Entre quelques tournées internationales, il est bon de revenir aux fondamentaux, à la petite cave du Black Sheep chargée de tant de souvenirs. Avant que certains élus s'imposent sur de grandes scènes, tout le monde doit passer sur le plan 21 heures, 5 €, bière et plafond bas. L'orientation de l'affiche était classique ce soir, et a drainé une affluence moyenne par rapport à la capacité de ce cher vieux lieu.

Le trio TOMORROW IS THE MORROW est une formation assez jeune selon la fiche, venue d'Angoulême, rassemblant en réalité des membres déjà expérimentés. En quelques notes on comprenait qu'il s'agirait d'un Noise Rock évident. À mesure que ça se développait sont arrivés quelques passages où passait aussi l'inspiration d'un Stoner bon enfant. C'était joué carré et gras, mais en roulant quand même pépère. Ce style est assez rebattu dans ces murs, mais c'est ce que le public apprécie. Je pense qu'on les reverra, du coup.


Parmi tous les groupes du secteur issus de croisements multiples des membres, PAY DAY jouit d'un certain statut culte du fait de l'ancienneté des enregistrements et des apparitions espacées. La ressemblance avec les Sisters of Mercy s'arrête là. Les locaux déchaînent un Noise agressif et déjanté aux influences Punk incontestables. Les titres sont brefs (deux minutes en moyenne), explosifs, et étaient restitués dans l'urgence, sans grandes pauses. Inutile de résister à la débauche d'énergie sous contrôle qui se dégage d'un quartet accumulant une expérience quasi professionnelle. L'humour demeure un trait au fil du temps, bien qu'il joue moins à présent sur les interventions des membres (généralement c'était Arbre) et plus sur les samples en intro. L'urgence et la dinguerie, quand elles vont de pair, exigent un bon stock de riffs explosifs à faire tourner sans barguigner et nous étions servis comme il fallait, il eût été absurde de se braquer raide sur sa dignité. Comme autre rituel caractéristique qui dure, le batteur se leva pour aller embrasser une bonne partie de l'assistance jusqu'au fond en fin de set, avant de revenir achever le dernier plan.

La soirée entamée de ce bon pied s'acheva plus tard un peu plus loin en ville. Espérons que Pay Day reviendra un peu plus rapidement.


par RBD le 10/03/2017 à 11:33
   130

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Mesecina

Mesecina

Mitochondrion

Antinumerology

Klynt

Faustbreaker

Celestial Bodies

Spit Forth From Chaos

Reactions

March of Dissolution

Förgiftad

Bränd Generation

Demonztrator

Forgotten Acts of Aggression

Saccage

Recidive

Mersk

Birthed in Embers

Irdorath

Denial Of Creation

Alestorm

No Grave But The Sea

Adagio

Life

Gaslarm

Environmental Disaster

Dead Point

Ultraviolence of Grotesque

Mutation

Mutation III – Dark Black

Nightborn

Skyless

Gunther Prague

Wax Mask

Henry Kane

Den Forstorda Manniskans Rike

Chaos

All Against All

Schizoid

Evil Incarnate

Agnostic Front + Dys

RBD / 12/07/2017
Hardcore

Pain Of Salvation + Bottle Next

Simony / 26/06/2017
Progressive Metal

European Summer Tour

Simony / 13/06/2017
Alternative Metal

Concerts à 7 jours

+ Thell Barrio + Downhill

26/07 : Secret Place, St Jean De Védas (34)

Phazm + Morbid Angel

27/07 : Chez Paulette, Pagney-derrière-barrine (54)

Photo Stream

Derniers coms


Merci beaucoup pour la chronique.

Veuillez nous contacter à blacksunec@gmail.com, nous voulons vous envoyer un kit de presse spécial.

\m/ \m/ !


Putain que voilà une affiche comme je les aime.
Dommage que ce soit si loin.


Simony + 1.


Pour avoir lu des postes de notre ami Humungus, je reconnais bien là son humour euh... spécial !


C'est clair. Se réjouir du suicide d'un mec... Pathétique...