Eclats

Verso

17/05/2024

Autoproduction

Voilà qui n’est pas banal dans notre petit monde du Metal. On connaissait déjà les duos père/fils, épouse/mari, frère/sœur, frère/frère, mais on a rarement eu affaire à une collaboration entre une mère et son fils. C’est pourtant le concept qui se cache derrière VERSO, qui nous promet une complémentarité familiale et une créativité notable. Et on ne demande qu’à les croire. Déjà auteurs d’un premier EP à la belle personnalité, le duo revient aujourd’hui entamer le premier gros virage de sa carrière, avec un premier album qui s’annonce selon la bio « atypique ».

L’est-il pour autant ? D’une certaine manière oui, eu égard au mélange des composantes, mais finalement, Eclats reste entre des chemins balisés empruntés autrefois par la génération gothique des nineties, et son engeance du siècle suivant. On pense notamment à des groupes comme BIRTHDAY MASSACRE, THE MURDER OF MY SWEET, en version plus intimiste et moins blockbuster, même si le duo se réclame de KATATONIA et d’une mélancolie prononcée. Cette mélancolie est bien réelle, et en appelle à plusieurs sous-genres qui convergent ici vers un même sentiment de plénitude dans la tristesse. Mais comme le disent les suédois, « il est bon d’être triste ».

Mais triste ne veut pas dire résigné et larmoyant. Le Metal proposé par Frédérique & Gauthier Delbarre (aka Sardinas & RoyalG) est solaire, contrasté, et se partage entre ambiances confinées et pulsions de vie explosives. Entre la vague alternative allemande des années Tanz et le spleen de PARADISE LOST ou OPETH, VERSO présente son recto, et les deux faces s’assemblent sans avoir à forcer sur les pièces. Basé sur le décalage entre les deux voix, Eclats se construit aussi autour des sentiments exprimés par le duo mère/fils, l’une s’accordant très bien d’une douceur éthérée, alors que le second lui préfère des coups plus directs et des grognements bien plus réalistes.

On appréhende assez rapidement la richesse du projet. VERSO ne s’embarrasse pas d’intro inutile, et rentre dans le vif du sujet avec le puissant « Hors de Contrôle » qui vient justement contredire de son titre la maitrise totale des deux musiciens. Rythmiquement versatile, mélodiquement évanescent, ce premier album est d’un professionnalisme incontestable. Entre Metalcore, Alternatif, Symphonique et Gothique, le tracklisting ne se prive pas non plus pour utiliser des méthodes plus électroniques, histoire de s’affilier à son époque de métissage. Et lorsqu’on s’enfile jour après jour des produits old-school manufacturés, il est terriblement rafraîchissant de tomber sur un concept aussi ouvert.

Des noms tournent autour de la mémoire auditive, comme ceux de LACUNA COIL, de THE GATHERING, et la sensation de recyclage est loin d’être roborative. Les deux musiciens ayant une approche très personnelle de la composition, chaque morceau possède sa propre identité, et révèle un nombre d’idées assez impressionnant. En gros, vous voyagez, les étapes se ressemblent un peu, mais le décor est différent pour qui sait faire attention aux détails.

Toutefois, et comme dans la plupart des cas, ce premier album n’est pas exempt de défauts. Les parties les plus brutes souffrent d’une compression un peu élevée, et les réflexes conditionnés poussent les riffs les plus crus à se ressembler. C’est donc lors des passages les plus aérés que la spécificité du duo prend toute son ampleur, sur « Hallucination » par exemple, qui suggère des pastels sombres dans la veine de MIRANDA SEX GARDEN, et qui nous permet de nous envoler malgré les grognements en filigrane. C’est probablement le titre le plus proche d’une version décalée de KATATONIA, même si les deux projets ont autant de différences que de points communs.

A ce titre, le centre de l’album est d’une efficacité exemplaire. Il cache les chansons les plus contrastées, comme ce « Kikazaru » qui sait profiter d’un son clair et de silences pour imposer son ambiance tribale.

Toujours à la lisière d’un Electro-Rock et d’un Metal alternatif dur, VERSO génère une dualité intéressante, entre douceur et frayeur, des émotions très ancrées dans la réalité. C’est assurément le point fort de ce premier album, qui sait tirer parti de son ouverture d’esprit, avec toujours cet affrontement entre la voix masculine primaire et les volutes féminines légères. Le climat est donc étrange, propice à une sorte de paranoïa auditive, et finalement, entre moiteur et ténèbres brumeuses.

Un single très efficace (« Le Monde Noir »), des idées plus variables sur up-tempo qui gratouille (« Cicatrices »), et une belle osmose entre une mère et son fils, qui outre leur lien indéfectible, partagent une vision musicale qui n’appartient qu’à eux.

Si les fans d’un Metal clair et classique se sentiront mal à l’aise dans ce contexte, les autres, plus perméables aux influences extérieures trouveront leur compte dans ce tracklisting varié. Le duo plaide même « Non Coupable », conscient d’avoir averti les éventuels promeneurs de sa démarche.

