Diptyque

Warfuck

27/04/2023

Autoproduction

En voici deux que j’avais perdus en route. J’avais croisé la leur en 2013, à l’occasion de la sortie de leur second cri, Neantification, et puis j’avais plus ou moins lâché le fil, occultant de fait la troisième étape d’un parcours qui continue aujourd’hui. Cinq ans d’absence, les WARFUCK ne se soucient guère du sentiment de manque généré par leur silence, et reviennent les mains dans les poches, sûrs de leur coup fourré. Un coup fourré de violence, d’une bonne vingtaine de minutes pour presque autant de morceaux. En gros, le Grind que l’on aime, impitoyable mais musical, loin des borborygmes nauséeux de la génération Goregrind.

WARFUCK kezako ?

Un duo de frappés lyonnais, constitué de deux agresseurs notoires (Mak - batterie/chœurs, et Nico - guitare/chant) qui se considèrent comme une entité unique formée de deux parties. C’est ce qu’indique le titre de ce quatrième né, Diptyque, qui nous présente un tableau en deux volets, qui s’observe tout autant partiellement que globalement.

Découpé en deux, le tableau est sanglant, agressif, impitoyable, mais une fois développé, il devient dangereux et malsain pour la santé mentale. En abordant le Grind par sa face la plus technique et complexe, les deux engins nous fournissent assez d’énergie pour éclairer une ville entière, loin de la crise que nous subissons de plein fouet. Rodés à l’exercice depuis 2011, les lascars n’ont retenu du genre que ses aspects les plus accrocheurs, entre hurlements de menteur et accélération 6G en pilote de ligne.

En résulte évidemment l’un des meilleurs albums de Grind de cette année 2023. WARFUCK a bien compris que le recyclage n’amuse que quelques minutes, et développe donc ses qualités les plus personnelles, entre extrême roublard et supersonique de bâtard. Inutile dès lors d’essayer de compter le nombre de plans que contient cet album, la tâche est impossible, même avec beaucoup d’attention. A la manière d’un NASUM repris par les terroristes de FULL OF HELL, Diptyque frappe là où ça fait mal, accepte l’épaisseur d’une surcouche Metal pour mieux doser le Hardcore par injection.    

L’attitude est noble, et le résultat tout bonnement impressionnant. Alors qu’on savait déjà les deux hommes capables du meilleur, ils nous prouvent qu’ils peuvent aller au-delà du meilleur pour en ramener la quintessence du meilleur du meilleur. Démonstration redondante certes, mais tout à fait logique une fois la stabilité entamée par vingt minutes de boucan sournois et intelligent.

WARFUCK semble savoir exactement sur quelle idée rebondir à chaque changement, ce qui est incroyable dans un domaine où la vitesse empêche souvent la précision et la pro-action. Mais une fois encore, le tracklisting défie de la tête et des épaules la concurrence anglaise et américaine, pour un leadership qui se mérite à la force des années. Mais avec un cogneur de l’envergure de Mak, il n’y a rien d’étonnant à ce que le tout soit aussi explosif qu’une mine antipersonnel glissée sous les pieds. Le poulpe humain nous en donne encore pour notre argent, multipliant les fills, assurant sa frappe dans les médiums, et lâchant les blasts les plus précis du marché.   

Mais de son côté, Nico n’est pas en reste, et circule comme une scie tournant folle, pour débiter du riff au mètre. Vociférant comme un beau diable, il accentue lui aussi cette idée de Diptyque en cumulant les tonalités (criarde et gravissime), pour mieux groover comme un taré lorsque son complice stabilise le beat.

Eminemment bruyant, mais exutoire fabuleux, Diptyque fonce sans forcer, défonce sans oublier de lubrifier, et repeint la pièce couleur sang. Un sang qui gicle parfois en saillies Industrielles lorsque la double grosse caisse aplatit les os, et qui macule des parois aux traces de mains évidentes. Ce crime est donc revendiqué et surtout pas regretté, ce qui serait un comble. Car le duo a peut-être produit là sa décharge la plus violente et hystérique, damant le pion à un triptyque de départ pourtant hallucinant.

Enfin bref, vous avez pigé le machin. Pace qu’une fois le truc enfoncé dans le bidule, tout coule de source et le cérumen des oreilles. De quoi décrasser plus efficacement qu’une pierre ponce, et ramoner encore plus précisément qu’un swiffer. Une thérapie valable, un soin du corps intégral, pour une renaissance par la violence, laissant un trou béant là où vous savez.

Épuisant, mais plaisant.

