Est-ce que vous aussi il vous arrive de vous poser le soir dans votre lit, votre canapé, ou votre fauteuil et de laisser vos pensées les plus folles vous envahir ? Comme si rêves, réalité, et cauchemars  se confondaient. Tout devient lugubre autour de vous, une solitude abyssale vous saisit, vous happe, vous traîne et vous emmène pour un voyage tourmenté. Vous vous voyez marcher dans les forêts sombres de votre esprit. Tout n'est que tristesse mais pourtant dans ce dédale sordide vous arrivez à trouver du beau dans cette détresse intérieure. Comme si la simple contemplation de votre âme dans ce qu'elle est de plus profond vous apaisait, comme si cela vous faisait sentir appartenir à un tout entre la nature, l'univers et ses espaces infinis... C’est exactement ce que j'ai ressentis à l'écoute de ce Echoes Of Mystical Forest.

Comme de nombreux soirs je décide de m’enfermer dans ma bulle et décide de démarrer cet album. La pochette violette avec cette forêt sinistre m'a interpellé. En général ce genre de pochette est souvent synonyme d'un univers bien particulier. Et c'est tout à fait le cas avec ASTAROT. Je ne connaissais pas le groupe jusque-là, pourtant il n'en est pas à son premier coup d'essai. Le groupe a été créé en 2011 au Mexique et compte déjà presque une vingtaine d'album, Ep etc... J'ai donc un peu survolé tous ce que le groupe a produit, ce qui fait déjà pas mal de morceaux, et le groupe dès ses début en 2011 officiait déjà dans un black métal très atmosphérique, avec un certain goût pour l’expérimentation. Je vous laisse aller sur le Bandcamp du groupe pour découvrir tout ça car aujourd’hui il sera question de leur dernier album Echoes Of Mystical Forest

L’ouverture de l’album commence en légèreté avec « Violet Mist », une piste de guitare acoustique très reverbée et agrémentée de petits bruits de la forêt. On se laisse alors bercer par cette guitare et ces bruits d’oiseaux, de grillons et autres insectes qui nous font doucement entrer dans l’écho de cette forêt mystique. Puis on arrive sur le morceau qui prête son nom à l’album « Echoes Of Mystical Forest ». On entre là vraiment dans l’univers du groupe, composé de ces pistes de synthé très rétros, très douces, presque câlins qui couvrent la plus grosse partie du spectre sonore. Derrière on a une batterie très lancinante, très calme, même un peu en retrait. Et derrière tout cela au fond d’un gouffre infini on a cette voix criant toute sa détresse, et sa tristesse. D’ailleurs cette voix est mixée d’une manière assez curieuse, tout comme la batterie elle est elle aussi très en retrait, et se fond dans le mix grâce au delay et à la reverb. Certes cela devient assez courant ce genre de voix dans ce style de musique mais là le rendu avec tout l’univers qu’il y a derrière donne un résultat qui à mon goût est vraiment réussi. On a aussi « Afraid » que j’ai beaucoup apprécié, un morceau très planant, qui repose un peu moins sur le synthé rétro, et qui montre bien la beauté que le groupe arrive à transmettre.  Pour moi quand on écoute un album le groupe doit être capable de nous faire entrer dans un univers qui lui est propre et nous donner l’envie de le visiter, et c’est d’autant plus difficile dans ce style qui devient de plus en plus « à la mode », où tous commencent à se ressembler un peu. Là c’est mission accomplie avec ASTAROT et cet Echoes Of Mystical Forest. Je n’ai pas réussi à trouver les paroles des chansons, ce qui m’a un peu frustré car j’aime bien confronter le sentiment que j’ai à l’écoute d’un morceau avec ses paroles. Mais bon, le principal reste bien entendu l’interprétation que l’on en fait personnellement via les sensations que la musique nous renvoie. Je ne vais pas m’attarder plus sur tous les morceaux car ils sont tous aussi bien les uns que les autres. Je ne peux que vous conseillez de vous enfermez dans votre bulle ce soir et de démarrer cet album. Avec un peu de chance vous aussi vous entendrez les échos perdus des forêts sombres de votre esprit.

Titres de l’album : 

1- Violet Mist
2- Echoes of Mystical Forest
3- Sunset
4- Afraid
5- Nocturnal Solitude
6- Sad Dream of the Dead Fores
7- Mountain of Bones
8- Horizont

Facebook
Bandcamp


par L'Apache le 08/12/2017 à 22:38
75 %    297

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Palehørse

Palehørse

Statement

Force Of Life

Cara Neir

Part III - Part IV

Project For Bastards

Project For Bastards

Aftermath

There Is Something Wrong

Nostromo

Narrenschiff

Charge

Ain’t The One

Herod

Sombre Dessein

(false) Defecation

Killing With Kindness

Rosy Vista

Unbelievable

Gorgon

Elegy

Parad1gm

Parad1gm

Laceration

Remnants

Dragon's Daughters

Tits on Fire

Ad Patres

A Brief Introduction to Human Experiments

Suzi Quatro

No Control

Beast In Black

From Hell With Love

Manowar

The Final Battle 1 (E.P)

Orphaned Land + Subterranean Masquerade

RBD / 18/04/2019
Folk Metal

Crippled Black Phoenix I Villingen-Schwenningen

Simony / 16/04/2019
Cold Wave

EVERGREY - Le Gibus - Paris

Kamel / 15/04/2019
Evergrey

LA CAVE : une sélection d'albums Metal Extreme #1

Jus de cadavre / 02/04/2019
Metal Extrême

Concerts à 7 jours

+ Sortilège

19/04 : Le Petit Bain, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Bah c'est une pochette de Prog quoi...


