Abysse Mortifère

Outre-tombe

31/10/2021

Temple Of Mystery Records

Alors ça, c’est moche, spécialement venant de nos cousins canadiens. On a souvent tendance à considérer les québécois comme des gens sympa, toujours souriants, affables, généreux, polis et pointus sur l’étiquette. Mais ne vous leurrez-pas de cette généralité : du côté de Quebec City existent aussi de méchants sauvages qui vous jettent des cailloux et rotent quand vous passez près d’eux.

Suivant cette option, je ne saurais que trop vous conseiller de jeter une oreille à la discographie particulièrement immonde des héros locaux, ces OUTRE-TOMBE si bien nommés. Depuis 2010, ce quatuor infernal (Vitesse - batterie, Cobra - guitare, Crachat - basse/chant et Désastre - guitare, petit dernier, mais depuis 2016) se complait dans un comportement de mécréants des égouts, de pourfendeurs de savoir-vivre, de sagouins de l’impolitesse musicale crasse. En deux longue-durée, ces hordes de cimetières abandonnés ont déjà publié deux pamphlets ne laissant planer aucun doute sur leurs morbides intentions. Répurgation en 2015 et Nécrovortex en 2018 entamaient donc ce cycle d’un album/glaviot tous les trois ans, cycle respecté scrupuleusement par Abysse Mortifère.

La philosophie de ces embaumeurs de joie de vivre est simple : jouer le Death Metal le plus basique qui soit, de la façon la plus crade qui soit. Maniaques de la production old-school, sèche comme un fémur balancé en pleine gueule, les canadiens continuent donc leur travail de profanation, et en les qualifiant de dignes héritiers du nord du sadisme d’AUTOPSY, je pense leur faire un joli compliment. Plus exactement, envisagez-les comme les enfants bâtards et illégitimes de Chris Reifert et DISMEMBER, histoire d’atténuer d’une touche de froid glacial le soleil de Floride. La musique d’OUTRE-TOMBE est sale comme une fosse commune, crade comme des égouts jonchés d’excréments et autres souillures douteuses. Dégoutante comme un étron retrouvé dans un sous-bois avec sa couche de papier-toilette assortie. Ça empeste la méchanceté, les gens qui ne se lavent jamais les mains, et la méchanceté gratuite des pionniers du genre.

En réfutant toute théorie d’évolution, les canadiens nous assènent encore un coup pendable derrière la nuque, et nous attachent à poil contre un arbre, avant de nous pisser dessus de concert et nous laisser en pâture aux ours bruns. Pourtant, cette apparente vilénie peine à dissimuler un art de composition consommé, et une instrumentation divinement sombre. Les riffs ne sont pas de simples prétextes à emballer la machine comme on glisse un corps dans un sac à cadavre, mais accrochent l’oreille, et font même bouger les jambes de leur groove imparable. Le chant parfaitement immonde de Crachat est une glaire qui reste collée à vos tympans, y répandant ses microbes littéraires avec une férocité teintée de primitivisme. Quant à l’inépuisable frappe de Vitesse, elle justifie le sobriquet du batteur avec force caisse claire.

OUTRE-TOMBE conchie la technique et les douches trop fréquentes. Leur Death Metal est aussi primitif qu’il pouvait l’être sur la genèse Severed Survival, les inserts Doom et glauques en moins, mais l’esprit farouche similaire. Le crédo est simple, et à l’image de ces titres sans nuances. « Desossé » cavale sur un beat pataud et fourbe, mais dès l’écrasement de double grosse caisse souligné par un riff que le DISCHARGE de légende aurait pu adouber, on sent la pression monter, et les os s’écraser sous le lourd poids d’un marteau de forgeron. Sans espoir mélodique inutile, sans rai de lumière qui ne ferait que montrer la sordide réalité plus crument, Abysse Mortifère est un gouffre duquel on ne s’extirpe pas, un traquenard mortel, et un avis de décès rédigé sur un vieux bloc-notes tâché de sang.

Efficace en tout instant, le quatuor canadien propose sa réaliste vision des choses sur la mort et la mort, la vie n’étant qu’une étape à franchir dans la douleur. « Exsangue » suppure de groove et prend aux tripes étalées par terre, alors que « Tombeau de Glace » ose l’intro la plus efficace de ces deux ou trois dernières années. Entre Death floridien rachitique et Death scandinave gelé, OUTRE-TOMBE plante sa pelle dans un sol aride pour creuser notre tombe avec un appétit féroce.

Rien à jeter sur ce troisième album qui fait honneur à son rang d’étape majeure sur un parcours mortifère. Une violence sourde, presque résignée, une colère faussée, des ambitions dans la simplicité, quelques fantaisies de croque-mort en folie (l’entame rythmique de « Nécrophage », qui laisse augurer d’une partouze des sens contre-nature), pour un final orgiaque laissant votre cadavre seul dans son linceul (« Haruspex »). Aussi moche que le destin ou un reflet de Donatella Versace peuvent l’être, aussi logique qu’une avancée vers une fin inéluctable, Abysse Mortifère relègue avec panache les deux-tiers de la production actuelle dans un crématorium pour disparaitre sans laisser trop de traces.             

