Far From Fallen

Detonator

27/11/2020

Autoproduction

La première fois que j’ai mis les pieds dans l’antre du Thrash suédois, c’était en découvrant The First Defiance d’AGONY en 1988. Il faut dire que si à l’époque, le pays était prolixe en joueurs de tennis au lift meurtrier, les musiciens s’adonnant à la joie de la violence instrumentale étaient plutôt rares. Depuis, la Suède s’est bien rattrapée, devenant même l’une des références 2K du genre, et les albums se bousculent sur les platines virtuelles. Dernière découverte en date, le troisième EP des DETONATOR, sept ans après In Solitude - Reborn, et cinq depuis The Burning Inferno. Far From Fallen est donc une belle surprise pour les fans du groupe, qui commençaient à trouver le temps long et s’interroger sur l’éventuelle survie de leurs héros. Mais les faits sont là, et loin d’être tombés au combat, les membres de DETONATOR affichent une belle santé, mais continuent de repousser l’instant fatidique du premier long, qui couronnerait pourtant une longue carrière. Car malgré une discographie assez éparse et uniquement constituée de démos et de formats courts, le groupe existe bel et bien depuis bientôt vingt ans, ce que nous précisent ses deux membres fondateurs Anders Elfving (guitare) et Viktor Sheffield (chant). Rejoints en 2013 par le guitariste soliste Joakim Lindström, et en 2015 par le bassiste Henrik Ryftenius, DETONATOR a toujours été considéré comme un hobby par ses membres, ce qui expliquerait cette production erratique et ce vide de sorties entre 2001 et la première démo de 2010.

Mais ce qui nous intéresse aujourd’hui, ce sont ces cinq nouveaux morceaux présentés sous une pochette abstraite, et qui renvoient à l’école de violence modérée des années 80. D’ailleurs, il est assez inexact de ne placer les suédois que sous une égide Thrash, puisque leur musique tient tout autant du Heavy malgré des saccades très prononcées. Difficile aussi de situer leurs influences, même si on sent en filigrane un peu de MAIDEN, un peu de HELLOWEEN, du AGONY justement, mais aussi du METAL CHURCH ou du TESTAMENT, et même un brin de SANCTUARY/NEVERMORE pour la touche de fantaisie.

Un peu plus de vingt-trois minutes de musique, pour cinq chapitres conséquents, qui louvoient entre les approches juxtaposant des refrains hautement mélodiques et chantants et des refrains plus puissants. Les arguments, de bonne foi, sont exposés dès « Conquer », l’un des morceaux les plus costauds du lot, qui de son entame prouve que les originaires de Stockholm n’ont pas peur de taquiner les riffs les plus velus. Rythmique classique, petits gimmicks en saccades inventives, chant versatile, parfois posé et harmonieux mais souvent hargneux, guitares en roue libre, l’énergie et là, et comble facilement le manque d’originalité. Quoi que le groupe ne se prive pas de placer des breaks atmosphériques bien sentis et terriblement nineties, avant de nous exploser au visage d’un refrain dynamité. C’est agréable en oreilles, formel, traditionnel juste ce qu’il faut, d’une vitesse raisonnable, et tout est carré, le groupe refusant de se vautrer dans la fange de l’ultraviolence. On peut regretter parfois ce manque de témérité, mais heureusement, certains titres passent la rampe et accélèrent légèrement le tempo, à l’image du final « Next to the Precipice », qui tente de justifier le vertige de son titre de BPM plus soutenus. Le mariage des voix fonctionne à merveille, les ambiances éthérées aussi, et le mixage des approches est assez malin, même si on sent encore un manque de culot évident.

Mais en partant du principe que DETONATOR est toujours considéré comme un à-côté agréable par ses deux têtes pensantes, il ne reste plus qu’à concevoir Far From Fallen pour ce qu’il est, à savoir une façon de se faire plaisir en faisant plaisir aux fans les plus raisonnable d’un Thrash sautillant et musical. Entre lourdeur oppressante (« Inside »), et légèreté de l’agressivité (« Parabolica »), ce troisième EP des suédois est une pause salvatrice dans la densité de production mondiale actuelle, et se déguste entre deux grosses sorties, pour se reposer un peu les tympans. Pas de quoi se réveiller la nuit, mais de quoi raviver quelques souvenirs agréables de jeunesse. Espérons que les amis du nord se lâchent un jour et nous offrent un premier LP, mais d’ici là, le format court leur sied encore à merveille.                   

