Crush the Demons Inside

Mosh-pit Justice

30/09/2022

Autoproduction

Il y a des groupes comment ça, qui taillent leur chemin en toute discrétion, mais qui en dix ans, ont déjà sorti six albums. C’est le parcours des bulgares de MOSH-PIT JUSTICE, dont j’ai croisé le chemin à plusieurs reprises, et qui en 2022 nous offrent leur sixième bébé, en forme, assez musclé, et déjà prêt à affronter la vie Thrash n’Heavy de toute ses tétines. MOSH-PIT JUSTICE, c’est un peu l’archétype de ces groupes underground qui ne déçoivent jamais, sans jamais changer de recette. Depuis la sortie du premier long éponyme en 2013, le trio de Burgas a enchaîné les réussites, jouant pourtant sur le flou artistique entre le Power Metal et le Thrash. Ecart pas facile à gérer, mais qui trouve encore une fois ses lettres de noblesses pendant quarante-deux minutes.

Crush the Demons Inside se propose donc de combattre nos démons intérieurs, quels qu’ils soient. Et sous cette superbe pochette couleur illustrant un cousin de King-Kong se débattant entre des tentacules de boyaux contre des êtres malfaisants, on imagine assez bien le combat mené par le groupe pour continuer à exister en surnageant dans des eaux old-school très fréquentées.  

Mariyan Georgiev (basse/chœurs), Staffa (guitare/batterie) et George "Peich" (chant), soit un line-up inchangé depuis les débuts, nous prouvent donc qu’ils ont toujours la foi, avec l’un des albums les plus denses et rapides de leur carrière. Crush the Demons Inside, dès son entame cavale comme un dératé, et montre le visage le plus belliqueux d’un trio plus intelligent et raffiné que la moyenne. Et dès le troisième morceau, la donne change, et les musiciens acceptent des traits plus fins et une méthode plus nuancée.

Heavy, Thrash, Power, tous les ingrédients sont mélangés pour aboutir à une mixture très digeste. Une sorte de Power-Thrash, mélodique mais fantasque, évolutif mais concis, méchant mais séduisant. Une fois encore sans dévier de sa trajectoire, MOSH-PIT JUSTICE nous offre le spectacle d’un pit en proie aux flammes, agité par les soubresauts d’une foule en délire, et acclamant ses héros comme il le faut. On se prend à rêver d’un live dans son propre salon, tant la vitalité de cette musique a un aspect live totalement euphorisant. Les riffs déchirent les enceintes, le chant hystérique de George "Peich" nous ramène aux grandes heures de FORBIDDEN, et l’instrumental, redoutablement bien troussé, ose des percussions militaires, des breaks harmoniques, et autres arrangements et ornementations de Noël.

Mais avec MOSH-PIT JUSTICE, c’est tous les jours Noël. Chaque album a apporté sa pierre à l’édifice, et ce sixième chapitre permet au groupe de contempler son œuvre avec le sentiment du travail bien fait. Un travail certes classique, formel, mais terriblement efficace, entre violence sans fard et lyrisme exacerbé.

On pense évidemment à la génération WARBRINGER/WARFECT/GAMA BOMB, et l’affiliation est indéniable. Pourtant, les bulgares ont ce petit plus qui leur permet de se différencier de la masse, et même du peloton de tête. Ce petit plus, c’est un compromis trouvé entre l’académisme de composition et la folie de ton. Entre des accélérations fulgurantes et des couplets gentiment Heavy, MOSH-PIT JUSTICE louvoie sans compas, et trouve sa route sans problème. On s’appuiera sur le terrassant « Worldwide Redemption » pour arguer du caractère Heavy de cette réalisation, mais à vrai dire, chaque morceau est une preuve du talent du trio. Je ne contredirai pas les avis plus modérés qui accuseront le coup de ce traditionalisme, mais je préciserai qu’il est ici sublimé par une mise en place parfaite, et des allusions multiples à la culture Heavy/Thrash/Crossover de ces vingt dernières années.

Dégustez donc le déhanché de grosse caisse et le groove imparable de « My Prophecy », les multiples soli exécutés de main de maître, les harangues vocales d’un chanteur totalement possédé par son rôle, et même si la batterie sonne méchamment synthétique et programmée, l’enthousiasme l’emporte sur la perfection, et on se prend d’affection pour un album honnête et diablement punchy.

L’écueil de la redite était pourtant facile à percuter, puisque chacun de ces huit morceaux atteint les cinq minutes et plus. Mais l’abondance de riffs, la franchise agressive, et la sincérité Thrash permettent de sinuer entre les obstacles et de proposer des happenings groovy comme ce lapidaire « Get To The Pit ».

Faisons donc fi des règles suivies à la lettre, pour louer les MOSH-PIT JUSTICE et leur constance. Crush the Demons Inside est un auto-exorcisme de luxe à destination des thrasheurs possédés par l’esprit des eighties, qui souhaitent vivre en phase avec leur époque.     

    

         

Titres de l’album :

01. A Moment Of Silence

02. The Endless Night

03. Sentenced To Live

04. Worldwide Redemption

05. My Prophecy

06. Get To The Pit

07. Expect More Dead

08. Crush The Demons Inside


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 28/09/2022 à 16:59
80 %    323

Commentaires (5) | Ajouter un commentaire


LeMoustre
@93.4.16.166
01/10/2022, 10:47:14

Toujours ce gros côté Forbidden ?