   

                  

Titres de l’album:

01. Marvers

02. Confusionnance

03. Pansemental

04. Ignolve

05. Unlocky

06. Tribious

07. Incognition

08. Embetard

09. Murngle

10. Lavaune

11. Malopre

12. Piur

13. Nomalies

14. Trego

15. Sament

16. Vermore

17. Noyasse

18. Fimencer

19. Grichélisé


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 16/05/2023 à 17:40
90 %    574

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Crisix + Dead Winds

RBD 20/02/2024

Live Report

Abbath + Toxic Holocaust + Hellripper

RBD 21/01/2024

Live Report

1984

mortne2001 10/01/2024

From the past

SÉLECTION METALNEWS 2023 / Bonne année 2024 !

Jus de cadavre 01/01/2024

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Gargan

Faites chier, j'apprécie le groupe (enfin surtout l'ep comme beaucoup, je me demande si je ne l'ai pas découvert avec ce bon Shaxul) et je trouvais l'artwork très réussi ("oh bah c'est pas l'AI de Pestilence hein"), mais là(...)

05/03/2024, 09:43

Capsf1team

Balle de match...Un peu de silence s'il vous plait, les joueurs sont prêts...

05/03/2024, 08:03

Tourista

Hep ! on ne dépasse pas les bouées, siouplè !

05/03/2024, 07:05

Tourista

Acheté samedi, écoute en cours. BD absolument sans intérêt mais album bien plus intéressant que le dernier Maiden.

04/03/2024, 17:58

LeMoustre

Citer  INCUBUS, ASSASSIN et RIGOR MORTIS sur le même papier = obligé d'écouter les deux titres, et en effet, tout à fait ma came ! Merci pour cette petite découverte aux allures de pépite.M'en vais commander cela de ce pas(...)

04/03/2024, 09:59

LeMoustre

Excellent album

04/03/2024, 07:14

Saddam Mustaine

Le seul à être présent sur chaque album c'est Paulo Jr, peut-être le seul qui a vraiment les droits officiellement ? Kisser après est devenu très impliqué aussi 

02/03/2024, 19:55

RBD

Les frères Cavalera ont récemment réenregistré le premier album, le seul où Andreas Kisser n'était pas encore là. Cavalera Conspiracy existe déjà pour ceux qui voudraient un Sepultura avec les frères Cavalera, et tant mieu(...)

02/03/2024, 13:16

Humungus

Ah ah ah !Alors ça pour le coup, cela pourrait me faire plaiz...

02/03/2024, 07:27

Saddam Mustaine

Max et Igor vont donc pouvoir réformer Sépultura dans 2 ans...

01/03/2024, 18:15

Jus de cadavre

Ouais du tout bon. Assez balèze pour un groupe avec autant de bouteille de sortir un album aussi "frais" ! Et puis ce côté Metal "nola" : irrésistible !

01/03/2024, 15:22

Humungus

J'avais déjà hâte d'écouter ça, mais avec une chronique pareille...Vivement.Pis surtout, vivement la tournée de mai prochain bordel !

01/03/2024, 10:06

Tourista

Je me rappelle avoir vu UNE fois Sepultura avec Derrick Green en festoche, époque dreadlocks, j'ai dû tenir 3 morceaux.  Mais évidemment les propositions arriveront, les gros sous se profiler, le groupe reviendra avec une cote renforcée et des cachets g(...)

29/02/2024, 22:36

Gargan

´Vont ptêtre se reformer deux ans après la tournée, avec lui.

29/02/2024, 21:48

Cupcake Vanille

Quitter Sepultura pour peut-être (voir les rumeurs du moment) pour un autre groupe commençant par la lettre S sur le son américain du côté Iowa. 

29/02/2024, 21:24

RBD

Il a déjà un autre groupe de Rock chrétien qui marche bien au Brésil. C'est vrai que c'est bizarre de partir maintenant alors que la fin prochaine du groupe est déjà programmée à assez court terme. En tout cas c'est un batteur(...)

29/02/2024, 21:12

Buck Dancer

Même si je comprends l'opportunité de jouer dans Slipknot (si la rumeur dit vrai) dommage d'être resté toutes ces années pour partir juste avant la dernière tournée.

29/02/2024, 18:48

senior canardo

@Humungus sur la date de Magny le hongre, Paulo avait un tshirt Houwitser    sur scène ça ma remis un coup de (...)

29/02/2024, 10:09

Orphan

Batteur absolument génial.https://www.youtube.com/watch?v=PkmUSjkTJCgV'la le niveau du gamin qu'il était.

29/02/2024, 08:24

Tourista

Bha, toujours moins grave que les fans qui ont quitté le groupe en 96.

29/02/2024, 07:13