Nesseria + Stuntman

Nesseria, Stuntman

Black Sheep, Montpellier (France)

du 25/10/2019 au 25/10/2019

Entre deux mélopées gothiques, n'était-il pas judicieux de revenir à des sons plus lourds pour ne pas trop ramollir ? Si je suis STUNTMAN depuis longtemps, je n'avais jamais vu NESSERIA, alors même que les deux groupes avaient joués ensemble par un lointain passé. Bien qu'arrivant à l'heure pour ma part, la salle ouvrit plus tard que d'habitude et l'affluence n'était pas impressionnante hélas dans ce cher vieux Black Sheep malgré la présence d'un groupe de la vieille génération locale à l'affiche. Le succès public d'un festival dans l'Aveyron voisin ce même weekend a pu aussi rogner l'assistance potentielle.

NESSERIA se présente comme une formation à quatre actuellement, avec un certain esthétisme : des tenues noires, quelques petits néons blafards posés sur le sol de la scène pour tout éclairage, et force fumée envoyée dans la petite salle (j'étais paré sur ce point avec mon dernier concert !). Je connais mal le passé du groupe, en tout cas ils ont servi un Post-Core largement teinté de Screamo et d'émotions glacées. On y retrouverait le vieux Cult of Luna, Converge, le Post-Black en général, et Envy. La similitude avec cette référence en particulier se justifie par le choix de la langue natale dans les paroles, qui passe finalement inaperçu. Le français n'est pourtant pas une langue bien agressive, mais il permet l'expression de plus d'émotion dans les cris tout en respectant la froideur de l'ensemble.

Le quartet mettait pour la première fois en scène son nouveau bassiste. J'ai surtout été impressionné par le batteur qui frappe très fort et n'est pas pour rien dans la puissance de l'ensemble. Le chanteur s'empressa assez vite de faire tous les remerciements laissant croire que le set était court, alors qu'en réalité il laissait place à un long titre instrumental pendant lequel il disparut en coulisses. Les Orléanais font une musique sincère et j'ai passé un premier bon moment.


Une fois en place, STUNTMAN attendit un certain temps le batteur qui arriva tout charrette du couloir et s'installa en vitesse pour attaquer un set sévère. Pour un groupe de plus de quinze ans sans actualité particulière, le quartet Sétois s'est montré particulièrement en forme. Le mélange entre HardCore Noisy et Stoner convoque beaucoup d'influences, mais l'agressivité des riffs est décuplée par la maîtrise largement équivalente au fil du temps au niveau professionnel. L'explosion d'une fosse bien violente en témoignait et libérait les émois accumulés lors du premier set. La rage du chanteur ne se dément pas non plus, ni dans ses harangues destructrices ou chaleureuses, ni par son attitude pleine de colère. Sous la copulation furieuse des riffs coreux et du groove sabbathien, l'ensemble dégage une influence plus diffuse, mais certaine, de l'esprit de révolte d'un certain Metal des années 90, entre Mayhem, PanterA et le Death underground. D'ailleurs, ils ont servi un titre inédit qui démarrait par une longue séance de blasts à la façon Black Metal que j'aurais mal imaginé de leur part il y a quelques années. Si le batteur se plaignit un peu de ses retours, la propreté sonore habituelle du lieu seyait bien à une méchanceté rigoureuse et cela pourrait franchement prétendre à un plus grand format. L'éclairage de la scène lâcha vers les deux tiers du set mais on n'y fit pas attention. Du reste, pour une fois le public ne s'était pas barré après le premier groupe comme trop souvent ici et cela faisait somme toute une affluence acceptable. Si j'ose dire, demain peut appartenir encore à STUNTMAN qui montra une énergie et un savoir-faire intacts, plus quelques intentions claires d'aller vers de nouveaux défis.


