Keys to Your Ruin

Sonic Storm

01/12/2023

Autoproduction

Vous aimez le Thrash, mais pas le boucan. Vous aimez la vitesse, mais pas la précipitation. Vous aimez la finesse, les riffs aiguisés, les rythmiques raisonnables, la violence maitrisée. Vous êtes évidemment plus DEATH ANGEL que MORBID SAINT. Vous préférez EXODUS à SODOM. Vous écoutez plus volontiers Release From Agony que Pleasure to Kill.

Alors, Noël est en avance pour vous, et le père du même nom vient de Malte avec son traîneau à roulettes vous livrer la première offrande des SONIC STORM. Groupe soudé et fondé il y a quelques années, SONIC STORM a pris son temps avant de se lancer, multipliant les singles numériques avant de s’attaquer à son premier longue-durée. Mais puisqu’il fallait bien oser, voici donc Keys to Your Ruin et ses quarante minutes de brutalité modérée, à l’attention des thrasheurs les plus posés.             

  

Malte est visiblement plus proche de la Californie que de la Ruhr. Karl Friggieri (basse), Paul Formosa (batterie), Miguel Ángel Sarmiento (guitare) et Francesco Degabriele (guitare/chant) ont donc plus d’affinités avec le Big4 qu’avec la sidérurgie allemande, et leur Metal franc et honnête a tiré bien des leçons de l’école METALLICA, avec en exergue des structures plus ou moins ambitieuses, et un souci de l’efficacité qui permet à ces compositions classiques d’être sublimées par une inspiration dévouée.

Sans aller jusqu’à parler de révélation, ce que les quatre maltais ne sont assurément pas, SONIC STORM n’en est pas moins une belle surprise dans le panorama Thrash de cette fin d’année. Avec un panache indéniable pour trouver les plans les plus fatals, du flair pour les soli, et une facilité admirable pour enchaîner les idées, Keys to Your Ruin est loin d’une visite guidée à la Attila et ses huns. Ces gens-là sont éduqués, polis, mais méchamment énervés quand même. Mais sans sombrer dans la grossièreté d’insultes proférées à la face du bon goût.

Des qualités évidentes, une basse proéminente, on pourrait presque parler de Crossover, lorsque le tempo descend dans les tours et nous offre un soutien solide (« Web of Corruption »). Avec quelques ambitions progressives, SONIC STORM trousse des évolutions naturelles et symptomatiques de la Bay-Area, mais aussi de la scène nordique qui n’aime rien tant que son Thrash intelligent.

Tout ceci peut évidemment être frustrant pour les mordus de la vitesse, qui regretteront un bon emballement de derrière les fagots. Mais Keys to Your Ruin ne s’adresse pas aux rustres incapables de s’essuyer les pieds sur le paillasson, et plutôt aux nostalgiques de la première période de violence coincée entre 1983 et 1986

Ce qui n’empêche nullement ce premier jet de faire preuve de persuasion, lorsque la bride est légèrement lâchée et que l’effort collectif permet de bien progresser. « Enemy of the State » en est l’exemple le plus frappant, avec ses lignes de chant exhortées et sa structure consolidée. Du sérieux donc, mais de l’envie, de l’enthousiasme, du syncopé, du chaloupé, pour une adaptation du KREATOR des années propres, avec un brin de SLAYER en mode calme et reposé.

« Dance of the Dead » nous entraîne ainsi sur la piste des souvenirs les plus caractéristiques de cette scène Thrash old-school, résumant pas moins de trois décennies de passion en sept minutes bien tassées. Assez proche d’un FORBIDDEN inspiré, SONIC STORM sait gérer les tempêtes, et ne se noie pas dans un verre d’eau. On se laisse donc séduire par ces riffs Mosh N’Thrash, et par cet entrain contagieux et bon enfant. Les textes se focalisent évidemment sur les traumas sociaux, les inégalités, la corruption politique et autres désagréments climatiques, ce qui permet d’offrir aux clients un service complet et un produit fini.

On soulignera l’influence d’un SACRED REICH sur « Into the Pit », moins épileptique que chez TESTAMENT, mais solidement ficelé, et la pertinence de « Unleash the Rats », qui à l’image du joueur de flûte, fait traverser Malte à une armée de rats Metal aux dents acérées.

