Goetic Songs

Witchgrove

11/04/2019

Smokin Witches Records

Intéressons-nous à un groupe émanant des entrailles lyonnaise et répondant au nom envoûtant de WITCHGROVE. Composé de Judith (Basse/chant lead), Yann (Guitares/chant & membre de Goatfather) et Galaad (batterie), WITCHGROVE vit le jour en l’an 2015 pour le plaisir de nos cages à miels. J’avais entendu leur démo sorti en 2017 (je ne me souviens plus qui m’avait partagé ce deux titres) où tu pouvais déjà sentir une bonne odeur de marécage qui émanait des prods, certes “underground”, mais collant parfaitement au style sludge et cætera. Pour ma part, je les ai loupé de peu au West Summer Sessions car trop à la bourre…. MAIS, cela ne m’empêchera pas de décortiquer leur nouvel EP paru en 2019 intitulé Goetic Songs. (si vous ne savez pas ce qu’est la Goétie, ouvrez par exemple un livre d’Eliphas Lévi et vous serez renseignés par ses jolis dessins et explications. Pour les plus flemmards, c.f. Wikipedia)

L’opus contient 4 méfaits qui s’enchaînent très bien à coups de larsens et de riffs puissants astucieusement placés en début et fin de titre. Le chant lead est tantôt rocailleux, tantôt occulte voire planant mais garde une cohérence avec une gratte burnée ou psyché, une basse puissante et une batterie qui te matraque les temps pour que ses bougres ne prennent la poudre d’escampette ! 

Le premier titre intitulé “Witchgrove” commence par un drum & bass qui t’annonce une chose: le gras c’est la vie ! On sent comme une petite influence dans cette musique à la Eyehategod (en particulier la chanson depress), mixé à du Church of Misery et des petits arrangements guitares qui sonnent comme le premier album d’Electric Wizard. Tout pour me plaire car il ne s’agit pas un n-ième plagiat de Sleep ou groupe fuzzique qui se traduit par des onomatopés (tadouda douda douda pour le stoner, krrrr brouuuuu pour le sludge/drone, ou ... pour le doom) mais bel et bien d’influences où WITCHGROVE puise sa source pour commencer sur un sludge/doom crasseux à la voix, basse, batterie et contrasté par de douces cocottes à la guitare. 

On poursuit notre messe noire par “Sabbath Night” qui propose une atmosphère relativement différente par rapport au premier titre. Ici, on nage vraiment dans l’occultisme orchestré par les ambiances diverses et variées. La voix apaisante et maîtrisée est très intéressante: le timbre reste grave et le chant garde une teinte dépressive qui me ravit ! Je pense que ce titre est mon petit coup de coeur sur l’EP. Il traduit vraiment une maîtrise des nombreux styles comme le stoner/psyché ou le doom et sans pour autant être emmerdant ! 

    On revient dans la beauté sludgique avec “Mood for love”. Les petits breaks de batterie aux toms sont ici bien utiles et me rappellent le jeu du batteur d’Acid King par certains moments. Notre duo Guitariste-Basse/Voix est quant à lui bien en place avec de jolis cris qui raclent la gorge et montre cette envie d’aimer autrui comme le traduit si bien le titre. 

Terminons, malheureusement déjà, sur le dernier titre “A Reason to Cry, to Despair and to Pray”. Au niveau du riff, on revient dans un style très Electric Wizard (Eko Eko Azarak sur We live par exemple sonne un peu dans la même veine) et qui me plaît. Au final, je trouve que l’EP sonne un peu comme la prod de cet album et c’est très bien. Une voix toujours rocailleuse qui te donne en effet une raison de pleurer. À noter au milieu de ce morceau un changement d’ambiance laissant place au trio instrumental basse/guitare/batterie. Des ambiances psyché, une basse Black Sabbathienne et une batterie qui se lâche davantage sur ce passage. Le riff principal revient alors à la charge avec un cri terrifiant de la prêtresse et un martelage de crash dans les normes. Tout ceci clos en beauté cette invocation du Bouc de Mendès.

    En conclusion, j’ai sincèrement apprécié ce premier opus de WITCHGROVE qui nous réserve un avenir prometteur pour le groupe. Les chansons ont chacune une sonorité et un groove différent, ce qui est pour moi un gage de qualité. Je sais que quand je vais acheter l’album, je ne m’ennuierais pas en l’écoutant (si le groupe continue à maîtriser ses influences de cette manière et à proposer ce panel varié et j’irais presque à dire original). Comme il faut jouer l’avocat du diable, j’aurais aimé une ou deux chansons de plus pour satisfaire ma soif de sludge (mais c’est vraiment pour trouver du négatif). À écouter, acheter pour soutenir. 

