"Les passionnés soulèvent le monde et les sceptiques le laissent retomber" Albert Guinon.


Nous y voila, donc. "Enfin !" devrais-je même ajouter, tellement nous attendions ce moment ! La première soirée organisée par notre association La Loge Noire. Voici donc le petit live-report / photo-report, forcément un peu particulier, de mon point de vue de live-reporter mais surtout de membre de l'organisation...

C'est fou le nombre de choses auxquelles il faut penser quand on organise un concert. Vous allez peut-être vous dire que je suis bien naïf, mais j'en ai découvert des choses. Et c'est bien ça aussi le but quand on crée une petite asso pour organiser ce genre d’événement. Apprendre.

Et on stresse aussi, bien sûr. Difficile de savoir si le public va se déplacer, si tout simplement il y a une demande pour des concerts Metal dans la capitale Mayennaise : Laval. Mais si on ne se lance jamais, nous n'aurons jamais la réponse. Alors à 8 metalheads, on décide de se lancer et de créer La Loge Noire fin 2017, de se dire "Pourquoi pas nous ? Pourquoi pas à Laval, dans notre coin ?".

Quoiqu'il arrive nous nous étions fixé comme objectif, de satisfaire les groupes et le public présents. Qu'ils rentrent chez eux en se disant, "ils ne se sont pas foutu de nous !". Qu'il y ai 15 péquins ou 100. Et objectivement, nous l'avons atteint notre but.

Première chose apprise au début de l'organisation de cette date : trouver un lieu n'est pas chose aisée. Loin de là ! Les préjugés sur notre musique (fondés ou non, ce n'est pas mon problème, je ne suis pas de ceux qui veulent rendre le Metal gentil et acceptable pour tous), ont la vie dures. Et rien qu'aux mots "Hard Rock" et "Heavy Metal", certains refusent net. Mais finalement nous trouvons notre antre grâce à un des membres de l'asso qui travail dans le lieu en question, l'Auditorium. 

Les groupes trouvés et la date calée, c'est parti pour le "flyage" et la promotion à tout va. C'est à ce moment là que tu te fais un bon carnet d'adresse, et ce n'est pas négligeable pour l'avenir.

Bref, je vais m'arrêter là pour le coté organisation, passons à l'essentiel : la musique !

Les photos sont de Marine Lévêque et Loran Ferrand.

INSEMINATE DEGENERACY, le duo Slamming Brutal Death de Rennes, ouvre notre soirée de manière brutale et grasse. Même si le son n'est pas optimal (nous ne sommes pas dans une "vraie" salle de concert, les choses sont donc difficiles à sonorisées aux débuts) le groupe balance ses pièces musclées et pleines de groove. Une enceinte de retour ne le supportera d'ailleurs pas... Le concert repart de plus belle après le remplacement de l'enceinte "anti-gras", et les morceaux tirés du premier EP du groupe sorti cette année passent comme une lettre à la poste. Un bonne entrée en matière. Et une enceinte au cimetière.


Les Vitréens d'ORIGIN'HELL grimpent ensuite sur scène et envoie leur Thrash / Death barbare avec, comme à leur habitude, une certaine véhémence. Beaucoup de leur morceaux les plus récents sont joués ce soir. Plus complexes, longs et sombres mais toujours parfaitement maitrisés. Nous avons le droit à un nouveau titre qui figurera sur leur cinquième album, et comme dans les efforts les plus récents du groupes on y trouve une patte Black Metal. Un riff old-school me rappelle même le grand DISSECTION... Autant dire qu'on l'attend ce cinquième album ! On termine par une reprise de SLAYER... Raining Bl... Et non ! C'est le radical Jesus Saves qui est balancé par le quatuor pour finir de nous péter la nuque. Ça fait du bien par ou ça passe !