Recommandable à plusieurs titres, ce premier album est d’une maturité indéniable. Les maltais ont donc patienté dans l’ombre pour ne pas se planter dès le coup d’envoi, et marquent des points avec leur Thrash raisonnable, mais fédérateur. Et comme ces musiciens nous offrent en bonus des intermèdes mélodiques très agréables, Keys to Your Ruin passe aisément la barre du bon pour venir fricoter avec l’excellence classique.

Sympa ce Père Noël. Généreux, rapide, et jovial malgré un regard sombre.

 

      

Titres de l’album:

01. Fog of War

02. Bullet Train

03. No More Lies

04. Web of Corruption

05. Enemy of the State

06. Dance of the Dead

07. Into the Pit

08. Keys to Your Ruin

09. Unleash the Rats

10. Rising Out of the Ashes


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 29/01/2024 à 16:35
82 %    88

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Enslaved + Svalbard + Wayfarer

RBD 20/03/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : BLOODY RITUAL

Jus de cadavre 17/03/2024

Vidéos

Crisix + Dead Winds

RBD 20/02/2024

Live Report

Abbath + Toxic Holocaust + Hellripper

RBD 21/01/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Tourista

Au delà du commerce qui brûle, ce qui est ÉVIDEMMENT regrettable pour l'entrepreneur et la clientèle, il est difficile de ne pas voir le côté comique de l'événement... Au pays des clochers qui ont servi si souvent de barbecues.  (...)

15/04/2024, 18:21

Simony

Oh ça va on rigole ! Pour une musique qui se dit en désaccord avec le concept de religion, je trouve que l'on sacralise et idolâtre un peu trop de choses dans cette scène.C'est dommage c'est sur mais c'est que du matériel, ça va !

15/04/2024, 16:14

Labbé

je plussoie ! cet album est effectivement fort fort bon... mention spéciale pour Howl of Gleaming Swords. Merci pour la découverte ! 

15/04/2024, 15:01

LeMoustre

Le niveau des commentaires ici ça fait peur

15/04/2024, 14:25

LeMoustre

Oh purée !!! Merde !Moi qui ai eu la chance de pouvoir y trainer une demi journée entière (il les fallait) a la recherche de perles d'époque, émerveillé par ce magasin-musée, c'est bien fâcheux cette news.U(...)

15/04/2024, 13:47

Humungus

Y'a des gens ici qui sont trop "Trve".

15/04/2024, 06:54

Satan

Y a des gens ici qui n'ont aucun sens de l'Histoire et un sens de l'humour franchement bas-de-plafond.

14/04/2024, 23:29

azerty666

Résidu de Slayer, mouhahahahahaaaa ^^

14/04/2024, 20:10

Tourista

Un beau black friday.

14/04/2024, 15:48

Benstard

Putain ça me fait mal comme c'est en bois.

14/04/2024, 08:21

Humungus

Ah mais ouais !!!Il m'a fallu 24h pour comprendre... ... ...

14/04/2024, 06:55

Tourista

J'ai mis du temps à capter !! 

14/04/2024, 05:40

Tourista

14/04/2024, 05:39

Saul D

Jinx, j'y ai pensé, mais ils chantent en anglais je crois.... ( "stand up for rock'n'roll power", si je ne me trompe pas...)...je pensais sinon à un groupe entre Trust et Satan Jokers ( pour le son), Attentat Rock, c'est plus rock'n'roll que h(...)

13/04/2024, 16:44

Tourista

Fan service. La voix me fait chier d'une force, par contre... Clairement ce ne sera pas un album pour mézigue. Je comprends mieux pourquoi je n'ai jamais accroché à Death Angel, et c'est pas faute d'avoir essayé depuis 35 piges.

13/04/2024, 10:31

Rudy Voleur

13/04/2024, 06:59

Arioch91

on veut du sonOu pas   

11/04/2024, 20:01

Moshimosher

Cool ! Une avant-première du prochain Burzum ! Maintenant qu'on a la pochette, on veut du son !!!

11/04/2024, 18:49

Simony

On sait où était Varg Vikernes à ce moment là ?I'm on my way to burn the shop....

11/04/2024, 15:52

grosse pute

Le karma

11/04/2024, 12:40