CoExist

Jakob Samuel

21/05/2021

Avalon Japan

Quelle belle carrière que celle de Jakob SAMUEL. D’abord animateur au sein de JEKYLL AND HYDE, puis GO avec les POODLES, en passant par quelques piges MIDNIGHT SUN, TREASURE LAND ou KRYPTONITE, le chanteur suédois s‘est construit une belle œuvre au fil des années, et travaille d’arrache-pied depuis plus de vingt-cinq ans pour gagner la confiance des fans d’un Hard-Rock souple et mélodique. En 2012, il nous avait même gratifiés d’un album solo, PastPresent, qui révélait un visage plus intime, et neuf ans plus tard, le revoici en solitaire pour un nouveau chapitre de sa vie, distribué au Japon via Avalon. Pas de surprise, c’est bien du Jakob SAMUEL pur jus, soit du POODLES presque dans le texte, et ces onze nouveaux morceaux (dont un bonus-track pour le marché nippon, qui est toujours plus gourmant que les autres) sentent le propre, le frais, les dents blanches bien lavées, et la joie de vivre dans un pays qui domine le marché depuis de longues années.

CoExist pourrait de fait ressembler à un album de Joey Tempest, à l’époque où le chanteur d’EUROPE laissait son inspiration dériver le long des cordes de sa guitare acoustique, mais ici, tout est électrique, même lorsque l’ambiance se tamise façon lampe de chevet ou bougie de diner romantique. En choisissant évidemment de respecter sa nature, le chanteur blond nous livre donc la prestation qu’on attendait de lui, une prestation sincère mais modérée, faisant la part belle aux refrains fédérateurs et aux couplets très fluides.

En optant pour une concision extrêmement resserrée, l’artiste a fait le bon choix. Les morceaux sont brefs, au format Pop, mais tous animés d’une énergie Rock typiquement scandinave, pas excessive pour deux sous, mais suffisamment musclée pour convaincre les mordus de Hard radiophonique tirant sur une Pop agile. Habile, mais varié. C’est de cette façon que le nouveau répertoire de Jakob pourrait être qualifié, spécialement en encaissant le premier choc frontal de « Every Minute Every Hour ». Genre d’hymne à la POODLES repris par les D.A.D., ce premier morceau place les débats sur le terrain du Rock sans prétention, harmonieux, aux chœurs fournis, et à l’atmosphère collégiale. Les riffs se déchainent dans une tempête de plaisir, le chant de Jakob, malin et coulé permet d’accumuler les mots sans avoir la bouche pâteuse, et immédiatement, on se sent entraîné dans ce ballet comme dans l’œil d’un cyclone.

Et alors que « Stand By You » s’éloigne de Chrissie Hynde pour se rapprocher d’un Heavy à la suédoise, piochant une fois encore dans le passif du groupe principal de Jakob pour rester près de ses convictions, « One Last Time » calme le jeu, joue celui d’un AOR acoustique soft mais persuasif, et on réalise alors l’éventail des possibilités du chanteur qui n’hésite pas à passer en revue toutes les composantes de ses influences. En trois morceaux, Jakob SAMUEL tape dans le mille, et évite les poncifs les plus éculés tout en jouant avec les images les plus fortes du Rock mélodique à la suédoise. Auberge suédoise aux portes toujours ouvertes pour les voyageurs de passage, CoExist mérite son titre à bien des niveaux, et se rapproche même d’une version plus synthétique et moins emphatique de EUROPE, comme si Joey et les siens avaient réussi à trouver le compromis entre leur fascination pour DEEP PURPLE et leurs racines suédoises mélodiques. « Hey Brother » valide d’ailleurs assez facilement cette comparaison avec sa rythmique lourde et syncopée, et ses lignes de chat plus sombres.

Mais pour autant, tout est-il bon sur ce second jet en solo ? La réponse crève rapidement les tympans, et par l’affirmative. Le chanteur se connaît suffisamment bien depuis près de trois décennies pour éviter toute sortie de route, même s’il ne rechigne pas à accélérer de temps à autres (« Fast Lane »). On pourra éventuellement lui reprocher de rester dans sa zone de confort, mais à partir du moment où un artiste a trouvé le créneau qui lui convient, autant apprécier son travail bien fait. Alors, on alterne, on monte dans les tours, on s’arrête sur le bord de la route pour admirer le couchant, on vocalise dru puis on croone sentimental, on aborde les ballades comme un style noble avant de lâcher un burner qui laisse des traces sur la route, et parfois, on mélange les deux écoles de conduite pour se montrer sensible, mais pas fragile pour autant (« End of Days »).

Sans prétention, autre en tout cas que procurer un plaisir sincère, ce CoExist profite de sa légèreté pour oser des choses plus culottées, comme ce funky « Blame It On Love » qui provoque une rencontre entre George Michael et LOVE/HATE. La fin de l’album, toujours aussi variée et équilibrée alterne les segments aux couleurs pastels, mais qui parfois acceptent des teintes plus sombres, sans jamais se départir de cette envie de séduire (« Ghost »). L’album officiel se termine même par une dernière montée en puissance, via le hit terrassant « Home », nostalgique et amer à souhait, qui évoque à merveille le mal du pays.

