Eveil de L'Esprit

Critic

27/03/2019

Autoproduction

Les présentations sont importantes, et la première impression est souvent capitale. C’est pourquoi les artistes prennent souvent leur temps pour serrer musicalement la main du public, craignant le faux pas, ou le mot de trop. La poigne dont font preuve les CRITIC les feront taire justement, eux qui font preuve d’une extrême fermeté au moment de coller leur paluche dans la leur. Et le mot fermeté est utilisé à dessein tant ce premier EP est d’une incroyable consistance et fait preuve d’un sens de la pression que Dwayne Johnson pourrait leur envier. Fondé à Boulogne-sur-Mer par Vincent et Philippe, deux anciens BYATIS, CRITIC est l’archétype même du groupe qui domine complètement son sujet, et sait maîtriser la brutalité comme personne. Evidemment, avec un background solide et une éducation ne l’étant pas moins, rien de surprenant de la part de ces deux musiciens, vite rejoints par Maxime, ex-roadie de leur ancien groupe, puis par Erwin à la basse et Nicolas à la guitare. Et outre leur talent de composition naturel, les cinq musiciens ont en outre eu l’intelligence de ne pas s’attarder pour leur mise en route, puisque Eveil de L'Esprit se contente de six titres et d’une intro, pour à peine vingt minutes de musique tenant de la cacophonie post-apocalyptique gérée avec la maestria de Werner Herzog, Francis Ford Coppola ou George Miller. Eu égard au passif/passé des zicos impliqués, et après lecture de leur bio, il n’est pas difficile de comprendre dans quel créneau les boulonnais se situent, eux qui justement mettent ouvertement en avant leurs accointances Death. Death, mais pas n’importe lequel. Pas celui old-school qu’on nous ressert à longueur de chronique, mais celui plus Brutal et Technical que la concurrence, qui pourtant ne se gêne jamais pour essayer de faire plus de barouf que son voisin.

Etant légèrement hermétique au style, je craignais que le quintet ne m’écœure avant même d’avoir digéré leurs six morceaux. Et c’est exactement le contraire, puisque Eveil de L'Esprit m’a donné exactement ce que j’attendais de lui, à savoir une folie instrumentale ne se démentant pas pendant toute la durée du métrage, folie soulignée par une technique poussée de la part des instrumentistes. Pour faire simple et direct, sachez que si vous êtes fans de Technical Death joué par des passionnés et non des flagorneurs, CRITIC est exactement le groupe qu’il vous faut. Sachant articuler leurs idées pour les faire entrer dans un contexte restreint aux critères d’exigence précis, les cinq musiciens font étalage de leur talent tout en repoussant les limites de la démesure musicale, sans sombrer dans le chaos ou la démonstration qui polluent généralement les efforts du cru. Evidemment, rien de réellement neuf à se mettre entre les feuilles, mais une envie incroyable qui suppure de tous les pores de ce premier EP, ouvrant grand les portes des concerts à nos cinq amis. Et une fois la courte intro « Eveil » évaporée dans les airs, c’est « Iconoclastes » qui vous bouscule immédiatement de ses prouesses rythmiques, qui ne feront qu’emballer les débats et le cœur des fans de CRYPTOPSY. On reconnaît bien là l’influence des cadors du genre, dans cet étalage permanent de capacités dans l’ultra-brutalité, et dans la débauche de riffs en possession, faisant preuve d’un sadisme instrumental de rigueur.

Au niveau du classicisme, le cahier des charges est respecté à la lettre. Entre une section rythmique d’allumés qui placent un maximum de doubles croches et qui percutent, louvoient, serpentent comme un cobra en traquenard, une paire de guitaristes qui se rendent la politesse et abusent de leur vibrato, et une ambiance globale le confinant au carnage, le quintet peut aussi s’appuyer sur une dualité vocale hystérie/grognements qui ne fait qu’accentuer cette sensation globale de démence musicale. Le chant en français, loin de handicaper le projet lui confère une aura particulière pour qui saura distinguer les mots entre les cris (mais le groupe prend soin de préciser ses obsessions, l’aliénation, le consumérisme, l’argent, la guerre, la religion…), et le phrasé diabolique des deux compères augmente encore plus la pression, qui finalement ne retombe jamais. On appréciera en outre la performance d’enrobage, et le son signé Noord Production avec un mastering signé Kevoork, qui soigne la clarté de l’ensemble et sa précision. Et entre interventions courtes qui vont droit au but tout en dribblant comme des malades (« Marchands D'Ames », « Par La Grâce Du Feu »), et des structures plus longues qui permettent d’apprécier des syncopes bienvenues, des jeux de cymbales inventifs et une propension à emballer les débats à grand renfort de blasts (« Nanti »), CRITIC signe un manifeste de haine condensée et restituée avec les tripes et le cerveau, et s’impose évidemment comme une future référence de la scène Technical/Brutal Death, dont ils redorent les lettres de noblesse de leur attitude frondeuse, aux arguments solides et justifiés. D’ailleurs, même la pochette est superbe. Quand je vous parlais de bonne première impression, Eveil de L'Esprit en est donc un exemple parfait !   

