Laissons-nous emporter, l’espace d’un instant, jusqu’aux hautes sphères célestes de l’art noir. C’est en effet loin de la réalité terrestre que nous emmène cet étrange projet polonais. MUSSORGSKI, empruntant son nom à un compositeur russe renommé, distille depuis de nombreuses années déjà,  un black metal industriel teinté d’ambiances cosmiques et ce troisième album transcende une identité ainsi qu’un travail fort prenant.  

Si la production n’est pas toujours parfaitement adaptée (à mon goût un peu trop pointilleux peut-être) au style ici emprunté, l’univers parallèle de Creatio Cosmicam Bestiae s’expérimente avec un plaisir intense. Depuis son premier album In Harmony With The Universe en 1995, MUSSORGSKI fait office d’alien dans une scène attachée à ses traditions. Ignorant toutes conventions ou règles, l’œuvre de Khorzon (également connu pour son appartenance au groupe polonais ARKONA) nous propulse au sein des astres les plus lointains, hors du temps. Difficile de décrire ce que l’on vit ici, sans dévoiler quelques facettes intimes de sa propre personnalité. Le moins qu’on puisse dire, c’est que ce musicien talentueux aime l’expérimentation, l’instrumentalisation bizarre, les associations sonores incongrues ; le tout aggloméré en un album toute somme homogène.

Creatio Cosmicam Bestia ne constitue certainement pas un album à consommer sur le pouce, cette œuvre musicale profonde exige un minimum d’attention, sous peine d’en perdre l’incroyable richesse. Je ne dirais pas que cet opus soit parfait, mais le chemin emprunté ici s’en rapproche. Une expérience extraordinaire que je conseille vivement à tous les aventuriers du son extrême ou non.

Titres de l’album :
1. Gaaya - The Planet Of The Dead
2. God Is In The Neurons
3. Stellar Core
4. Sabbathum In Perpetuum
5. Key To The Universe
6. Inverted Aeon
7. Implanted Consciousnes
8. Paradisum

Page Facebook officielle


par arnaudvsk le 17/02/2017 à 07:00
87 %    275

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Sadist

Spellbound

Prezir

As Rats Devour Lions

Septagon

Apocalyptic Rhymes

Blood Curse

Sorceress

Orion Dust

Legacy

Cult Leader

A Patient Man

Warkunt

Of Ruins And Agony

Dalkhu

Lamentation And Ardent Fire

Edremerion

Ambre Gris

Beer Breath

Story of a Decayed Life

Sacral Rage

Beyond Celestial Echoes

Eternal Rot

Cadaverine

Cancer

Shadow Gripped

Warrel Dane

Shadow Work

Zealotry

At the Nexus of All Stillborn Worlds

Heir Apparent

The View from Below

Hæster

All Anchors No Sails

Syd Kult

Weltschmerz

Which Witch Is Which

Which Witch Is Which

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 2

Mold_Putrefaction / 05/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 1

Mold_Putrefaction / 04/12/2018
Ambiant

Tyrant Fest J2 [Photo Report]

Simony / 29/11/2018
Black Metal

Tyrant Fest J1 [Photo Report]

Simony / 25/11/2018
Black Metal

Concerts à 7 jours

+ Aura Noir + Obliteration

10/12 : Le Ferrailleur, Nantes (44)

Solstafir

11/12 : Les Abattoirs, Cognac (16)

Aura Noir + Obliteration + Vorbid

11/12 : Le Grillen, Colmar (68)

Solstafir

12/12 : Le Moloco, Audincourt (25)

Solstafir

13/12 : L'aéronef, Lille (59)

Revocation + Rivers Of Nihil + Archspire

15/12 : Le Petit Bain, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

chro séduisante, bon morceau également, merci pour la découverte


Franchement meilleur que les dernières prod de Death Fr...


Humungus : +1
Ben oui, normal. Déjà assimiler "vegan" et "antifa" est hors sujet.
Soutenons UADA !


KaneIsBack + 1.


Nefarious + 1.


Non.


Cet album est absolument fantastique !!!


Ravi de lire un report sur Aura Noir


J'ai jamais vraiment écouté Cancer, pourtant je fais partie de cette génération des 90's qui a découvert( le death metal avec ces sorties majeures. Très efficace ce titre , va falloir que je rattrape quelques lacunes.


commandé


Le metal selon les Grammys... Vaste blague.


Candlemass c'est pourris depuis la première séparation des années 90...Avant c'était génial et sombre.


Rien d'autre a faire que d'aller au Botswana ?


Donc Ici on ne peut pas être anti-fa, et vegan sans être aussi une cible...


Les antifas sont effectivement aussi fascistes que ceux qu'ils dénoncent. Pitoyable histoire...


Si Jeff est aussi insipide dans MDB qu'il ne le fut dans Paradise Lost, ça promet de sombres catastrophes. Je me souviens encore de la manière dont il détruisait "As I die" sur scène...


Très très curieux d'entendre ça, surtout avec le retour de Langqvist.


Faut voir le résultat, je suis très méfiant avec CANDLEMASS qui n'a rien proposé de bandant depuis fort longtemps ! Mais sur le papier... oui c'est la classe ultime !


C'est exactement ce que je me disais... La classe !


"Mais aussi que Toni Iommi (ex-BLACK SABBATH) apparaissait sur le titre "Astorolus - The Great Octopus" le temps d'un solo".
Si ça c'est pas la grande classe... ... ...