En tout cas ils déçoivent rarement, je vais le prendre.

Merci


LeMoustre
@93.4.16.166
03/10/2022, 13:30:23

Ecouté, en effet, impeccable, toujours le Forbidden Bulgare


senior canardo
@85.184.92.18
06/10/2022, 10:49:22

cool ! je connais maintenant 2 groupes Bulgares ! pour ceux qui connaissent pas, ya Terravore qui fait du bon thrash ;)


Arioch91
@86.219.33.81
07/10/2022, 19:16:27

Merci pour Terravore, c'est pas mal !


metalrunner
@86.215.237.236
10/10/2022, 20:35:33

C est incroyable ce mimétisme dans la voix et les riffs du pur Twisted into form.

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Insanity Alert + Sekator + Detoxed

RBD 01/12/2022

Live Report

Fleshcrawl + Disfuneral + Median + Nebulizar

Simony 23/11/2022

Live Report

Frustration + Verdun

RBD 22/11/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : live SAMAEL 1990

Jus de cadavre 20/11/2022

Vidéos

The Cure + The Twilight Sad

RBD 17/11/2022

Live Report

Sepultura + Sacred Reich + Crowbar

RBD 12/11/2022

Live Report

European Tour 2022

Simony 02/11/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : les flyers

Jus de cadavre 30/10/2022

Vidéos

Alcest + Rïcïnn

RBD 26/10/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Lying Figures + Mourning Dawn + Lux Incerta 10/12 : Le Klub, Paris (75)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
NecroKosmos

Idem. Un grand homme. Et un dernier album formidable.

04/12/2022, 16:08

NecroKosmos

Voici la raison pour laquelle je ne fais presque plus de concerts. Les téléphones portables à perte de vue qui te gâchent la tienne. Et qui foutent l'ambiance en l'air...

04/12/2022, 16:06

Jus de cadavre (pas log)

Je trouve effectivement que le chant d'Anselmo est très bon. Meilleur qu'avec Down même ! Musicalement ça tient grave la route aussi. Heureux de voir que Wylde ne pourri pas tout avec du shred à gogo (comme il le faisait avec Ozzy ou encore pire avec BLS).(...)

04/12/2022, 14:49

Humungus

Soirée chez un pote hier...Visionnage en after ce matin de tout ça : GDB mais smiley prévisionnel (cf. fests d'été).Et effectivement, le coup des portables, c'est plus que flagrant et dérangeant...

04/12/2022, 14:37

Dédé

Oui ils feraient mieux de profiter du concert . Du coup l'ambiance est moindre . C'est comme ça maintenant il faut s'adapter, il fut un temps où t'aurais même pas oser sortir ton téléphone sinon ça finissait en miettes dans la fosse&nbs(...)

04/12/2022, 12:31

Buck Dancer

J'étais peu concerné par cette "reformation" mais j'avoue que, apparemment, ça le fait bien. Anselmo a l'air en voix et le groove est là. Par contre horrible tout ces téléphones. On voit que ça, aucune vie dans (...)

04/12/2022, 12:08

RBD

Je connais le groupe depuis longtemps, sans être un intime. Simony a visiblement pris la peine d'exhumer la première version nommée "Doors of No Return" pour bien saisir l'apport de ce réenregistrement sous un nouveau nom.L'aspec(...)

03/12/2022, 14:34

Tak

Je viens de lire cet énorme pavé et c'est du très beau boulot, sérieux et documenté : un grand bravo au rédacteur !Quelques albums que je connais dans le lot (rhaaa enfin quelqu'un qui estime les excellents Defiance à leur juste va(...)

03/12/2022, 11:50

Humungus

Toujours émouvant pour moi de revoir Lemmy à cette période de sa vie...

03/12/2022, 10:51

Kenlemortvivant

Ça se voit ! 

03/12/2022, 07:24

RBD

Toujours avec une illustration par Luisma, le guitariste de Haemorrhage. 

02/12/2022, 13:17

Jus de cadavre

Je ne connaissais pas du tout ce groupe français... Eh ben, quelle baffe ! C'est super bien fait et la production (même si ça a été remasterisé) est juste excellente pour l'époque ! Comment un tel truc n'a t-il pas eu plus de succ&egr(...)

02/12/2022, 12:36

Gargan

Typiquement moi le vendredi soir

02/12/2022, 07:04

Arioch91

@metalrunner : Du megadeth pas renversant chanté par James.

30/11/2022, 19:57

RBD

C'est vrai que ce riff Speed-Thrash passerait bien chez Megadeth sans le chant. Mais je ne me mets pas du tout à rêver d'un album entier bien pêchu, c'est juste un premier extrait. Le concept du double concert avec premières parties différentes est (...)

30/11/2022, 16:02

Humungus

metalrunner + 1 hé hé hé...Plus sérieusement (quoique...), le post de Jus de cadavre aurait pu être mien.

30/11/2022, 09:51

Sadam Mustaine

Depuis 25 ans c'est une blague.Du moins Metallica est un monstre du Métal en se reposant sur 10 ans de sa vie et 5 albums.Depuis 25/30 ans et les cheveux courts c'est même pas digne d'être top 50

29/11/2022, 21:12

Hoover

C'est atroce...

29/11/2022, 20:19

metalrunner

Du megadeth chanté   par James

29/11/2022, 13:37

Dédé

Le morceau est vraiment bien , oui le chant gâche un peu 

28/11/2022, 22:51