Chasm of Rapturous Delirium

Exaugurate

29/05/2020

Rotted Life Records

Nous en venant du sud profond des Etats-Unis, cette bande de huns ne se vend que sur ce qu’elle offre réellement. En regardant l’artwork de cet EP, en lisant les titres et en faisant attention au nom de baptême, l’auditeur éventuel ne s’attendra qu’à une seule chose : du Death bien maladif, sinistre, glauque, gluant, désespéré mais implacable, légèrement teinté de Doom pour ne surtout pas sonner plus joyeux que ses concurrents, et c’est exactement ce que Chasm of Rapturous Delirium délivre pendant vingt minutes. EXAUGURATE joue donc la franchise avec sa première réalisation en format court, proposant une course contre la montre modulée de segments pesants et oppressants, dans la plus grande tradition du Death américain non édulcoré. Formé de membres de combo comme HOLLOWED IDOLS, ECTOVOID, et SERAPHIC ENTOMBMENT, EXAUGURATE est le type même de groupe underground enfoncé dans le marigot d’une humanité décrépie, qui attend la fin de son histoire en se lamentant sur les occasions perdues. Aussi euphorique que les pleurs d’une veuve au-dessus de la tombe de son défunt mari, Chasm of Rapturous Delirium est grave, gras, rapide, ultrasonique, précis, tendu, et ressemble à s’y méprendre à une révolte de morts-vivants qui réclament plus de temps pour leur pause déjeuner. Et dès les premières secondes de « Clandestine Malevolence », les pions sont placés, les qualités mises en avant, et la batterie bastonne ses BPM sans relâche, secondée par des guitares circulaires glauques aux mélodies étranges et acides. Aucune surprise donc à attendre de ce premier EP qui joue la carte du classicisme, et que le label Rotted Life Records compare à l’explosion des maîtres de DEAD CONGREGATION, GRAVE MIASMA, et CRUCIAMENTUM qui eut lieu aux alentours de 2009/2010.

Enregistré au Second Sight Sound par Alex Parra, mixé et masterisé par Dan Lowndes au Resonance Sound, emballé dans un artwork d’EVM et mis en graphisme par Justin Stubbs, Chasm of Rapturous Delirium n’est qu’une courte ode ininterrompue à la violence post-mortem, aux sévices qu’inflige une mort injuste à une vie de déprime, et une conception du Death qui renvoie aux instants les plus sombres de l’humanité. Si les harmonies parviennent parfois à se faire une place à l’ombre de la désolation, lors de breaks assez futés, l’ensemble reste impitoyablement brutal et sans concessions, mais aussi terriblement pro et réfléchi. On sent que le groupe est constitué de vieux renards de la scène qui connaissent les tenants et aboutissants, et qui assument totalement leur vision et leurs influences. Alternant la lenteur éprouvante sans forcément s’engluer dans le Doom et les montées en puissance sans glisser vers le chaos, le quatuor (C.E. - guitare/chant, C.W. - guitare/chant, R.S. - basse et C.M. - batterie/textes) propose donc une carte de visite finement imprimée et ciselée. Rien de révolutionnaire évidemment, mais un Death effectif, bruyant, sale mais carré, rapide mais éprouvant. En structurant leurs morceaux avec flair, les américains se montrent sous un jour flatteur, et  « Chasm of Rapturous Delirium » de répéter la même recette à base de couplets ultrarapides et de cassures éléphantesques, graves et déprimantes. Le chant, évidemment sourd et grognon fait une fois encore office de quatrième ligne rythmique, vomissant ses textes poétiques comme un zombi dégustant un surplus de cervelle. Mais avec une belle collection de riffs macabres, quelques soli étranges, hystériques mais enterrés dans le mix, des accélérations brutales menées par un batteur impeccable, le bilan est inattaquable, et la sensation optimale.

Petit court métrage d’horreur pour les oreilles, ce premier EP fait montre d’une personnalité bien définie, et ose même aller jusqu’au bout de sa philosophie en se vautrant dans le stupre mou et immonde d’un Doom/Death aux effluves de pourriture et de tripes faisandées. « Labyrinth of Veins » joue donc la montre et écrase le tempo pendant de longues minutes, pour offrir quelques variations bienvenues mais pas plus saines, avant que la batterie ne reprenne sa course en avant. « Ascendant Beyond Carrion » en final reprend les coups de bélier dans le pont levis et fait tomber les dernières défenses, avant que la princesse du royaume ne se fasse bouffer les entrailles par une horde de démons en rut. Du bien sec qui claque sur la peau, du Death qui ne refuse pas d’écraser le tempo pour accentuer le mal-être, et une bien belle mise en jambes pour EXAUGURATE qui peut prétendre à une place de choix sur le podium des nouvelles formations brutales et cruelles en devenir. 

