[Test psychologique dans un institut médicalisé à visites ouvertes pour savoir si l’heure du goûter peut être avancée]

« Bonjour. Vous marchez sur le trottoir, et vous apercevez une déjection canine, que faites-vous ? »

« (Filet de bave)…Jeeeee…marcheeee…dedans !!! »

« Bien…Vous allumez le poste de télévision sur C8 et vous tombez sur un vieux sketch de Jean Roucas, quelle est votre réaction ? »

« (Bave qui tombe sur le pantalon blanc)…Heuuuuuuuuu…marraaaaaaaaant !! »

« Bien…Vous sortez des toilettes, vous n’avez pas encore remonté votre pantalon, et vous voyez un chien de derrière… »

« (Coupe la parole) béséééééééééééééééééééééééé !!!! »

[L’heure du goûter ne sera pas avancée finalement, le patient n’est pas encore stabilisé de ses fantasmes canins]

Plus sérieusement, admettons par principe que vous soyez fan des GRONIBAR, d’ULTRA VOMIT, que certains pamphlets édités par GOGOL 1er ne vous soient pas complètement étrangers, que le Thrash, le Hardcore et le Crossover vous délectent, et que l’humour trentième degré de lycéen pas encore tout à fait attardé soit votre pain de mie quotidien.

Alors soyez heureux, les CULTURE LUTTE et leur sensibilité toute particulière vont sans doute vous parler. Enfin, à défaut de parler, ils vont plutôt vous hurler dessus, mais ils auront la politesse de le faire en musique, et plutôt bonne d’ailleurs. Comme ta sœur.

Les CULTURE LUTTE et leur patronyme fleurant bon les calembours classés X des années 70 sont en activité depuis un bon bout de temps maintenant (1998 selon leur bio très succincte), et n’ont toujours pas constaté d’amélioration à leurs crises de priapisme et leur diarrhée verbale très chamarrée. Ceux qui s’autoproclament chantres du Thrash de pneu, cumulent les sorties en format court, et récidivent d’ailleurs avec ce Ça va Chier des Bulles, aussi bruyant qu’un pet post cassoulet, mais à la décence sonore un peu plus nuancée.

En gros, ils représentent une certaine conception du métier de Vendeur Représentant Placier de la pantalonnade échevelée sur fond de Punk/Hardcore/Thrash débridé, mais n’hésitent pas à incorporer à leur blagues de caserne des rythmiques Core bien bombées, des riffs en pipes finement taillés, et des chœurs de pompier (la bouche pleine), ce qui a le don de transformer leurs boutades en morceaux âprement bricolés histoire de ne pas se contenter de quelques jeux de mots plus ou moins habilement troussés.

Ceci étant dit, si le propos est guilleret, le fond de l’air n’est pas du tout frais. Pas vraiment du genre à lâcher l’échelle pour que vous vous accrochiez au pinceau, les campagnards urbains se servent bien de leurs mains, et pas seulement pour se polir le manche. Ils connaissent leur vocabulaire underground sur le bout des doigts aux traces de caca, et sur les neuf morceaux de ce nouvel EP, il n’y a pas grand-chose à jeter.

Et finalement, pour visualiser auditivement le contenu de ce Ça va Chier des Bulles, autant imaginer une rencontre fortuite entre Les Bidasses en Vadrouille et le séminal (liquide évidemment) Speak English Or Die des SOD, pour s’en faire une idée en haute-fidélité.

L’image vous sied ?

Tant mieux parce que je n’ai rien d’autre à vous refiler.

La question qui comme la dernière goutte reste en suspens est la suivante :

Les CULTURE LUTTE jouent-ils du Thrash à tendance Hardcore, ou du Punk Hardcore subtilement (pas tellement en fait) Hardcorisé ?

La réponse est claire, les deux, ou aucun des deux, puisque l’équilibre des deux éléments est parfait, et saura séduire les amateurs de riffs acérés comme ceux de rythmiques astiquées.

Et après une intro bon enfant à base d’excréments et d’orgue Bontempi sautillant, on rentre de plein fouet dans un Hardcore bien moulé, qui évoque même les meilleurs moments des ANTI NOWHERE LEAGUE, pour peu qu’on ait la mémoire frivole. « Ton Cul à La Fistinière », ou l’art séculaire de la bombe à chiotte Hardcore venue du Finistère est une entrée en matière (fécale) qui prend aux naseaux, et qui cavale d’un bon tempo.

Et si la production est oscillante de titre en titre, ça n’empêche nullement ces clowns Thrash de faire les pitres, et de pomper le dard de Scott Ian et Dan Lilker sur un « Ni », qui ose la jonction entre le Crossover des 80’s et le Parodic Metal en vogue chez les ANAL CUNT radoucis.

