Il est toujours très dangereux de s’atteler à la chronique d’un album qui l’a déjà défrayée depuis longtemps. Alors que le petit monde du Metal s’agite depuis quelques semaines à l’écoute du premier (et peut-être unique) album d’VLTIMAS, j’ai donc décidé de prendre mon clavier pour y coucher quelques impressions, bien que le plus grand dénominateur commun se soit déjà fait une idée très précise sur le projet. La méfiance est toujours de mise au regard de l’association de figures de l’extrême, et les supergroupes ne sont pas toujours la somme des qualités individuelles de ses membres, loin de là. Sauf qu’en regardant de plus près le line-up de cette nouvelle créature de l’ombre, on remarque qu’aux commandes du navire se tient fermement sur ses deux mains Rune "Blasphemer" Eriksen, guitariste des essentiels AURA NOIR, combo ayant récemment remis le couvert pour la plus grande joie des amateurs d’un Thrash aux relents Black de première qualité. Et comme l’homme n’en est pas à son coup d’essai en termes de réunion de légendes (rappelons-nous son implication dans le side-project NADER SADEK), la confiance est donc de mise, mais pas cette confiance aveuglément stupide qui consiste à penser qu’un artiste confirmé ne peut commettre de faute de goût. D’ailleurs, au sein d’VLTIMAS, Rune retrouve son compère atomique Flo Mournier à la batterie compressée (CRYPTOPSY, TRIBE OF PAZUZU, ex-NECROSIS, DIGITAL DOOMZDAY, ex-NADER SADEK, ex-SOLIUM FATALIS), celui-là même qui frappait comme une bête dans NADER SADEK, concept qui abritait Steve Tucker…ex-MORBID ANGEL. Affaire de famille ? Oui, puisque cette fois-ci, c’est le sombre et mystique David Vincent qui braille dans le micro, avec cette emphase vocale qu’on connaît si bien, et qui permet justement à ce premier LP de décoller bien plus haut que la majorité des œuvres planant en rase-mottes actuellement.

Ok, donc équation simple sur le papier. AURA NOIR, MAYHEM, CRYPTOPSY, MORBID ANGEL, David Vincent, Rune Eriksen et Flo Mournier, un carnage annoncé, dont la seule inconnue réside en la direction artistique choisie. De ce côté-là, aucune surprise eut égard au background des instrumentistes impliqués, et si les photos promo nous montrent un David Vincent sérieusement chapeauté, à la limite du pistolero urban Death moderne, pas d’inquiétude à avoir au moment de lever le voile sur le contenu de ce Something Wicked Marches In, dont le titre résume admirablement bien la démarche. Du Death Metal, légèrement teinté de Black, pour une union pas si contre nature que ça entre le MORBID ANGEL de milieu de carrière et le MAYHEM des années 2000, le tout nuancé d’une patine gothique assez prenante, pour suggérer qu’en effet, quelque chose de très pernicieux rampe vers nous. Sans changer son fusil d’épaule, mais en acceptant des influences parfois extérieures, Rune a donc tissé un tapis de riffs froids comme un hiver norvégien, laissant le soin à son vocaliste de mettre en exergue des théories d’agression précises dont il est si coutumier. Sans représenter la quintessence d’un art pluriel, VLTIMAS offre donc une échappatoire crédible à la linéarité ambiante, et surtout, développe un répertoire digne d’intérêt, mis en relief par une production que certains jugeront trop propre et clinique, mais qui par son polissage s’accorde admirablement de l’ambiance un peu cloîtrée choisie pour enrober les morceaux. On retrouve donc cette lourdeur biaisée qui a rendu les albums d’AURA NOIR si particuliers, mais aussi cette précision chirurgicale que MORBID ANGEL et CRYPTOPSY partagent, avec une double grosse caisse triggée au maximum, et des parties rythmiques bluffantes de vitesse et de dextérité. L’osmose entre les trois partenaires est donc plus que palpable, et le résultat convaincant, bien loin du simple assemblage de pièces de puzzle fameux pour frimer sur le papier.

