Déambulons donc dans les arcanes si nébuleuses de l’underground mondial pour se repaître de sonorités étranges et d’ensembles à la musique aussi hermétique que le graphisme de leur artwork. Il y avait longtemps que je ne m’étais pas fait les dents sur une vilaine démo bien cachée dans les tréfonds du net, et je dois avouer que ma trouvaille du jour avait quand même peu de chances d’être exhumée.

Il faut quand même dire qu’elle y était bien cachée….

Direction donc mon Vk préféré, celui qui propose des sorties toutes plus confidentielles les unes que les autres, pour y dénicher une troupe d’Américains qui n’ont pas dû voir le soleil depuis longtemps du fin fond de leur cave…

Examinons. Un Bandcamp des plus sommaire avec cette unique démo en menu déroulant, une page Facebook suivie par une quarantaine de personne, aucune bio, pas plus d’indications de style, mais une jaquette superbe qui orne cette production digitale aussi brutale qu’elle n’est bruyante.

Je vous livre de fait le peu d’infos à ma disposition, à savoir que les ou le ZETSUMETSU sont/est Américain(s), venant de Pittsfield Charter Township (sorte de gouvernement local typique du Michigan), et que ce groupe ou projet propose donc sa première réalisation sous la forme de cette démo numéro 1, qui étale de belles qualités bruitistes, aussi lourdes et éprouvantes que rapides et crispantes.

Le son est à la hauteur d’une première maquette dans le style choisi, qui n’est d’ailleurs pas vraiment défini. Si son/ses auteur(s), par provocation sans doute, le définissent/définit comme « de la merde », pas d’inquiétude à avoir. Il y a des choses à retirer de cette première tentative qui justement essaie de relier le Black le plus lo-fi à l’Ambient le plus sombre et enfoui, tout en amalgamant le tout d’une attitude un peu Noisy Doom parfois assez bien sentie.

Vous l’aurez compris, la musique des ZETSUMETSU n’en est pas vraiment, et évoque tout autant les délires sadiques d’ABRUPTUM, les longues plaintes glauques d’ENCOFFINATION, que les constructions libres et effrayantes de GNAW THEIR TONGUES, soit un bilan en forme de refus total de toute musicalité.

Trois morceaux seulement, mais qui sont largement susceptibles de vous laisser entrevoir le potentiel du projet, si tant est que cette aventure ne connaisse une suite.

Mais ZETSUMETSU, malgré son mépris affiché pour toute forme de séduction musicale, n’est pas dénué d’intérêt. Cette premier démo dégage un charme très étrange, rédhibitoire pour le commun des mortels exigeant un minimum de musicalité et de finalité, mais assez envoutant pour tous les bruitistes nihilistes qui ne crachent pas sur un absolu abstrait décomplexé.

Si l’on en croit leurs indications évasives, on trouve dans les trois pistes de cette Démo I du Doom (beaucoup), du Sludge (un peu), et du Grind (un petit peu), le tout abordé sous un angle de BM lo-fi et de Dark Ambient noyé dans les effets de distorsion extrême et d’arrangements synthétiques poisseux.

C’est bordélique, dissonant, pas forcément logique, mais viscéral, énigmatique, et relativement opaque. On peut bien évidemment trouver ça très futile et anecdotique, voire redondant dans ce refus d’évoluer, mais il est difficile en douze minutes de cloisonnement de proposer des variations, si tant est que telle fut la volonté des auteurs.

Alors entre le brouhaha assumé de l’ouverture macabre de « Sudden Death » qui mérite bien son nom et le parallèle avec les premières démos inécoutables d’ABRUPTUM, le chaos total et assourdissant du terrifiant « Deranged », qui effectivement soulève quelques questions sur la santé mentale du/des musicien(s), et le final terrassant de « Rotten Womb » qui compile les idées étalées par mégarde sur les deux premières interventions, le bilan est lourd et gluant, et sonne comme une union post mortem entre un Funeral Doom d’extrême onction et un Black/Grind tétanisant et froid comme un linceul à même la peau.

Loin d’être inintéressante, cette première démo est encore un peu brève pour juger du potentiel d’un projet assez trouble, mais étalées sur un longue durée, ces idées monolithiques et faussement figées pourraient découler sur un postulat glaçant apte à défier les figures de proue de l’extrême fort peu remises en question ces derniers temps.

