Le HELLFEST... Tout a été dit ou presque sur le fameux festival français. Un festival qui déchaine les passions. Honni par certains, adulé par d'autres. Qu'en penser alors ? Je ne vais pas vous dire que je suis le mieux placé pour vous répondre, mais sans vanité, je le connais bien ce festival. Je n'ai loupé qu'une seule édition (2017), et avant le HELLFEST j'étais présent à ce qui s'appelait encore le FURY FEST, à Rezé puis au Mans. J'ai aussi vu l'autre coté du rideau en étant bénévole "assistant caméra" sur scène en 2011 et 2012 (c'est pompeux, je tenais juste des câbles en fait, mais bon...). Au plus près des groupes donc et de l'organisation d'un tel événement. Et s'en est un événement, un monstre même. Tout le monde en parle aujourd'hui, tout le monde veux y aller. Voir la bête de l'intérieur et découvrir une musique, ou simplement jouer au rockeur pendant 3 jours dans l'année pour d'autres et pouvoir dire "j'y étais !"... Alors je ne vais pas me gêner pour le dire, mais oui le fest a évolué, oui le public à changé... Est ce un mal ? Tout dépend de ce que vous venez y chercher. Mais de mon coté tant que je trouve ce que je veux y trouver, j'en serai. Alors suivez le guide pour cette treizième édition du HELLFEST OPEN AIR !

Voici le report du samedi. La suite dès demain !

Texte : Jus de cadavre. Photos : Baptistin Pradeau.

Je vous avais quitter au Macumba. Autant vous dire que le réveil fût difficile ce samedi. Mais on ne se démonte pas, car ce matin on va voir du Thrash et du bon. De chez nous en plus ! Alors on prend une petite bière (chaude) et on file sur le site pour soutenir les Rennais d'HEXECUTOR.

Pas question de les louper eux non plus, leurs prestations live valent largement le déplacement, même à cette heure matinale (10h30) sous la Altar. Il y a du monde même si c'est loin d'être plein. En même temps la tente Altar est immense et de plus le style du groupe s'adresse vraiment aux puristes. On pouvait être sûr qu'il n'y avait pas de fans de Metalcore devant la scène ce samedi matin. Non, il y avait par contre beaucoup de cuir et de vestes à patchs ! Comme sur scène a vrai dire. Les Bretons balancent la sauce Speed/Thrash Old-school dès les premières notes. Le son est bon et les musiciens au taquet comme d'habitude. Ca remue sévère sur scène, même si un peu moins qu'au Motocultor l'année dernière. Il n'y aura pas non plus de basse fracassée contre un parpaing cette fois-ci. Mais il y a du riffs, du cheveux qui volent, des cris limite Heavy Metal et des soli de partout. On ne s'ennuie jamais devant les Rennais tant ils se démènent sur scène. Nos 4 thrasheurs étaient juste peut-être un peu moins survoltés que de coutume, un peu de pression due à la taille de l’événement ? Je n'en sais rien, mais de toute façon c'était quand même très bon !

On change de public, d'ambiance, de style, de tout quoi. Direction la Warzone pour GET THE SHOT. Les coreux Québécois s'en donnent à cœur joie sur la scène punk/hardcore du HELLFEST. Et il y a foule ! J'aime beaucoup ce groupe sur album, c'est très sombre (pour du Hardcore classique, hein), ça tape très très dur et il y a une petite ambiance "Satanique" que j'aime bien. C'est moins le cas sur scène du coup. Je ne suis pas déçu, parce que ça cogne dur quand même, mais je trouve le groupe finalement assez standard. Un groupe de Hardcore comme un autre... Sauf que je connais les morceaux joués. Nous avons le droit à un beau gros discours antifasciste, peace, love et compagnie. Ce qui casse encore plus l'ambiance malsaine que je voulais retrouver. Et puis surtout je déteste les discours Hardcore comme ceux là (et avec l'accent du Québec en plus...), même quand je suis entièrement d'accord avec ce qui est dit, je ne viens pas à un concert pour prendre une leçon de morale. Bref. Vous allez me dire de pas écouter de Hardcore du coup, mais bon parfois ça fait du bien. Mais je ne vais pas me plaindre, musicalement ça tient méchamment la route et c'est beaucoup mieux que bien d'autres "légendes" du style. En tout cas le groupe et surtout son chanteur était complètement à fond, il a slammer quasi non-stop durant son concert ! A noter qu'il n'y a plus de gros nuage de poussière dans le pit devant la Warzone : tout à été goudronné.

