Creatures on the Hunt

Axe Crazy

15/12/2023

Autoproduction

Diantre, fichtre, palsambleu, quelle pochette ! Mes mirettes, rompues à l’exercice de l’artwork flashy des années 80 n’ont pu s’empêcher de se bloquer quelques minutes sur ce graphisme aux bleus prononcés. Voilà de quoi attirer le chaland, certainement intrigué par le contenu d’un contenant aussi séduisant qu’une bande-dessinée Metal avec héros costumés, aventures braves et affrontements musclés.

Mais les polonais d’AXE CRAZY ne sont pas nés de la dernière pluie. Eux qui moulinent dans l’underground depuis plus d’une décennie savent exactement comment procéder pour fédérer les troupes Heavy et les rallier à leur bannière. Et c’est après deux longue-durée que les originaires de Lędziny passent la vitesse supérieure, avec un troisième né capable de donner des frissons aux Heavy Metal kids, jamais repus de riffs ventrus. 

                

Entre le KISS de Creatures of the Night et le CITIES d’Annihilation Absolute, avec ce petit plus MÖTLEY CRÜE époque Shout at the Devil, et l’appui du THOR bombé des rues mal famées, les polonais nous offrent avec Creatures on the Hunt un petit condensé de Metal européen et américain revu et corrigé des variables saisonnières de l’est, entre chaleur artificielle et virilité circonstancielle.

Toujours à cheval entre tradition inamovible et désir de transcender la mouvance old-school de quelques astuces plus contemporaines, AXE CRAZY joue la combinaison Power/Heavy Metal, et donne des nouvelles de la rue avec une sincérité désarmante. On appréciera encore une fois la naïveté rafraîchissante de l’ensemble, qui joue sur les codes de riffs piqués aux leaders eighties, mais aussi à la seconde division de la même époque. Il est même possible, de temps à autres, d’envisager le projet comme un hommage rendu aux GRAVESTONE, RUTHLESS, MANIAC et autres acteurs de série B. Et croyez-moi, ça n’est pas une moitié de compliment.

Entre Street Glam et Urban Heavy, Creatures on the Hunt nous décrit les nuits agitées de ces cinq musiciens passionnés (Adrian Bigos - guitare/chant, Stanley Cioska - chant, Jacek Boroń - basse, Grzegorz Kozikowski - batterie et Robson Bigos - guitare) qui s’obstinent à rallumer les néons fluo des années 80. Tout y est, au moindre détail près, entre Power Metal mesuré et Hard-Rock bien troussé, le tout influencé par la vague japonaise d’il y a quarante ans, LOUDNESS en tête.

Des références all over the world, pour un disque qui assume totalement ses gimmicks, sublimés par une interprétation hors-pair. J’en tiens pour preuve ce « Wild For The Night », qui entre son solo illuminé, sa mélodie éclairée, sa basse épaulée et son chant aiguisé, se permet de réconcilier les écoles allemande et américaine, entre deux allusions poussées au cinéma d’époque.

Superhéros de l’ombre, les AXE CRAZY ont tout compris à la nostalgie. Ils ont compris que l’image et le son ne suffisaient pas, et que l’attitude et la composition devaient se montrer à la hauteur. D’où ces hymnes que l’on hurle à plein poumons, et qui flirtent souvent avec les limites de vitesse d’un Speed Metal de déesse.

Pas avares en BPM, les polonais accélèrent le mouvement dès qu’ils le peuvent, ajoutant même quelques effets 8-bit pour nous remémorer les bornes d’arcade de l’époque sur « Armed & Dangerous », qui pompe l’énergie d’ANTHRAX pour la refiler à la vague Power américaine des LAAZ ROCKIT et autres RIOT.

Si l’habit ne fait pas le moine, le déguisement fait le méchant. Sous cette pochette se cache donc le disque de fin d’année le plus généreux, qui ne fait nullement la fine bouche au moment de dévoiler tous ses ingrédients. Entre SCANNER, HELLOWEEN, EZO, AXE CRAZY fait son marché, et les poches de ses aînés, pour nous préparer un spectacle d’enfer, peaufiné par la technique de musiciens très au point. Loin de la facilité d’un recyclage programmé, ce troisième chapitre est un modèle du genre, de ceux qui transcendent leurs influences pour ébaucher un show plus personnel, entre débauche de notes, pression rythmique constante, allant stimulant et musique épiphanique.

Onze morceaux, onze hymnes. Le calcul est simple, la perfection dans le mimétisme aussi, mais avec cette candeur de ceux qui ne cherchent pas les honneurs faciles. Les polonais se sont creusé la tête pour pondre des plans enivrants, entre NWOBHM puissante et scène nippone tonitruante (« Straight Ahead »).

