Les  Aliens ont débarqués et ils ne sont pas venus en paix ! Ils sont venus pour tout détruire, semer le chaos, démembrer tout ce qui passera entre leurs griffes, comme un cataclysme venu d’ailleurs, une apocalypse s’imposant sous le signe de la violence ! Si vous êtes fan de Deathcore, et de la vague Slam/Brutal Death vous êtes au bon endroit ! Ici on rentre dans le lard direct sans préliminaires.

Voilà déjà un moment que je me surprends à trainer de plus en plus sur la chaine Youtube « Slam Worldride » spécialiste de ce genre musical qui est sans aucun doute le plus violent à l’heure actuelle. Oui, le Slam Death. Vous savez ce style qui a un jour décidé que le Brutal Death c’était trop doux et qu’il fallait passer au stade au-dessus. Enfin, me voilà donc au carrefour de la brutalité et de la violence à l’état pure et voilà que je vois ce nouvel  album de WITHIN DESTRUCTION. Il est vrai que d’ordinaire j’écoute peu de Brutal, et de Slam Death. Mais j’avais en mémoire la grosse claque (au sens littérale du terme) que m’avait mis Void, le précédent album que j’avais découvert peu de temps avant la sortie de ce nouvel album.

Comme d’habitude on va commencer par présenter un peu le groupe. WITHIN DESTRUCTION est un groupe de Slamming Deathcore formé en 2010 en Slovénie. Il est actuellement composé de Rok Rupnik (chant), Damir Juretic (guitare), Kristjan Bajuk (guitare), Janez Skumavc (basse), Luka Vezzosi (batterie).
Le groupe sort un premier album en 2012 intitulé From The Depths, beaucoup plus typé death moderne. A cette période le groupe restait plutôt calme, et ne présentait pas trop ce côté Slamming/Brutal quoique déjà bien énervé.  

Puis est sortie Void une déferlante de claques, marqué par le signe du Brutal Deathcore, une pépite qui marque une évolution certaine dans le style du groupe. Ce qui m’a surpris d’entrée de jeu avec ce groupe c’est leur capacité à créer des morceaux qui donne envie d’entrer dans le pit pour défoncer la gueule de tout le monde à coup de marteau mais en même temps de t’embarquer dans un univers singulier avec des riffs  accrocheurs, ça serait presque à vous donner le goût du meurtre.

Enfin tout ça c’est bien jolie mais nous sommes là pour parler de leur dernier album dont je n’ai pas encore évoqué le nom. Mais bon je pense que si vous suivez un peu ce style de musique (ou pas) vous n’êtes pas passés à côté de ce monstrueux : D E A T H W I S H ! En à peine 3 semaines l’album a fait plus de 80 000 vues sur la chaine de « Slam Worldride ».  Et pour cause, quel album ! Je me suis rarement surpris à tant apprécier un tel débit de violence. Le groupe a encore une fois décidé de monter d’un cran sur l’échelle de la brutalité. Assumant encore plus son côté deathcore, avec l’insertion de partie un peu plus "ambiantes"/"mélodiques" posées par des sonorités  dissonantes caractéristiques du style qui amènent vraiment une dimension bien plus profonde nous faisant souvent oublier le cataclysme qui est entrain de se dérouler derrière avec les autres instruments qui eux posent des parpaings. On franchit également un stade sur le plan techniques  avec  des plans de gratte qui font parfois penser à la scène djent (très proche de la scène deathcore). Ne parlons pas de la batterie qui suit des débits de double pédale complètement hallucinant à longueur de morceau, puis le chanteur qui a une voix complètement démente. Enfin bon, tous les ingrédients qui font un bon groupe de Slamming Deathcore.