Get The Shot


On continu avec du Hardcore mais sur la Mainstage 2 cette fois-ci. C'est la première fois que je me retrouve devant une Mainstage pour cette édition. Et hélas ce concert ne va pas vraiment me donner envie d'y revenir. Pourtant RISE OF THE NORTHSTAR j'aime bien aussi ! Mais là, clairement, c'était trop grand pour eux. Il y a un monde fou devant le concert, et je me dis que c'est certainement la plus grande audience de leur carrière (pour le moment du moins). ROTNS, j'avais adoré au HELLFEST la première fois qu'ils y étaient passés, sur la Warzone, et j'avais encore mieux aimé au Motocultor sur une "petite" scène. Mais là, je pense que le groupe a une énorme pression sur les épaules. Ils ne veulent tellement pas se planter qu'ils en oublient d'être naturel, on sent que tout est trop cadré, trop préparé, que rien n'est laissé au hasard. Les costumes et même les masques cette fois-ci renforcent ce coté "show millimétré". Et pour couronner le tout Vithia, le chanteur, est en galère au niveau du chant. Il n'est pas très carré et manque de souffle sur certaines fin de phrases. Ce n'est pas la première fois que je remarque ça, mais là c'est encore plus flagrant. Un pote me dis à la fin du concert que sur les Mainstages, c'est trop impersonnel. C'est exactement ça pour ROTNS. Le Hardcore c'est fait pour les petites scènes. Si un jour j'ai l'occasion de les revoir dans un lieu plus propice, je le ferai sans hésiter et je suis sur que j'apprécierai de nouveau...

ROTNS

Après une pause bienvenue, il fait très chaud en plein cagnard, on file sous la Altar pour MEMORIAM. Le groupe de 2 anciens BOLT THROWER, formé en 2016 seulement, a déjà 2 albums et plusieurs démos à son actif. C'est que ça ne chôme pas pour les Anglais ! Le Death Metal proposé nous rappelle bien évidemment BOLT THROWER, MEMORIAM ayant été créé comme un hommage à celui-ci. Je ne connais absolument pas leurs discographie, mais je ne suis pourtant pas perdu. On navigue dans un Death simple et mid-tempo. Pas de surprise donc ici. Le son est bon mais moins lourd que ce à quoi je m'attendais, et même si je n'ai jamais vu le BOLT sur scène, je pense que ça devait sonner beaucoup plus massif. Je pense par moment à ASPHYX aussi. Mais pour être honnête ce n'est pas le style de Death Metal que j'écoute le plus... Pas une déception, mais je ne suis pas subjugué non plus.

Je vais faire un tour devant TERROR qui s'agite sur la Warzone, mais je ne connais pas bien le groupe qui en plus pratique un Hardcore ultra-classique, je ne retiens donc pas grand chose du concert. Sauf que comme toujours devant la Warzone, ça avait l'air de piter sévère !

Terror

Je quitte TERROR avant la fin du show pour aller me placer devant KATAKLYSM sous la Altar. Là je connais et j'apprécie, ça risque d'être un beau bordel plein de bonne humeur. Et en effet, on se marre en écoutant Maurizio nous parler avec sont accent Québécois et nous inciter à nous entre-tuer dans le pit. Après une intro (Batman The Dark Knight) ça démarre direct, pas de chichi ! Je ne suis plus le groupe Canadien depuis belle lurette et donc je ne connais pas les nouveaux morceaux dont certains du tout dernier album Meditations sorti ce mois-ci. Mais bon KATAKLYSM c'est pas bien compliqué à appréhender en concert, même quand tu ne connais pas. Gros riffs de guitares bêtes et méchants, quelques mélodies (sur la période plus récente) facile à retenir et batterie qui mitraille. Je prend mon pied sur les titres tirés de l'album Serenity in Fire, celui que je connais le mieux. Sur scène les musiciens ne se ménagent pas et headbangent non-stop pendant les 50 minutes du concert. Bonjour les frais de kyné...

Après ces coups de bûches, difficile de suivre ENSLAVED qui se produit sous la Temple voisine, de plus je n'ai jamais accroché au groupe Norvégien et sans connaitre, là pour le coup c'est compliqué. Je ne pensais pas, en tout cas, qu'il y avait autant de chants clairs (assuré par le claviériste Hakon) dans le groupe de Grutle !