Pas une seconde à perdre, pas le temps pour les clichés les plus enracinés, l’album doit passer vite, être joué fort, et apprécié les tympans cramés. Et si tous les acteurs de la mouvance nostalgique mettaient autant de cœur à l’ouvrage, alors nous n’aurions pas à nous taper de l’old-school bon marché, vite torché pour capitaliser sur des souvenirs enflammés.

Superbe démonstration de force, Creatures on the Hunt synthétise tous les éléments caractéristiques du Metal de la première moitié des années 80. Une passion qui n’a de cesse de nous stimuler le palpitant, pour un sacré voyage dans le temps. Difficile de faire plus sincère et puissant, même si 2023 nous aura gâté en surprises. Mais AXE CRAZY manie la hache comme personne, et débite du riff comme un bucheron des stères.

     

        

Titres de l’album:

01. K.R.I.S.

02. Creatures On The Hunt

03. Destructor

04. Diamond Blade (Battle Tales part 1)

05. Wild For The Night

06. Armed & Dangerous

07. Chamber Of Thrills

08. Straight Ahead

09. Back To The Future

10. Thunder Zone

11. One Night Of Glory (Battle Tales part 2)


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 22/02/2024 à 17:29
85 %    103

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Enslaved + Svalbard + Wayfarer

RBD 20/03/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : BLOODY RITUAL

Jus de cadavre 17/03/2024

Vidéos

Crisix + Dead Winds

RBD 20/02/2024

Live Report

Abbath + Toxic Holocaust + Hellripper

RBD 21/01/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Gargan

Faudrait descendre un peu et faire la prochaine édition au stade rochelais   

16/04/2024, 08:30

Tourista

Au delà du commerce qui brûle, ce qui est ÉVIDEMMENT regrettable pour l'entrepreneur et la clientèle, il est difficile de ne pas voir le côté comique de l'événement... Au pays des clochers qui ont servi si souvent de barbecues.  (...)

15/04/2024, 18:21

Simony

Oh ça va on rigole ! Pour une musique qui se dit en désaccord avec le concept de religion, je trouve que l'on sacralise et idolâtre un peu trop de choses dans cette scène.C'est dommage c'est sur mais c'est que du matériel, ça va !

15/04/2024, 16:14

Labbé

je plussoie ! cet album est effectivement fort fort bon... mention spéciale pour Howl of Gleaming Swords. Merci pour la découverte ! 

15/04/2024, 15:01

LeMoustre

Le niveau des commentaires ici ça fait peur

15/04/2024, 14:25

LeMoustre

Oh purée !!! Merde !Moi qui ai eu la chance de pouvoir y trainer une demi journée entière (il les fallait) a la recherche de perles d'époque, émerveillé par ce magasin-musée, c'est bien fâcheux cette news.U(...)

15/04/2024, 13:47

Humungus

Y'a des gens ici qui sont trop "Trve".

15/04/2024, 06:54

Satan

Y a des gens ici qui n'ont aucun sens de l'Histoire et un sens de l'humour franchement bas-de-plafond.

14/04/2024, 23:29

azerty666

Résidu de Slayer, mouhahahahahaaaa ^^

14/04/2024, 20:10

Tourista

Un beau black friday.

14/04/2024, 15:48

Benstard

Putain ça me fait mal comme c'est en bois.

14/04/2024, 08:21

Humungus

Ah mais ouais !!!Il m'a fallu 24h pour comprendre... ... ...

14/04/2024, 06:55

Tourista

J'ai mis du temps à capter !! 

14/04/2024, 05:40

Tourista

14/04/2024, 05:39

Saul D

Jinx, j'y ai pensé, mais ils chantent en anglais je crois.... ( "stand up for rock'n'roll power", si je ne me trompe pas...)...je pensais sinon à un groupe entre Trust et Satan Jokers ( pour le son), Attentat Rock, c'est plus rock'n'roll que h(...)

13/04/2024, 16:44

Tourista

Fan service. La voix me fait chier d'une force, par contre... Clairement ce ne sera pas un album pour mézigue. Je comprends mieux pourquoi je n'ai jamais accroché à Death Angel, et c'est pas faute d'avoir essayé depuis 35 piges.

13/04/2024, 10:31

Rudy Voleur

13/04/2024, 06:59

Arioch91

on veut du sonOu pas   

11/04/2024, 20:01

Moshimosher

Cool ! Une avant-première du prochain Burzum ! Maintenant qu'on a la pochette, on veut du son !!!

11/04/2024, 18:49

Simony

On sait où était Varg Vikernes à ce moment là ?I'm on my way to burn the shop....

11/04/2024, 15:52