Mais en collant à l’esprit sans compromission de l’underground, ZETSUMETSU s’affirme comme une force en présence, et nous donne l’envie de rester collés à leur actualité.

 Pourvu qu’ils ne se perdent pas dans les limbes avant de proposer quelque chose de nouveau. Et de putride si possible.


Titres de l'album:

  1. Sudden Death
  2. Deranged
  3. Rotten Womb

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 09/12/2016 à 15:45
60 %    374

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Horndal

Remains

Protector

Summon the Hordes

Majesty

Legends

Dead Horse

Horsecore: An Unrelated Story That's Time Consuming

Затемно (zatemno)

В петле

Hollow Haze

Between Wild Landscapes and Deep Blue Seas

Nyss

Dépayser

Shit Life

Reign In Bud

Teleport

The Expansion

Alcotopia

It Hits the Spot

Pounder

••

Night Screamer

Dead of Night

No Sun Rises

Ascent/Decay

Vilest Breed

Live Fuck Die

Riot City

Burn the Night

Barbarian

To No God Shall I Kneel

Crypt Crawler

To the Grave

Forged In Black

Descent of the Serpent

Apotheosis Omega

Avoda Zara

Faruln

The Black Hole of The Soul

Combichrist + Terrorolokaust

RBD / 17/07/2019
Electro

Live-report - Impetuous Ritual / Ascended Dead / Scumslaught

Jus de cadavre / 14/07/2019
Death Metal

Napalm Death + A.C.O.D.

RBD / 12/07/2019
Black Metal Symphonique

Municipal Waste + Terror Shark + Dirty Wheels

RBD / 10/07/2019
Hardcore Metal

Live-report HELLFEST 2019 / Dimanche

Jus de cadavre / 07/07/2019
Hellfest Open Air

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Je n'aurais jamais cru qu'un jour un groupe ose s'arroger ce nom sacré...


Voilà la meilleure pochette de tous les temps !!


Mou ?!!! Euh...


Un autre groupe qui a tout démonté sur ce Hellfest c'est Anthrax !

Bordel encore furieux ça vieillit pas, putain de patate.

https://www.youtube.com/watch?v=pHKTjsYlNh0


+ 1 bordel !!!
(Comme souvent avec Sieur Jus de cadavre...)


Indifférence générale !


Meilleur concert du Hell, un groupe fou ! J'aimerais vraiment les voir dans une petite salle chauffée à blanc... ça doit faire encore plus mal !


ça tartine toujours aussi gras Guttural Slug ! par contre je viens de me rendre compte que j'ai zappé le 2eme album. BWUUUUUUHHHHHH


le chant est faiblard...


Plutôt inutile cet album. Bien mou et rien d'excitant.60% pour ma part


Un album absolument excellent !


Je ne connaissais même pas de nom. Merci pour cette chro (d'utilité metallique et historique !) qui donne méchamment envie de se pencher sur ce groupe !


Quasi tous les titres du premier album sont rejoués...
Miam miam !


Énorme album de violence musicale ! Merci pour la chro ;)
Ça me rappel un peu Phobia en effet, en plus bourrin encore !
"C’est simple, le tout à des allures de fête paillarde tournant très mal, avec deux mecs pas invités qui viennent pour tout picoler et tout ruiner, et qui lais(...)


"Napalm Death demeure un monument incontournable, qui ne déçoit jamais ses fidèles, ni ses valeurs"
Je pense d'ailleurs n'avoir jamais lu une critique négative vis à vis du groupe...
Et c'est de fait totalement normal !


Plutôt d'accord avec Satan, le prix est abusé et le titre est bon mais assez standard et de la part de 1349, j'en attend un peu plus. Et je dois avouer que le dernier album ne m'a pas emballé plus que ça...


le précédent album est excellent


Ouais... moi qui est un grand fan du groupe, je dois reconnaitre que la pochette est d'une incroyable laideur et que le titre est dans la continuité du (lamentable) précédent album. Qui plus est, le prix de l'objet est du pur foutage de gueule...


Une fois de plus, un excellent concert, joué par des musiciens passionnés malgré des conditions de tournée précaires !
Respect et merci à eux.
On en redemande.


Plaisir partagé cher L'anonyme....