Boudaries Of Reality, voilà un EP fort prometteur qui avait bien mis l'eau à la bouche de la part d'un groupe sorti de nulle part, sans crier gare. Les influences d'OBSCURA ou de DEATH sont indéniables mais il s'en dégage une personnalité qui ne demande qu'à s'affirmer. Depuis, les Nancéens de FRACTAL UNIVERSE, ont affiné leur Death Metal certes technique mais surtout à tendances progressives pour un résultat qui peut parfois évoquer un regretté NEVERMORE ("Sons Of Ignorance"). 

Ce premier album confirme très nettemement l'impression ressentie avec le EP, des leads de guitare et des solos largement mis en avant, une technique hors paire mais qui ne dessert jamais l'intérêt de l'auditeur, pour exemple, jetez une oreille à l'incroyable "Scar Legacy Of Hatred" ou "Parricidal Ghosts" qui tape dans le dur avant de développer des arpèges dissonantes du plus bel effet. Pourtant, un premier défaut commence à apparaitre au fur et à mesure de l'avancée de l'album, la production. Très clinique et froide, la production est ultra propre et cela manque un peu de gnack et d'accroche, de furie dévastatrice, on est là en plein album témoin en la matière, vous savez comme les maisons, c'est joli mais ça fini par manquer de personnalité.

Heureusement, le talent d'écriture de FRACTAL UNIVERSE compense largement cet état de fait avec des arrangements soignés, des mélodies de guitare loin d'être faciles et une variation dans le chant extrêmement intéressante, chant susurré, chant puissant et mélodique à la GOJIRA, growls, chant Death plus old-school, Vince Wilquin, fait état de ses possibilités et elles sont nombreuses à l'image du surprenant "Venomous Coils Of A Holy Fallacy" qui agît comme une petite pause salvatrice au milieu de cet album de près d'une heure qui demande beaucoup d'attention et de temps d'ingurgitation. C'est d'ailleurs à partir de ce titre que la facette la plus progressive du groupe montre toute son ampleur avec des titres comme "Backworldsmen" ou "A Name To Decay" et son saxophone, signé Jørgen Munkeby (SHINING) que l'on retrouve par le biais d'un autre artiste nommé Jean Marc Florimond sur "Collective Engram" qui voit également la participation de Michael Keene (THE FACELESS), une autre influence indiscutable d'un FRACTAL UNIVERSE qui s'ouvre là les portes de l'international avec cet Engram Of Decline.

Les Français lâchent là un album complexe mais efficace, un album qui est fait pour durer dans le temps et non s'effilocher après quelques écoutes mais aussi un album qui s'écoute tranquillement dans son canapé, le casque sur les oreilles, pas vraiment le genre de galette sur laquelle vous allez heabanguer tel un damné seul devant votre chaîne hi-fi.

  1. Premiss To Reality
  2. Sons Of Ignorance
  3. Scar Legacy Of Hatred
  4. Parricidal Ghosts
  5. Venomous Coils Of A Holy Fallacy
  6. Backworldsmen
  7. A Name To Deny
  8. Narcissistic Loop
  9. Decline
  10. Collective Engram

Bandcamp


par Simony le 02/05/2017 à 07:10
80 %    147

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Demonomancy

Poisoned Atonement

Golgothan Remains

Perverse Offerings to the Void

Empress

Reminiscence

Kera

Hysteresis

Morbid Reich

An Endless Heretic Advocacy

Voodoo Circle

Raised on Rock

Ataraxy

Where All Hope Fades

3sixty

Truestories

Xenoblight

Procreation

Doomster Reich

Drug Magick

Kleptocracy

Kleptocracy

Hecate

Une Voix Venue d'Ailleurs

Mind Awake

Pressure

Plague

Plague

Knelt Rote

Alterity

Disastrous Murmur

Skinning Beginning (1989-1991)

Obscene

Sermon to the Snake

Lurker Of Chalice

Lurker of Chalice

Cryptivore

Unseen Divinity

Nile + Terrorizer + Exarsis

RBD / 23/02/2018
Grindcore

Interview Fabien W. Furter (WHEELFALL)

youpimatin / 13/02/2018
Indus

Interview du groupe BLACK REAPER (Chine)

Jus de cadavre / 01/02/2018
Black Death Metal

Trisomie 21

RBD / 29/01/2018
Electro

Concerts à 7 jours

Asenblut + Angantyr + Ereb Altor

23/02 : Le Blogg, Lyon (69)

Asenblut + Lappalainen + Belenos

24/02 : La Ferme Du Buisson, Noisiel ()

+ Atrystos + War Inside

24/02 : Le Mondo Bizarro, Rennes (35)

Therion + Imperial Age + Null Positiv

28/02 : Espace Julien, Marseille (13)

Photo Stream

Derniers coms

Faut pas oublier qu'on peut se trouver en présence de personne dont le niveau se trouve à l'ombre des pâquerettes...


"le bras"


"le bras"


Rappelez-vous il y a 4 ans , Phil Anselsmo qui boit une bouteille de vin blanc, fait le salut olympique et hurle: "Whithe power" le brad tendu...C'est du mauvais goût à la Sout Park, mais de là à y voiir un extrémiste faut être aussi con que de Hass!

https://ibb.co/dRS8iH


MorbidOM & Jus de cadavre + 1 bordel !
Pas trop de couilles au cul le père Dude hein !
(Et oui Simony, j'ose totalement juger le loustic sans pour autant le connaître personnellement hé hé hé)
Comme dit précédemment, cette histoire date de 10 plombes et tout le monde dans le(...)