10 Babymetal Budokan

Babymetal

15/10/2021

Babymetal Records

10 ans. Ce qui n’était au départ qu’une blague Kawai Metal qui n’a pas fait rire tout le monde est devenu une entité pérenne qui fête aujourd’hui sa première décennie d’existence. Parler de BABYMETAL en termes de crédibilité est toujours tâche ardue dans les colonnes d’un webzine Metal, le groupe ayant toujours été tourné en dérision par les puristes, et moqué par les esthètes du riff soi-disant « crédible ». Mais il faut bien regarder la vérité en face. 10 ans après sa création dans un laboratoire japonais, BABYMETAL existe toujours, et nous régale d’un live monstrueux aux proportions dantesques, à l’image des performances données au mythique Budokan, qui en 2014 accueillait déjà les trois jeunes demoiselles dans son ambiance religieuse et traditionnelle.

BABYMETAL nous a déjà donné notre pitance en concert à de nombreuses reprises. En conditions de live pur évidemment, lors de festivals et de passages en salles, mais aussi sur support CD, avec pas moins de dix témoignages vivants déclinés sous différents formats. Mais ce 10 Babymetal Budokan est différent à bien des égards. Celui des circonstances de sa naissance, ces jolies bougies roses soufflées par les chanteuses/danseuses, mais aussi parce qu’il laisse flotter une aura de mystère quant à sa suite éventuelle. Le groupe a publié des messages plus ou moins sibyllins sur la toile, et nul ne sait ce qui adviendra de lui après la promotion de ce nouveau témoignage en concert. 

 

Après les événements du dixième anniversaire qui scellera la légende des 10 ans, BABYMETAL disparaitra le 10 octobre 2021 jusqu’à ce sceau soit brisé pour se lancer dans le Starway To Living Legend

 

Tout le monde se demande encore ce que ce message est censé signifier, mais en attendant les éclaircissements éventuels, 10 Babymetal Budokan balaie les questions d’une ambiance torride, et nous enivre de ses treize morceaux et de ses presque quatre-vingt-dix minutes de musique. On le sait, depuis son émergence, le trio devenu duo s’est attiré l’affection de bien des stars du Metal ou pas, de METALLICA à Rob HALFORD en passant par Lady Gaga, et a partagé la scène avec quelques légendes de la trempe des RED HOT CHILI PEPPERS, de GUNS N' ROSES ou de KORN. La question de leur adoubement ne se pose donc plus depuis longtemps, ce qu’on comprend facilement en écoutant ce nouveau live qui dépeint un tableau très fidèle du groupe on stage. Et après la très longue intro de plus de huit minutes de « Babymetal Death », le spectacle commence, spectacle intégral pour les oreilles, mais aussi pour les yeux, puisque ce live sortira évidemment dans des formats vidéo.

Il y a rarement grand-chose à dire à propos d’albums en live. Obligation contractuelle la plupart du temps, façon d’occuper le terrain, les justifications sont nombreuses, et l’excuse de faire plaisir à son public souvent dégainée…avec raison. Masterisé par la référence Ted Jensen, 10 Babymetal Budokan ne fait pas exception à la règle, et synthétise à merveille les dix nuits passées au Budokan par le groupe, qui livre ici un résumé de ses performances tout à fait convaincantes, dans le fond et la forme. La forme justement, celle d’un best-of d’une jeune carrière déjà bien replie, qui a fait vivre cent vies à Moa Kikuchi et Suzuka Nakamoto. Jeunes filles qui n’auraient certainement jamais imaginé secouer la planète Metal internationale de leurs hymnes au chocolat, et leur signe du renard, si mignon. Sauf que derrière la candeur de ces jeunes filles se cache une mécanique si bien huilée qu’elle a avancé plus loin et plus vite que prévu, transformant le concept en phénomène planétaire, au grand dam de ceux qui se targuent d’aimer la véritable musique.

