Les présentations sont importantes, et la première impression est souvent capitale. C’est pourquoi les artistes prennent souvent leur temps pour serrer musicalement la main du public, craignant le faux pas, ou le mot de trop. La poigne dont font preuve les CRITIC les feront taire justement, eux qui font preuve d’une extrême fermeté au moment de coller leur paluche dans la leur. Et le mot fermeté est utilisé à dessein tant ce premier EP est d’une incroyable consistance et fait preuve d’un sens de la pression que Dwayne Johnson pourrait leur envier. Fondé à Boulogne-sur-Mer par Vincent et Philippe, deux anciens BYATIS, CRITIC est l’archétype même du groupe qui domine complètement son sujet, et sait maîtriser la brutalité comme personne. Evidemment, avec un background solide et une éducation ne l’étant pas moins, rien de surprenant de la part de ces deux musiciens, vite rejoints par Maxime, ex-roadie de leur ancien groupe, puis par Erwin à la basse et Nicolas à la guitare. Et outre leur talent de composition naturel, les cinq musiciens ont en outre eu l’intelligence de ne pas s’attarder pour leur mise en route, puisque Eveil de L'Esprit se contente de six titres et d’une intro, pour à peine vingt minutes de musique tenant de la cacophonie post-apocalyptique gérée avec la maestria de Werner Herzog, Francis Ford Coppola ou George Miller. Eu égard au passif/passé des zicos impliqués, et après lecture de leur bio, il n’est pas difficile de comprendre dans quel créneau les boulonnais se situent, eux qui justement mettent ouvertement en avant leurs accointances Death. Death, mais pas n’importe lequel. Pas celui old-school qu’on nous ressert à longueur de chronique, mais celui plus Brutal et Technical que la concurrence, qui pourtant ne se gêne jamais pour essayer de faire plus de barouf que son voisin.

Etant légèrement hermétique au style, je craignais que le quintet ne m’écœure avant même d’avoir digéré leurs six morceaux. Et c’est exactement le contraire, puisque Eveil de L'Esprit m’a donné exactement ce que j’attendais de lui, à savoir une folie instrumentale ne se démentant pas pendant toute la durée du métrage, folie soulignée par une technique poussée de la part des instrumentistes. Pour faire simple et direct, sachez que si vous êtes fans de Technical Death joué par des passionnés et non des flagorneurs, CRITIC est exactement le groupe qu’il vous faut. Sachant articuler leurs idées pour les faire entrer dans un contexte restreint aux critères d’exigence précis, les cinq musiciens font étalage de leur talent tout en repoussant les limites de la démesure musicale, sans sombrer dans le chaos ou la démonstration qui polluent généralement les efforts du cru. Evidemment, rien de réellement neuf à se mettre entre les feuilles, mais une envie incroyable qui suppure de tous les pores de ce premier EP, ouvrant grand les portes des concerts à nos cinq amis. Et une fois la courte intro « Eveil » évaporée dans les airs, c’est « Iconoclastes » qui vous bouscule immédiatement de ses prouesses rythmiques, qui ne feront qu’emballer les débats et le cœur des fans de CRYPTOPSY. On reconnaît bien là l’influence des cadors du genre, dans cet étalage permanent de capacités dans l’ultra-brutalité, et dans la débauche de riffs en possession, faisant preuve d’un sadisme instrumental de rigueur.

Au niveau du classicisme, le cahier des charges est respecté à la lettre. Entre une section rythmique d’allumés qui placent un maximum de doubles croches et qui percutent, louvoient, serpentent comme un cobra en traquenard, une paire de guitaristes qui se rendent la politesse et abusent de leur vibrato, et une ambiance globale le confinant au carnage, le quintet peut aussi s’appuyer sur une dualité vocale hystérie/grognements qui ne fait qu’accentuer cette sensation globale de démence musicale. Le chant en français, loin de handicaper le projet lui confère une aura particulière pour qui saura distinguer les mots entre les cris (mais le groupe prend soin de préciser ses obsessions, l’aliénation, le consumérisme, l’argent, la guerre, la religion…), et le phrasé diabolique des deux compères augmente encore plus la pression, qui finalement ne retombe jamais. On appréciera en outre la performance d’enrobage, et le son signé Noord Production avec un mastering signé Kevoork, qui soigne la clarté de l’ensemble et sa précision. Et entre interventions courtes qui vont droit au but tout en dribblant comme des malades (« Marchands D'Ames », « Par La Grâce Du Feu »), et des structures plus longues qui permettent d’apprécier des syncopes bienvenues, des jeux de cymbales inventifs et une propension à emballer les débats à grand renfort de blasts (« Nanti »), CRITIC signe un manifeste de haine condensée et restituée avec les tripes et le cerveau, et s’impose évidemment comme une future référence de la scène Technical/Brutal Death, dont ils redorent les lettres de noblesse de leur attitude frondeuse, aux arguments solides et justifiés. D’ailleurs, même la pochette est superbe. Quand je vous parlais de bonne première impression, Eveil de L'Esprit en est donc un exemple parfait !   

