Comme on dit, ça fait du bien par où ça passe. En même temps, un truc qui vient de Washington DC, c’est souvent synonyme de bon ramonage des tympans, mais mes hôtes du jour n’ont pas hésité à en rajouter dans la légende pour bien asseoir leur réputation.

Alors, faisons le point.

DC donc, un quatuor, Jordo, Demir, Alex et Tommy, qui sortent en ce mois de février leur première démo, qui, aussi étrange que ça puisse paraître, sonne vraiment comme une démo.

Un son donc, brut, âpre, une brièveté de circonstance, pour une vraie carte de visite en coup de poing dans la gueule. Sept morceaux pour autant de minutes, et une direction musicale plurielle dont la cohérence est apportée par une violence affirmée.

Et ça, sincèrement, ça fait du bien.

Les SECULAR MEDIA sentent l’underground à plein nez. Je veux dire, le véritable underground, pas celui qui fait semblant d’y rester pour s’assurer une caution trendy et attirer les hipsters Core (que je honnis du plus profond de mon MINOR THREAT). Non, celui qui répète dans un local qui pue la pisse et la bière tiède, celui qui voyage dans un vieux van usé, et qui joue comme si son destin en dépendait.

Une première démo donc qui assure la pérennité d’une violence quotidienne vécue, et qui se vautre velu dans la fange Thrashcore, Powerviolence et même Grind en accord, et qui balance la sauce jusqu’à ce que mort (des tympans) s’ensuive.

Pas grand-chose à raconter sur ces quatre allumés, puisque leur Bandcamp et leur page Facebook sont peu diserts, mais après tout, qui en a cure quand la musique en fait office ?

Beaucoup de violence, mais aussi du second degré, et des décibels sourds qui se calquent sur la ligne du parti d’une rythmique un peu louche.

Tout ça ne vous évoque pas grand-chose ? Normal, il faut sniffer, écouter et s’imprégner.

DC, c’est la ville des THREAT, des BAD BRAINS, des YOUTH BRIGADE, mais pour autant les SECULAR MEDIA n’ont pas vraiment choisi de suivre le même chemin, même si leur Powerviolence pourrait se concevoir comme une adaptation du Hardcore des 80’s dans une époque Ô combien plus violente. Alors, les armes sont plus ou moins les mêmes, des guitares lapidaires et teigneuses qui tissent des riffs simplissimes, une rythmique tout sauf linéaire qui ne tient pas le tempo plus de quelques secondes, et évidemment, un chant vraiment terrassant, grave comme une gueulante à la DISCHARGE et vitupérant comme un H.R privé de ses droits civiques.

Le tout agité dans un shaker ? Difficile à définir, une sorte de brouet de haine musicale qui se veut aussi rapide qu’une saillie Grind en règle, abrasive comme une déferlante Powerviolence, et folle comme un amalgame de bruit organisé asse débridé.

Tout ça s’écoute d’un trait, brièveté oblige, mais se savoure comme un concert bien sauvage qu’on peut déguster at home. Quoique très difficile à situer, cette démo est aussi barge qu’enthousiasmante, et je vous laisse d’ailleurs le plaisir d’y trouver quelques références.

Pour tenter de la décrire avec un peu plus de précision, imaginez un pitbull qui n’a pas bouffé de mollets depuis longtemps, et qui vous tombe sur le lard au coin d’une rue de DC aux alentours de minuit.

Aie, ça fait mal ?

Oui, ça fait même très mal.

Son étouffé et pas vraiment nivelé, bousculades rythmiques impromptues, et puis de la violence, beaucoup. Mais regardez bien leurs têtes sur leur page Facebook, ça vous en dira certainement plus que bien des discours. Celle de Jimmy Swaggart en pleine repentance post-scandale qui pue l’hypocrisie sur la pochette aussi. C’est ça DC man.

 Et rien d’autre.


Titres de l'album:

  1. Divine Mutilation
  2. Focus On The Family
  3. Suburban Epidemic
  4. Arachnophobia
  5. Scum Inquisition
  6. Secular Stomp
  7. A Song About Nothing

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 26/02/2017 à 18:53
65 %    254

