Un album de CONVERGE, c’est toujours un évènement. Un EP de CONVERGE, inopiné, c’est toujours une jolie surprise. C’est ainsi que les américains nous remercient en ce début d’été annonciateur d’une tournée en compagnie des terrifiants NEUROSIS qui va certainement faire chauffer les salles à blanc. Mais alors un EP non prévu et balancé comme un cadeau de Noël anticipé, pourquoi faire ? A des fins promotionnelles évidemment, et pour occuper le terrain et avoir un peu de neuf sous le pied avant de prendre la route. Argument traditionnel certes, mais dans le cas des originaires de Boston, la tradition, ça a toujours du mal dans le bon. Représentant en quelque sorte le chapitre final des sessions de The Dusk In Us publié en fin d’année dernière, Beautiful Ruin nous fracasse de quatre morceaux inédits provenant des mêmes sessions, et s’inscrivant donc dans la plus pure logique de leur dernier effort. Intérêt ? Evidemment, puisque n’importe quelle composition des bargeots Chaotic Core en est digne, ce qui est évidemment le cas du quatuor de tronçons haineux vomis ici. Si musicalement, la déstabilisation n’est pas à l’ordre du jour, puisqu’on retrouve plus ou moins la trame du dernier LP en date, c’est bien sûr l’énergie développée qui laisse pantois, et qui malgré le caractère anecdotique en langage CONVERGE des titres en question, parvient à convaincre du bien-fondé de l’entreprise de salubrité publique. Produit par un Kurt Ballou qui doit certainement trouver les nuits trop longues pour dormir, Beautiful Ruin n’est que chaos et ressentiment, et fait exploser une colère jamais larvée à la face de fans médusés de retrouver leur groupe fétiche aussi remonté. S’il est évident que ces quatre compositions auraient dû trouver leur place sur The Dusk In Us, tant la cohérence globale affichée crève les tympans, elles tiennent parfaitement debout seules, et permettent à cet EP de se hisser au rang de découverte indispensable.

Toujours adeptes de l’attaque éclair, les américains ne prennent pas le temps de s’installer, et démarrent sur les chapeaux de roue via « Permanent Blue », qui loin de déclencher la tristesse, attise la haine et sue la mort par tous les pores de son Crust/D-beat hargneux mais mélodique et retors. C’est d’ailleurs la saillie la plus développée du lot avec ses deux minutes et quelque, ce qui en dit long sur le sentiment d’urgence qui anime Jacob Bannon, Kurt Ballou, Nate Newton et Ben Koller. Et pour rester sur une même ligne de conduite vraiment énervée, le quatuor jette de l’essence sur les braises via l’impitoyable « Churches And Nails » dont les NAPALM DEATH ou les URSUT auraient pu se délecter. C’est éminemment rapide, véritablement concentrique et colérique, mais « Melancholia », illustré d’une vidéo permet de marquer le pas Heavy et de sombrer dans les affres d’un Hardcore vraiment tendu, prêt à exploser, mais jouant la retenue dissonante et la densité discordante. Gros morceau de cet EP trop bref pour être disséqué, ce titre justifie à lui seul l’entreprise d’actualité, et aurait pu représenter un sommet du LP précédent s’il y avait trouvé sa place. Ne reste plus au concassage « Beautiful Rain » qu’à terminer l’aventure là où elle avait commencé, en jouant le radicalisme d’un Crust à la CONVERGE, sec et net, émaillé de blasts furieux et généreusement dispensés, le tout sublimé d’un riff ténébreux et sinueux dont seul Kurt à le secret.

Alors certes, le tout n’était pas forcément indispensable et aurait pu meubler une édition deluxe de The Dusk In Us, mais comme tout cadeau digne de ce nom, il s’accepte sans rechigner. Il prouve surtout que les CONVERGE sont toujours aussi créatifs, et peuvent se permettre de laisser des morceaux sur le carreau, sans que ceux-ci ne revêtent un caractère trop anecdotique. A l’écoute de Beautiful Ruin on imagine sans peine le massacre en règle que va être cette campagne d’été, qui outre NEUROSIS permettra d’apprécier les performances d’AMENRA et BIRDS IN ROW, et qui passera par la Californie, le Texas, le Kansas, l’Arizona et Washington. Gageons que les fans sont déjà dans les starting-blocks, et qu’ils se montreront chauds comme un été caniculaire pour accueillir leurs héros. Et quoi de mieux comme apéritif qu’un EP bien tassé, chargé en alcool Core et non dilué, qui permettra aux die-hard de se démener dans la fosse pour acclamer l’un des plus grands héros du chaos que l’Amérique a pu enfanter. Merci à vous les gars et à bientôt sur la route j’espère, parce que la France vous aime aussi, ne l’oubliez surtout pas.        