Il reste quelques brèches à colmater, mais Eclats brille quand même de mille feux, et fait exploser le miroir d’Alice. Une balade dans les couloirs encombrés de décennies versatiles, mais qui ont toujours récompensé les plus curieux et aventureux. VERSO est une valeur sur laquelle on peut miser sans craindre une perte sèche et abrupte.      

    

      

Titres de l’album :

01. Hors de Contrôle

02. Fear Not

03. L’Autre Moi

04. Eternel

05. Ad Vitam

06. Hallucination

07. Kikazaru

08. Le Monde Noir

09. Cicatrices

10. Dernière Braise

11. Non Coupable


Site officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 31/05/2024 à 18:28
78 %    95

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Escuela Grind + BMB

RBD 08/07/2024

Live Report

The Mandrake Project Live 2024

Simony 05/07/2024

Live Report

Hatebreed + Crowbar

RBD 18/06/2024

Live Report

Nostromo + Nwar

RBD 03/06/2024

Live Report

Dvne + My Diligence

RBD 29/05/2024

Live Report

Anthems Of Steel VI

Simony 24/05/2024

Live Report

Pessimist + Demiurgon

RBD 14/05/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : ARGILE

Jus de cadavre 12/05/2024

Vidéos
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
RBD

Excellent ! Ils sont revenus tourner ce clip à la "Maison des choeurs" où nous les avions vus pour un concert inoubliable à l'automne 2023. Il s'agit d'une ancienne chapelle de style Louis XIV (mais pas baroque) accolée à l&apos(...)

11/07/2024, 16:43

Simony

@Tourista : je partage en tout point tes dires. Si ce n'est pour MAIDEN car je suis un incorrigible fan qui aimera toujours ce groupe et les voir sur scène mais je comprends parfaitement ton point de vue que j'applique à AC/DC par exemple. J'ai une super image de la d(...)

11/07/2024, 09:59

Simony

@Tourista : je partage en tout point tes dires. Si ce n'est pour MAIDEN car je suis un incorrigible fan qui aimera toujours ce groupe et les voir sur scène mais je comprends parfaitement ton point de vue que j'applique à AC/DC par exemple. J'ai une super image de la d(...)

11/07/2024, 09:59

Jus de cadavre

Quand NAILS se met au Speed Thrash   ! Bah ça bastonne !

10/07/2024, 19:48

Tourista

Pardon : présent à Paname.

10/07/2024, 18:41

Tourista

Présent.  Set-list hyper solide, groupe hyper en place et son aux petits oignons. Plaisir manifeste du chanteur (malgré sa crève) et accueil formidable (est-ce une surprise ?) du public. Le plus appréciable dans la forme c'était sa gestuelle dimensionn(...)

10/07/2024, 18:40

RBD

C'est vrai qu'il se maintient bien malgré les ans. Cela me rappelle il y a fort longtemps quand j'avais vu Blaze Bailey tourner en solo peu après son départ de Maiden. Mais Bruce est à un autre niveau de charisme et de talent, c'est clair.

10/07/2024, 12:43

wolf88

salut, ce n est pas Autriche mais Australie   

08/07/2024, 18:48

LeMoustre

Tuerie intégrale.Point.

07/07/2024, 14:33

Humungus

"Je préfère d'ailleurs aller jusqu'au Rockhal plutôt que de monter à Paris où tout n'est que galère et source de stress et d'énervement".Amen !

06/07/2024, 08:19

Gargan

Ah oui ! J’espère que ce sera l’occasion pour faire quelques dates, hâte de les revoir.

06/07/2024, 08:08

Moshimosher

Un nouvel album ! Bonne nouvelle !

06/07/2024, 06:56

Moshimosher

Très cool, comme news !

05/07/2024, 19:06

Moshimosher

Du très bon ! Je viens juste de le recevoir ! 

05/07/2024, 19:06

Jeff

Cela fait toujours plaisir de te lire RBD

04/07/2024, 21:58

senior canardo

"Tes photos promo avec force chaines et autres bracelets cloutés pour revenir à l’époque de tes débuts sont grotesques." n'est pas Niefelheim qui veut lol

04/07/2024, 12:56

Gargan

Merci pour la découverte, je serai sûrement passé à côté. ça s'écoute étonnamment bien (la fluidité avec un tel mélange n'est pas donnée à toute le monde, c'est généralement une m(...)

02/07/2024, 08:24

LeMoustre

Acheté Disséqué Tuerie

02/07/2024, 07:00

Buck Dancer

RBD et Humingus: "C'est ce qu'on aime dans notre scène"Ce genre d'anecdotes aussi, on aime ( alors que je connais ni le groupe ni le disquaire en question)

02/07/2024, 05:23

Bastos

Putain ça défonce 

02/07/2024, 01:19