       

                                                                                              

Titres de l’album:

01. Conquer

02. Slaves to the Sun

03. Parabolica

04. Inside

05. Next to the Precipice


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 15/05/2022 à 14:30
70 %    58

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

HELLFEST 2022 / Part 1 / Du jeudi 16 au dimanche 19 juin

Jus de cadavre 30/06/2022

Live Report

Interview de NESTOR

Chief Rebel Angel 25/06/2022

Interview

The Ocean + PG Lost + Psychonaut

RBD 10/06/2022

Live Report

NECROWRETCH + HEXECUTOR + LORD GALLERY / Rennes (Ubu)

Jus de cadavre 01/06/2022

Live Report

Agressor + Mercyless

RBD 28/05/2022

Live Report

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 2

mortne2001 26/05/2022

La cave
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Jus de cadavre

Hé oui c'est vrai ! Mais bon c'est la force du Hellfest : son affiche de malade qui à chaque fois te fait dire "aller j'y retourne !"

30/06/2022, 22:53

RBD

Hé, JdC, je croyais que tu ne voulais plus retourner au Hellfest, ha ha !! Le covid a changé bien des choses. Nous avons tous très faim.Je ne suis pas étonné, autrement, de l'excellente impression laissée par Agressor, ça m'a fait (...)

30/06/2022, 14:55

Simony

Totalement d'accord avec toi Jus de cadavre, c'est du tout bon avec cet esprit simple et efficace que j'aime beaucoup dans ce groupe.

30/06/2022, 14:43

Jus de cadavre

Simple, basique, efficace. 

30/06/2022, 11:53

Jus de cadavre

Cette prod encore ! Un petit côté Thrash de bâtard ce titre, avec un son de tronçonneuse. Le pied.Super nouvelle en tout cas, ça sent un top de fin d'année cet album... 

30/06/2022, 11:43

Gargan

Le petit clin d'oeil sur la police de caractères

30/06/2022, 11:35

M\'Z

Merci beaucoup pour le repartage, je mets le lien d'écoute sur toutes les plateformes digitales :

30/06/2022, 09:11

Arioch91

J'attends de découvrir tout l'album avant de passer à la caisse.Scourge of the Enthroned n'avait pas duré longtemps dans mes esgourdes.Alors j'espère que celui-ci se montrera plus passionnant.

29/06/2022, 22:12

Buck Dancer

Je préfère quand même les clips qui se passent dans un hangar, bien plus original.Sinon, je m'en lasse pas de ce morceau. Si le reste de l'album est du même niveau, ils vont enterrer la "concurrence". 

28/06/2022, 18:44

Deathcotheque

Mauvaise traduction très certainement.Conseil à tous : utilisez DeepL au lieu de Google traduction quand vous avez besoin d'une traduction correcte.

28/06/2022, 14:49

Orphan

On ne peut que saluer le travail de cette vidéo, qui à la mérite de raconter qqchose. A l'image de ce morceau, au moins il se passe un truc dans ce clip.

28/06/2022, 11:35

fallwarden

musicalement ignoble, hyper formaté et ultra prévisible. 

28/06/2022, 06:35

Steelvore 666

Le groupe commente...Euh non en fait. C'est quoi ce charabia ? Une mauvaise traduction ou un concept complètement con à travers lequel personne ne comprendra rien ?

27/06/2022, 15:15

LeMoustre

Ahah, "Dave Mustaine presents", c'est comme Tom Cruise avec Top Gun, quoi !Les couplets chantés font furieusement penser au vieux Megadeth dans leur phrasé. Parties de guitares très bonnes, rien à dire. A voir le son, sur ordi dur de juger, mais l(...)

27/06/2022, 10:08

Hoover

Une synthèse entre un vieux Megadeth qu'on avait un peu oublié et le Megadeth récent (que personnellement j'aime bien). Super morceau!

26/06/2022, 06:16

Humungus

Ouch !!!Intrigué par vos commentaires, je me suis laissé tenté à une écoute (l'aurai-je fais sans cela ?)...Puis deux...Puis trois...Claquasse !!!Alors effectivement, rien de nouveau sous le soleil, mais un cassoulet r&eac(...)

25/06/2022, 07:22

Jus de cadavre

Ben putain ! Je pensais pas apprécier du Megadeth comme ça un jour ! Même le chant de Dave le canard est pas repoussant ! Incroyable. Et le clip a de la gueule.

25/06/2022, 00:44

Arioch91

D'accord avec Simony. Les vieux groupes de Thrash ne valent plus le pet. Mais Megadeth arrive encore à se hisser au-dessus.J'avais bien aimé Distopia, je me laisserai tenter par ce nouvel album.

24/06/2022, 20:45

Moshimosher

Franchement, il déchire ce clip !

24/06/2022, 19:53

Humungus

Moi je vénère MANOWAR !Hormis "Warriors of the world" et "Gods of war", la discographie est absolument exceptionnelle.

24/06/2022, 18:32