    Enfin, le groupe signé chez SMOKIN' WITCHES RECORDS est également présent sur une récente compilation de groupe Lyonnais (WITCHGROVE, Goatfather, Atomic Trip etc.) intitulé tout simplement Lyon Stoner/Doom vol. 1 . Buvard de LSD paré ? Y’a plus qu’à écouter ! 


Tracklist

  1. Witchgrove 06:13

  2. Sabbath Night 05:34

  3. Mood for Love 07:28

  4. A Reason to Cry, to Despair and to Pray 09:03


Bandcamp

 Facebook






par Albert_Bathory le 20/01/2020 à 13:00
95 %    515

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Night Of The Masks

Simony 26/09/2020

From This Day Forward

mortne2001 10/09/2020

...And Justice For All

mortne2001 08/09/2020

Slayer + Megadeth 2011

RBD 05/09/2020

Manifest Decimation

mortne2001 31/08/2020

Opeth 2006

RBD 29/08/2020

Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Oliv

C’est reparti comme en quarante ! 

29/09/2020, 19:05

mortne2001

@Humungus : Il y a toujours un historien qui connaît le fils du neveu du facteur du biographe d'EXODUS et qui SAIT. Honorons leur présence sur ce site. ;)

29/09/2020, 17:42

Buck Dancer

Ce groupe n'en est plus un depuis bien trop longtemps (le retour de Cazares?) et pourtant comme RBD, j'ai jamais lâché. Même si les deux derniers albums m'ont déçu je voulais continuer a y croire. Cazares va t'il continuer à (...)

29/09/2020, 15:31

Bones

"There is a Fric Factor in the system"  

29/09/2020, 15:23

RBD

Burton ayant été de toutes les incarnations du groupe au fil des intrigues, j'imagine mal que FF puisse continuer maintenant avec les uns ou les autres. La réconciliation avec Christian et Raymond ne me paraît pas possible, d'autant qu'eux aussi sont pass(...)

29/09/2020, 12:57

licks0re

Santa barbara...

29/09/2020, 11:51

Baxter

Le mec n'est pas blanc non plus c'est encore une crise comme en 2002 ou son détachement en 2008. D'ailleurs Burton avait en 2008 vendu des parts à Raymond et Christian (puis virant la femme de ce dernier étant manageuse de F.F à ce moment) puis suite &ag(...)

29/09/2020, 10:46

Raumsog

Y a une bonne petite ambiance Deströyer 666 dans le son et les riffs! 

29/09/2020, 10:38

jean mounier

Quel foutoir ce groupe depuis une bonne dizaine d'années quand même, niveau musical comme niveau humain. Je ne vois pas Fear Factory sans Burton, mais je ne voyais pas Suffocation sans Frank Mullen également...

29/09/2020, 09:58

Humungus

Aaaaaaahhh !!!Les commentaires de 78.192.38.132... ... ...

29/09/2020, 09:00

Humungus

Bah putain...Devait y avoir une sacrée ambiance depuis un sacré bout de temps dans le groupe hein...Je ne savais pas du tout que Burton avait un projet annexe.Je m'écoute ça en ce moment là : Rien de Metal là-dedans.

29/09/2020, 08:53

Arioch91

Slamming Beatdown...La lutte contre le tabassage...  

29/09/2020, 08:08

Arioch91

@NecroKosmos : alors, tu l'as écouté finalement ? T'en as pensé kwa ?

29/09/2020, 08:04

Xoen

Chronique montrant une méconnaissance flagrante de l'histoire de Blasphemy et des groupes cités...

29/09/2020, 08:03

Bones

Kézako ??? Slamming Beatdown ??Ca y est, je suis officiellement devenu un vieux con.

28/09/2020, 17:52

LeMoustre

Excellent, lui, il a la palme, en effet.

28/09/2020, 17:12

LeMoustre

En plus le clip est sympa, et le morcif, avec es leads finaux amène une ambiance plus typée black, hâte de le commander, ce disque.

28/09/2020, 11:21

Gargan

 Le chant et le mixage de la batterie, whaa, faut pas écouter ça après ta journée de travail...

28/09/2020, 09:42

LeMoustre

Le dernier EP est super, voilà une sortie qu'elle devrait être bonne en deathmetal.

28/09/2020, 09:41

grinder92

Sur le clip de Belphegor, perso, je trouve que la langue serpent fait son petit effet... mais effectivement, un peu de sang et un crucifix... ils auraient pu se fouler.... et les roubignolles du bouc en gros plan à la fin, c'est rigolo 

27/09/2020, 21:50