bien sûr,  il est toujours un peu compliqué de chroniquer ce genre d’album, dans des styles très agressifs, qui peuvent sembler très similaires d’un groupe à l’autre quand on n’est pas habitué à ce genre de musique. Mais je vous assure, que ce groupe possède vraiment son empreinte et vous transporte dans son univers composé d’Aliens qui viennent casser des culs. Lancez donc l’album et dès le premier morceau vous serez conquis, et sans vous en rendre compte vous aller écouter tout l’album et vous allez vous dire « quoi c’est déjà fini ? ». Oui, je vous assure ça fait du bien d’écouter des groupes bas du front de temps en temps (quoiqu’ici ce soit un peu réducteur de qualifié cette musique de « bas du front »). On en parlait encore récemment avec mon collègue Jus De Cadavre, et c’est vrai que se laisser aller à nos bas instincts, en imprégnant nos corps de cette brutalité qui se manifeste par cette volonté de tout saccager, c’est un peu faire l’expérience de notre animalité, notre état le plus brute, et c’est  surement la manière la plus efficace de l’accepter ! Et ça, ça fait du bien !

Je vous conseille donc d’aller jeter un œil à cet album et de nous donner  votre avis dans les commentaires. Et bien sûr, n’hésitez pas à aller les soutenir sur Bandcamp.

Titres de l’album :

1. External Interference
2. D E A T H W I S H (feat. Duncan Bentley of Vulvodynia)
3. False Revelation
4. Extinction
5. Torture Ritual
6. Human Defect (feat. Dickie Allen of Infant Annihilator)
7. Downfall of Humanity
8. Darkness Swallows Life (feat. Adam De Micco of Lorna Shore)
9. Self-Hatred
10. Death Awaits Us All
11. HMR45

Facebook
Bandcamp


par L'Apache le 30/04/2018 à 16:11
75 %    416

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Ancient Moon

Benedictus Diabolica, Gloria Patri

The Defiants

Zokusho

Lee Aaron

Power, Soul, Rock N' Roll – Live in Germany

Aphrodite

Lust and War

Freternia

The Gathering

Urkraft

Our Treacherous Fathers

Monarque

Jusqu’à la Mort

Black Star Riders

Another State Of Grace

Sacral Night

Ancient Remains

Kryptos

Afterburner

Immortal Bird

Thrive On Neglect

Korn

The Nothing

Damim

A Fine Game Of Nil

Kobold

Masterpace

Warvictims

The Horse and Sparrow Theory

Dead Heat

Certain Death

Void King

Barren Dominion

The New Death Cult

The New Death Cult

Axxios

Beneath the Blood Red Sky

Reality Suite

Awaken

Death Feast Open Air 2019

Mold_Putrefaction / 19/09/2019
Brutal Death Grind

Dopethrone + Wormsand

RBD / 12/09/2019
Doom

DISOWNING, Interview avec Butcher (chant)

youpimatin / 10/09/2019
Death Metal

Concerts à 7 jours

+ Electric Shock + Praying Mantis

21/09 : Jas'rod, Pennes Mirabeau (13)

Belenos + Griffon + Nydvind

21/09 : Salem, Le Haillan (33)

Darkenhöld + Bovary + Eternal Hunt

21/09 : Secret Place, St Jean De Védas (34)

Kadinja + Tranzat + Juggernautt

21/09 : Espace Le Goffic, Rennes (35)

Krassier + Frekkr + Conquerors

21/09 : Dropkick Bar, Reims (51)

Evil Invaders + Warkunt + Disgorged Foetus

21/09 : Maison Du Temps Libre, Rolampont (52)

Deficiency + Fractal Universe + Destinity

21/09 : ThÉÂtre De La MÉdiathÈque, Freyming (57)

Warfaith + Mortuary + Dust In Mind

21/09 : Salle Désiré Granet, Anould (88)

Flush!! + Xbreak Outx

26/09 : L'ambuscade, Lyon (69)

Elyose + Ancient Bards

26/09 : Le Gibus, Paris (75)

Mars Red Sky + Lysistrata + It It Anita

27/09 : La Nef, Angoulême (16)

Pictured + Evilness + Gengis

27/09 : Le Spot, Spézet (29)

A Very Sad Story + Cleaver

27/09 : Le Dropkick, Reims (51)

Vola + Arch Echo + Rendezvous Point

27/09 : Hard Rock Café, Lyon (69)

Misþyrming + Vortex Of End + Darvaza

27/09 : Le Gibus, Paris (75)

Bliss Of Flesh + MÖhrkvlth + Vosegus

28/09 : Espace Leo Ferre, Brest (29)

