La veille au soir, j'assistais à EVERGREY au Gibus, vu un peu plus d'un an auparavant à la Boule Noire... Ce soir, je suis suis au Basckstage by the Mill devant SOEN, vu il y a un an et demi à la Boule Noire également... Certains hasards de la vie sont cocasses... Méritait-ce d'être souligné ? Je vous en laisserai juge...

Posté à l'entrée de la salle pour remplir mes fonctions de propagandistes acharnés car je distribue des flyers pour propager la bonne parole des concerts et festivals, apportant joie et bonne humeur sur mon passage (ce qui n'est pas une mince affaire dans la configuration surréaliste de ce concert ! J'y reviens dans un instant.)

Je n'entendrai les groupes d'ouvertures qu'au travers de la porte battante séparant la salle de concert du pub-concert, car oui, aussi surprenant que cela puisse paraître la salle est une enclave au sein d'un pub qui recevait lui-même des musiciens pour égayer ses consommateurs, occasionnant à chaque ouverture des portes un mélange des genres qui s'avérera une nuisance plutôt qu'une plus-value. L'assistance fera fi de l'incommodité et portera son attention sur ce qu'elle est venue voir plus que sur la cacophonie éphémère naissant d'un mauvais hasard de calendrier.

WHEEL ouvre le bal et à ce que j'en entends officie dans un registre évoquant KLONE à mes oreilles de franchouillard... La comparaison tiendra la route a posteriori et, croyez-bien, que ce n'est pas un maigre compliment de ma part et je rappelle que l'essentiel du set est filtré par une porte. Comptez-moi curieux de découvrir ce groupe dans un futur imminent !

GHOST IRIS quant à lui n'aura pas su me séduire, le fourre-tout death, prog-hard core à tendance mélodique ne me charme pas... Encore une fois, le prisme de mon activité de flyage  ne m'offre aucun espoir d'objectivité quelconque... Cependant, le défi ayant été relevé par WHEEL, je ne pense pas que GHOST IRIS parviendra me le faire voir autrement.

J'entre pour SOEN, découvert sur scène il y a peu, de nouveau dans une petite salle presque comble. Totalement friand de leur savant mélange prog mélancolique aux relents de KATATONIA et TOOL, c'est avec une impatience certaine que j'attends le début du set en déambulant devant le merch... Très homogène quel que soit le stand observé : tout est très cher et (à mes yeux) très moche ! Je me contenterai donc de la musique que SOEN me prodiguera généreusement.

Ouvrant sur Covenant du dernier album Lotus, suivi de l'inénarrable Opal, le constat sera aussi rapide que déroutant... Le son ne sera pas au rendez-vous pour rendre justice à la richesse musicale que le groupe propose. Guitares rythmiques mal déterminées, grosse caisse «pic-pic» dénotant avec la chaleur générale des morceaux et, volume bien trop élevé... Il faudra faire contre mauvaise fortune, bon cœur et s'efforcer de chercher dans le mix les petites fioritures guitaristes et les ghost-notes de ce bon Lopez... Côté rythmique, on est pas mal servi (même si ça reste trop fort pour mes petites esgourdes), grattes lourdes, basse bien présente et claviers juste où il faut – pas besoin de tendre l'oreille pour l'entendre et jamais il ne couvre l'ensemble. Les soli percent le mix comme on attend qu'elles le fassent...

 La part belle est faite à Lykaia et Lotus (les deux se partageant dix titres d'un set de treize), Tellurian aurait été laissé pour compte si Tabula Rasa n'était pas incontournable (je n'aurais pas rechigner à entendre The Other Fall personnellement...). Ce sera donc majoritairement un va-et-vient entre les deux derniers albums, agrémenté de menues vieilleries, si j'ose m'exprimer ainsi...

En dépit de ces problèmes de son, l'atmosphère semi religieuse s'installe graduellement et se trouve soutenue par cette attitude sobre du Père Ekelof (on m'a fait remarqué qu'il avait des airs de prêtre sur scène, je n'arrive pas à me défaire de cette image depuis!), impeccable dans ses vocalises, précis, touchant et impressionnant de facilité... Il en va de même pour chaque musicien dont l'éloge de la maîtrise n'est plus à faire  (NB : je ne sais pas qui était le bassiste ce soir là, mais il ne faisait clairement pas tâche!).

La prestation s’achèvera par le morceau titre du dernier album devant des ouailles ravies, personnellement l'acoustique aura dévalué le concert et une setlist moins promotionnelle m'aurait vraiment fait passer un meilleur moment mais on ne peut qu'être respectueux devant le professionnalisme des musiciens de SOEN. Au plaisir, de le voir à nouveau dans une salle à la hauteur de leur musique. Ite missa est.