Je reviens à la Temple après une petite pause. Car pendant que LIMP BIZKIT détruit la Mainstage 2 (haha), les Suédois de WATAIN viennent dire la messe. Noire, la Messe. Jamais la déco satanique de la Temple n'aura été aussi fort à propos ! Les 6 ou 7 croix inversées lumineuses clignotent à tout va, c'est qu'il faut les suivre les gaillards ! En plus de ce décorum permanent, WATAIN a posé le sien, bien entendu. D'autres croix inversées (tient donc) des bougies, des chaînes, etc... Et du sang bien sur. Alors WATAIN en fait, c'est du Black Metal de stade. Et le pire c'est que je ne dis pas ça pour me moquer, et je suis certain que Danielsson (chant) serait flatté du compliment. Ils n'ont jamais caché leurs goût pour la reconnaissance maximale les Suédois (je vous rappelle qu'ils ont remporter un Grammy en Suède, hé oui, ça calme). En fait ils veulent convertir les masses en gros. Et ça marche. Il y a du monde devant la scène et je suis hypnotisé par le concert, le public répond à chaque sollicitation du maître de cérémonie qui est disons le, habité. Il n'arrête pas d'arpenter la scène et est très en forme et envoie ce soir. Le concert est carrément excellent et au final facile d'accès. Par rapport à un concert de Black plus cru ou Trve... Autant sur album je n'écoute que très rarement, mais là j'ai pris une bonne gifle. Et le son était excellent !

A peine le temps de s'en remettre que les brutes épaisses de NILE commencent leur concert à la Altar. Je ne reconnais que Kollias à la batterie et Sanders à la guitare, comme pour beaucoup de groupes de cette stature je n'ai pas suivi ce qu'ils ont fait depuis un bout de temps. Pour beaucoup, et même si je n'aime pas dire ça, leurs grandes périodes est derrière eux... mais c'est toujours un plaisir que de voir ou revoir ces légendes sur scène. Alors NILE aura de très loin le son le plus massif du weekend sous la Altar. Incroyable et pourtant tout est très audible et non bouffé par les basses comme c'est parfois le cas. Kollias à la batterie est impressionnant de vitesse et les "nouveaux" musiciens (Brad et Brian respectivement à la basse et à la guitare) sont parfaitement rodés et à l'aise eux aussi. Un très gros point fort que le groupe à su conserver depuis le départ de Dallas Toler-Wade (en 2017) : le chant. Tout le monde donne de la voix et ça donne une impression ultra-massive. Le chant de Sanders est très très gutturale et lent et l'effet "envoûtant" est parfaitement réussi. Il tient aussi à faire lui même, en live, les chants ou plutôt les incantations durant les nombreuses intro et outro des titres joués ce soir, et c'est là encore très réussi ! Sanders, on dirait un gosse entre les morceaux, il est heureux d'être là et a envie de nous le faire savoir mais semble hésitant. Limite touchant ! Encore un très bon show des Egypti... des Américains !

Il est tard, je suis à moitié bourré, fatigué, mais toujours motivé. Alors on se décide à aller voir HATEBREED sur la Warzone pour terminer cette seconde journée de concert. Il y a foule mais je m'attendais à plus que ça encore. On a tendance à l'oublier mais nos "idoles", je veux dire les mecs qu'on avait en poster chez nous quand on était ados, hé bien ils vieillissent comme tout le monde ! Hé oui ! Et c'est le cas de Jamey Jasta (même si lui je ne l'ai jamais eu en poster chez moi...). "La vache" je me dis en l'entendant chanter... il a grandement perdu en coffre. Mais son expérience et son professionnalisme réussiraient presque à nous le faire oublier. Il s'en sort bien tout de même, mais c'est vraiment poussif par moment... Musicalement derrière ça assure grave par contre et nous avons le droit à tous les classiques du gang de Hardcore de Bridgeport. Aller, il est temps de regagner les tentes !

Jamey Jasta (Hatebreed)

Ce soir nous ne finirons pas au Macumba, la fatigue se fait sentir maintenant. Par contre tout le monde ne se dit pas la même chose que nous et c'est un bon gros merdier dans le camping toute la nuit durant !

A demain pour de nouvelles aventures !

par Jus de cadavre le 04/07/2018 à 07:04
   2943

Commentaires (7) | Ajouter un commentaire


Humungus
membre enregistré
05/07/2018 à 03:33:00
Hâte de lire la suite bon dieu...
Très bon report qui me fait regretter de ne plus aller à cette Mecque annuelle.