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Benighted

Dogs Always Bite Harder Than Their Master

Black Paisley

Perennials

Disgrace And Terror

Age of Satan

Bogue Brigade

Ruinous Behavior

Lioncage

Turn Back Time

The Cruel Intentions

No Sign of Relief

Void

Jettatura

Cauldron

New Gods

Tony Mitchell

Beggars Gold

Bosse-de-nage

Further Still

Attan

End Of

Whisker Biscuit

Kill For Beer

Morbid Messiah

Demoniac Paroxysm

Daniel Trigger

Right Turn

Black Viper

Hellions Of Fire

Ink

Whispers Of Calliope

Cultural Warfare

Warmageddon

Satan

Cruel Magic

Metallica

...And Justice For All

Hangman's Chair + SBRBS / Live-report Rennes

Jus de cadavre / 09/10/2018
Stoner Doom

Voïvod + Bio-Cancer + Hexecutor

RBD / 06/10/2018
Mosh

Interview VOÏVOD - Daniel "Chewy" Mongrain

mortne2001 / 02/10/2018
Daniel Mongrain

Bloodshed Festial - Jour 2

Mold_Putrefaction / 02/10/2018
Breakcore

Bloodshed Festival - Jour 1

Mold_Putrefaction / 01/10/2018
Black Metal

Concerts à 7 jours

Wyrms + Sargeist + Chaos Invocation

16/10 : Rock'n'eat, Lyon (69)

+ High On Fire + Enslaved

16/10 : La Machine Du Moulin Rouge, Paris (75)

High On Fire + Enslaved

16/10 : La Machine Du Moulin Rouge, Paris (75)

Elder + Wo Fat + Sasquatch

18/10 : Le Glazart, Paris (75)

Moonreich + Schammasch

19/10 : Cellier De Clairvaux, Dijon (21)

Photo Stream

Derniers coms

Il sonne bien Suédois ou Néerlandais pour du Death Québécois, ça change.


Et bien rassures-toi RBD, ton report est à peine "moins pénétrant que celui d'un Mortne2001"...
Vraiment...
Bravo donc.


Oui, je pense que le groupe aussi ! Une galère interminable j'ai cru comprendre !


Affiche pas mal aussi hâte de voir AORLHAC et DARKESTRAH.....


En plus c'est une belle affiche ce lundi....


Les festivals estivaux sont internationaux en termes de fréquentation, et je trouve curieux que tu le découvres juste cette année Jefflonger. Et c'est bien parce que le grand public n'a pas cette "culture métal" que Mr Barbaud a réalisé quelque chose que personne n'avait su faire avant lui en (...)


Tellement content que cet album sorte enfin ! :)


Bonne nouvelle ça !


miam ! ca tartine bien comme il faut on va se regaler lundi !


Record battu donc, cela en est ahurissant, je ne vais pas employer le terme "ridicule" on me traitera de aigri, alors que je m'éclate chaque année ou j'y vais. Tant mieux pour l'orga et ceux qui ont pû se procurer le sésame. Otez moi d'un doute, le France est-elle devenu terre du Metal ? bon c'(...)


J'ai l'impression que Jaime Gomez Arellano à juste trouvé le potard des médiums...


Je me souviens qu'en 2007 les mauvaises langues disaient "ça ne marchera jamais, ce sont des amateurs". Et aujourd'hui on entend (peut-être) ces mêmes mauvaises langues critiquant le fait que ça marche trop bien. Donc j'aimerais juste comprendre quel pourrait être le bon positionnement du HF al(...)


Surprenant, ce titre, j'avais gardé le souvenir d'un premier album beaucoup plus étouffant...


@La fuite de l'enfer : j'espère VRAIMENT que le Fall Of va se relever cette année, ma première visite en 2017 m'a clairement donné envie d'y retourner ! Sinon, bah c'est cool pour le HF, même si le marché noir est déjà en pleine bourre.


C'est vraiment devenu la foire aux jambons.
Clair que cet l'évènement où l'on va désormais s'encanailler même si on ne connait que 3 groupes et demi, et encore... une chanson de chacun de ces groupes. :-)

Mais là où la com du Hellfest dit vrai, c'est qu'il y a plein d'init(...)


Y 'a quand même eu des gros soucis apparemment. Des bots ont pillés la billetterie, y a des dizaines de pass à vendre sur des sites de reventes à plus de 300 euros (au moins...). Sur le FB du Hell, ils ne répondent plus aux (nombreuses) questions / plaintes, etc... pour info ce n'était pas sur(...)


C'est proprement hallucinant !
Pas client d'un festival aussi gros (ma dernière participation date de 2008 et c'était top) mais très heureux pour l'équipe qui se défonce et arrive à maintenir son festival au top !


Le communiqué du Hellfest il y a quelques minutes :

"SOLD OUT !!! Incroyable, pour la 6ème année consécutive le Hellfest se déroulera à guichet fermé ! Encore une fois, vous avez pulvérisé nos prévisions et les 55.000 pass 3 jours classiques se sont tous écoulés en moins de (...)


Réponse : en 2h00 !


Deux heures après déjà plus rien... Le prix a doublé par rapport au début, bien content de ne plus y aller et de garder mes souvenirs "oldschool".