  

 

Titres de l’album :

                         1.Eveil

                         2.Iconoclastes

                         3.Marchands D'Ames

                         4.Nanti

                         5.Doctrine Consanguine

                         6.Crises

                         7.Par La Grâce Du Feu

Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 29/08/2019 à 18:28
78 %    343

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Harmony Corruption

mortne2001 03/07/2020

Little Monsters

mortne2001 30/06/2020

Complicated Mind

mortne2001 15/06/2020

Dossier spécial Bretagne / LA CAVE #5

Jus de cadavre 15/06/2020

Screams and Whispers

mortne2001 12/06/2020

Cosmogony

mortne2001 09/06/2020

Concerts à 7 jours
Demonical + Mystifier 08/07 : Le Klub, Paris (75)
Demonical + Mystifier 09/07 : L'usine A Musique, Toulouse (31)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Satan

Et Cult of Luna c'est du poulet peut-être?

06/07/2020, 14:23

Oliv

C’est sûr que la , ils ont voulu assuré le coup avec des groupes français , anglais , italien et suisse entre autre . J’aurai pas dit non pour de la scène norvégienne , hollandaise et suédoise !
Je vais pas faire 500 bornes pour si peu . Ma préférence irai au Lyon metal fest en (...)

06/07/2020, 12:06

Simony

Visiblement si !
Après, dans le contexte actuel, il faut bien garder en mémoire que les groupes qui peuvent se déplacer à travers le monde est plus restreint. Comme personne ne sait comment va évoluer la situation, ils sont obligés de prendre en compte la situation actuelle pour booker e(...)

06/07/2020, 11:51

Oliv

Ce n’est pas l’affiche finale quand même ?

06/07/2020, 11:27

steelvore666

???

05/07/2020, 14:28

Gargan

Vachement inspiré par Necrolord l'artwork, un peu à la blood on ice.

05/07/2020, 12:26

wada

Il met son masque une fois sorti des transports en commun et il ne respecte pas la distanciation sociale. Il a tout compris cet abrutis !

04/07/2020, 21:06

wada

Je me souviens de cette chasse aux sorcières hypocrite et ridicule.

04/07/2020, 21:04

stench

C'est encore possible des photos pareilles en 2020 ? Le groupe, que je connais peu, fait de l'auto-dérision ou ils sont sérieux ?

04/07/2020, 19:16

Jus de cadavre

Un des rares groupe BM dont j'attends encore les nouvelles sorties avec impatience... Donc bien content aussi. Je ne sais pas qui les signera par contre, Season ayant dit en 2018 qu'ils ne travailleraient plus jamais avec le groupe... On verra !

04/07/2020, 17:08

Humungus

Ah bah très bien.
Je me demandais justement pas plus tard qu'hier ce qu'il pouvait bien advenir d'eux...

04/07/2020, 16:56

Buck Dancer

Pareil que RBD j'ai la version avec "Mentally murdered" en bonus.
Certainement le Napalm que j'écoute le plus. L'enchaînement "Suffer..." avec le bonus "hiding behind" est pour moi toujours aussi fatal 30 ans après.

04/07/2020, 14:33

JTDP

Au vu de la chronique pour le moins élogieuse du collègue, je me suis laissé tenter par l'achat, bien que rien nem'avait transcendé depuis "Once" de la part des finlandais. Je ne serais pas aussi mordant que KaneIsBack concernant le second cd, mais je dois confessé que ce n'est clairement pas l(...)

04/07/2020, 13:25

radidi

marrant de voir ce groupe avec un genre de statut culte aujourd'hui alors qu'à une époque osmose bradait les deux albums du groupe à 10 francs chacun! cela dit, ces deux albums étaient une tuerie, surtout trans cunt whip!!

04/07/2020, 11:26

Humungus

Je porte actuellement le t-shirt de cet album sur mes frêles épaules.
CQFD...

04/07/2020, 10:45

poybe

Le clip de Suffer the Children ... je l'ai sans doute encore chez mes parents sur une vieille VHS (si ça n'a pas été jeté). Je l'avais enregistré au milieu d'autres clips diffusés sur M6. A l'époque j'avais halluciné. Quand je l'écoute maintenant, je vois que mes oreilles se sont bien habit(...)

04/07/2020, 09:39

RBD

Hmmm... Tu sais parler aux hommes, toi... J'ai la version avec "Mentally Murdered" en bonus non signalé. L'occasion de signaler qu'avec cet EP entre autres, la transition n'a pas été tout à fait aussi brutale que ce qui semble si on s'en tenait trop strictement aux albums, simplement.
C'es(...)

04/07/2020, 01:21

Kairos

Haha ce nom sorti du fond des ages... comme osmose d'ailleurs

03/07/2020, 20:05

Humungus

Tu m'étonnes !
Toute ma jeunesse...

03/07/2020, 17:06

Chemikill

Whaou ! Bien malsain le hosanna bizarre ! Souvenirs souvenirs...

03/07/2020, 12:43