Je ne connais pas le troisième groupe de la soirée : les locaux de FAT DEAD SHIT. Et bien les bougres savent tenir une scène... Leur Hardcore / Metal prend le public à la gorge dès les premières notes et dans la grande tradition du style pratiqué, les 4 Lavallois ne tiennent pas en place sur scène. On comprend mieux leurs aisances quand on sait que le groupe compte dans ses rangs des anciens de HOMESTELL (groupe de Hardcore de Laval qui a sévi pendant 12 ans et a joué au Hellfest en 2007). Une grosse influence métallique souffle en permanence sur la musique de FAT DEAD SHIT et ce n'est pas pour me déplaire, la violence Hardcore n'en n'est que décuplée. On pense à NOSTROMO par moment, et le groupe leur rend d'ailleurs un hommage entre 2 morceaux. Une bien bonne découverte pour ma part !

Vient ensuite le tour de notre tête d'affiche : ATROCIA. Pour les avoir déjà vu une fois, je savais que c'était carré, brutal et pro sur scène. Mais alors à ce point là, sur une plus grande scène que la dernière fois, non. C'est bien simple j'ai pris une volée monumentale... ATROCIA pratique un Death Metal comme je l'aime. C'est à dire pur. Noble même. Et surtout très, très influencé par la scène Américaine et en particulier la Floride. Alors forcément, moi je craque. Le pire dans tout ça c'est que même si leurs influences sautent aux oreilles, elles sont tout de même bien digérées. On pense à MALEVOLENT CREATION, DEICIDE, CANNIBAL CORPSE, etc... Enfin bref vous avez cerné le truc. On privilégie l'efficacité et le passage à tabac en règle. On ajoute tout de même une dose de groove et de brutalité à la SUFFOCATION, on pose un break féroce au milieu des blasts et voilà. Le tout flirt parfois avec le Brutal Death (toujours avec un feeling old-school) mais sans jamais y plonger entièrement. Le chant très grave et monocorde colle, lui, parfaitement au style pratiqué. Tout parait simple, et pourtant il y en a de la maîtrise dans leur musique. Sur scène nos 4 gaillards de St Nazaire sont juste hyper à l'aise et se font clairement plaisir, tout ça renforce le sentiment de solidité du groupe... Un très bon concert de Death Metal. Il ne manque qu'une seule chose à ATROCIA selon moi... La nationalité Américaine. Chapeau, tout simplement.

Notre soirée ne pouvait donc pas mieux se terminer, La Loge Noire est fière de cette première organisation, et bien sûr comme nous le souhaitions, vous allez encore entendre parler de nous... Ce n'est que le début de l'aventure. 

J'ai l'habitude de remercier les petites assos qui se bougent quand je vais à leurs concerts, alors je ne vais pas me gêner cette fois-ci non plus : merci à vous les gars, à La Loge Noire. La citation en début de report, elle est pour vous.

Il y avait même un canasson dans le pit !

Facebook La Loge Noire.

par Jus de cadavre le 08/06/2018 à 01:24
   397

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Mörglbl

The Story Of Scott Rötti

Meridian

Margin Of Error

Véhémence

Par le Sang Versé

A Pale Horse Named Death

When The World Becomes Undone

Jetboy

Born To Fly

Lugnet

Nightwalker

Insanity Alert

666-Pack

Triste Terre

Grand Oeuvre

Flotsam And Jetsam

The End of Chaos

Necrogosto

Necrogosto

Mayhem

De Mysteriis Dom Sathanas

Horrisonous

A Culinary Cacophony

Dust Bolt

Trapped in Chaos

Pissgrave

Posthumous Humiliation

Aberracion

Nadie Esta Libre

Malevolent Creation

The 13th Beast

Together To The Stars

An Oblivion Above

Queensrÿche

The Verdict

Musmahhu

Reign of the Odious

Interview avec AMON AMARTH

Acid / 20/03/2019
Amon Amarth

Liévin Metal Fest #4 (samedi)

JérémBVL / 18/03/2019
Benighted

Cernunnos Pagan Fest 2019

Simony / 12/03/2019
Celtic Metal

LORDS OF CHAOS / Critiques du film

Jus de cadavre / 12/03/2019
Film

Concerts à 7 jours

+ Kryzees + Manigance

22/03 : Chez Paulette, Pagney-derrière-barrine (54)

Photo Stream

Derniers coms

Sympa !


