Découvert par hasard dans un café au fin fond de la Meuse un soir d'hiver 2017, le groupe Italien BLUE HOUR GHOSTS y défendait alors son premier album publié fin 2016. Alors certes, cet opus a été publié il y a un moment maintenant mais le groupe est toujours en cours de promotion de ce dernier, dont ils sont visiblement fiers.

Il est vrai que de découvrir un album après avoir entendu les morceaux en version live avec une approche forcément plus brute n'est pas du tout pareil que l'effet inverse mais dans le cas de ce groupe, on retrouve tout de même cet esprit Progressive Power Metal dont se dégage un gros feeling moderne, tant dans les guitares que dans les arrangements aux claviers ou les effets sur la voix. Si la production est très soignée, de part ses arrangements plutôt pointus, avec un mixage et un mastering plus costaud, l'effet de ce premier opus aurait révélé encore plus puissamment la nature accrocheuse et même parfois grasse de cette musique alternant habilement titres rentre dedans et titres plus mid-tempo. Dans le premier domaine, l'ouverture de l'album montre toute l'étendue des capacités des Italiens, la voix d'Alessandro Guidi un brin rocailleuse permet de ne pas sonner trop lisse comme beaucoup de groupes de Power Metal, la batterie de Claudio Mulas, bien dynamique même si au mix cela manque de respiration, c'est très sec et la profondeur n'y est pas pour le coup, c'est dommage mais pas handicapant. De même les guitares, si elles restent en surface démontrent leur capacité à donner le change avec cette basse très présente dans le mix, voilà un choix particulièrement payant car un titre comme "Unsolved" groove plutôt bien avec la mise en avant de cet instrument.

Au niveau du style donc, on pense à SYMPHONY X rencontrant KATATONIA avec quelques moments plus légers et Rock renvoyant vers le Progressive Rock d'un ANATHEMA, et donc indirectement à Steven Wilson ("A Ton Of Feathers"). Pourtant, la fluidité n'est pas compromise et cela me rappelle par exemple le groupe Brésilen BAD SALAD, capable de mélanger plusieurs styles pour une personnalité sous-jacente. C'est ici le cas pour BLUE HOUR GHOSTS, sans grande originalité dans les riffs proposés ou même les structures, le groupe affiche une personnalité qui demande encore à être confirmer mais on devine ici parfaitement les capacités et jamais on est tenté de passer un titre, pas de faute de goût prononcée, juste un Metal fait avec passion et honnêteté. 

Ce premier album est donc une carte de viste extrêmement solide et prometteuse dont on retient surtout "Dreadful Faces And Fiery Arms", "Death And The Lover" ou "The Rogue Wave" comme étant au-dessus du lot mais le reste est de très bonne tenue, un album qui plaira définitivement aux amateurs de Spleen Metal moderne comme KATATONIA comme aux amateurs de Power Metal à la SYMPHONY X surtout celui des derniers albums dont on retrouve la portée plus moderne. C'est donc par un soir d'hiver que ces Italiens sont parvenus jusqu'à mes oreilles et le penchant studio confirme ce que j'ai pu voir ce soir là, c'est plaisant, très bien fait, un premier album de très grande qualité. 

Track-listing :

  1. Dreadful Faces And Fiery Arms
  2. Unsolved
  3. A Ton Of Feathers
  4. The Rogue Wave
  5. Death And The Lover
  6. Secrets Of The Night
  7. Ballad Of The Wrecked
  8. Leftovers
  9. The Missing Void

Facebook


par Simony le 22/01/2018 à 06:12
72 %    339

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Coma

Disorder

Hellraiser

Heritage

Obsidian Sea

Strangers

Arides

Sur les Terres Oubliées

Freedom Call

M.E.T.A.L.

Vak

Loud Wind

Ascend The Hollow

Echoes Of Existence

Aziza

The Root Of Demise

Twilight Force

Dawn Of The Dragonstar

Perpetual Among Us

Thy Will Be Done

Fuming Mouth

The Grand Descent

Endimion

Latmus

Unruly Child

Big Blue World

Hellnite

Midnight Terrors

Nucleus

Entity

Slipknot

Slipknot

Warrior Soul

Rock n’ Roll Disease

Hammerfall

Dominion

Skeletal Remains + Black March

RBD / 21/08/2019
Beatdown Death

Tour Report : MONOLITHE + ABYSSIC / Europe avril 2019

Jus de cadavre / 15/08/2019
Abyssic

THE DIRT / Critiques du film

Jus de cadavre / 06/08/2019
Biopic

MOTOCULTOR 2019 : notre programme !

Jus de cadavre / 05/08/2019
Metalnews

Obscene Extreme - Jour 6

Mold_Putrefaction / 03/08/2019
Brutal Death Metal

Concerts à 7 jours

+ All In The Small + Dopethrone

25/08 : Le Dropkick, Reims (51)

Iron Bastards + Paranoid Cats + Sweeping Death

31/08 : Millenium, Haguenau ()

Photo Stream

Derniers coms

Sinon ils ne sont pas Suédois non ? J'ai toujours cru.


Ohlàlà, Runemagick ! Des années que j'avais pas écouté ce truc ! Clair que les deux premiers albums sont assez excellents dans leur genre.

M'en vais aller dépoussiérer l'opus, tiens !


@Buck : oui j'ai vu ça... Là ça fout les boules quand même !
Autant je n'aime vraiment pas Megadeth, mais les caler en dessous de cette bouse appelé Five finger machin, c'est juste une honte. Littéralement le monde à l'envers...


La situation à te faire péter un câble...


J'ai en tête un morceau des CLASH, "I'm so bored with the USA" et aussi un titre d'EXPLOITED plus explicite...pour cette chère administration "pussy grabbin" trumpesque :-)


Où Megadeth en première partie de Five finger death punch?


Behemoth qui ouvre pour Slipknot... Et pourquoi pas Metallica en guest de KoRn ou Black Sabbath en 1re partie de Limp Bizkit ?


Slipknot et Behemoth a ouais lol deux salles deux ambiances.


Très bonne chronique pour un très bon disque !


Mon premier groupe Metal vu en concert haha (avec Manigance en première partie, dans la salle communale d'un bled bien paumé!) ! Ça fait un bail, mais que de souvenir ! Même si je n'ai jamais réécouté ce groupe par la suite :D !


Un chef d’œuvre ???
Nouvelle illustration du caractère personnel du ressenti face à une œuvre. Attaché aux premiers albums et au retour en grâce du Heavy Metal auquel ils ont contribué, d'un point de vue médiatique (et aux concerts fabuleux des tournées Legacy of Kings et Renegade (...)


Très bon report. Précis et honnête.
Et bien dommage qu'un groupe du niveau de Skeletal Remains soit si peu communicatif... c'est surtout con pour eux d'ailleurs.


@maxime : je ne comprends pas ???


Cool ! Je suis un héros ! :-)


Très chouette tour-report ! Merci ! Et du coup j'en profite pour découvrir ABYSSIC dont la musique est vraiment cool.


Merci ! Merci de rappeler qu'il suffit juste de savoir lire pour être un héros... ;-)


Celui qui arrive à lire et surtout comprendre ce pavé est un héro...


Je ralais d’être absent pour cette date mais tu m’as remonté le moral. J’ai personnellement du mal avec la non communication (voir le mépris pour certains) des groupes envers leurs fans.. surtout dans des musiques dites de niches..
Sauf erreur de ma part, leur excellent batteur est p(...)


Belle découverte!


Chronique sacrément bien torchée. Chapeau !