  

 

Titres de l’album :

                         1.Eveil

                         2.Iconoclastes

                         3.Marchands D'Ames

                         4.Nanti

                         5.Doctrine Consanguine

                         6.Crises

                         7.Par La Grâce Du Feu

Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 29/08/2019 à 18:28
78 %    139

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Monarque

Jusqu’à la Mort

Black Star Riders

Another State Of Grace

Sacral Night

Ancient Remains

Kryptos

Afterburner

Immortal Bird

Thrive On Neglect

Korn

The Nothing

Damim

A Fine Game Of Nil

Kobold

Masterpace

Warvictims

The Horse and Sparrow Theory

Dead Heat

Certain Death

Void King

Barren Dominion

The New Death Cult

The New Death Cult

Axxios

Beneath the Blood Red Sky

Reality Suite

Awaken

Beastmaker

Eye of the Storm

Slaughtbbath

Alchemical Warfare

Iroy

Donde Nace la Verdad

Abbygail

Gun Control

Mötley Crüe

Dr. Feelgood

Tool

Fear Inoculum

Dopethrone + Wormsand

RBD / 12/09/2019
Doom

DISOWNING, Interview avec Butcher (chant)

youpimatin / 10/09/2019
Death Metal

Photo-report MOTOCULTOR FESTIVAL 2019

Jus de cadavre / 08/09/2019
Motocultor

BRUTAL ASSAULT 2019 - Jour 4 + Bilan

L'Apache / 05/09/2019
Brutal Assault

BRUTAL ASSAULT 2019 - Jour 3

L'Apache / 04/09/2019
2019

Concerts à 7 jours

Uneven Structure + Mobius

18/09 : Rock'n'eat, Lyon (69)

+ Valley Of The Sun + Dirty Raven

18/09 : Supersonic, Paris (75)

Belenos + Griffon + Nydvind

20/09 : Le Ferrailleur, Nantes (44)

Ultra Vomit + Astaffort Mods

20/09 : Le Rio Grande, Montauban (82)

Electric Shock + Praying Mantis + Sign Of The Jackal

21/09 : Jas'rod, Pennes Mirabeau (13)

Belenos + Griffon + Nydvind

21/09 : Salem, Le Haillan (33)

Darkenhöld + Bovary + Eternal Hunt

21/09 : Secret Place, St Jean De Védas (34)

Kadinja + Tranzat + Juggernautt

21/09 : Espace Le Goffic, Rennes (35)

Krassier + Frekkr + Conquerors

21/09 : Dropkick Bar, Reims (51)

Evil Invaders + Warkunt + Disgorged Foetus

21/09 : Maison Du Temps Libre, Rolampont (52)

Deficiency + Fractal Universe + Destinity

21/09 : ThÉÂtre De La MÉdiathÈque, Freyming (57)

Warfaith + Mortuary + Dust In Mind

21/09 : Salle Désiré Granet, Anould (88)

Photo Stream

Derniers coms

Cela aurait été vraiment la grande classe il y a plus de 15 ans.
Désormais beaucoup (beaucoup !) moins.
Mais bon, cela sera toujours mieux que d'être membre de DRAGONFORCE... Ca c'est certain... ... ...


Un français dans Kreator, la grande classe ! Bravo à lui !


Malheureusement KRASSIER doit annuler sa participation à cette date pour cause de blessure d'un de ses membres. Mais vous aurez droit à des sets rallongés de CONQUERORS et FREKKR.


Yesss ! Il va falloir réviser les classiques ^^


Très chouette Chronique encore une fois ! J'attends plus rien de Korn depuis des années et j'ai l'impression que le groupe n'a plus rien à proposer depuis très longtemps. Chaque nouvel album s'essouflant à peine l'écoute terminé. Mais je vais donner sa chance a celui-ci. Le morceau "Cold" est(...)


Absolument excellent !! Vivement l'album.


Nul n'est parfait mon bon...


Bien vu ! Razor que j'ai découvert honteusement il y a peu seulement. Verdict sans appel : la grosse volée !


On devrait reparler de tout ça prochainement.


Avec une pochette hommage à RAZOR...


https://youtu.be/fgNl-aD64F8


Excellent xD ! Un groupe qui fait les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.. Et le morceau est bien cool !


Un bel objet à n'en pas douter ;-)


Ouuuh qu'il me le faut ce coffret !
J'étais au Hammer Of Doom cette année là…
Super show…
Raison de plus donc pour me l'acheter.


Pareil, billet en poche, ça peut pas se louper, ça.
Quel dommage, ce festival où j'ai pu aller le mois dernier est en effet très bien organisé, avec une sélection cohérente d'artistes et une jauge parfaite tant en nombre qu'en structure.
En espérant que ce festival perdurera au d(...)


1) J'étais malheureusement déjà au jus de cette trèèès mauvaise nouvelle.
Le big boss de l'orga m'a laissé sous-entendre que le flambeau serait ensuite repris par d'autres...
Intox ?
Quoi qu'il en soit, je croise vraiment les doigts pour que cela soit vrai.
2) N'oublie(...)


Si tu n'y est jamais allé, ^profites de l dernière édition, c'est vraiment un beau petit fest bien champêtre et chaleureux, avec une prog diabolique pour un coup très, très honnête. J'y suis allé trois ou quatre fois et chaque édition était superbe.


Nile est malheureusement en mode pilotage automatique depuis une bonne dizaine d'années maintenant. Ce n'est pas forcément mal en soi, mais dans ce cas présent, les américains sont vraiment en panne d'inspiration pour ce nouveau morceau. Rien de bien captivant. A voir sur l'album entier.


Jamais été à ce fest, mais toujours entendu de bonnes critiques. Bravo à l'équipe, et c'est classe de partir comme ça sur une dernière édition !


"Pas très bon", ce qu'il ne faut pas lire comme âneries ici...