Alea Jacta Est + Stinky + Wank For Peace

28/09 : Le Rex, Toulouse (31)

Blood Ages + Pray Manticore + From Dusk To Dawn

28/09 : Ecole Des Filles, L'isle-bouzon (32)

Pictured + Evilness + Gengis

28/09 : La Fontaine De Brocéliande, Saint-péran (35)

Fange + Grist + Verdun

28/09 : Molodoï, Strasbourg (67)

Malkavian + Warband + Shut The Fuck Up

28/09 : Rock'n'eat, Lyon (69)

Temple Of Baal + Archgoat + Au Champ Des Morts

28/09 : Le Petit Bain, Paris (75)

Furies + Nemost + No Return

28/09 : Salle Claude Pouillet, Evry-gregy-sur-yerres (77)

Monarch! + Vouna

28/09 : L'hélice, Toulon (83)

Photo Stream

Derniers coms

Vraiment très bonne chronique qui m'a donné envie de redécouvrir ce magnifique album.


J'aime burn excoriate et merci pour la piqure de rappel avec gurkkhas


Une excellente de putain de bonne nouvelle !!


@humungus : j'ai dû mal m'expliquer. Le type a été balancé du public par dessus la barrière et est retombé bien lourdement derrière quoi. Pas sur ses guiboles... et les gars de la secu l'ont relevé ensuite. ;)


Artwork horrible. En espérant qu'il sera un peu plus solide que le dernier.


1) Inutile de dire que ce report et une fois de plus hyper complet.
Cela devient vraiment lassant d'écrire ça à chaque fois mec...
2) "Pour manger, c’est soit des frites, soit une part de pizza"
QUOÛÛÛAH ?!?!
Pas de stands vegano-pakistanais sur ce genre de fest ? Imp(...)


1) JTDP + 1.
2) "Un spectateur un peu plus chaud que les autres passe par-dessus la barrière suite à un slam qui tourne mal et s'écrase juste devant la scène ! la volée qu'il a pris le mec !"
Donc si j'ai bien suivi, un spectateur passe par dessus les barrières (involontairement qu(...)


Bah vu qu'Exodus est plus en moins en stand-by tant que Holt n'en a pas fini avec Slayer, Altus a bien raison de réactiver Heathen. Perso c'est une excellente nouvelle, qui sera encore meilleure si je parviens à voir le groupe live.


Des piges Heathen, le mec est dans Exodus aujourd'hui je savais pas que ça tourné encore.


Et bien, une chronique de Freternia, si je m'attendais à ça! J'avais en effet totalement perdu de vu ce groupe, disparu des radars et visblement peu regretté. A l'époque (et cela ne nous rajeunit pas), j'avais été emballé par le côté épique du 1er album, mais j'avais trouvé le second part(...)


Bravo pour ce report exhaustif. Sur ce genre de festival je suis certain que je me calerais plutôt sur les têtes d'affiche, si j'y allais. Elles sont plus de ma génération (je confirme en passant que Decapitated a été un groupe majeur alors) et je trouve que les vieilles écoles étaient plus (...)


Cela a été corrigé, ce sera bien le 2 mai à Toulouse, un samedi.


"Pendant ce temps là le batteur de KORPSE fait un slam, et une nana vomit à côté de moi, parfait" xD !

Sinon excellent report Mold, comme d'habitude. Tu m'impressionne à tout voir / tout retenir comme ça ! Le gros kiff sur Waking tu m'as tué ;)


Excellent album ! Plus dynamique que le précédent tout en gardant cette lourdeur et cette hargne si caractéristiques du groupe !


merci beaucoup pour ce report, concis et précis...et merci de faire suivre l'actualité du brutol jusqu'à Roazhon...
Et enfin cimer pour Smat's...
ROM1 - KDS CREW


Hihi, je savais que c'était fait pour toi... :-D


Cette affiche... J'en rêvais... ... ...


@kairos +1 !


Cool report, comme d'hab' ! Et toujours intéressant de retracer l'historique musical d'une ville ;-)


Si Scott Wino ne peut plus se défoncer en paix, ou va le monde !