Choice Nugs

Cannabis Corpse

08/03/2021

Autoproduction

One does not simply inhale just a poke.

Non, quand on fume un bon joint, on ne prend pas qu’une taffe. Ca reviendrait à ne boire qu’une seule gorgée de ce fabuleux café éthiopien, ou ne regarder que cinq minutes d’Hellraiser pour faire plaisir à ses hôtes. Un trois-feuilles, ça se déguste, comme du Jacques Vabre, spécialement lorsqu’il est constitué de têtes et roulé avec amour par les CANNABIS CORPSE, les défenseurs acharnés de la liberté de fumer. Et vous n’aurez pas la leur, puisqu’ils sont bien planqués au fin fond de la Virginie, à Richmond, très occupés à bichonner leurs plantations bien au chaud sous la serre cachée au fond du jardin…lui-même dans les bois.

CANNABIS CORPSE, c’est plus qu’un simple groupe, c’est une appellation contrôlée, un label de qualité, une AOC que personne ne viendra remettre en cause. Depuis 2006, ces planteurs de l’extrême récoltent leur Death alors qu’il est bien sec et que les feuilles craquent sous la main, nous offrant des productions de qualité, qui bousillent les neurones un par un, laissant l’œil torve et la conscience altérée. Je suis les marsouins depuis leur initial Blunted at Birth, que j’avais adoré en tant que pastiche de CANNIBAL CORPSE, de même que Tube of the Resinated, du même tonneau. Car ce trio est bien plus qu’un simple siedekick de CANNIBAL CORPSE, il est un hommage à peine déguisé, mais surtout, un alter-ego aux capacités décuplées, aux moyens plus vastes, et à la volonté non entamée par la consommation massive d’herbe à chat. Chaque album des gus tient debout par lui-même, puisque les musiciens sont capables, et créativement valables.          

Depuis quinze ans, les albums s’amoncèlent donc, et le dernier en date, Nug So Vile nous avait laissé bien torché dans le canapé, regardant le même film pour la sixième fois en s’extasiant du chant des lapins. Mais comme l’indique son titre en pied de nez à CARCASS, Choice Nugs  n’est pas le septième et tant attendu longue-durée de la bande. Il n’est qu’une compilation qui résume le parcours des agriculteurs, et qui propose treize joints bien tassés, qui s’allument sans peine et font exploser des feux d’artifices dans votre pauvre crâne. Treize morceaux pour une carrière déjà bien entamée, c’est peu, mais ça permettra aux néophytes de s’immerger dans le monde de CANNABIS CORPSE, style soirée de dégustation mais sans nœud papillon. Les fans, les vrais, passeront leur chemin, puisqu’ils connaissent déjà le répertoire des américains par cœur et par bronches, mais cette compilation tombe à point nommé pour replacer au centre des débats l’art du pastiche intelligent. Alors que d’autres groupes focalisés sur la galéjade facile et l’appropriation culturelle en parodie se vautrent dans la facilité du mauvais goût, les CANNABIS CORPSE ont toujours mis un point d’honneur à proposer une musique solide, certes très calquée sur l’univers de CANNIBAL CORPSE, mais joué avec les tripes, et agrémentée de petites prouesses techniques notables.

Et Choice Nugs nous permet de constater une fois encore le rôle essentiel que peut tenir la basse dans le Death Metal, grâce au talent unique de Philip Kyle Hall, qui non content de grogner comme un vieux paysan en colère, lâche des lignes graves très coulées et élaborées.

Autrement dit, on ne plaisante pas avec la beuh. Mais on ne plaisante pas avec le Death Metal non plus. Les deux obsessions des trois sagouins sont ici présentées sous leur forme la plus primale, et ces treize morceaux nous rappellent à quel point la discographie du trio est essentielle à tout amateur de violence sérieuse, mais subtilement paillarde. On appréciera ou pas le choix du tracklisting, mais j’ai eu le plaisir d’y retrouver l’imparable « Chronic Breed » et ses riffs catchy en diable, ou « Mummified in Bong Water » et sa folie en circonvolutions. Après, chacun roulera son bédo comme il l’entend, mais vous ne trouverez ici que la meilleure marchandise des trois virginiens, qui ont compilé pour vous leurs volutes les plus efficaces. On pourra déplorer ou non l’absence de certains titres, on pourra se dire que c’est trop court, qu’on aurait préféré un live, mais Choice Nugs  à les défauts des qualités de toute compilation, et ma foi, quarante-cinq minutes de CANNABIS CORPSE permettent d’oublier cette réalité pesante, et de s’évader au pays de Candy, comme dans tous les pays, où on s’amuse, on pleure et on raconte plein de conneries.