Titres de l'album:

                           01. Permanent Blue

                           02. Churches & Jails

                           03. Melancholia

                           04. Beautiful Ruin

Site officiel

Facebook officiel 


par mortne2001 le 16/07/2018 à 14:25
85 %    101

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Nachash

Phantasmal Triunity

Shed The Skin

We Of Scorn

Birds In Row

We Already Lost The World

Deadline

Nothing Beside Remains

Faustcoven

In The Shadow Of Doom

Confessor Ad

Too Late To Pray

Invocation Spells

Spread Cruelty in the Abyss

Ultra-violence

Operation Misdirection

Droid

Terrestrial Mutations

Witchfyre

Grimorium Verum

Haunt

Burst Into Flame

Funeral Mist

Hekatomb

Tremonti

A Dying Machine

Truchło Strzygi

Pora Umierać

Dee Snider

For The Love Of Metal

Sadraen

Orphan Lord

Drawn And Quartered

The One Who Lurks

Outline

Fire Whiplash

Silence Of The Abyss

Silence Of The Abyss

Lykhaeon

Ominous Eradication of Anguished Souls

Alcatraz Hard Rock & Metal Festival - Dimanche

JérémBVL / 16/08/2018
Alcatraz Festival

Alcatraz Hard Rock & Metal Festival - Samedi

JérémBVL / 15/08/2018
Alcatraz Festival

Alcatraz Hard Rock & Metal Festival - Vendredi

JérémBVL / 14/08/2018
Alcatraz Festival

Nervosa + Sekator

RBD / 11/08/2018
Black Thrash Metal

Phoenix in Flames + Black Bart

grinder92 / 07/08/2018
Black Bart

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

En effet, un article a été publié (http://www.metalnews.fr/article/edit/la-tristesse-nous-empare-de-nouveau-avec-la-disparition-de-jill-janus-frontwoman-du-groupe-huntressripatteinte-de-longue-date-de-maladie-mentale-elle-saposest-donne-la-mort-a-laposexterieur-de-portland-dans-laposoregon-janus-(...)


Bizarre, pourtant j'ai vu un article à ce sujet sur le site et je ne le vois plus!


Je n'étais absolument pas au courant du suicide de Jill Janus.
Vous n'en avez même pas causé ici les gars...
Joli physique mais groupe totalement nul. Typiquement le genre de formation qui ne base son succès que sur la plastique d'un des membres...


Cet artwork est quand même pas beau, mais le titre live est excellent je trouve.


Beyond Creation*


... ou alors 5 circle-pits simultanés au Wacken !! Ah non pardon, c'est interdit...


Avec plaisir! Et franchement si l'affiche de l'an prochain te botte n'hésite pas!


Prochain record : 500 bassistes qui jouent simultanément les parties de basse de "And Justice for All".


Bientôt ils vont faire 400 chanteurs en même temps qui chantent "Hammer Smashed Face"


Pour ma part j'en ai compté que 456 !


Là on est vraiment dans une totale ineptie ! Car en allant au bout de la logique, effectivement comment vérifie-t-on que chacun joue? (tout à fait Simony !). Et puis la vidéo ne montre absolument rien, donc on reste dans l’inutilité jusqu'au bout...


Annulé, j'ai vu Jean Michel tout au fond à droite qui faisait semblant de jouer. Honte à toi Jean Michel ! Et pour ton information Sylvie, tu étais à contre-temps sur tout le morceau... j'ai les pistes de chacun de toute façon.... y a pas de quoi vous applaudir. :-)


Repose en paix mon cher frère tu es et restera dans mon cœur à jamais mais on se retrouvera vite la haut je l'espère je t'aime


Bizarrement je trouve un petit feeling Deicide sur ce morceau. Le chant peut être...


Merci pour ce report JérémBVL !
Les photos et le descriptif du fest font que j'me laisserai bien tenter aussi l'an prochain... A voir l'affiche 2019 donc...

PS : Putain ! Louper EXHORDER pour un changement de running order inopiné... J'en aurai bouffer mon slip moi bordel !!!


oh oui oh oui oh oui !!!


Fébrilité bordel !!! L'album que j'attends le plus cette année !!!


J'ai écouté ce morceau pour la première fois il y une semaine ou deux ( m'étant jamais intéressé au groupe). Effectivement très bon morceau.


World... était mauvais


On dirait du Morbid Angel ! Super