Excellente nouvelle. Fan de toutes les périodes des norvégiens.


C'est pas le même illustrateur que les albums précédents et pourtant on trouve une continuité très forte sur l'ensemble des albums de la nouvelle ère du duo (depuis qu'ils mettent plus en lumière un Metal old-school très 80's plutôt qu'un Black Metal des débuts)


J'attends d'écouter ça avec fébrilité.
D'ores et déjà, un constat peut-être porté : La pochette est extraordinaire.


Ouaip... J'ai juste eu l'impression d'écouter x fois le même morceau. Même le batteur ne se fait pas chier et démarre les compos toujours de la même façon. Je passe mon tour sans regret.


(Quel naze ! Le nom exact de l'album est "Twilight Of The Thunder God", bien sûr...)


@humungus : C'est vrai, héhé ! A ta décharge, on ne peut pas nier que le groupe connait un certain polissage depuis quelques années, avec une tournure beaucoup plus Heavy (apparu avec "Thunder Of The God" je dirais, que j'adore pourtant, les ayant découvert avec cet album). Mais leur début de (...)


Encore une bonne interview pour un excellent label par et pour des passionnés. Merci à Infernö et à Metalnews !


J'avais prévenu hein : "Je vais faire mon chiant".


C'est génial! Merci pour cet itw ! ;-)


Bien sympa ce truc. Même les interludes acoustiques sont convaincants.

Au passage si je peux me permettre une petite critique, je pense que certaines chroniques gagneraient à être écrites plus simplement.
Pour illustrer mon propos deux petites définitions trouvées sur le Lar(...)


Bô ça va, y'a pire comme groupe "pas trve" ;-)


Putain !
Un groupe connu interviewé par METAL NEWS...
Bravo les gars.
... ... ...
Bon, je vais faire mon chiant : C'est juste dommage que vous débutiez votre success story par AMON AMARTH quoi... ... ...


Nan c'est de la merde quant même. C'est surement devenu culte pour tout ce qui entoure le groupe et le disque, mais clairement c'est de la merde. Album chiant, mou du genou et niveau violence et malsain on a fait mieux avant et après que cette daube.


Va falloir que je lui donne une deuxième chance mais cet album m'a jusque là laissé de marbre...


Exactement la même sensation d'un rendu un peu plus "pop" avec ce nouvel album mais une fois rentré dedans je le trouve absolument excellent. Je me suis forcé à l'enlever de ma platine parce que sinon il aurait fait l'année dessus, mais il va très vite y revenir comme ses illustres prédécess(...)


Aaaaaahhh !!!
A PALE HORSE NAMED DEATH !!!
Un des rares groupes actuels dont j'attends les sorties et tournées avec toujours la même réelle impatience.
Une fois de plus, je ne suis pas déçu par leur dernier ouvrage.
Comme le dit très justement Simony, il faut toujours u(...)


Un album juste incroyable. Une ambiance de fou, des riffs guerriers et mélodiques, une production très claire (limite trop "bonne", ce serait mon seul "reproche"). Le premier morceau est pour moi une leçon de Black épique. Juste excellent !
Un grand bravo au groupe et merci mortne pour ce(...)


Ah oui, bizarre, c'était 18h la semaine dernière.
Comme y'a "que" 3 groupes au lieu de 4, ceci explique cela. Cool, tant mieux !


Sur le site du Trabendo, il est annoncé une ouverture des portes à 19h00...
http://www.letrabendo.net/overkill-2/