Seattle ville du phénomène du Grunge dans les années 90 avec NIRVANA, SOUNDGARDEN ou encore PEARL JAM. La citadelle a connu deux de ses enfants rejoindre l'étrange et mythique club des 27 à savoir Jimi Hendrix et Kurt Cobain, bref on va pas s'étaler sur la partie médiatique de la ville mais concentrons nous plus sur sa scène local d'aujourd'hui où POUND est l'un de ses dignes représentants.

POUND c'est un duo metal band formé par Ryan Schutte et David Stickney. En créant leur projet ils se sont lancés un défi, à savoir, combiner des éléments rythmiques, chaotiques, progressifs et groove, alors oui une telle recherche peut donner une chose cacophonique voir même d'un grand n'importe quoi, mais le duo réussit son pari. POUND est un véritable marathon musical par sa vitesse et précision dans ses compositions. Même l'instrumentation a, en sorte, une pointe d’originalité avec une guitare neuf cordes ou la sonorité rappelle un certain groupe Suédois très connu et qui s’accompagne d'une batterie divisée en deux kits réglés et positionnés différemment.
La musique est certes foudroyante mais il ne s'agit pas d'un simple exutoire, le duo revisite dans un registre plus contemporain. Ainsi avec des éléments bruts en ressort quelque chose des plus intriguant. Dès l'écoute on assiste à une sorte de jam session improvisée, les deux musiciens sont tellement en harmonie qu'ils nous baladent dans des morceaux où on ne peut pas deviner ce qui va se passer et en très peu de temps.

 "••" est donc leur second album et semble beaucoup plus travaillé, Ryan pendant la création de celui-ci évoquait en disant : "Au moment de commencer l’écriture de ce deuxième album, nous avons voulu d’avantage développer les structures de nos compositions que sur notre premier disque qui était pour être honnête un peu plus  "fourre-tout". On s’est donc plus focalisé sur nos influences D-Beat et Grindcore avec une bonne petite louche de Doom et de Sludge. Bon après, je ne sais pas à quel point les auditeurs pourront appréhender cela car c’est avant tout à eux de se forger leur propre opinion vis à vis de leur ressenti sur l’album mais c’était notre objectif premier. Il y a beaucoup de "picking hybride"  sur ‘••’, qui était une nouvelle technique pour moi lorsque nous avons commencé le processus d’écriture de l’album. C’est rapidement devenu l’une de mes activités préférées à la guitare alors je voulais vraiment l’appliquer à une musique rapide et agressive pour voir ce que je pouvais trouver. Hors à peu près à la même époque, David expérimentait des structures poly-rythmiques sur ces « motifs » D-Beat à la batterie. Nous nous sommes rendus compte que vous pouvez dissocier la voix de caisse claire de la cymbale ou inversement pour créer de nouveaux rythmes vraiment sympas qui offraient une vraie sensation Punk / D-beat. Expérimenter avec cela a conduit à produire beaucoup de riffs sur l’album." 
Les promesses sont véridiques, toutes les idées se mélangent parfaitement bien passant d'une phase à l'autre ou la brutalité en devient élégance mais aussi au fun. POUND a peaufiné son art, les riffs ici sont bien plus lourds, on trouve des passages aériens mais seront vite étouffés par cette dissonance alliée à une  rythmique complétement déstructurée qui fait la marque de POUND, puis se joint ce jeu de batterie qui fait forte démonstration par sa vitesse et technicité mais surtout par le fait de s'adapter aisément à ce style hybride et complexe à la fois.
Difficile de dire quels sont les morceaux à retenir mais vous pouvez différencier un titre comme "x-.+.+.x-.+.x-.x-.+" joué d'une extrême intensité complétement barrée, ou le duo semblent vouloir donner réellement la définition du mot chaotique dans la musique faisant presque passer certains groupes  du genre pour des débutants en la matière si je puis dire et d'un autre coté vous avez " xx_.+-x_ _" un titre véritablement lent qui nous fait penser à un certain BONGRIPPER pour son aspect pachydermique et monolithique. C'est un album de 8 titres solides et hypnotiques dans un rythme effréné mais il constitue un véritable aboutissement. Ryan disait à propos de POUND "Lorsque nous avons créé Pound, pour l’anecdote dans le sous-sol d’un hôpital, entouré d’anciennes radios et de matériel médical, nous n’essayions pas vraiment d’être un groupe. Nous voulions simplement être de meilleurs musiciens. Nous avons mis au point tous ces exercices étranges sur lesquels nous devions travailler pour nous améliorer et nous les avons martelés jusqu’à ce que nous puissions les jouer comme nous l’attendions. A ce moment-là, on ne pensait même pas à enregistrer ou partir en tournée, devoir penser à la communication du groupe, toutes ces choses quoi. Nous étions juste impatients de nous améliorer sur nos instruments. À bien des égards, notre musique est toujours enracinée dans cette mentalité. Nous écrivons des choses qui nous interpellent et qui sont amusantes à nos yeux et voir que des gens s’y intéressent est vraiment aussi fun que surprenant pour nous." L’efficacité de leur travail d'équipe est évident, pendant 30 minutes  ils puisent une énergie afin d'obtenir ce résultat. Un travail qui demande mental et physique pour créer et tenir ce rythme bien compliqué.

L'underground regorge de groupes (suffit de jetez coup d’œil sur Bandcamp) où on se noie alors dans une masse d'écoute souvent basique voir similaire sans grand étonnement, mais il est possible de trouver des pépites comme POUND. "••" est tout simplement un son d'une main de fer dans un gant de velours mais s'offre toutefois à un public averti et ouvert au concept. Si vous cherchez un peu de nouveauté et limite non conformiste dans vos playlist alors laissez le duo trouver une place.


