Un membre de la gente féminine au sein d’un groupe metal, ça ne crée plus vraiment de surprise, par contre, ce combo ukrainien mené par la charmante Tatiana qui parvient à me faire ingurgiter du metalcore aussi facilement, ça, oui ça m’étonne. Il faut dire aussi que JINJER a quelques arguments de poids ! Je nommerai en premier lieu un sens aiguisé de la dynamique, une volonté de façonner une musique au relief accidenté. Ce n’est pas donné à tout le monde et ici, le quatuor a plutôt bien géré l’histoire. Ensuite, il y a cette dualité récurrente tout au long de l’album oscillant entre balade mélodique pêchue et course virulente effrénée. En gros et pour arrêter de jouer avec les mots, King Of Everything s’avère être un excellent album de metalcore varié et captivant. Bien que ces principes aient été, pour moi, fort souvent éloignés de ce genre où la médiocrité n’a pas de barrières,  JINJER me claque une preuve au museau qu’il n’est jamais trop tard pour se débarrasser de ses idées préconçues.

Tout semble pensé au milipoil de cul près, interprété avec un feeling et une maîtrise des plus appréciables, toutefois, on peut presque voir le faciès réjoui des musiciens s’adonnant à leur art avec légèreté et naturel. La production a de bonnes grosses burnes et on s’amuse sur ce disque. Que voulez-vous de plus ? King Of Everything ne devrait pas se résumer à une étiquette de genre trop réducteur car ce deuxième long métrage de JINJER dépasse de loin les frontières qu’on pourrait lui imaginer. Excellent, tout simplement !

Titres de l’album :
1. Prologue
2. Captain Clock
3. Words of Wisdom
4. Just Another
5. I Speak Astronomy
6. Sit Stay Roll Over
7. Under the Dome
8. Dip a Sail
9. Pisces
10. Beggars' Dance

Page Facebook officielle



par arnaudvsk le 02/11/2016 à 07:10
90 %    227

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Sadist

Spellbound

Prezir

As Rats Devour Lions

Septagon

Apocalyptic Rhymes

Blood Curse

Sorceress

Orion Dust

Legacy

Cult Leader

A Patient Man

Warkunt

Of Ruins And Agony

Dalkhu

Lamentation And Ardent Fire

Edremerion

Ambre Gris

Beer Breath

Story of a Decayed Life

Sacral Rage

Beyond Celestial Echoes

Eternal Rot

Cadaverine

Cancer

Shadow Gripped

Warrel Dane

Shadow Work

Zealotry

At the Nexus of All Stillborn Worlds

Heir Apparent

The View from Below

Hæster

All Anchors No Sails

Syd Kult

Weltschmerz

Which Witch Is Which

Which Witch Is Which

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 2

Mold_Putrefaction / 05/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 1

Mold_Putrefaction / 04/12/2018
Ambiant

Tyrant Fest J2 [Photo Report]

Simony / 29/11/2018
Black Metal

Tyrant Fest J1 [Photo Report]

Simony / 25/11/2018
Black Metal

Concerts à 7 jours

+ Aura Noir + Obliteration

10/12 : Le Ferrailleur, Nantes (44)

Solstafir

11/12 : Les Abattoirs, Cognac (16)

Aura Noir + Obliteration + Vorbid

11/12 : Le Grillen, Colmar (68)

Solstafir

12/12 : Le Moloco, Audincourt (25)

Solstafir

13/12 : L'aéronef, Lille (59)

Revocation + Rivers Of Nihil + Archspire

15/12 : Le Petit Bain, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Franchement meilleur que les dernières prod de Death Fr...


Humungus : +1
Ben oui, normal. Déjà assimiler "vegan" et "antifa" est hors sujet.
Soutenons UADA !


KaneIsBack + 1.


Nefarious + 1.


Non.


Cet album est absolument fantastique !!!


Ravi de lire un report sur Aura Noir


J'ai jamais vraiment écouté Cancer, pourtant je fais partie de cette génération des 90's qui a découvert( le death metal avec ces sorties majeures. Très efficace ce titre , va falloir que je rattrape quelques lacunes.


commandé


Le metal selon les Grammys... Vaste blague.


Candlemass c'est pourris depuis la première séparation des années 90...Avant c'était génial et sombre.


Rien d'autre a faire que d'aller au Botswana ?


Donc Ici on ne peut pas être anti-fa, et vegan sans être aussi une cible...


Les antifas sont effectivement aussi fascistes que ceux qu'ils dénoncent. Pitoyable histoire...


Si Jeff est aussi insipide dans MDB qu'il ne le fut dans Paradise Lost, ça promet de sombres catastrophes. Je me souviens encore de la manière dont il détruisait "As I die" sur scène...


Très très curieux d'entendre ça, surtout avec le retour de Langqvist.


Faut voir le résultat, je suis très méfiant avec CANDLEMASS qui n'a rien proposé de bandant depuis fort longtemps ! Mais sur le papier... oui c'est la classe ultime !


C'est exactement ce que je me disais... La classe !


"Mais aussi que Toni Iommi (ex-BLACK SABBATH) apparaissait sur le titre "Astorolus - The Great Octopus" le temps d'un solo".
Si ça c'est pas la grande classe... ... ...


Malheureusement même "critique" que la dernière fois Mold_Putrefaction...
Quoi qu'il en soit merci pour tout ce temps pris.