Comme on dit, ça fait du bien par où ça passe. En même temps, un truc qui vient de Washington DC, c’est souvent synonyme de bon ramonage des tympans, mais mes hôtes du jour n’ont pas hésité à en rajouter dans la légende pour bien asseoir leur réputation.

Alors, faisons le point.

DC donc, un quatuor, Jordo, Demir, Alex et Tommy, qui sortent en ce mois de février leur première démo, qui, aussi étrange que ça puisse paraître, sonne vraiment comme une démo.

Un son donc, brut, âpre, une brièveté de circonstance, pour une vraie carte de visite en coup de poing dans la gueule. Sept morceaux pour autant de minutes, et une direction musicale plurielle dont la cohérence est apportée par une violence affirmée.

Et ça, sincèrement, ça fait du bien.

Les SECULAR MEDIA sentent l’underground à plein nez. Je veux dire, le véritable underground, pas celui qui fait semblant d’y rester pour s’assurer une caution trendy et attirer les hipsters Core (que je honnis du plus profond de mon MINOR THREAT). Non, celui qui répète dans un local qui pue la pisse et la bière tiède, celui qui voyage dans un vieux van usé, et qui joue comme si son destin en dépendait.

Une première démo donc qui assure la pérennité d’une violence quotidienne vécue, et qui se vautre velu dans la fange Thrashcore, Powerviolence et même Grind en accord, et qui balance la sauce jusqu’à ce que mort (des tympans) s’ensuive.

Pas grand-chose à raconter sur ces quatre allumés, puisque leur Bandcamp et leur page Facebook sont peu diserts, mais après tout, qui en a cure quand la musique en fait office ?

Beaucoup de violence, mais aussi du second degré, et des décibels sourds qui se calquent sur la ligne du parti d’une rythmique un peu louche.

Tout ça ne vous évoque pas grand-chose ? Normal, il faut sniffer, écouter et s’imprégner.

DC, c’est la ville des THREAT, des BAD BRAINS, des YOUTH BRIGADE, mais pour autant les SECULAR MEDIA n’ont pas vraiment choisi de suivre le même chemin, même si leur Powerviolence pourrait se concevoir comme une adaptation du Hardcore des 80’s dans une époque Ô combien plus violente. Alors, les armes sont plus ou moins les mêmes, des guitares lapidaires et teigneuses qui tissent des riffs simplissimes, une rythmique tout sauf linéaire qui ne tient pas le tempo plus de quelques secondes, et évidemment, un chant vraiment terrassant, grave comme une gueulante à la DISCHARGE et vitupérant comme un H.R privé de ses droits civiques.

Le tout agité dans un shaker ? Difficile à définir, une sorte de brouet de haine musicale qui se veut aussi rapide qu’une saillie Grind en règle, abrasive comme une déferlante Powerviolence, et folle comme un amalgame de bruit organisé asse débridé.

Tout ça s’écoute d’un trait, brièveté oblige, mais se savoure comme un concert bien sauvage qu’on peut déguster at home. Quoique très difficile à situer, cette démo est aussi barge qu’enthousiasmante, et je vous laisse d’ailleurs le plaisir d’y trouver quelques références.

Pour tenter de la décrire avec un peu plus de précision, imaginez un pitbull qui n’a pas bouffé de mollets depuis longtemps, et qui vous tombe sur le lard au coin d’une rue de DC aux alentours de minuit.

Aie, ça fait mal ?

Oui, ça fait même très mal.

Son étouffé et pas vraiment nivelé, bousculades rythmiques impromptues, et puis de la violence, beaucoup. Mais regardez bien leurs têtes sur leur page Facebook, ça vous en dira certainement plus que bien des discours. Celle de Jimmy Swaggart en pleine repentance post-scandale qui pue l’hypocrisie sur la pochette aussi. C’est ça DC man.

 Et rien d’autre.


Titres de l'album:

  1. Divine Mutilation
  2. Focus On The Family
  3. Suburban Epidemic
  4. Arachnophobia
  5. Scum Inquisition
  6. Secular Stomp
  7. A Song About Nothing

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 26/02/2017 à 18:53
65 %    305

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Split/cross

Rise of Discontent

Executioner

Bone Collector

Northern Light Orchestra

Greatest Hits

Ploughshare

In Offal Salvation

Conjure

Releasing The Mighty Conjure

Death Chaos

Bring Them to Die

Atomic Death Squad

Brain Dead

Blackwater

Good As Evil

Scorcher

Systems of Time

Virginia Hill

Makin' Our Bones

Psython

The Last Days of the Good Times

Nacht Und Gnosis

Det Warder Sådt I Skröplighet Och Skal Upstå Ur Kraft

Helfro

Helfro

Ain

Stance I

Beaten To Death

Agronomicon

Wolfen

Rise of the Lycans

War Thrashed

Bienvenido A Tu Ejecucion

Pertness

Metamorphosis

Last Autumn's Dream

Secret Treasure

Obscura + Fallujah + Allegaeon + First Fragment

RBD / 16/02/2019
Death Mélodique

NECROS CHRISTOS + ASCENSION + VENENUM / Live-report / Rennes

Jus de cadavre / 11/02/2019
Death Old School

Brendan Perry

RBD / 06/02/2019
Country

Concerts à 7 jours

+ Uada + Tribulation

23/02 : Cinema, Alost ()

Photo Stream

Derniers coms

Le Entombed classique ! Pas le AD !


Entombed ou Entombed AD ???


Super nom.
Super groupe.
Superbes albums.
Superbes covers.
Rien à redire quoi...


Intéressant à lire et bonne découverte de label


vivement les autres interviews! chouette idée!


"sorte de copie non-conforme du MARDUK le plus impitoyable et retors, celui de Rom 5 :12, soit la quintessence d’un Black qui souhaite s’extirper de sa condition de polichinelle horrifique"

Alors là, entièrement d'accord ! Rom est le chef d'oeuvre absolu des suédois. Et un des me(...)


kingdoms est pourtqnt excellent


Belle chronique, complémentaire a choosing death ?
Très tentant


L'annonce qui n'annonce rien, j'espère que ça ne va pas se limiter à la sortie d'un t-shirt


J'aurais un titre a la place de ça ! Vivement du nouveau Entombed.


Intéressant ça.


1) Re-Ah ah ah !!!
2) Perso, je ne trouve pas que la scène NS soit plus pro, plus visible et plus acceptée qu'avant.
A mon sens, rien n'a bougé à ce niveau là.
"C'est aussi peut-être dû au "taf" sur le zine" : Bien vu je pense.
3) "Je fais partie de ceux qui dissocie c(...)


Ah ah ah !!!


14 ans ? trops jeunes pour moi et pour le black


"Louis-Ferdinand Céline, c'est énorme !"
Laurent Gerra.


Yep, excellente interview bien cash, et bonne découverte d'un label que je ne connaissais absolument pas !


sympa l'interview ! hate de lire les suivantes car c'est un sujet super interressant rarement exposé


Super démarche de votre part que cette nouvelle série d'interviews, et super cool entretien, très enrichissant ! Merci à vous !


Je précise que le "tu" utilisé plus haut ne se voulait pas personnel mais bien général. Le "on" aurait été de ce fait, plus approprié. ;-)


@ Jus de Cadavre : héhé ouais, je sais. Et ce n'est peut-être pas dans les coms d'une news sur Shining qu'il est le plus approprié d'en parler... Mais ça me paraissait important à soulever comme question, sur le moment.
A titre perso, il me semble qu'acheter, partager, diffuser, aller vo(...)