   

                                                                                                                                                                                                        

Titres de l’album:

01. The 420th Crusade          

02. Cylinders of Madness     

03. Dawn of Weed Possession         

04. Chronic Breed     

05. Zero Weed Tolerance

06. Baptized in Bud  

07. Gateways to Inhalation   

08. Where the Kind Lives     

09. Skull Full of Bong Hits   

10. Mummified in Bong Water

11. Chronolith

12. Blunted at Birth  

13. I Will Smoke You


Site officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 18/03/2022 à 18:15
80 %    185

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Jus de cadavre
membre enregistré
18/03/2022, 18:31:13

Ça fait les zouaves, mais musicalement ça rigole pas. Faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux quoi. Cannibal n'a qu'à bien se tenir  !

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Obscene Extreme 2022

Mold_Putrefaction 16/08/2022

Live Report

J'irai Mosher chez vous ! Episode 4 : Seattle

Jus de cadavre 12/08/2022

J\'irai mosher chez vous

Suffocation + Kharkov

RBD 08/08/2022

Live Report

Hysteria

mortne2001 04/08/2022

From the past

Voyage au centre de la scène : DEATH POWER

Jus de cadavre 31/07/2022

Vidéos

Incantation + Akiavel + Horror Within

RBD 30/07/2022

Live Report

Appetite For Destruction

mortne2001 21/07/2022

From the past

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 3

mortne2001 18/07/2022

La cave
Concerts à 7 jours
Gang + Balls Out + Overdrivers 20/08 : Place Du Rietz, Burbure ()
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Albatard

Cool le report bien détaillé, ça donne envie d’y retourner!

18/08/2022, 21:09

Seb

j'avais eu de l'espoir avec un morceau qu'il avait mis en ecoute mais le reste, c'est de la merde.Comme d'hab...

18/08/2022, 10:29

Fleur de cannibal

C’était mieux à 3 qu’à 4 ? Sans doute mais Angelripper au fond de lui ne veut pas se l’avouer … 

18/08/2022, 08:27

l\'anonyme

C'est fade et très convenu. Ca surf sur la vague actuelle, comme tous les albums de Machine Head d'ailleurs qui surfaient sur la vague du moment. Et, à force de vouloir faire des albums différents les uns des autres, ils perdent leur identité.Le seul poin(...)

18/08/2022, 08:02

Humungus

Mon dieu, mon dieu... ... ...

18/08/2022, 07:37

Humungus

Idem.(Et cela m'attriste de le dire au vu de ma vénération pour ce groupe...)

18/08/2022, 07:13

Kijgo

Et tout aussi ininteressant

17/08/2022, 21:45

Kijgo

Toujours aussi intéressant ce groupe.

17/08/2022, 21:44

Kijgo

Toujours aussi intéressant ce groupe.

17/08/2022, 21:44

Arioch91

Pas mieux.

17/08/2022, 20:11

Eliminator

Oui je crois qu on peut dire que c est vraiment pas terrible.Machine head, Fear Factory, Sépultura... Ces groupes de mon adolescence qui aujourd hui disparaissent dans cet océan de chiasse qu est devenue l industrie musicale.Cette prod sans âme avec un son de bat(...)

17/08/2022, 19:26

KaneIsBack

Toujours un bon moment, ces reports de l'OEF, même si je ne suis pour ainsi dire jamais d'accord avec toi. Au passage, merci pour Escuela Grind, dans le genre, c'est franchement chouette. 

17/08/2022, 17:35

KaneIsBack

Pas mal. J'aurai sans doute oublié ce groupe demain, mais en attendant, je suis toujours client pour ce genre de Black/Death suédois à la Dissection. 

17/08/2022, 17:30

Humungus

Bah voilà...Cela ne révolutionne effectivement rien dans le genre, mais quoi qu'il en soit, cela faisait trèèèèèès longtemps qu'un groupe de Black 90s ne m'avait pas autant fait de l'œil.Dommage qu&apo(...)

17/08/2022, 16:00

Humungus

Un fest que je voulais faire quand j'étais encore jeune et plein d'entrain...Plus du tout le cas maintenant donc. Même si l'affiche beaucoup plus éclectique désormais me plait bien plus...PS : A te croire, malgré l'aur(...)

17/08/2022, 15:43

Jus de cadavre

La taille du report   Merci ! Un fest que je rêve de faire !

17/08/2022, 13:42

Gargan

C'est lØve.

17/08/2022, 10:59

Gargan

On dirait un générique de séries 80s US en boucle   

17/08/2022, 10:56

pierre2

On a le droit de dire que c'est pas terrible ?? mmmh....

17/08/2022, 08:37

Simony

Mouais... c'est pas fou fou...

17/08/2022, 08:30