Est-ce que vous aussi il vous arrive de vous poser le soir dans votre lit, votre canapé, ou votre fauteuil et de laisser vos pensées les plus folles vous envahir ? Comme si rêves, réalité, et cauchemars  se confondaient. Tout devient lugubre autour de vous, une solitude abyssale vous saisit, vous happe, vous traîne et vous emmène pour un voyage tourmenté. Vous vous voyez marcher dans les forêts sombres de votre esprit. Tout n'est que tristesse mais pourtant dans ce dédale sordide vous arrivez à trouver du beau dans cette détresse intérieure. Comme si la simple contemplation de votre âme dans ce qu'elle est de plus profond vous apaisait, comme si cela vous faisait sentir appartenir à un tout entre la nature, l'univers et ses espaces infinis... C’est exactement ce que j'ai ressentis à l'écoute de ce Echoes Of Mystical Forest.

Comme de nombreux soirs je décide de m’enfermer dans ma bulle et décide de démarrer cet album. La pochette violette avec cette forêt sinistre m'a interpellé. En général ce genre de pochette est souvent synonyme d'un univers bien particulier. Et c'est tout à fait le cas avec ASTAROT. Je ne connaissais pas le groupe jusque-là, pourtant il n'en est pas à son premier coup d'essai. Le groupe a été créé en 2011 au Mexique et compte déjà presque une vingtaine d'album, Ep etc... J'ai donc un peu survolé tous ce que le groupe a produit, ce qui fait déjà pas mal de morceaux, et le groupe dès ses début en 2011 officiait déjà dans un black métal très atmosphérique, avec un certain goût pour l’expérimentation. Je vous laisse aller sur le Bandcamp du groupe pour découvrir tout ça car aujourd’hui il sera question de leur dernier album Echoes Of Mystical Forest

L’ouverture de l’album commence en légèreté avec « Violet Mist », une piste de guitare acoustique très reverbée et agrémentée de petits bruits de la forêt. On se laisse alors bercer par cette guitare et ces bruits d’oiseaux, de grillons et autres insectes qui nous font doucement entrer dans l’écho de cette forêt mystique. Puis on arrive sur le morceau qui prête son nom à l’album « Echoes Of Mystical Forest ». On entre là vraiment dans l’univers du groupe, composé de ces pistes de synthé très rétros, très douces, presque câlins qui couvrent la plus grosse partie du spectre sonore. Derrière on a une batterie très lancinante, très calme, même un peu en retrait. Et derrière tout cela au fond d’un gouffre infini on a cette voix criant toute sa détresse, et sa tristesse. D’ailleurs cette voix est mixée d’une manière assez curieuse, tout comme la batterie elle est elle aussi très en retrait, et se fond dans le mix grâce au delay et à la reverb. Certes cela devient assez courant ce genre de voix dans ce style de musique mais là le rendu avec tout l’univers qu’il y a derrière donne un résultat qui à mon goût est vraiment réussi. On a aussi « Afraid » que j’ai beaucoup apprécié, un morceau très planant, qui repose un peu moins sur le synthé rétro, et qui montre bien la beauté que le groupe arrive à transmettre.  Pour moi quand on écoute un album le groupe doit être capable de nous faire entrer dans un univers qui lui est propre et nous donner l’envie de le visiter, et c’est d’autant plus difficile dans ce style qui devient de plus en plus « à la mode », où tous commencent à se ressembler un peu. Là c’est mission accomplie avec ASTAROT et cet Echoes Of Mystical Forest. Je n’ai pas réussi à trouver les paroles des chansons, ce qui m’a un peu frustré car j’aime bien confronter le sentiment que j’ai à l’écoute d’un morceau avec ses paroles. Mais bon, le principal reste bien entendu l’interprétation que l’on en fait personnellement via les sensations que la musique nous renvoie. Je ne vais pas m’attarder plus sur tous les morceaux car ils sont tous aussi bien les uns que les autres. Je ne peux que vous conseillez de vous enfermez dans votre bulle ce soir et de démarrer cet album. Avec un peu de chance vous aussi vous entendrez les échos perdus des forêts sombres de votre esprit.

Titres de l’album : 

1- Violet Mist
2- Echoes of Mystical Forest
3- Sunset
4- Afraid
5- Nocturnal Solitude
6- Sad Dream of the Dead Fores
7- Mountain of Bones
8- Horizont

Facebook
Bandcamp


par L'Apache le 08/12/2017 à 22:38
75 %    460

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Surgical Strike

Part of a Sick World

Annihilator

Ballistic, Sadistic

Scratches

Rundown

Mass Worship

Mass Worship

King Legba

Back From The Dead

Liturgy

H.A.Q.Q.