PS : "Et même si je n'ai jamais vu le BOLT sur scène"...
WHAT ?!?!
Incroyable...
Comme quoi, nul n'est parfait mon cher Jus de cadavre hé hé hé !

Jefflonger
membre enregistré
16/07/2018 à 20:57:50
j'ai bien apprécié watain .¨Par contre devant moi est apparu un père de famille avec son fils de 5-6 ans et sa fille de 8 ans et je na'ai pas su quoi penser. Le père était excité et criait que c'est de la musique qui défonce pendant que ses gamins se bouchaient les oreilles et baissaient la tête . Ben oui Watain c'est le côté obscur mais un peu plus méchant que dark vador.. Ce type est un fieffé idiot , comme on en voit quelques uns au hell fier d'amener leur progéniture sans se soucier si ça les intérèsse vraiment. Perso je me vois pas avec ma gamine de 4 ans au hellfest à faire du camping comme j'en ai vu. Je suis un mauvais père je laisse ma fille avec sa maman à le maison.

Jefflonger
membre enregistré
16/07/2018 à 20:57:51
j'ai bien apprécié watain .¨Par contre devant moi est apparu un père de famille avec son fils de 5-6 ans et sa fille de 8 ans et je na'ai pas su quoi penser. Le père était excité et criait que c'est de la musique qui défonce pendant que ses gamins se bouchaient les oreilles et baissaient la tête . Ben oui Watain c'est le côté obscur mais un peu plus méchant que dark vador.. Ce type est un fieffé idiot , comme on en voit quelques uns au hell fier d'amener leur progéniture sans se soucier si ça les intérèsse vraiment. Perso je me vois pas avec ma gamine de 4 ans au hellfest à faire du camping comme j'en ai vu. Je suis un mauvais père je laisse ma fille avec sa maman à le maison.

Jefflonger
membre enregistré
16/07/2018 à 20:59:19
désolé pour le doublon, boulet un jour....

Jus de cadavre
membre enregistré
16/07/2018 à 22:18:14
Amener ses gosses dans un gros fest Metal, je trouve ça irresponsable. Point barre. C'est l'un des problème avec l'énorme succès du Hell... "C'est familiale" etc... Du coup les gens amènent leurs gamins. Impressionnant le nombre cette année ! Mais en pleins cagnard avec le monde, le bruit etc... c'est plus que limite selon moi.
Et devant Watain, c'est même navrant de connerie...

Simony
membre enregistré
17/07/2018 à 13:39:32
+1 Jus de cadavre... les enfants (de 6 et 8 ans surtout) n'ont pas de second degré et donc l'imagerie renvoyée par un groupe comme WATAIN est prise au premier degré, il faut faire très attention à cela. Ensuite, le point positif, c'est qu'ils passent du temps avec leurs parents et qu'ils partagent quelque chose, le Hellfest sera leur madeleine de Proust. Après chacun fait comme il veut, mais qu'il n'y ait pas d'interdiction de certains groupes ensuite car jugés trop violent pour les enfants... l'important est qu'il y ait un dialogue entre l'enfant et les parents pour expliquer ce à quoi ils assistent et répondre à leurs questions.
Voilà pour la minute Les Maternelles de France 5, la semaine prochaine, "faut-il faire boire de la bière à des enfants ?"

Jus de cadavre
membre enregistré
17/07/2018 à 16:42:24
"faut-il faire boire de la bière à des enfants ?"
Ah la par contre... bon... Faut en discuter mais j'ai mon avis ! :D

Ajouter un commentaire


Freternia

The Gathering

Urkraft

Our Treacherous Fathers

Monarque

Jusqu’à la Mort

Black Star Riders

Another State Of Grace

Sacral Night

Ancient Remains

Kryptos

Afterburner

Immortal Bird

Thrive On Neglect

Korn

The Nothing

Damim

A Fine Game Of Nil

Kobold

Masterpace

Warvictims

The Horse and Sparrow Theory

Dead Heat

Certain Death

Void King

Barren Dominion

The New Death Cult

The New Death Cult

Axxios

Beneath the Blood Red Sky

Reality Suite

Awaken

Beastmaker

Eye of the Storm

Slaughtbbath

Alchemical Warfare

Iroy

Donde Nace la Verdad

Abbygail

Gun Control

Dopethrone + Wormsand

RBD / 12/09/2019
Doom

DISOWNING, Interview avec Butcher (chant)

youpimatin / 10/09/2019
Death Metal

Photo-report MOTOCULTOR FESTIVAL 2019

Jus de cadavre / 08/09/2019
Motocultor

BRUTAL ASSAULT 2019 - Jour 4 + Bilan

L'Apache / 05/09/2019
Brutal Assault

Concerts à 7 jours

Uneven Structure + Mobius

18/09 : Rock'n'eat, Lyon (69)

