-Yorkais accueilli avec chaleur dans un bled paumé de France… Ou pour faire en fin de set un discours piquant sur les fans, leur vraie famille, pour introduire une version dantesque d'"I Killed my Family" avec le massif Daniel O'Hara porté par la mosh team tout en jouant, Sharp braillant et gesticulant avec le micro coincé dans la bouche…

Mais afin de ne pas mourir frustrés, un rappel d'une chanson fut accordé dans l'enthousiasme général et après un long larsen destiné à faire revenir Sharp qui était déjà ressorti se rafraîchir… et ce fut évidemment "Collateral Damage", pour l'éternité !


Une fois revenu à température vivable, j'ai fait un tour aux stands pour renouveler la garde-robe, puis suis rentré à la maison. Le surlendemain ce sera encore plus fort…



par RBD le 31/07/2020 à 11:54
   64

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

TEMNEIN

youpimatin 10/08/2020

Down 2009

RBD 08/08/2020

Universe

mortne2001 29/07/2020

F.F.W.

mortne2001 27/07/2020

Tiamat 2010

RBD 26/07/2020

Créda Beaducwealm

mortne2001 24/07/2020

Les Enfants du Cimetière

mortne2001 20/07/2020

Chimaira 2008

RBD 16/07/2020

Concerts à 7 jours
Wormrot + Trepan Dead + Mucus 18/08 : La Brat Cave, Lille (59)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Kerry King

Dommage aussi cette histoire qu'il ne soit plus avec Entombed mais sous Entombed A.D.

D'ailleurs que devient Entombed de Hellid ? LG reste le membre charismatique du groupe pour moi.

10/08/2020, 22:03

Kerry King

Une légende. RIP.

10/08/2020, 21:59

Gargan

Riffs hypnotiques, chant excellent, merci pour la découverte.

10/08/2020, 13:36

Humungus

Phil is god.

10/08/2020, 10:38

Humungus

Pour l'avoir croisé back stage il y a quelques années, je confirme que ce type est la gentillesse même.

10/08/2020, 10:36

adq

En meme temps en piccolant et se shootant non stop c'est quasi inevitable maheureusement,,,

10/08/2020, 10:30

adq

connais pas mais merci pour la news people

10/08/2020, 10:28

Raumsog

Ouch c'est dur ça... Outre la carrière qu'on lui connaît, le type a quand même l'air foncièrement hyper sympa donc vraiment bonne chance à lui, "get the damn deal done" comme il dit!

10/08/2020, 09:26

LeMoustre

Entre lui et le cancer de LG Petrov, quelle tristesse.

10/08/2020, 08:57

Nubowsky

Quel dégoût..

10/08/2020, 07:11

Kerry King

Putain de chanteur LG ! La famille Metal est avec lui !

10/08/2020, 00:23

RBD

Tout à fait en phase avec cette présentation ! J'ai découvert le groupe avec cet album et j'ai été conquis. Je l'ai pris plutôt comme du Death Sludge à la Ulcerate et compagnie, dans une version plus accessible que les autres classiques de ce style que le groupe rejoint dès ce coup de maîtr(...)

09/08/2020, 22:50

RBD

Belle histoire dans cette épouvantable tragédie. Il doit y en avoir d'autres. Nervecell est un très bon groupe de Death brutal que je suis depuis leur premier disque.

09/08/2020, 21:53

RBD

Allons bon ! Tous nos voeux de force et de rétablissement.

09/08/2020, 21:47

Buck Dancer

J'ai d'abord eu peur en pensant qu'il était décédé, et vu ma réaction cela m'aurait fait un vrai choc, mais bien mauvaise nouvelle.
Allez LG, nique lui sa gueule à ce putain de cancer.

09/08/2020, 20:17

Buck Dancer

Vu en 2012 au Bataclan et j'ai pris un pied énorme. Et au contraire de toi RBD, j'ai eu cette sensation de spontanéité, qui manque cruellement a 99% des groupes metal que j'écoute. Phil hésitait pas à stoppé un morceau en plein milieu, pour mieux le recommencer ensuite, parce que le public ne(...)

09/08/2020, 16:32

KaneIsBack

Dans le genre LDOH-worship, c'est plutôt bon. Dommage que ça soit si court !

09/08/2020, 11:33

Jus de cadavre

2009 était sans doute l'une des meilleures année pour voir Down sur scène. Phil était sobre, son chant redevenu plus juste (forcément sans abus c'est plus facile), le groupe dans son ensemble était touché par la grâce. Ils avaient sorti 2 ans auparavant un album cathartique ou toutes leurs t(...)

09/08/2020, 11:01

LeMoustre

Deja épuisé

08/08/2020, 13:32

Buck Dancer

Par contre, quand même fort de voir que la sortie d'un morceau de Gojira est devenue un évènement mondial dans la scène metal.
Les mecs sont vraiment au sommet.

07/08/2020, 18:44