N’en déplaise à ces esprits chagrins, en live, BABYMETAL est capable de surchauffer n’importe quelle salle, comme en témoigne leur passage à l’Elysée Montmartre, qui ne s’est pas encore remise du carnage japonais. En jouant à l’extérieur, les files doivent toujours convaincre de leur potentiel et de leur assurance, mais à domicile, elles sont célébrées comme les demi-déesses qu’elles sont depuis longtemps, et la donne est donc plus facile. C’est donc un Budokan au maximum de ses capacités d’enthousiasme qui nous est présenté ici, et qui a apprécié le spectacle incroyable proposée par cette musique hors-norme, entre Manga cool et romance Metal impossible.

On retrouve dans le tracklisting de cette version simple tous les tubes qu’on a headbangués jusqu’à plus de frange, les « Karate », « Gimme Chocolate », « Megitsune », mais aussi ces instants d’émotions plus surprenants, « No Rain, No Rainbow », et quelques duels de taille avec la participation d’Alissa White-Gluz sur le survolté « Distortion ».

Se montrant allusives à toutes les périodes de leur carrière, les deux filles, toujours supportées par ce backing-band Power Metal incroyable déroule donc sur du velours, face à des fans conquis qui apprécient toujours ce mélange de renards en peluche et de sabres imbibés de sang. La voix de Suzuka Nakamoto, toujours aussi acidulée mais ferme domine les débats, entre riffs purement Néo-Metal et mélodies traditionnelles, et la fête prend vite des allures de célébration. Bien sûr, je suis certain que des abrutis viendront ici me parler de Made in Japan, de Maiden Japan, de Unleashed in the East ou Tokyo Tapes, mais je les renverrai dans les cordes de leur propre génération et les enfermerai dans la prison de leur esprit grincheux. BABYMETAL n’a jamais eu d’autre vocation que de divertir le public de son crossover improbable et pourtant efficace, qui prend ici toute son ampleur ludique. J’ai moi-même trépigné en découvrant la version de « PA PA YA!! » et sué de plaisir en me trémoussant sur le puissant « Headbangeeeeerrrrr !!!!! »

Ce 10 Babymetal Budokan se termine même dans une orgie fatale, avec deux derniers titres occupant plus de vingt minutes de timing, et un final « Road of Resistance » en feu d’artifices à la hauteur des enjeux de l’évènement. Une sacrée heure et demie passée avec les BABYMETAL qui donne clairement envie de voir les filles en concert, et que vous pouvez d’ores et déjà acheter sur leur propre site sous des formats divers. D’ailleurs, comme Noël approche, je reproduis ci-dessous la liste des versions disponibles, si d’aventure vous souhaitiez faire plaisir à quelqu’un (moi en l’occurrence) :

Double Blu-Ray « 10 Babymetal Budokan »  comprenant les live « Doomsday – I & II » et « Doomsday – IX & X«

Blu-Ray « 10 Babymetal Budokan » – « Doomsday IX & X«

DVD « 10 Babymetal Budokan » – « Doomsday IX & X«

2CD « 10 Babymetal Budokan » – « Doomsday IX & X«

2 VINYLES  « 10 Babymetal Budokan » – « Doomsday IX & X«

2 Blu-Ray + 4 CD « 10 Babymetal Budokan » – The One Limited  Edition – Doomsday – I & II » et « Doomsday – IX & X«

5 Blu-Ray + 10 CD « 10 Babymetal Budokan » – The One Limited  Edition – « Doomsday – I & II« , « Doomsday – III & IV« , « Doomsday – V & VI« , « Doomsday – VII & VIII » et « Doomsday – IX & X«

     

                                                                                                                                                                                                       

Titres de l’album:

01. Babymetal Death – Shin Ver. –

02. Ijime, Dame, Zetai

03. Gimme Chocolate !!

04. Doki Doki Morning

05. GJ!

06. No Rain, No Rainbow

07. Distortion (feat. Alissa White-Gluz)

08. PA PA YA!! (feat. F.HERO)

09. Megitsune

10. Karate

11. Headbangeeeeerrrrr !!!!!

12. The One

13. Road of Resistance


Site officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 25/10/2021 à 17:46
80 %    174