Mais il n’est pas question de Grind ici, encore moins de bruit, les gus sont cohérents et se torchent avec application. Leurs soli sont d’ailleurs très coulés dans une veine Kerry King un peu agacé de manquer de papier, tandis que le duo Hell nönö (basse)/pOOp (batterie) assure les arrières et caresse le derrière en se la jouant Punk décalé et Metal très calé.

Un chant juvénile en pleine mue apporte la touche (pipi) de folie nécessaire à l’embellie, et « Cock’s In Hell » de poursuivre dans le métissage avec une énorme basse qui ravage la porcelaine, et des chœurs qui se tapent la Madeleine (de prout).

Morceaux brefs qui sortent plutôt secs (« Thor Gimme More », constipation Thrashcore qui s’extirpe soudain du corps par un refrain Hardcore), allusions borderline à base de félins patounant en mid tempo malin (« Foutre de Chat », ou comment se faire les griffes sur un pénis Punk Hardcore, un vrai délice), simili Crust qui arrache les croutes de la grotte à mamie (« La Grolle »), Thrash à la SLAYER qui remet les pendules à l’heure (« Pompe Funèbre »), et final cocasse à la Patrick Sebastien tombé dans la discographie de Freddy Cricien (« Faire la Fête »), enfin, un menu copieux qui vous laisse le séant sur le siège pendant un quart d’heure histoire que votre anus reprenne dimension humaine.

Je vous laisse le plaisir (solitaire) de découvrir les paroles merveilleuses en achetant pour quelques euros la version ultra limitée en CD de cet ambianceur de cabinets, mais sachez-le, si vous lui consacrez quelques deniers, il y a fort peu de chances que vous le regrettiez.

Du coup, notre patient va mieux, et à défaut d’attendre son goûter, il s’est confectionné une chocolatine (sud-ouest forever !!) avec un morceau de crotte et des croutes de tartine.

Le bonheur, avec les CULTURE LUTTE, c’est simple comme un coup de pine !


Titres de l'album:

  1. Ton Cul à La Fistinière
  2. Ni
  3. Le Banni
  4. Cock's In Hell
  5. Thor Gimme More
  6. Foutre de Chat
  7. La Grolle
  8. Pompe Funèbre
  9. Faire la Fête

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 23/04/2017 à 13:59
70 %    456

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Block Buster

Losing Gravity

Metalian

Vortex

Ancient Moon

Benedictus Diabolica, Gloria Patri

The Defiants

Zokusho

Lee Aaron

Power, Soul, Rock N' Roll – Live in Germany

Aphrodite

Lust and War

Freternia

The Gathering

Urkraft

Our Treacherous Fathers

Monarque

Jusqu’à la Mort

Black Star Riders

Another State Of Grace

Sacral Night

Ancient Remains

Kryptos

Afterburner

Immortal Bird

Thrive On Neglect

Korn

The Nothing

Damim

A Fine Game Of Nil

Kobold

Masterpace

Warvictims

The Horse and Sparrow Theory

Dead Heat

Certain Death

Void King

Barren Dominion

The New Death Cult

The New Death Cult

Death Feast Open Air 2019

Mold_Putrefaction / 19/09/2019
Brutal Death Grind

Dopethrone + Wormsand

RBD / 12/09/2019
Doom

DISOWNING, Interview avec Butcher (chant)

youpimatin / 10/09/2019
Death Metal

Concerts à 7 jours

Flush!! + Xbreak Outx

26/09 : L'ambuscade, Lyon (69)

+ Elyose + Ancient Bards

26/09 : Le Gibus, Paris (75)

Mars Red Sky + Lysistrata + It It Anita

27/09 : La Nef, Angoulême (16)

Pictured + Evilness + Gengis

27/09 : Le Spot, Spézet (29)

A Very Sad Story + Cleaver

27/09 : Le Dropkick, Reims (51)

Vola + Arch Echo + Rendezvous Point

27/09 : Hard Rock Café, Lyon (69)

Misþyrming + Vortex Of End + Darvaza

27/09 : Le Gibus, Paris (75)

Bliss Of Flesh + MÖhrkvlth + Vosegus

28/09 : Espace Leo Ferre, Brest (29)

Alea Jacta Est + Stinky + Wank For Peace

28/09 : Le Rex, Toulouse (31)

Blood Ages + Pray Manticore + From Dusk To Dawn

28/09 : Ecole Des Filles, L'isle-bouzon (32)

Pictured + Evilness + Gengis

28/09 : La Fontaine De Brocéliande, Saint-péran (35)