Le bonus japonais n’est pas anecdotique, puisqu’il présente une seconde fin dansante et Heavy, et offre à l’album un supplément de temps non négligeable. Cette escapade en solo de Jakob SAMUEL, au parfum POODLES mais à l’envie personnelle est donc un bon moment à partager entre amis amateurs de mélodies, mais aussi de musique à la suédoise, efficace, dansante et foncièrement Pop-Rock dans le fond de l’idée et de l’air à siffler.

           

                                                                                                                                                                                                        

Titres de l’album:

01. Every Minute Every Hour

02. Stand By You

03. One Last Time

04. Hey Brother

05. Fast Lane

06. End of Days

07. Blame It On Love

08. Freak

09. Ghost

10. Home

11. This Too Shall Pass [Bonus Track]


Site officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 24/06/2021 à 15:15
80 %    162

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Fuzz in Champagne - épisode 2

Simony 27/11/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : Archives MORTUARY

Jus de cadavre 14/11/2021

Vidéos

Chiens + Unsu + BMB

RBD 09/11/2021

Live Report

Lofofora + Verdun

RBD 01/11/2021

Live Report

Fuzz in Champagne - épisode 1

Simony 26/10/2021

Live Report

Fange + Pilori + Skullstorm

RBD 25/10/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : SUPURATION

Jus de cadavre 17/10/2021

Vidéos

Déluge + Dvne

RBD 29/09/2021

Live Report

Blood Sugar Sex Magik

mortne2001 25/09/2021

From the past

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
grinder92

Tant que c'est Bill Steer à la guitare, ça apportera quelque chose...Surgical et Torn ne sont pas révolutionnaires. Apportent-ils quelque chose comme avaient pu le faire Necroticism et Heartwork ? Personnellement, je ne pense pas. Fallait-il s'abstenir ? (...)

01/12/2021, 18:39

Johnny KKmetal

Oui le dernier Carcass semble diviser les gens.Même si c'est un bon disque, je suis de l'avis de Korgull en pensant qu'il n'apporte rien 

01/12/2021, 18:05

Simony

Bien sur cher Hummungus !

01/12/2021, 17:30

PORNOPUTE

Les mémoires d'un escroc ! Race maudite!

01/12/2021, 16:57

RBD

Boucherie ou pas, les avis sont tranchés en tout cas.

01/12/2021, 14:11

JOhnny KKmetal

Un grand merci à Simony pour le partage

01/12/2021, 13:50

Humungus

En son temps, pourras-tu STP annoncer dans les news la date du futur show ?

01/12/2021, 11:33

Humungus

Malheureusement pour moi, tout comme le précédent album, c'est je trouve pas assez Doom...Mais bon... C'est quand même bien torché hein.

01/12/2021, 11:29

@Arioch91

@LeMoustre, moi c'est tout l'inverse. Blood In m'a laissé de marbre complètement. Même le morceau avec Kirk Hammett ne m'a laissé rien de mémorable. Mais ce Persona Non Grata, c'est déjà mieux.Bon après... Gary(...)

01/12/2021, 08:52

Arioch91

<MAUVAISE_LANGUE>Les Mémoires de Paul Stanley ? 608 pages ?Vu tout ce qu'il a dû se sniffer, je suis surpris que ça tienne en autant de pages !

01/12/2021, 08:47

Satan

Assurément la pochette la plus chère de l'Histoire!

29/11/2021, 12:11

LeMoustre

Très déçu au final, Blood In Blood Out est tellement plus sympa que ce disque qui ne m'a fait ni chaud ni froid

29/11/2021, 11:51

dafa

quelle daube

28/11/2021, 19:47

RBD

Je suis en retard, mais c'est un document précieux pour son authenticité. Ce type d'interviews dérapantes sur des radios associatives étaient la règle à cette époque pour les groupes de cette première vague du Death français(...)

27/11/2021, 14:38

Mamoushka

Si Vivian Slaughter est UN MUSICIEN, le rédacteur est UNE TRUITE

26/11/2021, 19:05

Humungus

J'étais passé totalement à côté de cette "news"...J'aurais dû poursuivre sur ma lancée.

26/11/2021, 08:38

Humungus

Erratum : Vivian Slaughter est une femme.(C'est d'ailleurs la femme de Maniac)

26/11/2021, 08:32

Eric

Merci du plaisir d écouter cette musique

25/11/2021, 17:59

Saddam Mustaine

Meme Hellhammer a laissé les parties de Varg sur le premier album de Mayhem, le pere Mustaine c'est le mec le plus rancunier au monde mdr obligé Ellefson lui a fait une crase qu'on ignore. 

24/11/2021, 18:26

Chemikill

Oui c'est en tout cas lui qui a fait la tournée avec eux. 

24/11/2021, 14:02