Obscure

Darkness Must Prevail

Beyond The Void

Ex Nihilo Nihil

Bütcher

666 Goats Carry My Chariot

Stormrider

What Lies Within

Coffin Rot

A Monument to the Dead

Merging Flare

Revolt Regime

Sepultura

Quadra

Decarlo

Lightning Strikes Twice

Jorn Lande

Heavy Rock Radio II - Executing The Classics

Abisme

As Fear Falls In

Those Darn Gnomes

Calling Whitetails to a Tuned Bow

Norman Shores

De L'ombre Surgit La Lumière

Wolfbrigade

The Enemy : Reality

Stolearm

RBD / 17/02/2020
New Wave

Pastor of Muppets

RBD / 12/02/2020
Brass Band

J'irais Mosher chez vous ! Episode 2 : Indonésie

Jus de cadavre / 08/02/2020
Asie

Incite + Skaphos

RBD / 04/02/2020
Black Death Metal

Concerts à 7 jours

Lindemann

21/02 : L'olympia, Paris (75)

Neptrecus + Manzer + Nokturn Gorgon

22/02 : L'auditorium, Laval (53)

Visions Of Atlantis + Chaos Magic + Morlas Memoria

27/02 : Le Grillen, Colmar (68)

+ Putrid Offal + Sublime Cadaveric Decomposition

28/02 : Le Bistrot De St So, Lille (59)

Photo Stream

Derniers coms

Si mais il a quitté le groupe entre l'enregistrement et la sortie, d'où son absence dans le clip, même si, je te le concède, si Jean Noel avait été présent dans le clip, ça n'aurait pas été déconnant non plus.


C'est le Ptiot qu'on voit à la basse? C'est pas Jean Noel qui a enregistré l'album?


Et bien moi je prends ça comme une putain de bonne nouvelle !
Deux PRIESTs pour le prix d'un, que demander de plus ?!
Hâte de voir ça en live...


Comme vous je vais me pencher sur cet album. Par contre je n'ai jamais bouder ke groupe lors de ses prestations live. Leur chanteur est un très puissant frontman


C'est très bon


En effet pas mal du tout dans le genre. Même si déjà entendu 1000 fois. Plus Grave que Grave !


Ca sent vraiment la fin du bal, là.


Le pire la dedans, c'est que tout le monde serait d'accord pour qu'il dise stop. Mais malgré son statut de star, ses thunes etc... Il ne sait faire qu'une chose, c'est chanter sur scène. Dans ce sens, la célébrité c'est moche. Ozzy est mort vive ozzy !


Excellente nouvelle ! Hâte de les voir à Toulouse avec Holt.


Merci pour la réponse Simony. Et donc, rien de bien méchant apparemment, un petit bizutage !
En même temps dans Death, comme les musiciens changeaient tout le temps ou presque, tout le monde était toujours le petit nouveau.


100 % d'accord avec la chronique !!


Magnifique chronique. Chapeau l'artiste !


D'après les différentes rumeurs et témoignages, James Murphy a été la cible de nombreuses blagues de la part de Chuck notamment, le syndrome du p'tit nouveau quoi !


"Pas un mot dans la presse française." Pas étonnant, mais peut-être pas plus mal au final.
J'imagine le truc : "Il y a 50 ans le rock métal naissait avec le premier album de Black Sabath et son chanteur ozi osborn star de télé réalité. Mais les fan de métal ne sont pas méchant, comme(...)


@ Living Monstrosity : excellent, on sent le bon souvenir ;)


Pas un mot dans la presse française. J'ai juste vu dans le journal barcelonais "La Vanguardia" un long article sur l'histoire du Heavy Metal à partir de ce disque, truffé d'erreurs au milieu d'analyses générales pas trop mal vues.


J'allais posé la même question ?!


"...subi l'humour particulier du reste du groupe." : c'est à dire ?


Déjà 30 balais ! Merci pour ce coup de projecteur !

Je suis en 5ème et et me souviens d'un pote au collège qui m'annonce que le nouveau Death vient de sortir. On est pré-boutonneux mais déjà accros à ce nouveau son depuis la découverte d'Altars of madness ou Leprosy.
Le m(...)


Quand Iron Maiden prend des ecstas !