Sans représenter la quintessence d’un art qu’ils ont déjà incarné chacun de leur côté, les trois compères ont insufflé à Something Wicked Marches In suffisamment de passion pour nous laisser croire à un véritable groupe monté par hasard, et bien décidé à mettre l’underground à genoux. Et si la patte du MORBID de Covenant/Domination est plus que tangible, c’est tout simplement que le trio partage des intérêts communs depuis longtemps, mais ils ont eu l’intelligence de fusionner leurs visions pour élaborer un plan à base de rigueur Black et de pulsions Death, sans chercher à tout prix l’équilibre Black/Death qui aurait pu faire sombrer le concept dans la monotonie. Et avec une durée plus que raisonnable de moins de quarante minutes, l’écueil de l’homogénéité flagrante était un risque important, risque que VLTIMAS a brillamment contourné en s’en remettant à son flair naturel, ce que « Something Wicked Marches In » de son approche presque psychédélique à la VIRUS confirme dès les premiers instants. Dissonances, mid tempo accrocheur, soudains agacements rythmiques, breaks inopinés d’une poignée de secondes, pour un riff gluant et contagieux évoquant avec acuité les possibilités catchy de la scène nordique dont Rune est l’un des plus brillants représentants. Jamais gratuit, rarement bruyant ou violent par plaisir, ce premier jet est un modèle de variété qui utilise tous les codes à sa disposition, du Death brutal et intempestif aux syncopes virevoltantes (« Praevalidus », tellement rapide qu’on pourrait croire les bandes légèrement accélérées pour épater la galerie), au Death Thrash impitoyable et épuisant de brutalité ouverte (« Total Destroy! »), en passant par une forme d’extrême très malsain que le CELTIC FROST de Monotheist aurait pu prôner (« Monolilith »), pour un résultat qui fascine, et en tout cas, selon les inclinaisons, intéresse de bout en bout sans jamais lasser.

Loin de s’asseoir sur le trône de leur propre réputation, les trois musiciens ont donc donné le meilleur d’eux-mêmes pour valider ce projet, autant en termes de créativité que d’exécution. Et entre des accès de bestialité millimétrée (« Truth And Consequence », plus MORBID ANGEL qu’un solo de Trey Azagthoth), des envies de litanies funèbres processionnelles (« Last Ones Alive Win Nothing », toujours ce phrasé unique de David qui semble peser le poids funeste de chacun de ses mots), des adaptations Thrash de standards Death (« Everlasting »), le tout à de faux airs de récréation diabolique pour grands enfants pas forcément sages, mais qui commettent les bêtises les plus élaborées. Un disque sombre et froid qui sonne pourtant frais et naturel, comme un processus d’écriture automatique guidé par un inconscient parfaitement conscient de son propre passé. On pourra éventuellement reprocher des parties de batterie un peu trop surfaites (mais c’est la trademark martelée par Flo depuis ses débuts), mais tout le monde admettra un professionnalisme indéniable, allégé par un véritable plaisir de jouer autre chose que des morceaux que tout le monde connaît déjà avant de les avoir écoutés. Une bonne réputation fondée donc, et Something Wicked Marches In de nous offrir une grosse bouffée d’air frais avant de reprendre le train-train des chroniques hautement prévisibles.


Titres de l’album :

                               1.Something Wicked Marches In

                               2.Praevalidus

                               3.Total Destroy!

                               4.Monolilith

                               5.Truth And Consequence

                               6.Last Ones Alive Win Nothing

                               7.Everlasting

                               8.Diabolus Est Sanguis

                               9.Marching On

Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 01/05/2019 à 16:52
85 %    200

Commentaires (11) | Ajouter un commentaire


Arioch91
@195.115.26.249
02/05/2019 à 12:17:35
A l'instar d'Undead Prophecies, Vltimas est un groupe qui sait encore ce que composer une VRAIE chanson signifie. Ici, pas 50 riffs par morceau qui n'ont ni queue ni tête. Ici, pas d'assemblage de riffs faisant partir chaque compo dans tous les sens, perdant l'auditeur que je suis à essayer de se raccrocher à quelque chose pour, ça peut s'avérer utile parfois, RETENIR quelque chose.

Non. Ici, chacune des 9 compos a sa propre identité et il ne faudra pas 150 écoutes de ce Something Wicked Marches In pour les retenir (et les apprécier surtout !).

David Vincent nous revient en grande forme vocale. Flo Mounier défonce à la batterie et les riffs de Blasphemer sont mémorables.

En plus, la prod' est bonne.

Que demander de plus ?

