Est-ce que vous aussi il vous arrive de vous poser le soir dans votre lit, votre canapé, ou votre fauteuil et de laisser vos pensées les plus folles vous envahir ? Comme si rêves, réalité, et cauchemars  se confondaient. Tout devient lugubre autour de vous, une solitude abyssale vous saisit, vous happe, vous traîne et vous emmène pour un voyage tourmenté. Vous vous voyez marcher dans les forêts sombres de votre esprit. Tout n'est que tristesse mais pourtant dans ce dédale sordide vous arrivez à trouver du beau dans cette détresse intérieure. Comme si la simple contemplation de votre âme dans ce qu'elle est de plus profond vous apaisait, comme si cela vous faisait sentir appartenir à un tout entre la nature, l'univers et ses espaces infinis... C’est exactement ce que j'ai ressentis à l'écoute de ce Echoes Of Mystical Forest.

Comme de nombreux soirs je décide de m’enfermer dans ma bulle et décide de démarrer cet album. La pochette violette avec cette forêt sinistre m'a interpellé. En général ce genre de pochette est souvent synonyme d'un univers bien particulier. Et c'est tout à fait le cas avec ASTAROT. Je ne connaissais pas le groupe jusque-là, pourtant il n'en est pas à son premier coup d'essai. Le groupe a été créé en 2011 au Mexique et compte déjà presque une vingtaine d'album, Ep etc... J'ai donc un peu survolé tous ce que le groupe a produit, ce qui fait déjà pas mal de morceaux, et le groupe dès ses début en 2011 officiait déjà dans un black métal très atmosphérique, avec un certain goût pour l’expérimentation. Je vous laisse aller sur le Bandcamp du groupe pour découvrir tout ça car aujourd’hui il sera question de leur dernier album Echoes Of Mystical Forest

L’ouverture de l’album commence en légèreté avec « Violet Mist », une piste de guitare acoustique très reverbée et agrémentée de petits bruits de la forêt. On se laisse alors bercer par cette guitare et ces bruits d’oiseaux, de grillons et autres insectes qui nous font doucement entrer dans l’écho de cette forêt mystique. Puis on arrive sur le morceau qui prête son nom à l’album « Echoes Of Mystical Forest ». On entre là vraiment dans l’univers du groupe, composé de ces pistes de synthé très rétros, très douces, presque câlins qui couvrent la plus grosse partie du spectre sonore. Derrière on a une batterie très lancinante, très calme, même un peu en retrait. Et derrière tout cela au fond d’un gouffre infini on a cette voix criant toute sa détresse, et sa tristesse. D’ailleurs cette voix est mixée d’une manière assez curieuse, tout comme la batterie elle est elle aussi très en retrait, et se fond dans le mix grâce au delay et à la reverb. Certes cela devient assez courant ce genre de voix dans ce style de musique mais là le rendu avec tout l’univers qu’il y a derrière donne un résultat qui à mon goût est vraiment réussi. On a aussi « Afraid » que j’ai beaucoup apprécié, un morceau très planant, qui repose un peu moins sur le synthé rétro, et qui montre bien la beauté que le groupe arrive à transmettre.  Pour moi quand on écoute un album le groupe doit être capable de nous faire entrer dans un univers qui lui est propre et nous donner l’envie de le visiter, et c’est d’autant plus difficile dans ce style qui devient de plus en plus « à la mode », où tous commencent à se ressembler un peu. Là c’est mission accomplie avec ASTAROT et cet Echoes Of Mystical Forest. Je n’ai pas réussi à trouver les paroles des chansons, ce qui m’a un peu frustré car j’aime bien confronter le sentiment que j’ai à l’écoute d’un morceau avec ses paroles. Mais bon, le principal reste bien entendu l’interprétation que l’on en fait personnellement via les sensations que la musique nous renvoie. Je ne vais pas m’attarder plus sur tous les morceaux car ils sont tous aussi bien les uns que les autres. Je ne peux que vous conseillez de vous enfermez dans votre bulle ce soir et de démarrer cet album. Avec un peu de chance vous aussi vous entendrez les échos perdus des forêts sombres de votre esprit.