Tracklist :

1. x-.+.+.x-.+.x-.x-.+
2. x-_-x-_.+._
3.x-xx-x---x-x---x-x---
4.--x--xxx--xx--x--xxx--xxx
5.  xx_.+-x_ _  
6. x..^..x-x..^..x-x..^..x-x..^..x-
7. x-_x-_x-x-x-_x-_x-_x-x-_x-x-  
8. x_--_+_--_x_--.+_--_x_--+_--   

POUND BANDCAMP 
POUND FACEBOOK

par Charles Whateley le 11/07/2019 à 13:00
80 %    196

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Almanac

Rush of Death

Mariana Semkina

Sleepwalking

Glaciation

Ultime Eclat

Milking The Goatmachine

From Slum to Slam - The Udder Story

Aevum

Multiverse

Burning Witches

Dance with the Devil

Aleister

No Way Out

Conny Bloom

Game! Set! Bloom!

Death. Void. Terror.

To The Great Monolith II

Vulcano

Eye In Hell

Vaisseau

Horrors Waiting In Line

Justify Rebellion

The Ends Justify The Means

Uncut

From Blue

Invocation

Attunement to Death

Lag I Run

Vagrant Sleepers

White Ward

Love Exchange Failure

Pissed Regardless

Imperial Cult

Infidel Reich

Reichenstein

Telepathy

Burn Embrace

Paganizer

The Tower of the Morbid

LA CAVE #4 : une sélection d'albums / Spécial Black Metal

Jus de cadavre / 21/03/2020
Black Metal

Napalm Death + Eyehategod + Misery Index + Rotten Sound

RBD / 09/03/2020
Brutal Death Metal

Stolearm

RBD / 17/02/2020
New Wave

Pastor of Muppets

RBD / 12/02/2020
Brass Band

J'irais Mosher chez vous ! Episode 2 : Indonésie

Jus de cadavre / 08/02/2020
Asie

Concerts à 7 jours

Jodie Faster + Gummo + Verbal Razors

02/04 : La Brat Cave, Lille (59)

+ Mars Red Sky

03/04 : L'Ubu, Rennes (35)

Krisiun + Gruesome + Vitriol

30/03 : La Cartonnerie, Reims (51)

Taake + Necrowretch + Kampfar

30/03 : Backstage, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

pas le 27 Avril mais c est le 17 Avril voir site;
https://wickedmetalreview.wixsite.com/wickedmetalreview/post/reptilium-adrenochromacy?fbclid=IwAR3mQiBqH-HFePj2K1w3WrzchVjL2mABPa-drsZ2slIrmbxKotYt1qe3r6g


Ah, effectivement : la pochette est terrible !!


merci pour ton report
Je n'ai pas pû me déplacer pour cette affiche monstrueuse, ce qui rend la lecture douce et cruelle à la fois.


Un produit plastique crée de toutes pièces, sasns identité ni âme. Merci Nuclear Blast de cracher sur le patrimoine.


Seul le premier album était excellent, les 2 autres dont celui-ci de moins en moins bons.


Et bien... quelle chronique Mr Mortne une fois de plus !
Un album pas encore écouté pour ma part, mais j'ai limite l'impression pourtant, tellement on en entend parler partout. J'y jetterais une oreille certainement, en asseyant de faire fi des polémiques l'entourant.


Ah ah ah !!!
C'te pochette est juste géniale bordel !


Effectivement le chant fait très Hreidmarr.


Concernant le chant je me suis fait la même réflexion oui ;)


J'aime beaucoup les grattes. Le chant fait sacrément penser à du Hreidmarr (metal archives ne dit rien sur le line-up mais, quand même !).


Pour l'instant je n'ai pas eu vent d'annulation quant au Festival de Nîmes. Comme il s'agit d'une suite de concerts indépendants à jours séparés étalés sur un mois il n'est pas nécessaire d'envisager une annulation en bloc pour le moment, je pense. Les premiers concerts de la deuxième quinz(...)


Son état à l'air assez sérieux. Plus ça va, plus la grippette qu'on nous a vendu devient de plus en plus vénère.

sinon la news mériterait d’être réécrite, un peu trop de répétitions et désagréable à lire.


En Argentine, cest confinement depuis une semaine. Le virus est arrivé plus tard qu'en Europe et ne s'est pas encore trop répandu, meme si le nombre de cas augmente chaque jour petit a petit.

Solidarité !!!


C'est un truc de fou cette histoire, et ce n'est que le début. Ici on est confiné quoi... Et hélas oui ça va arriver au Québec aussi, comme partout ailleurs je pense... Faudra faire gaffe à vous aussi !


Sur certaines intonations de voix, on dirait Stéphane Buriez, vraiment un thrash de qualité, merci pour la découverte Simony.


+1 Jus de cadavre pour Profound Lore.

Moi aussi en ce moment j'écoute pas mal de leurs prods. Le dernier Pa Vesh En est une belle claque aussi. C'est vrai que la ligne directrice est très cohérente.


Ultra combo, j’espère qu'il va aller mieux. C'est vraiment la merde ce truc.

J’espère que vous tous et vos familles vous avez pas trop de soucis. Ici au Quebec on est pas encore trop touché, mais on va dire que cela arrive à grand pas.


Le festival de Nîmes avec les foo fighters, nightwish, deep purple en juin mais pas aux mêmes dates ça aura lieu vous pensez ?


Voilà un bien bel exemple du fameux "impact sur notre musique" dont causait Simony il y a quelques jours...


Merci beaucoup Ari91.
Je n'avais même pas été foutu de trouver moi même cet article sur le site officiel...
Aaaah vieillesse !