   

Titres de l’album :

                    01. Clandestine Malevolence

                    02. Chasm of Rapturous Delirium

                    03. Labyrinth of Veins

                    04. Ascendant Beyond Carrion

Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 09/12/2022 à 17:48
78 %    315

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Dvne + My Diligence

RBD 29/05/2024

Live Report

Anthems Of Steel VI

Simony 24/05/2024

Live Report

Pessimist + Demiurgon

RBD 14/05/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : ARGILE

Jus de cadavre 12/05/2024

Vidéos

Mercyless + Nervous Decay + Sekator

RBD 08/05/2024

Live Report

Birds in Row + Verdun

RBD 02/05/2024

Live Report

Hexagon Doom Tour

Simony 29/04/2024

Live Report

Midnight + Cyclone + High Command // Paris

Mold_Putrefaction 24/04/2024

Live Report

DIONYSIAQUE + JADE @La Chaouée

Simony 23/04/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Dobey swamp

Il y a décalage notoire entre ce report et la perception de ce pseudo journaliste qui a oublié d être objectif je pense et l avis du public. Ça arrive trop souvent malheureusement.

30/05/2024, 19:02

gory salope

@gory : on veut lire ton report alors, petite catin

30/05/2024, 14:16

GORY

Ce report, c'est du grand n'importe quoi rédigé par une personne qui n'y connaît rien (j'y étais). 

30/05/2024, 11:48

Jus de cadavre

Terrible. Le Thrash / Death au top. On dirait du Legion of the Damned en (bien) mieux avec un coté Slayer de vicelard. 

29/05/2024, 22:14

Jus de cadavre

Setlist de malade tout simplement. Tom est une brute absolue derrière les futs c'est taré. J'avais même pas entendu causer de cet album live ! Merci pour la chro et le rattrapage ;)

29/05/2024, 22:07

Saul D

"pense"

29/05/2024, 17:28

Saul D

Je le sais, je les avais interviewés il y a un moment, mais je ne pensent pas qu'ils aient des tendinites du bras, eux :-)

29/05/2024, 17:28

Gargan

Les birds, en mode vieux con, je les évite depuis leur retrait du dernier hellfest (en même temps, pas mon style donc je le vis bien :D). Raisons très vagues et tellement dans l'air du temps : z'en font pas assez pour les femmes (y'a pourtant rien de pire et d&a(...)

29/05/2024, 15:46

Steelvore666

Miam-miam !

29/05/2024, 07:54

Matürin/ Mobütu

Ici le chanteur du gang Mobütu.Il est vrai que j’ai cette fâcheuse habitude de trop parler entre les morceaux et je te le concède et te remercie pour le consei(...)

28/05/2024, 17:21

Jus de cadavre

Saul D : et bien pas tant que ça en fait ! Al-Namrood (qui veut dire "non-croyant" en arabe) est clairement anti-islam ! Au point que les membres restent anonymes car ils risquent (très) gros dans leur pays qui a le coup de sabre facile...

28/05/2024, 15:04

Saul D

Mettre en lien Al Namrood et Nokturnal Mortum, c'est cocasse :-)

28/05/2024, 12:44

PTT

Je trouve que DPD a raison. Et paradoxalement, je compose de la zique plutôt moyenne, on sort des albums qui sont certainement dispensables, 90% de nos "fans" sont nos potes. Mais je continue. Parce que j'aime ça, parce que sinon il ne me restera plus que d(...)

27/05/2024, 23:38

Johnny grossebite

Allez, après les boomers hivy mitol, voici venir les goudous en colère. De mieux en mieux

27/05/2024, 22:12

DPD

@LeaJ'exprime mon avis tout le monde me tombe dessus je défend mon point de vue et voilà tout. Il y a toujours quelqu'un pour remettre une pièce dans la machine, pour moi j'ai effectivement tout dit du coup je m'amuse un peu que voulez-vous.

27/05/2024, 16:40

DPD

Je vois pas l'homophobie, je réalise les souhaits d'un homosexuel, j'essaye d'aider, tu veux quoi, j'y vais direct au Talmud ?

27/05/2024, 15:49

Lea

DPD je ne comprends pas du tout pourquoi tu t'acharnes comme ça, on a bien compris tes messages. Tu te fais plaisir à cracher sur tout et n'importe quoi, je vois pas trop le délire, tu t'emmerdes ?

27/05/2024, 12:50

Cämille

Vous pouvez pas virer cette merde homophobe ? Histoire de remonter le niveau. Merci

27/05/2024, 12:19

Gargan

Merci pour ce live report étoffé, va vraiment falloir que je me bouge les miches pour le prochain !

26/05/2024, 21:48

Gargan

Y’a pas de batteur ? J’aurais du mal à comprendre un changement de style..

26/05/2024, 20:55