Entre quelques tournées internationales, il est bon de revenir aux fondamentaux, à la petite cave du Black Sheep chargée de tant de souvenirs. Avant que certains élus s'imposent sur de grandes scènes, tout le monde doit passer sur le plan 21 heures, 5 €, bière et plafond bas. L'orientation de l'affiche était classique ce soir, et a drainé une affluence moyenne par rapport à la capacité de ce cher vieux lieu.

Le trio TOMORROW IS THE MORROW est une formation assez jeune selon la fiche, venue d'Angoulême, rassemblant en réalité des membres déjà expérimentés. En quelques notes on comprenait qu'il s'agirait d'un Noise Rock évident. À mesure que ça se développait sont arrivés quelques passages où passait aussi l'inspiration d'un Stoner bon enfant. C'était joué carré et gras, mais en roulant quand même pépère. Ce style est assez rebattu dans ces murs, mais c'est ce que le public apprécie. Je pense qu'on les reverra, du coup.


Parmi tous les groupes du secteur issus de croisements multiples des membres, PAY DAY jouit d'un certain statut culte du fait de l'ancienneté des enregistrements et des apparitions espacées. La ressemblance avec les Sisters of Mercy s'arrête là. Les locaux déchaînent un Noise agressif et déjanté aux influences Punk incontestables. Les titres sont brefs (deux minutes en moyenne), explosifs, et étaient restitués dans l'urgence, sans grandes pauses. Inutile de résister à la débauche d'énergie sous contrôle qui se dégage d'un quartet accumulant une expérience quasi professionnelle. L'humour demeure un trait au fil du temps, bien qu'il joue moins à présent sur les interventions des membres (généralement c'était Arbre) et plus sur les samples en intro. L'urgence et la dinguerie, quand elles vont de pair, exigent un bon stock de riffs explosifs à faire tourner sans barguigner et nous étions servis comme il fallait, il eût été absurde de se braquer raide sur sa dignité. Comme autre rituel caractéristique qui dure, le batteur se leva pour aller embrasser une bonne partie de l'assistance jusqu'au fond en fin de set, avant de revenir achever le dernier plan.

La soirée entamée de ce bon pied s'acheva plus tard un peu plus loin en ville. Espérons que Pay Day reviendra un peu plus rapidement.


par RBD le 10/03/2017 à 11:33
   154

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Motorhead

Under Cover

Angels Cut

Sick Sick Sick

Ceaseless Torment

Forces Of Evil

Grizzlor

Destructoid

Kee Of Hearts

Kee Of Hearts

The Rinn

Stories of the Green Fairy

Cannabis Corpse

Left Hand Pass

The Donner Party

Pizza Patrol

Lynch Mob

The Brotherhood

Leucosis

Liminal

Hedger

Unshaped Thoughts / With Eyes Unbound

Horde Victorieuse (horde V.)

Horde Victorieuse

Peropero

Lizards

Janet Gardner

Janet Gardner

Black Bleeding

The Awakening

Integrity

Howling, For The Nightmare Shall Consume

Excöriator

Horned Is The Hunger

Yards

Excitation Thresholds

Milopkl

Extreme League

Muscadeath Festival XVI

Jus de cadavre / 25/09/2017
Death Metal

Gogol Premier + The Rhinogrades

Sheb / 21/09/2017
Punk

MetallicA + Kvelertak

RBD / 13/09/2017
Thrash Metal

Les Tambours du Bronx + Mountain Men

RBD / 29/08/2017
Blues Rock

Motocultor Festival 2017

Jus de cadavre / 24/08/2017
Heavy Metal

Concerts à 7 jours

Ufomammut + Usnea

01/10 : Le Ferrailleur, Nantes (44)

Satyricon

01/10 : Mjc De Reze, Nantes (44)

Evergrey

01/10 : La Boule Noire, Paris (75)

Ensiferum + Wolfheart + Skyclad

01/10 : La Machine Du Moulin Rouge, Paris (75)

Satyricon

02/10 : Le Metronum, Toulouse (31)

Alcest + Anathema

02/10 : La Cartonnerie, Reims (51)

Evergrey

02/10 : Marché Gare, Lyon (69)

Archgoat + Bölzer + Svartidauði

02/10 : Le Petit Bain, Paris (75)

Alcest + Anathema

03/10 : L'etage, Rennes (35)

Tagada Jones + Urban Blaster + Headcharger

29/09 : L'etage, Rennes (35)

Bellator + Scum + Smerter

30/09 : La Jument Pavoisée, Rennes (35)

+ Pulmonary Fibrosis + Defenestration

30/09 : T'es Rock Coco, Angers (49)

Ufomammut + Usnea

30/09 : La Boule Noire, Paris (75)

Satyricon

30/09 : La Maroquinerie, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Il est clair qu'il y a bon nombre d'albums de MOTÖRHEAD sur lesquels se pencher avant de s'attarder sur celui-là.


Ouais l'affiche se démarque réellement du festival Metal lambda. Pour moi c'est loin mais j'espère que le côté ouest et le sud de la France vont se bouger en masse pour supporter ce fest


Pour répondre à ma propre question le batteur de Benighted c'était Kevin Paradis (Svart Crown etc...). Merci à Carcariass et Red Dawn pour la réponse ;)


Le très gros défaut de cet album est que je ne vois pas quel public il vise. Pour ceux comme moi qui ont chez eux la plupart des albums du groupe, il n'apporte pas grand chose (un des rares trucs que j'aurais aimé récupérer car probablement la reprise la plus inspirée et pas la plus facile à (...)


Superbe affiche ! J'aurais vraiment voulu le faire... Mais bon on peut pas être partout...