Un membre de la gente féminine au sein d’un groupe metal, ça ne crée plus vraiment de surprise, par contre, ce combo ukrainien mené par la charmante Tatiana qui parvient à me faire ingurgiter du metalcore aussi facilement, ça, oui ça m’étonne. Il faut dire aussi que JINJER a quelques arguments de poids ! Je nommerai en premier lieu un sens aiguisé de la dynamique, une volonté de façonner une musique au relief accidenté. Ce n’est pas donné à tout le monde et ici, le quatuor a plutôt bien géré l’histoire. Ensuite, il y a cette dualité récurrente tout au long de l’album oscillant entre balade mélodique pêchue et course virulente effrénée. En gros et pour arrêter de jouer avec les mots, King Of Everything s’avère être un excellent album de metalcore varié et captivant. Bien que ces principes aient été, pour moi, fort souvent éloignés de ce genre où la médiocrité n’a pas de barrières,  JINJER me claque une preuve au museau qu’il n’est jamais trop tard pour se débarrasser de ses idées préconçues.

Tout semble pensé au milipoil de cul près, interprété avec un feeling et une maîtrise des plus appréciables, toutefois, on peut presque voir le faciès réjoui des musiciens s’adonnant à leur art avec légèreté et naturel. La production a de bonnes grosses burnes et on s’amuse sur ce disque. Que voulez-vous de plus ? King Of Everything ne devrait pas se résumer à une étiquette de genre trop réducteur car ce deuxième long métrage de JINJER dépasse de loin les frontières qu’on pourrait lui imaginer. Excellent, tout simplement !

Titres de l’album :
1. Prologue
2. Captain Clock
3. Words of Wisdom
4. Just Another
5. I Speak Astronomy
6. Sit Stay Roll Over
7. Under the Dome
8. Dip a Sail
9. Pisces
10. Beggars' Dance

Page Facebook officielle



par arnaudvsk le 02/11/2016 à 07:10
90 %    199

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Suicidal Tendencies

STill Cyco Punk After All These Years

Panzer Squad

Ruins

Tyrant Disciple

Weight Of Oblivion

Cavador

Sin Culto a Los Muertos

Hrobar

Rýchla Smrť

Codex

Ignominia

The Secret

Lux Tenebris

Flayed

Empty Power Parts

Ambient Road

Turn Up The Heat

Everrise

After The Eclipse

Vöödöö

Ashes

I’ll Be Damned

Road to Disorder

Mantar

The Modern Art of Setting Ablaze

Taste

Moral Decay

Pig Destroyer

Head Cage

Beyond The Black

Heart Of The Hurricane

Dark Insides

Netherworld

Ancestor

Lords of Destiny

Raspy Junker

World Of Violence

Elyose

Reconnexion

Sylvain EXOCRINE

youpimatin / 24/09/2018
Technical Death Metal

Apocalyptic Slamming Evisceration European Tour 2018

Livor Mortis / 22/09/2018
Brutal Death Slam Photos

Photo-report MOTOCULTOR 2018 (Par Baptistin Pradeau)

Jus de cadavre / 17/09/2018
Motocultor

Concerts à 7 jours

Alcest + Celeste + Vampillia

25/09 : La Gaîté Lyrique, Paris (75)

Defenestration + Burial Invocation

26/09 : Bar Hic, Rennes (35)

Alcest + Vampillia

26/09 : La Laiterie, Strasbourg (67)

+ Europe

27/09 : Le Trianon, Paris (75)

Stoned Jesus + Mothership

27/09 : Le Petit Bain, Paris (75)

Batushka

28/09 : Antipode, Rennes (35)

Iron Bastards + Deficiency + Vulcain

29/09 : Salle Des Fêtes, Angres ()

Agressor + Sublime Cadaveric Decomposition + Colossus

29/09 : Le Champilambart, Vallet (44)

Wardruna

29/09 : Château Des Ducs De Bretagne, Nantes (44)

Wintereve + Sors Immanis + Ephialtès

29/09 : Le Riveter, Nancy (54)

Batushka

29/09 : La Laiterie, Strasbourg (67)

Batushka

29/09 : La Laiterie, Strasbourg (67)

Voivod + Bio-cancer

29/09 : Le Petit Bain, Paris (75)

Voivod + Bio-cancer

30/09 : Le Ferrailleur, Nantes (44)

King Dude + Kaelan Mikla + The Dark Red Seed

30/09 : Le Petit Bain, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

c'est rectifié !


C'est CAVADOR pas CADAVOR, la chronique mérite la réparation de l'erreur du texte. Pour info, le second album est un disque purement instrumental en hommage aux soldats argentins tombés aux Malouines.


Un groupe énorme, sur album comme sur scène. L’Italie nous gâte dans ce style très sombre !


Merci pour cette vidéo d'Anthrax, je m'en vais aller dépoussiérer State of Euphoria, du coup !


Merci pour la diffusion de cette neWs ;-)


Très jolies les photos Livor ! Bienvenue ici mec !


Hiatus discographique, pardon !


Après un hiatus de 5 ans ? Je les ai vu au Chaulnes Metalfest en 2016... et d''après leur site ils ont tourné jusque mars 2017.


Ah je reconnais cette scène du MCP Apache !


la voix ecrase tout dans le mix ..dommage..


Y'a de l'ambition, c'est bon ça ! Non, non c'est pas un gros mots ! C'est selon moi ce manque d'ambition (tellement français et pas seulement en musique !) qui fait que la scène Metal hexagonal n'a pas explosée comme certaines autres scène en Europe...


Félicitations!


Rien à voir avec feu les Provençaux de Kabbal non plus ? Stylistiquement, c'est assez différent comme Death Metal il faut dire.


Toujours aussi original.


Excellente interview ! Ça transpire la passion tout ça !


Le titre en écoute laisse effectivement présager de quelque chose de vraiment pas mal !


Je confirme, ce skeud est excellent, le "mélange" des genres fonctionne à merveille.
La base death est bel et bien présente et parsemée de plans thrash ou black. La prod est nickel (ni trop, ni trop peu), et l'ensemble laisse un gout de reviens-y, ce qui est toujours bon signe. Je suivrai (...)


C'est bon ça !
Torture Throne était déjà excellent, alors affaire à suivre !!!!


"Un peu comme la dernière fille libre de la soirée, vous vous dites, je me la tape, on ne sait jamais, ça peut être surprenant..."

:D tu m'as tué !


Ah merde, la bad news !!!
En plus, un groupe de chez nous.
RIP man...