Buck Dancer
@92.154.3.231
02/05/2019 à 13:01:05
Arioch91: " Que demander de plus ? "... Eh bien un second album, tant ce premier essai est bon !
Varié, homogène, et avec une identité forte, du Death metal.de grande classe.
Et quel plaisir de retrouver un David Vincent en grande forme, après son retour raté ( mon humble avis) chez Morbid.

Arioch91
@92.184.116.204
02/05/2019 à 19:25:38
T'as bien raison ! Faut espérer que ce groupe perdure !

Humungus
membre enregistré
03/05/2019 à 11:46:47
mortne2001, Arioch91 et Buck Dancer + 1 !!!
Vous avez tout dit les gars.

PS : "Permet justement à ce premier LP de décoller bien plus haut que la majorité des œuvres planant en rase-mottes actuellement"
"Une grosse bouffée d’air frais avant de reprendre le train-train des chroniques hautement prévisibles"
C'est un triste constat, mais c'est malheureusement tellement vrai… … ...

Kairos
@90.24.197.98
03/05/2019 à 12:51:07
Flo Mounier, que je ne connaissait pas est un monstre, puissant mais pas sans cesse dans la bourrinade écervelée.
Je suis d'accord avec tout ce qui a été dit ici. En étant objectif, l'album mérite son buzz, par contre j'ai un peu de mal a être complètement accroché malgré tout.

grinder92
membre enregistré
03/05/2019 à 14:42:35
@Kairos : tu connaissais pas Flo Mounier ?
tiens... cadeau : https://www.youtube.com/watch?v=1xKH5pGC9jQ

Kerry King
membre enregistré
03/05/2019 à 14:54:03
Cet album de Cryptopsy !!! Excellent !!

Sinon super album, Blasphemer et Vincent cette super association.

RBD
membre enregistré
03/05/2019 à 17:15:05
Il ne connaissait pas Crytpopsy ! Après la première intervention d'urgence assurée par Grinder, je prescris une dose quotidienne des premiers albums et des deux récents EPs pendant quelques jours, les effets devraient suivre. Parmi tous les participants, c'est CELUI dont je suis fan.

Là je viens de reprendre les sorties des derniers temps et c'est clair qu'il surplombe le reste de la tête et des épaules.

Kairos
@185.228.228.58
03/05/2019 à 17:45:05
N’ayant ni la prétention ni l’envie d'être une encyclopédie sur patte, je n’ai jamais prit la peine d'écouter Cryptopsy, comme probablement des dizaines d’autres groupes incontournables, mais sur vos bons conseils, je jetterai une oreille. Merci les gars

Buck Dancer
@80.215.42.56
03/05/2019 à 19:20:32
Pareil pour moi, jamais vraiment pris le temps d'écouter Cryptopsy ( si ce n'est "None so vile" cinq minutes y'a des années et sans accrocher) mais vu l'unanimité ici présente je vais retenter ma chance.

Jus de cadavre
membre enregistré
04/05/2019 à 11:34:13
Ça cause Cryptopsy, et bien hier énorme boucherie au Netherlands Deathfest ! Excellent concert ! Mais la volée du vendredi vient d'un groupe inconnu (depuis hier) pour moi : 7th Target. Ultra violence !!!
C'était Jus de cadavre en direct des Pays-Bas !

Ajouter un commentaire


Calamity

Kairos

Deathspell Omega

The Furnaces Of Palingenesia

Pectora

Untaken

Warchest

Sentenced Since Conception

Sangue

Culś

Wormwitch

Heaven That Dwells Within

Wings Of Decay

Crossroads

Ares Kingdom

By the Light of Their Destruction

Mosh-pit Justice

Fighting The Poison

East Of The Wall

NP-Complete

Spirits Of Fire

Spirits Of Fire

Brutal Sphincter

Analhu Akbar

Darkthrone

Old Star

Makkmat

Beina Brenner

Jess By The Lake

Under The Red Light Shine

Rammstein

Rammstein

D.a.d

A Prayer for the Loud

Death Angel

Humanicide

First Signal

Line of Fire

Find Me

Angels In Blue

Pitfest

Mold_Putrefaction / 08/06/2019
Crust

Warm-Up Hellfest

JTDP / 07/06/2019
Hellfest

Ad Patres / Iron Flesh / Origin'Hell - Live-report Rennes

Jus de cadavre / 28/05/2019
Death Metal

Mgła - Revenge - Doombringer // Paris

Mold_Putrefaction / 19/05/2019
Death Metal

Concerts à 7 jours

+ Ministry

18/06 : La Laiterie, Strasbourg (67)

Photo Stream

Derniers coms

Haha, ouais. Bon en même temps, fallait pas s'attendre à voir autre chose venant d'eux.