Cette pochette est comment dire ... ... ...


C'est une histoire de dingue là... Je comprend pas trop le but de ce genre d'arnaque en fait... C'est pas en vendant 3 albums de groupes totalement underground qu'on fait du fric bordel !?


Une plus grande exposition à l'internationale tout simplement. Si ça marche, l'aspect financier suivra mais ce ne sera qu'une conséquence indirecte. La médiatisation prime avant tout. Pour ce qui est de leur revendication comme tu dis, si tu regardes les commentaires de cette new sur leur facebo(...)


Sans compter le fait que les mecs de Metal Bastard Enterprises (Oliver et ralf Schaffelhuber) sont ceux qui ont fait le célèbre label rip off Turbo records/Turbo Music ! mais aussi Braincrusher records, Metal age, sont aussi ceux qui ont fait un label qui sortait des groupes de RAC néo nazi nom(...)


Oui Goughy, ce sont clairement des classiques, c'est indiscutable.
Loin de moi l'idée de descendre les albums qui ont précédé ce Russian.
Je voulais dire que les journalistes avaient un peu eu tendance à les faire passer pour les "seuls" classiques des allemands. Et c'est vrai qu'Ac(...)


Je suis bien content que quelqu'un aie pu y aller. Je suis encore vert que la date dans le Midi ait été annulée deux jours avant, je la guettais depuis des mois, réservation et tout... C'est la deuxième fois que je rate Soft Kill notamment sur annulation.


Quelque chose m'échappe totalement dans la démarche : ils ont toujours revendiqué d'être "à part" et là ils signent sur un label impersonnel. Il va falloir qu'ils m'expliquent ce qui a pu les motiver à quitter un label aussi pointu que Prophecy, hormis de basses considérations financières.


Je n'ai jamais vraiment écouté Accept, à part Balls... et encore, (je ne sais même pas vraiment pourquoi en fait... c'est pas ma génération on va dire...), mais vos coms de passionnés donne envie de s'y pencher un peu plus sérieusement.


Eh ben merci à Metalnews et à toi Monsterman, vous relancez un débat que j'ai avec moi même et quelques amis sur la place de cet album dans la discographie d'Accept (avec Udo hein, restons sérieux).
Pour l'instant il est derrière le quatuor indiscutable (j'ajoute "Breaker" aux trio que t(...)


En me relisant, je me suis mal exprimé : je voulais dire que j'ai fait écouter cet album il y a 4 ou 5 ans à un vieux fan de Heavy qui était totalement passé à côté... eh bien il avait pris SA CLAQUE ! Voilà le souvenir qui revient. :-)
un album qui a sacrément bien vieilli !


Sans doute le meilleur Accept. Le plus mur, le mieux produit...
des textes monstrueux et bien plus affutés que chez la concurrence (lisez attentivement ceux de "Heaven is hell" ou "TV War")...
cet album est un must à écouter à fort volume ! Tuerie de prod !!
Souvenir d'un pote (...)


Jamais accroché à ce groupe... Et ce n'est pas leurs dernières productions qui ont pu me faire changer d'avis. Néanmoins, très chouette live-report ! Bienvenue Kamel ! :-)


Groupe vu sur la tournée d'In Search of Truth, depuis je trouve que le groupe tourne en rond se reposant trop sur la voix exceptionnelle de son chanteur. Mais en live si je peux les revoir... j'hésiterais pas une seconde.
Bienvenue à Kamel !


Bienvenue à Kamel dans l'équipe!


Je pense que ça vient du fait que le groupe "travail" (ils sont payés quoi) et que c'est donc un visa particulier qu'il faut et non un simple visa touristique. En fait si j'ai bien compris il n'y a pas eu de refus de visa mais un retard (c'est très long les délais apparemment) et du coup le grou(...)


Pourquoi ?


Quel dommage pour Gorod.

Pour une fois, j'aimerais bien savoir ce qui motive un refus de visa. Est ce que c'est parceque c'est lié à un visa de tourisme vs un visa de travail ?

ça me fait beaucoup penser au problèmes de visa qui ont fait que Morbid Angel ont du annuler (...)


Tiens, tiens... Turbo music était déjà salement réputé à l'époque. Rip-off d'un jour, rip-off toujours...


de plus en plus naïf et limite ridicule le pauvre DT...