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Voyage au centre de la scène : Archives MORTUARY

Jus de cadavre 14/11/2021

Vidéos

Chiens + Unsu + BMB

RBD 09/11/2021

Live Report

Lofofora + Verdun

RBD 01/11/2021

Live Report

Fuzz in Champagne - épisode 1

Simony 26/10/2021

Live Report

Fange + Pilori + Skullstorm

RBD 25/10/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : SUPURATION

Jus de cadavre 17/10/2021

Vidéos

Déluge + Dvne

RBD 29/09/2021

Live Report

Blood Sugar Sex Magik

mortne2001 25/09/2021

From the past

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Mamoushka

Si Vivian Slaughter est UN MUSICIEN, le rédacteur est UNE TRUITE

26/11/2021, 19:05

Humungus

J'étais passé totalement à côté de cette "news"...J'aurais dû poursuivre sur ma lancée.

26/11/2021, 08:38

Humungus

Erratum : Vivian Slaughter est une femme.(C'est d'ailleurs la femme de Maniac)

26/11/2021, 08:32

Eric

Merci du plaisir d écouter cette musique

25/11/2021, 17:59

Saddam Mustaine

Meme Hellhammer a laissé les parties de Varg sur le premier album de Mayhem, le pere Mustaine c'est le mec le plus rancunier au monde mdr obligé Ellefson lui a fait une crase qu'on ignore. 

24/11/2021, 18:26

Chemikill

Oui c'est en tout cas lui qui a fait la tournée avec eux. 

24/11/2021, 14:02

Buck Dancer

C'est pas James Lomenzo le nouveau le nouveau bassiste ? 

24/11/2021, 11:52

Bones

@Arioch :  Testament... je n'ai acheté aucun de leurs albums récents. Vraiment c'est le bon exempl(...)

23/11/2021, 23:30

Arioch91

@Bones : tu parles de Testament là non, pour le pilotage automatique ?

23/11/2021, 19:37

Steelvore666

Le chant n'est pas ouf.

23/11/2021, 17:38

Zeitoun

Effectivement excellent. Rarement vu aussi efficace depuis longtemps.y'a que la pochette qui laisse à désirer...

23/11/2021, 17:12

senior canardo

c'est mou .... heureusement que l'album devait envoyer du poney ...a suivre mais pour l'instant les 1ers extraits ne vendent pas du reve..

23/11/2021, 15:11

Bones

Eh bien, première écoute... je trouve un groupe qui est plus en "pilotage auto" que jamais. Je vais bien sûr insister car j'adore vraiment ce groupe, mais là ça manque de riffs patatoïdes et du bon vieux groove rampant habituel. :-(  (...)

23/11/2021, 14:57

Chemikill

Ça tue! Faut pas regarder la vidéo...c'est tout 

23/11/2021, 07:48

Invité

La version Wish d'une pochette de Rhapsody… Voilà ce qui se passe quand on prend des graphistes sans vouloir trop dépenser.

22/11/2021, 17:22

Simony

Ce troisième extrait est franchement excellent avec cet effet et une ambiance qui ne sont pas sans rappeler un Type O Negative. Par contre le CD à 16.99€...

22/11/2021, 16:35

Humungus

Un pote vient de m'annoncer la chose ouais...Un putain de showman.Grand souvenir que la toute première fois où j'ai vu le groupe (que je ne connaissais ni d'Eve ni d'Adam à l'époque) au FURYFEST... Claquasse.

20/11/2021, 16:49

Excellent groupe

Excellent groupe qui tient vraiment bien la scène 

20/11/2021, 13:41

Humungus

Superbe pochette...

19/11/2021, 04:06

Sylvanus

C te baffe

18/11/2021, 20:54