 

         

                                                                                                                                                                                                        

Titres de l’album:

01. Abysse Mortifère

02. Cenobytes

03. Coupe-Gorge

04. Desossé

05. Exsangue

06. Tombeau de Glace

07. Haut et Court

08. Nécrophage

09. Haruspex


Facebook officiel


par mortne2001 le 29/10/2021 à 15:05
80 %    808

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire


LeMoustre
@93.4.16.166
01/11/2021, 18:01:15

N'ayant pas vu citer sur ce papier Asphyx, pourtant le plus grosse influ de nos Outre-Tombe, je me suis dit que ça avait changé un peu. Que nenni, c'est toujours aussi sympa à en juger par ce titre. En commande pour ma part. Je recommande les 2 premiers albums aussi


Humungus
membre enregistré
02/11/2021, 09:52:39

Tiens, tiens...

J'connais pas du tout, mais si on cause d'ASPHYX, forcément, cela me titille...

Titre pas mal mais me semble tout de même un peu "low cost".

J'vais de ce pas creuser la disco.

Ajouter un commentaire


Derniers articles

HELLFEST 2024 / Clisson

Jus de cadavre 15/07/2024

Live Report

Escuela Grind + BMB

RBD 08/07/2024

Live Report

The Mandrake Project Live 2024

Simony 05/07/2024

Live Report

Hatebreed + Crowbar

RBD 18/06/2024

Live Report

Nostromo + Nwar

RBD 03/06/2024

Live Report

Dvne + My Diligence

RBD 29/05/2024

Live Report

Anthems Of Steel VI

Simony 24/05/2024

Live Report

Pessimist + Demiurgon

RBD 14/05/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Jus de cadavre

On me dit dans l'oreillette que la femme de Rob (qui est française) est fan d'Indochine et qu'elle ne serait pas étrangère à cette décision de reprise... L'amour rend aveugle, mais sourd aussi apparemment.

18/07/2024, 14:59

Humungus

Monument.

18/07/2024, 13:39

Humungus

"Kirk et Rob reprennent "L'Aventurier" d'Indochine"... ... ...Le groupe qui aime à se tirer une balle dans le pied quoi !Après l'ignominie de la reprise de Johnny il y a quelques années...A la prochaine date franç(...)

18/07/2024, 09:35

Alain MASSARD

juste excellent!!!!

17/07/2024, 16:30

Tourista

''Shoot the babies in the nest, that's the real hunting''

17/07/2024, 08:37

Ivan Grozny

Pour ma part :Jeudi : Ashinhell / Immolation / Brujeria / Megadeth (aïe aïe) / Shining (le groupe norvégien) / Sodom / Cradle of FilthVendredi : Fear Factory / Savage Lands / Kanonenfieber / Satyricon / Emperor / Machine Head (la fin vite fait pour boire un coup) / (...)

17/07/2024, 01:16

Gargan

« Wher’ar’you Marshall ? » « yeahiyeaah wohooo !! »

16/07/2024, 21:51

LeMoustre

Sympa.En plus tête d'affiche au Pyrenean Open Air en septembre. Ça se loupe pas ça 

16/07/2024, 10:06

Cupcake Vanille

Ok c'est très différent de la période You Will Never Be One of Us qui était plus un mix sauvage et efficace entre un Slayer et Napalm Death. Todd Jones change encore de style vocalement, pour un truc plus vomissant rempli de glaire dans une ligne death(...)

15/07/2024, 11:11

RBD

Excellent ! Ils sont revenus tourner ce clip à la "Maison des choeurs" où nous les avions vus pour un concert inoubliable à l'automne 2023. Il s'agit d'une ancienne chapelle de style Louis XIV (mais pas baroque) accolée à l&apos(...)

11/07/2024, 16:43

Simony

@Tourista : je partage en tout point tes dires. Si ce n'est pour MAIDEN car je suis un incorrigible fan qui aimera toujours ce groupe et les voir sur scène mais je comprends parfaitement ton point de vue que j'applique à AC/DC par exemple. J'ai une super image de la d(...)

11/07/2024, 09:59

Simony

@Tourista : je partage en tout point tes dires. Si ce n'est pour MAIDEN car je suis un incorrigible fan qui aimera toujours ce groupe et les voir sur scène mais je comprends parfaitement ton point de vue que j'applique à AC/DC par exemple. J'ai une super image de la d(...)

11/07/2024, 09:59

Jus de cadavre

Quand NAILS se met au Speed Thrash   ! Bah ça bastonne !

10/07/2024, 19:48

Tourista

Pardon : présent à Paname.

10/07/2024, 18:41

Tourista

Présent.  Set-list hyper solide, groupe hyper en place et son aux petits oignons. Plaisir manifeste du chanteur (malgré sa crève) et accueil formidable (est-ce une surprise ?) du public. Le plus appréciable dans la forme c'était sa gestuelle dimensionn(...)

10/07/2024, 18:40

RBD

C'est vrai qu'il se maintient bien malgré les ans. Cela me rappelle il y a fort longtemps quand j'avais vu Blaze Bailey tourner en solo peu après son départ de Maiden. Mais Bruce est à un autre niveau de charisme et de talent, c'est clair.

10/07/2024, 12:43

wolf88

salut, ce n est pas Autriche mais Australie   

08/07/2024, 18:48

LeMoustre

Tuerie intégrale.Point.

07/07/2024, 14:33

Humungus

"Je préfère d'ailleurs aller jusqu'au Rockhal plutôt que de monter à Paris où tout n'est que galère et source de stress et d'énervement".Amen !

06/07/2024, 08:19

Gargan

Ah oui ! J’espère que ce sera l’occasion pour faire quelques dates, hâte de les revoir.

06/07/2024, 08:08