Les bons petits concerts ne bouleversent pas des existences, mais forment le sel de la vie de l'amateur en supplément des plateaux plus populaires. Une fois encore les absents eurent tort.


par RBD le 01/11/2019 à 14:31
   269

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Antibody

mortne2001 19/10/2020

From the past

Les archives de la Mort 1984 - 1994

grinder92 14/10/2020

Livres

Livre TAPE DEALER / Chronique par David Martin

Jus de cadavre 11/10/2020

Vidéos

W.A.S.P, Bataclan 2012

grinder92 09/10/2020

Live Report

Demanufacture

Baxter 06/10/2020

From the past

Hanger Abortion

RBD 30/09/2020

Live Report

Night Of The Masks

Simony 26/09/2020

Live Report

Les 7 pêchés capitaux : Pierre

Simony 24/09/2020

Interview

Voyage au centre de la scène : MERCYLESS (vidéo)

Jus de cadavre 20/09/2020

Vidéos
Concerts à 7 jours
Gazpacho + Pure Reason Revolution 24/10 : Le Petit Bain, Paris (75)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Saddam Mustaine

Le seul a du groupe qui était  "normal" dans sa tête je trouve, et la tête sur les épaules.Hellhammer encore aussi, meme si il a des propos ou des actions douteuses parfois.

20/10/2020, 11:41

Humungus

Bon...Première écoute (distraite je dois l'avouer...) :  Bah j'ai été foutrement déçu.Sur le moment, j'ai trouvé ça bien trop propret à mon goût.Bah oui ! Les premiers SEPULT' eux, i(...)

20/10/2020, 08:43

metalrunner

Moi je veux un no more color tour 2021 ...j ai le droit de rêver

20/10/2020, 07:50

Stink

Excellent album, découvert à sa sortie, ça fait plaisir d'en voir une chro !Je ne connaissais pas la version de Pig Blood que tu as postée, celle présente sur l'album est celle-là : https://youtu.be/(...)

19/10/2020, 23:13

Kamel

Dark TranquiLLity, s'il vous please! Sundin est parti? Ô tristesse... Mais bon Ammott sait (ou du moins a su?) faire du death mélo et Reinhold est un excellent compositeur (en tout cas, au sein d'Andromeda, j'ai jamais eu à me plaindre! (morceau au goût de(...)

19/10/2020, 21:57

RBD

Alors ça ! Qui l'aurait cru il y a quinze ans ? Ceci dit cela ressort du visionnage du DVD, qui remonte déjà à quelques années où Marky Edelmann expliquait très bien pourquoi il quittait le groupe : pour ne pas avoir à refaire un nouvel(...)

19/10/2020, 20:22

Saddam Mustaine

Dommage que Marquis soit plus de la partie...

19/10/2020, 19:45

LeMoustre

Complètement.

19/10/2020, 18:36

Buck Dancer

Tres curieux d'entendre ça ! 

19/10/2020, 15:58

Boudiou

!!!

19/10/2020, 13:22

SV_Njord

Bonjour,Je n'ai pas l'habitude de commenter mais j'aimerais juste faire un petit recapitulatif par rapport aux affirmations de Satan sur l'attitude de Necrobutcher concernant la mort de Dead. Tout d'abord c'est euronymous qui a envoy&eac(...)

19/10/2020, 11:43

LeMoustre

Ca y est : sorti en CD. Dispo sur Discogs

19/10/2020, 11:30

Saddam Mustaine

Ptdr il a fait changer son nom.

19/10/2020, 10:37

Bones

Pochette Freudienne.   

19/10/2020, 08:16

Arioch91

La chro donne envie de se pencher sur cet EP. Le paysage Thrash me paraissant tristounet ces temps-ci (Heathen, c'est qui déjà ?), ça peut le faire.Sachant que le 30 octobre y a le Mr Bungle, yalahhhhhhhhhhhh !

19/10/2020, 07:52

grinder92

@Saddam : la page Wiki de Louis Cachet : https://fr.wikipedia.org/wiki/Varg_Vikernes

19/10/2020, 07:43

Saddam Mustaine

Qui est Louis Cachet ?Sinon vous me ferrez un debrief du livre sur cette page svp. :)

18/10/2020, 19:20

POMAH

Belle pochette en effet, mais tout cela ne m'a pas l'air être de la micro-chirurgie haha   

17/10/2020, 23:06

metalrunner

Putain la face b de schysophrenia incroyable

17/10/2020, 20:46

Arioch91

Commandé hier, le livre part lundi. J'ai hâte !

17/10/2020, 19:42