Page Facebook officielle

Setlist : 

  1. Covenant
  2. Opal
  3. Rival
  4. Tabula Rasa
  5. Lascivious
  6. Jinn
  7. Lucidity
  8. Opponent
  9. Martyrs
  10. Slithering
  11. Savia
  12. Sectarian
  13. Lotus
par Kamel le 20/04/2019 à 09:00
   178

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Wayward Sons

The Truth Ain't What It Used To Be

Marduk

La Grande Danse Macabre

Various Artists

Brutal Africa - The Heavy Metal Cowboys of Botswana

The Central

Van Dyke Browne's Crystal

Jd Miller

Afterglow

Acid Reign

The Age Of Entitlement

Babymetal

Metal Galaxy

Numen

Iluntasuna Besarkatu Nuen Betiko

Mister Misery

Unalive

Goatess

Blood And Wine

Laetitia In Holocaust

Fauci Tra Fauci

Vhs

We're Gonna Need Some Bigger Riffs

Municipal Waste

The Last Rager

Magic Pie

Fragments of the 5th Element

Metallica

S&M 2

Spread Eagle

Subway To The Stars

Eggs Of Gomorrh, Sarinvomit

Encomium of Depraved Instincts

Klone

Le Grand Voyage

Violent Instinct

Simony / 15/10/2019
Roman

Bloodshed Fest 2019

Mold_Putrefaction / 13/10/2019
Crust

British Steel Saturday Night VIII

Simony / 13/10/2019
Heavy Metal

Interview ABBYGAIL

JérémBVL / 11/10/2019
Abbygail

Concerts à 7 jours

+ Inconcessus Lux Lucis + Nocturnal Graves

28/10 : Le Petit Bain, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Hé hé hé…
Une fois que j'ai eu tapé cette dernière phrase, je me suis vite dit que cela allé fuser par la suite.
Non, bien sûr, il y a plein de groupes (et c'est tant mieux) qui peuvent prétendre à une carrière aussi longue, prolifique et de qualité que MARDUK. En fait, je p(...)


@Humungus : Carcass... :-)


"Les gens vous diront qu'à l'époque, l'album n'était pas tellement apprécié, car passant du coq à l'âne où avec Panzer Division Marduk le groupe avait sorti un album unique, véloce avec une sauvagerie poussée au bout de son art pour, par la suite, donner un successeur presque "mou". J'imag(...)


Je les ai vus sur scène à cette époque. Ca tuait. Mais il faut bien avouer que cet album est fade. Il m'avait vraiment déçu à l'époque. A juste titre.


Merde...


R.I.P.


Il résume très bien la situation actuelle...


T'inquiètes, t'es pas tout seul. Cet album vaut le déplacement.


Effectivement, dur de pas penser à Chritus à l'écoute de l'album pour le moment. Même avec la plus grande volonté. Et plutôt d'accord aussi avec Humingus, sans lui et ce malgré la qualité de la musique, on passe d'un groupe stoner au dessus du lot à un groupe "comme les autres". Bien dommag(...)


Je suis assez d'accord avec toi Hummungus sur la qualité qu'aurait eu cet album avec Chritus, il a fallu que je l'écoute une bonne quinzaine de fois avant de pouvoir me dire : "OK, le chanteur a quand même des trucs intéressants, laisse-lui une chance." Toutefois, ils ont eu l'intelligence de me(...)


Je suis assez d'accord avec toi Hummungus sur la qualité qu'aurait eu cet album avec Chritus, il a fallu que je l'écoute une bonne quinzaine de fois avant de pouvoir me dire : "OK, le chanteur a quand même des trucs intéressants, laisse-lui une chance." Toutefois, ils ont eu l'intelligence de me(...)


Bravo pour le travail accompli, le sérieux de la distro et le personnage attachant. Je me rappelle avoir vu des CDs de Manzer dans une boutique de CD/LP/shirts metal de Pékin, affiliée à Areadeath Records. Pas beau, ça ?


Intéressant.


Je ne vais pas rejoindre le chroniqueur dans son désir d'auto persuasion. Mais si certains y trouvent leur compte...


Modern melo metal


Bon... ... ...
Que dire si ce n'est que durant TOUTE l'écoute de cet album, je n'ai pas pu m'empêcher de m'imaginer Chritus au chant et de me dire que, de fait, la galette aurait été cent fois meilleure avec lui.
Alors évidemment, étant un pur inconditionnel du chanteur précité,(...)


Oh putain ! "Seconde B" quoi...


Super nouvelle ce retour de The Old Dead Tree. Mais j'ai bien peur qu'il ne s'agisse que d'un one shot malheureusement...


Des réponses sans langue de bois, comme on pouvait s'y attendre avec Shaxul. Un personnage !
En tout cas chapeau pour le travail accompli. La scène underground c'est uniquement grâce à des mecs comme lui qu'elle vit (même si c'est difficile aujourd'hui oui...). Le constat est sombre cert(...)


Oui, superbe album. Surtout que c'est le vieux fan que je suis qui parle. Certes, c'est moderne et différent mais la réussite est totale !!