Titres de l’album : 

1- Violet Mist
2- Echoes of Mystical Forest
3- Sunset
4- Afraid
5- Nocturnal Solitude
6- Sad Dream of the Dead Fores
7- Mountain of Bones
8- Horizont

Facebook
Bandcamp


par L'Apache le 08/12/2017 à 22:38
75 %    266

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Nebula Orionis

Starthrone

Valiant Bastards

Harbingers of Chaos

Samarium

Right to Get Violent

Split/cross

Rise of Discontent

Executioner

Bone Collector

Northern Light Orchestra

Greatest Hits

Ploughshare

In Offal Salvation

Conjure

Releasing The Mighty Conjure

Death Chaos

Bring Them to Die

Atomic Death Squad

Brain Dead

Blackwater

Good As Evil

Scorcher

Systems of Time

Virginia Hill

Makin' Our Bones

Psython

The Last Days of the Good Times

Nacht Und Gnosis

Det Warder Sådt I Skröplighet Och Skal Upstå Ur Kraft

Helfro

Helfro

Ain

Stance I

Beaten To Death

Agronomicon

Wolfen

Rise of the Lycans

Obscura + Fallujah + Allegaeon + First Fragment

RBD / 16/02/2019
Death Mélodique

NECROS CHRISTOS + ASCENSION + VENENUM / Live-report / Rennes

Jus de cadavre / 11/02/2019
Death Old School

Brendan Perry

RBD / 06/02/2019
Country

Concerts à 7 jours

+ Uada + Tribulation

23/02 : Cinema, Alost ()

Photo Stream

Derniers coms

Moi qui pensais que ça s'appelait le "Glam" ce truc...


Quand est-ce que toutes ces minorités vont arrêter d'emmerder la majorité ?...


C'est exactement ça, Jus : on a le droit de ne pas être d'accord avec cette pratique, mais annuler un concert de metal n'empêchera rien. Heureux de voir que les lyonnais ont leur date maintenue, nous n'avons pas eu cette chance à Marseille.


Annuler ce concert n’arrêtera jamais cette pratique. Je ne défends pas ce massacre hein, mais voila, un concert de TYR en moins ne changerait rien à ça.
Et puis comme sous entendu au dessus je ne supporte pas la "censure", ce n'est jamais une solution valable. Ce n'est pas parce que tu (...)


@MorbidOM :
Les arguments se valent, le problème vient surtout en mon sens du fait de la contradiction formelle de tout ce qui est avancé (cf. ma vanne) et qu'en définitive, toute la dialectique employée ici pour justifier du maintien du concert est celle d'un omnivore pur et dur.
Et(...)


Je suis assez surpris que cette réponse puisse être considérée "intelligente, mesurée et qui prend du recul".

Pour moi c'est un mélange de déculpabilisation sur fond de moralisme bon marché (mais nous on est vegans) de relativisme adolescent (nos bœufs abattus "dans des conditi(...)


1) Malgré tout le désamour que je puisse avoir pour le nouveau diktat vegan, je confirme totalement ce que disent mes deux coreligionnaires du dessus.
2) Je ne savais pas que l'abréviation de ce bazar était "le Grind"...
Que dire de plus hé hé hé !
3) Et juste parce que je s(...)


réponse bien argumentée, +1 jus...


Une réponse intelligente, mesurée et qui prend du recul. Ça fait pas de mal par les temps qui courent...


Je ne peux que confirmer ce que tu nous contes là mon bon Simony :
- DISFUNERAL = AUTOPSY.
- Jamais vu le No Man's Land aussi échaudé.
- Moi aussi j'ai craint un peu pour notre sécurité quand ils ont voulu se la jouer RAMMSTEIN.

PS : Point de détail : DESTRUKT e(...)


Tant mieux alors !!!


Ouais franchement j'ai pris une bonne claque avec ce groupe !


Indian Nightmare c'est juste terrible. C'est exactement ce que j'ai en tête quand on me dit Metal Old-school. Ça sent Satan, la liche et la crasse. Excellent ce groupe.


Le Entombed classique ! Pas le AD !


Entombed ou Entombed AD ???


Super nom.
Super groupe.
Superbes albums.
Superbes covers.
Rien à redire quoi...


Intéressant à lire et bonne découverte de label


vivement les autres interviews! chouette idée!


"sorte de copie non-conforme du MARDUK le plus impitoyable et retors, celui de Rom 5 :12, soit la quintessence d’un Black qui souhaite s’extirper de sa condition de polichinelle horrifique"

Alors là, entièrement d'accord ! Rom est le chef d'oeuvre absolu des suédois. Et un des me(...)


kingdoms est pourtqnt excellent