Ca paiera les soins de Mustaine, touché par un cancer de la gorge. En espérant un prompt rétablissement au divin rouquin.
Endgame reste leur meilleur album depuis... Rust In Peace, et le plus agressif aussi.


Courage a ce monstre du Metal.


Ah bah merde ! J'étais content de pouvoir revoir le père Wino sur scène... Grand souvenir avec Spirit Caravan il y a quelques années sur cette même scène.


Ah merde Humungus, ce qui me plaît surtout dans le dernier Vltimas, c'est les influences orientales...Le mash-up Faudel/David Vincent m'a tellement fait rêver ! :)


Il a survécu à la dope, à l'alcool, à dieu et à Metallica en écrivant les plus belles pages du Heavy/Thrash alors je pense qu'il survivra à ce putain de cancer ! Pour moi, le Metal God, c'est lui. Le meilleur guitariste du Metal c'est lui, alors il ne peut pas mourir. Dave Mustaine ne mourra (...)


Vas y Dave, nique lui la gueule à ce putain de cancer.


Tout simplement parce qu’ils sont pourris...


Eh ben...
Fucking hook in mouth.... :-(


@humungus : tout à fait d'accord ! ;-)


En fait, je pensais que tu faisais une vanne et que tu sous entendais par là que c'était le meilleur fest d'Europe…
Alors, pour corriger "réellement" l'ensemble, le HELLFEST c'est :
L'un des plus grands d'Europe, le plus grand de France et le meilleur au monde mondial au niveau des (...)


Détrompe toi Humungus, on ne s'en branle absolument pas, c'est justement pour partager les attentes de chacun et pourquoi pas donner envie à ceux qui hésitent d'aller voir tel ou tel groupe. Et ton R.O. est plus que solide dites donc, je m'y reconnais assez !
Et pour "le plus grand festival(...)


J'imagine que tout le monde s'en branle, mais y'a pas de raison qu'il n'y ait que les chroniqueurs qui vous fassent part de leur destinations sur le fest (merde quoi !) :
- Vendredi : CONAN, POWER TRIP (jamais vu. Hâte de voir ça sur scène et surtout dans le pit hé hé hé), DIAMOND HEAD ((...)


Ah merci totoro !
Je ne suis donc pas le seul à penser qu'il n'y a pas plus de Crust là dedans que de références Raï dans le dernier VLTIMAS.


De mon coté j'y serais aussi pour le zine'... Mon RO du coup : Slayer, Slayer et Slayer (en gros quoi). Plus sérieusement y'a de quoi faire encore cette année ! Mais pour moi ça se passera, comme depuis des années maintenant, quasi uniquement sous les tentes... A part pour Slayer, Gojira et 1 o(...)


J'avais peur après "LIFAD" que je n'aime pas (trop facile, pas assez martial, aux chansons loin d'être inoubliables, à part "Waidmanns Heil"). Rassuré par l'énormissime "Deutschland" et "Radio", c'est désormais tout l'album qui me fait plaisir. Rammstein ne change pas vraiment mais a trouvé u(...)


Je n'entends pas du tout le truc Crust dans ce disque... Par contre, c'est un sacré putain de bon disque, avec un nombre de riffs qui tuent complètement affolant ! Entre Death Mélo et Dark Metal suédois. On oscille pour ma part entre du Tribulation plus vénère, moins prog' et du Dissection pé(...)


"Ils ont enfin sorti un album potable depuis 1988 ? Ah non après vérif ' leur dernière crotte reste Hardwired."

1988 soit 30 ans passé.

Oui ils ont quand même sorti un très bon album depuis indiscutable depuis...Le Black Album ! Il y a 28 ans...

-
<(...)


Voir un groupe aussi lourdaud que le Metallica actuel reprendre Thin Lizzy c'est quand même la honte. Finalement Jojo c'était parfait pour eux.


Hate d'écouter la suite un groupe que je trouve vraiment excellent dans le style...bref un beau voyage auditif pour moi.