Fange + Grist + Verdun

28/09 : Molodoï, Strasbourg (67)

Malkavian + Warband + Shut The Fuck Up

28/09 : Rock'n'eat, Lyon (69)

Temple Of Baal + Archgoat + Au Champ Des Morts

28/09 : Le Petit Bain, Paris (75)

Furies + Nemost + No Return

28/09 : Salle Claude Pouillet, Evry-gregy-sur-yerres (77)

Monarch! + Vouna

28/09 : L'hélice, Toulon (83)

Promethean + Chapel Of Disease + Sulphur Aeon

29/09 : Le Glazart, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Bah j'ai vraiment bien aimé cet album.
Effectivement groovy à souhait.
A tel point que je vais me rebouffer toute la disco du groupe histoire de me refaire un avis plus précis sur la chose.
Par contre, pas trop de ton avis quand tu dis que "l’influence s’estompe".
LIZZ(...)


respect total à Sylvain ainsi qu' à tous les membres d'underground investigation pour leur investissement personnel afin de pouvoir aboutir chaque année à la mise en place de toutes ces journées concerts et ce depuis des lustres. Organisation au top, gentillesse des organisateurs, choix des gro(...)


Effectivement super petite association de gaillards passionnés et surtout très sympas.
J'ai déjà fait à maintes reprises le trajet jusque Fismes histoire de voir sur scène mais aussi backstage (bah oui, j'suis un gros fana de dédicaces... Une putain de groupie quoi...) des groupes ou de(...)


Aaah !
Effectivement, tu t'étais mal exprimé alors...
Vaut mieux ça.
J'ai déjà connu des têtes de con au niveau sécu mais là, cela faisait un peu beaucoup tout de même.


Vraiment très bonne chronique qui m'a donné envie de redécouvrir ce magnifique album.


J'aime burn excoriate et merci pour la piqure de rappel avec gurkkhas


Une excellente de putain de bonne nouvelle !!


@humungus : j'ai dû mal m'expliquer. Le type a été balancé du public par dessus la barrière et est retombé bien lourdement derrière quoi. Pas sur ses guiboles... et les gars de la secu l'ont relevé ensuite. ;)


Artwork horrible. En espérant qu'il sera un peu plus solide que le dernier.


1) Inutile de dire que ce report et une fois de plus hyper complet.
Cela devient vraiment lassant d'écrire ça à chaque fois mec...
2) "Pour manger, c’est soit des frites, soit une part de pizza"
QUOÛÛÛAH ?!?!
Pas de stands vegano-pakistanais sur ce genre de fest ? Imp(...)


1) JTDP + 1.
2) "Un spectateur un peu plus chaud que les autres passe par-dessus la barrière suite à un slam qui tourne mal et s'écrase juste devant la scène ! la volée qu'il a pris le mec !"
Donc si j'ai bien suivi, un spectateur passe par dessus les barrières (involontairement qu(...)


Bah vu qu'Exodus est plus en moins en stand-by tant que Holt n'en a pas fini avec Slayer, Altus a bien raison de réactiver Heathen. Perso c'est une excellente nouvelle, qui sera encore meilleure si je parviens à voir le groupe live.


Des piges Heathen, le mec est dans Exodus aujourd'hui je savais pas que ça tourné encore.


Et bien, une chronique de Freternia, si je m'attendais à ça! J'avais en effet totalement perdu de vu ce groupe, disparu des radars et visblement peu regretté. A l'époque (et cela ne nous rajeunit pas), j'avais été emballé par le côté épique du 1er album, mais j'avais trouvé le second part(...)


Bravo pour ce report exhaustif. Sur ce genre de festival je suis certain que je me calerais plutôt sur les têtes d'affiche, si j'y allais. Elles sont plus de ma génération (je confirme en passant que Decapitated a été un groupe majeur alors) et je trouve que les vieilles écoles étaient plus (...)


Cela a été corrigé, ce sera bien le 2 mai à Toulouse, un samedi.


"Pendant ce temps là le batteur de KORPSE fait un slam, et une nana vomit à côté de moi, parfait" xD !

Sinon excellent report Mold, comme d'habitude. Tu m'impressionne à tout voir / tout retenir comme ça ! Le gros kiff sur Waking tu m'as tué ;)


Excellent album ! Plus dynamique que le précédent tout en gardant cette lourdeur et cette hargne si caractéristiques du groupe !


merci beaucoup pour ce report, concis et précis...et merci de faire suivre l'actualité du brutol jusqu'à Roazhon...
Et enfin cimer pour Smat's...
ROM1 - KDS CREW


Hihi, je savais que c'était fait pour toi... :-D