Stuntman + Harah + Skullstorm + Feral

Feral, Skullstorm, Stuntman, Harah

Confidentiel, Terre Adélie (Terres Australes Françaises)

du 21/06/2020 au 21/06/2020

Enfin ! Après trois mois et demi d'abstinence forcée, un concert intéressant était programmé, à l'occasion du 21 juin. Les tournées n'ayant pas recommencé, il ne pouvait s'agir que de groupes régionaux. La réunion avait lieu dans un lieu privé confidentiel quelque part dans l'Hérault, annoncée uniquement par bouche à oreille, sans aucune promotion par internet, avec présence accrue des conjointes et des amis. L'organisation veilla parfaitement au respect des normes de sécurité sanitaire encore en vigueur. Cela fait drôle d'ajouter un masque aux protections auditives par ces chaleurs, mais il va falloir s'y faire quelque temps sans doute comme le reste. Cette reprise n'est pas un retour à la normale, et cette organisation au parfum de clandestinité nous ramène aux racines d'une musique à la marge, d'un mundillo qui organise sa vie à l'écart, même si en France nous ne pouvons pas prétendre y ajouter la persécution subie sous d'autres cieux, heureusement.

Le premier groupe du reste de notre vie de concerts aura donc été FERAL, formation à quatre rassemblant des membres de Stuntman, Superstatic Revolution et Morgue entre autres, que je n'avais pas revue depuis beau temps. Leur musique semblait s'être alourdie dans l'intervalle, même après que le chant gras soit remixé à un volume convenable. Le Sludge le plus sale et pégueux se mêle à un Grind brutal, au fond crust sensible malgré ce chant plus growlé que braillard. C'était encore plus lourd que dans mes souvenirs, les passages ternaires étant franchement écrasants après les blasts dévastateurs délivré par un batteur dont je n'avais pas vraiment apprécié jusqu'alors la compétence, en raison de ce son volontairement un peu sale à son poste. Cette sensation de pesanteur était certainement accrue par l'attitude relativement réservée du groupe, qui avait pour la majorité un second set à assurer un peu plus tard dans la soirée. Le bassiste assurait quelques brèves parties de chant. Le public se contentait de bouger un peu devant mais la chaleur, les masques incongrus et la prudence imposée par les circonstances ne laissait pas espérer plus.


SKULLSTORM évolue dans un style assez proche. Rassemblant des gens passés par Morse ou Super Beatnik, cet autre groupe à quatre prodigue un croisement entre Crust, HC New School et Punk ; Amebix, Minor Threat et Black Flag. Ce trait Punk se ressentait notamment dans le son, moins lourd et moins fort. Fidèle à son attitude, le chanteur occupa un grand espace à travers la salle en se déplaçant d'un endroit à un autre sans être gêné par l'emploi d'un micro filaire, avec l'aide discrète de l'assistance habituée à aider ce type d'expression scénique. Le son craquait parfois, ce qu'on pardonnera aisément vues les circonstances. Le style est sans prétentions, mais c'est bien fait.


Je n'avais encore jamais vu HARAH bien que cela fasse un moment que ce duo batterie-guitare/chant, né des cendres d'un précédent projet nommé Lahius, est actif depuis quelques années. Il venait offrir le "moment calme" du programme avec son Post-Rock tirant vers le Post-Hard-Core ou un Post-Punk Shoegaze pour les passages les plus légers... cela fait un peu revenu de tout ! Cerné au sol d'un nombre de pédales qui suffisaient à lui garantir une distance sanitaire conforme, le guitariste ajoute un chant masculin naturel très présent, inhabituel pour ce créneau, qui y donnait un grain années 90. Bien sûr, le plan était fait de titres longs ménageant des montées en puissance inexorables, pour autant qu'une bonne vieille Gibson puisse en donner. Le batteur assurant seul la partie rythmique fit montre d'une maîtrise certaine avec des parties complexes qui ont fait la différence, évitant à l'ensemble de choir à ce niveau de musique soporifique et poussive que la description écrite pourrait laisser craindre.


Enfin les Sétois de STUNTMAN apportaient toute leur expérience de survivants de la vieille scène locale comme il n'y en a plus beaucoup vingt ans après. La radicalisation déjà constatée il y a quelques mois s'est confirmée. Le mélange historique du groupe entre HardCore chaotique, Noise, Stoner et Metal des années 90 s'est durci, au point que la set list écarte les anciens tubes qui étaient incontournables jadis. Des passages en blast bien Death ou Grind, mêlés au reste, rappelaient que le groupe continue à évoluer au-delà du groove déjanté qui unissait ses premières inspirations. Le chanteur aurait pu paraître métamorphosé par rapport au set de Feral pour qui ne le connaîtrait pas, retrouvant sa prolixité agressive mais bon esprit, et une attitude plus mobile. Le retour à une musique plus explosive et maîtrisée parfaitement par les quatre membres, quelle que soit leur ancienneté, relança les énergies et à défaut de pogo il y eut bien quelques bourrades. Le mélange peut apparaître trop vaste à la simple description, mais en pratique il fonctionne depuis beau temps, ce n'est pas par hasard que l'on a tourné plusieurs fois à travers l'Europe. La performance de ce soir spécial montrait une affaire qui roule, une fois de plus. En dépit de l'heure avancée certains étaient chauds pour prolonger le set avec les trois nouveaux titres encore inédits, mais il n'y avait pas le temps.


