Entre quelques tournées internationales, il est bon de revenir aux fondamentaux, à la petite cave du Black Sheep chargée de tant de souvenirs. Avant que certains élus s'imposent sur de grandes scènes, tout le monde doit passer sur le plan 21 heures, 5 €, bière et plafond bas. L'orientation de l'affiche était classique ce soir, et a drainé une affluence moyenne par rapport à la capacité de ce cher vieux lieu.

Le trio TOMORROW IS THE MORROW est une formation assez jeune selon la fiche, venue d'Angoulême, rassemblant en réalité des membres déjà expérimentés. En quelques notes on comprenait qu'il s'agirait d'un Noise Rock évident. À mesure que ça se développait sont arrivés quelques passages où passait aussi l'inspiration d'un Stoner bon enfant. C'était joué carré et gras, mais en roulant quand même pépère. Ce style est assez rebattu dans ces murs, mais c'est ce que le public apprécie. Je pense qu'on les reverra, du coup.


Parmi tous les groupes du secteur issus de croisements multiples des membres, PAY DAY jouit d'un certain statut culte du fait de l'ancienneté des enregistrements et des apparitions espacées. La ressemblance avec les Sisters of Mercy s'arrête là. Les locaux déchaînent un Noise agressif et déjanté aux influences Punk incontestables. Les titres sont brefs (deux minutes en moyenne), explosifs, et étaient restitués dans l'urgence, sans grandes pauses. Inutile de résister à la débauche d'énergie sous contrôle qui se dégage d'un quartet accumulant une expérience quasi professionnelle. L'humour demeure un trait au fil du temps, bien qu'il joue moins à présent sur les interventions des membres (généralement c'était Arbre) et plus sur les samples en intro. L'urgence et la dinguerie, quand elles vont de pair, exigent un bon stock de riffs explosifs à faire tourner sans barguigner et nous étions servis comme il fallait, il eût été absurde de se braquer raide sur sa dignité. Comme autre rituel caractéristique qui dure, le batteur se leva pour aller embrasser une bonne partie de l'assistance jusqu'au fond en fin de set, avant de revenir achever le dernier plan.

La soirée entamée de ce bon pied s'acheva plus tard un peu plus loin en ville. Espérons que Pay Day reviendra un peu plus rapidement.


par RBD le 10/03/2017 à 11:33
   179

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Seraphic Nihilist

Visions Of Hell

W.e.b.

Tartarus

Perihelion

Orveny

Channel Zero

Exit Humanity

Madam X

Monstrocity

Jesper Binzer

Dying Is Easy

Misstres

Butterfly

Dismal

遺。白

Cobra

Sin Dominio Del Tiempo

Pink Mass

Necrosexual

Eyestral

Beyond

Virgil

Initium

Watchcries

Wraith

Midnight

Sweet Death and Ecstasy

Blood Freak

Total Destruction Of The Human Form

Veilside

Eclipse

Full Of Hell, The Body

Ascending a Mountain of Heavy Light

Feast!

Feast!

The Erkonauts

I Shall Forgive

War Possession

Doomed To Chaos

Ulcerate+Blaze of Perdition+Outre

RBD / 22/11/2017
Black Metal

Interview de Grace MEER

mortne2001 / 21/11/2017
Interview

Savage Annihilation + Nephren-Ka + Geniteur + Inseminate Degeneracy

Jus de cadavre / 21/11/2017
Brutal Death Metal

Interview de l'asso La Vonologie

Jus de cadavre / 17/11/2017
Festival

Concerts à 7 jours

The Lump + Geniteur + Creeping Fear

02/12 : Le Mondo Bizarro, Rennes (35)

Enter Shikari

02/12 : Elysée Montmartre, Paris (75)

Dying Hope + Desperhate

25/11 : Alex's Tavern, Rennes (35)

Volker + Adx + Lurking

25/11 : Espace René Fallet, Crosne (91)

Solstafir

26/11 : Jas'rod, Pennes Mirabeau (13)

Glam Skanks

29/11 : Le Mondo Bizarro, Rennes (35)

Enslaved

29/11 : Cco, Villeurbane (69)

Whisper Night + Man'n Sin + Contain Us

30/11 : Le Mondo Bizarro, Rennes (35)

+ Nostromo

30/11 : La Maroquinerie, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Je pense que l'étiquette Groove Thrash fait référence au style sur l'ensemble de l'album et des précédents albums du groupe qui tiraient beaucoup moins sur le Death et plus sur quelque chose de moderne.


c'est death thrash mais ya absolument rien de groove metal là dedans :)


Un fan est un fan... donc je trouve cela plutôt sympa... mais, bon, le fait de ne pas savoir beaucoup de choses sur ce politicien en particulier (tout ce que je sais viens de la news) aide quelque peu à trouver ça sympa, hé, hé...


Ou : les politiques deviendraient-ils respectables ? ;-)


bonne nouvelle, me suis limité à leur deuxieme album. très bon album et artwork fantastique, je vais creuser