+ Valley Of The Sun + Dirty Raven

18/09 : Supersonic, Paris (75)

Belenos + Griffon + Nydvind

20/09 : Le Ferrailleur, Nantes (44)

Ultra Vomit + Astaffort Mods

20/09 : Le Rio Grande, Montauban (82)

Electric Shock + Praying Mantis + Sign Of The Jackal

21/09 : Jas'rod, Pennes Mirabeau (13)

Belenos + Griffon + Nydvind

21/09 : Salem, Le Haillan (33)

Darkenhöld + Bovary + Eternal Hunt

21/09 : Secret Place, St Jean De Védas (34)

Kadinja + Tranzat + Juggernautt

21/09 : Espace Le Goffic, Rennes (35)

Krassier + Frekkr + Conquerors

21/09 : Dropkick Bar, Reims (51)

Evil Invaders + Warkunt + Disgorged Foetus

21/09 : Maison Du Temps Libre, Rolampont (52)

Deficiency + Fractal Universe + Destinity

21/09 : ThÉÂtre De La MÉdiathÈque, Freyming (57)

Warfaith + Mortuary + Dust In Mind

21/09 : Salle Désiré Granet, Anould (88)

Photo Stream

Derniers coms

Cette affiche... J'en rêvais... ... ...


@kairos +1 !


Cool report, comme d'hab' ! Et toujours intéressant de retracer l'historique musical d'une ville ;-)


Si Scott Wino ne peut plus se défoncer en paix, ou va le monde !


DEMONIAC, c'était génial. Surtout le second et troisième album. La suite avec DRAGONFORCE m'avait un peu dépité...


Bah c'est fou car je pensais justement à la future tournée européenne de THE OBSESSED très tôt ce matin et me demandais donc où en était ce brave Wino avec ces anciens soucis scandinaves.
Bah me voilà (malheureusement !) renseigné sur le sujet…
Salauds de norvégiens ! Depuis (...)


Bah ce qui est le plus dingue avec cette immondice qu'est DRAGONFORCE, c'est que ce groupe est né des cendres de DEMONIAC... Jamais compris ça quand on voit la merveille qu'était "Prepare for war".
Comme quoi, il faut de tout pour faire un monde...


Mon dieu c'te pochette ?!?!
Le père Joël nous avait pourtant habitué à bien mieux merde…
On se croirait ici en main avec un album de Synthwave bas de gamme bon dieu de dieu.


Attention le site du Bikini annonce la date à Toulouse le 20 mai. C'est un mercredi, veille de l'Ascension.


Le nouveau Korn m'a l'air excellent du coup.

A mince c'est Lacuna Coil.


J’ignore le niveau d’affinité de leclercq avec le heavy speed mélodique, mais à la base c’est un fan d’extreme. Il suffit d'écouter sinsaenum, projet plus personnel et qui n’a vraiment rien a voir avec dragonforce
Perso kreator, jamais accroché, mais c’est un grand groupe et u(...)


Ca promet... Ce groupe va s'enfoncer encore plus dans la melochiasse.


Cela aurait été vraiment la grande classe il y a plus de 15 ans.
Désormais beaucoup (beaucoup !) moins.
Mais bon, cela sera toujours mieux que d'être membre de DRAGONFORCE... Ca c'est certain... ... ...


Un français dans Kreator, la grande classe ! Bravo à lui !


Malheureusement KRASSIER doit annuler sa participation à cette date pour cause de blessure d'un de ses membres. Mais vous aurez droit à des sets rallongés de CONQUERORS et FREKKR.


Yesss ! Il va falloir réviser les classiques ^^


Très chouette Chronique encore une fois ! J'attends plus rien de Korn depuis des années et j'ai l'impression que le groupe n'a plus rien à proposer depuis très longtemps. Chaque nouvel album s'essouflant à peine l'écoute terminé. Mais je vais donner sa chance a celui-ci. Le morceau "Cold" est(...)


Absolument excellent !! Vivement l'album.


Nul n'est parfait mon bon...


Bien vu ! Razor que j'ai découvert honteusement il y a peu seulement. Verdict sans appel : la grosse volée !