Cela faisait des années que je n'avais pas subi une privation aussi longue, qui donnait une impression de retour de décrassage sur la route de la maison, celle que l'on éprouve lorsqu'on retrouve les sensations d'un sport que l'on reprend après une période d'arrêt. C'était bien plus que la fatigue positive habituellement ressentie lorsqu'on a maintenu le rythme, ou que le banal retour de concert par une chaude soirée d'été. L'avenir demeurant incertain, cette expérience simple devait être aussi savourée à sa juste valeur.


par RBD le 24/06/2020 à 12:20
   685

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Jus de cadavre
membre enregistré
24/06/2020, 19:11:07
Ça fait plaisir à lire ! On avait quasi oublié ces deux mots : "live-report" ! ;)

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Voyage au centre de la scène : les K7

Jus de cadavre 23/01/2022

Vidéos

Sélection rédaction Metalnews 2021 !

Jus de cadavre 01/01/2022

Interview

Devildriver

Baxter 26/12/2021

From the past

Voyage au centre de la scène : PENETRATOR

Jus de cadavre 19/12/2021

Vidéos

Unspkble + Rank

RBD 16/12/2021

Live Report

Anna von Hausswolff

RBD 08/12/2021

Live Report

Igorrr + Horskh

RBD 07/12/2021

Live Report

Fuzz in Champagne - épisode 2

Simony 27/11/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : Archives MORTUARY

Jus de cadavre 14/11/2021

Vidéos
Concerts à 7 jours
Nightmare + Existance + Rhapsody Of Fire 24/01 : Le Petit Bain, Paris (75)
Existance + Rhapsody Of Fire + Manigance 25/01 : Le Ferrailleur, Nantes (44)
Nightmare + Rhapsody Of Fire + Manigance 26/01 : Rock School Barbey, Bordeaux (33)
Nightmare + Rhapsody Of Fire 28/01 : Le Metronum, Toulouse (31)
Nightmare + Rhapsody Of Fire + Manigance 29/01 : Jas'rod, Pennes Mirabeau (13)
Rhapsody Of Fire 30/01 : L'ilyade , Seyssinet-pariset (38)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Arioch91

Il était surtout sous exploité dans Testament, lui et Steve DiGiorgio.Normalement, Dark Angel avait des dates en 2021 qui ont été repoussées cette année. Sans doute est-ce la raison qui l'a poussé à quitter Testament ?Et n(...)

24/01/2022, 19:26

Jus de cadavre

Un des meilleurs batteur Metal au monde selon moi. Sans vouloir être méchant, et même si j'aime bien le groupe, il devait un peu se faire chier dans Testament... Enfin je dis ça, je dis rien.En tout cas il a sacrément perdu du poids ces dernière(...)

24/01/2022, 19:18

Jus de cadavre

N'ayant pas connu la période cassette, même si j'en ai utilisé pour copier des cd (mes débuts avec un walkman encore à cassette...), je n'ai aucune attache à ce format que je trouvais ni pratique, ni de bonne qualité sonore. Je pense (...)

24/01/2022, 19:11

Kerry King

10 ans dans un groupe, c'était du jamais vu avec le pere Hoglan. 

24/01/2022, 18:35

Gargan

Il a l'air d'être tout gentil, pour du Deicide. Fronce les sourcils ! 

24/01/2022, 17:12

Gargan

Je rejoins le commentaire précédent. J’ajoute que, l’artwork ayant une place particulière dans le métal, plus la surface est importante… une partie pour moi de la raison de l’affection du vinyl.

24/01/2022, 15:01

Gargan

Je croyais que c’était une réformation d’un autre Sarcasm suédois (qui faisait du thrash), tant pis

24/01/2022, 14:53

Simony

Selon moi, cela tient plus de la hype. Par contre, à titre perso, j'aime bien ce format, la nouvelle démo de DIONYSIAQUE, par exemple, au format K7 c'est nickel, j'ai certains albums de Black Metal aussi comme ça, cela permet effectivement de distribuer pou(...)

24/01/2022, 08:29

Simony

L'épisode N° 3 est disponible ici :Sommaire

23/01/2022, 18:24

Simony

Chronique totalement partagée, j'avais écouté l'album par curiosité en trainant sur le Bandcamp de Iron Bonehead et il possible qu'il fasse parti d'un futur achat chez ce label que j'apprécie particulièrement pour l'authentic(...)

22/01/2022, 16:19

Humungus

"Faut dire que Ghost ont pas mal pompé sur BÖC"Sans oublié KING DIAMOND et DEATH SS.En ce qui me concerne : Le premier album (KÜÜÜLT !!!) pis c'est tout.

22/01/2022, 13:47

Invité

"Ixaltirud" est la première émanation du projet, une chanson évocatrice, avec un son méditerranéen et ésotérique.

22/01/2022, 10:19

Simony

Je suis également très client de leur musique, de leur univers très soigné, mais là j'avoue que ça me laisse de marbre. Ca ne m'empêchera pas de me pencher sur cet album une nouvelle fois mais avec beaucoup de réticences... 

22/01/2022, 10:06

Nekro Sapiens

@Hoover, faut dire que Ghost ont pas mal pompé sur BÖC. D'où la comparaison. Contrairement à tout le monde ici, je suis assez client de leur musique

22/01/2022, 09:55

Hoover

J'ai jamais compris le succès de ce groupe. Quand je pense qu'il a été comparé à Blue Öyster Cult...

22/01/2022, 07:40

dafg

Marketing metal

21/01/2022, 19:04

Tétard Véloce

21/01/2022, 12:06

Vinnie Logan Paul

La blague continue et ça ne s'arrange pas.

21/01/2022, 11:53

Gargan

Clip moche et ça manque cruellement de riffs.

21/01/2022, 11:01

RBD

Je ne connaissais pas et je crois que ça va me plaire.

21/01/2022, 00:31