In for the Kill

Toxicrose

24/09/2021

Golden Robot Records

Peut-on être Glam et méchamment Heavy à la fois ? Vous avez quarante-deux minutes.

Inutile de vous torturer sur la question, j’ai déjà sa réponse. Elle est simple, s’appelle In for the Kill, et vous est offerte par les suédois de TOXICROSE. TOXICROSE, c’est un peu la fleur la plus séduisante et dangereuse du jardin botanique suédois de ces dernières années, celle que l’on découvre au fond de la serre déjà envahie par les espèces protégées, et exportées aux Etats-Unis et dans le reste de l’Europe. Une rose noire, qui à peine effleurée répand son poison sous votre peau, contaminant votre organisme de ses hymnes imparables et de son énergie incroyable. Je l’avais caressée à l’occasion de sa floraison éponyme en 2012, puis encore embrassée du bout des lèvres il y a cinq ans lorsque les boutons Total Tranquility s’étaient transformés en magnifiques pétales aux reflets bleutés, et malgré les dommages occasionnés à mon organisme, j’y suis revenu cette année, pour une fois encore admirer sa beauté létale.

Il aura quand même fallu attendre cinq ans pour admirer de nouveau cette fleur soyeuse aux épines fatales, mais autant dire que cette novelle bouture a bien poussé pour devenir un petit bijou de noirceur. Ce second album des suédois tient donc toutes les promesses contractées par son prédécesseur, et démontre une bonne fois pour toutes que le Sleaze et le Glam peuvent très bien être mis en forme avec un art certain de la violence musicale.

Lors de ma précédente chronique pour « Cuir et Jardins », j’avais établi quelques parallèles entre ces quatre musiciens et certains de leurs ainés. Ces parallèles sont toujours aussi valides aujourd’hui, et en écoutant les dix morceaux de ce second longue-durée, je n‘ai pas pu m’empêcher de penser à nos BLACKRAIN, aux SHOTGUN MESSIAH, mais aussi aux TIGERTAILZ version « Sick Sex ». Du Glam donc, des paillettes d’Halloween, mais aussi une musculature imposante sous le costume, et des tatouages qui en disent long sur le parcours.  

Le chanteur Andy TXR, le guitariste Tom Wouda, le batteur Michael Sweet et le bassiste Johannes Sandberg continuent donc sur leur lancée, et nous livrent leur propre vision de la chose Sleaze, avec toujours en exergue cette volonté de ne pas sombrer dans le gouffre des refrains putassiers et des couplets Hard-Pop que la génération 86/89 a popularisés histoire de se faire une place au sein du sacro-saint Billboard. Inutile donc de vous attendre à du POISON revisité et à peine durci, puisque les TOXICROSE sont toujours aussi Heavy, et même Power à l’occasion, lors de certains titres qui suintent la méchanceté musicale et le ressenti vocal.

With 10 fist pumping tracks filled with big choruses, In For The Kill is an album that fires from all cylinders from start to finish. 

 

Le groupe est donc tout à fait conscient d’avoir lâché un monstre sur le monde post-pandémie, qui se demande encore à quoi le futur va pouvoir ressembler. Eux ne se posent pas la question, puisque leur univers est clos, et proche d’une version plus romantique de Mad Max, avec cuir obligatoire et maquillage post-apocalyptique. Et lorsqu’une bête s’échappe de sa cage, elle ne le fait pas en crochetant la serrure, mais bien en explosant les grilles. Et pour bien illustrer cette évasion, le quatuor suédois nous a réservé une explosion en règle dès le début de l’aventure, mettant la basse en avant et poussant les amplis à fond pour une doublette sacrement épaisse.

Dès « Blood On Blood », la production prévient gentiment les auditeurs que les ballades sucrées ne seront pas en terre sainte. La voix toujours aussi rauque et écorchée d’Andy TXR accroche l’oreille et captive l’attention. Mais c’est - une fois n’est pas coutume dans le genre - la section rythmique qui sert de menace directe. Mid tempo frappé comme sonne une trompette de Jéricho, double grosse caisse, le tout sur un tapis de riffs efficaces qu’un refrain mélodique ne parvient pas à castrer. 

« Heroes » accentue encore plus cette sensation de menace tapie dans l’ombre, et propose même une version très crédible de Sleaze Thrash, hybride qu’on n’aurait jamais pensé valide. Les chœurs sont certes ancrés dans la tradition lipstick, mais sonnent plus allemands qu’américains. On se rassure donc assez vite sur les intentions du quatuor, qui n’a pas l’intention de vendre son âme au show-biz pour réussir sa vie.

L’art consommé des suédois est justement d’avoir trouvé le très juste milieu entre Metal et Glam, et leurs arguments promotionnels sont donc tout à fait vrais. On connaît ce talent de métissage chez les musiciens scandinaves et les TOXICROSE n’échappent pas à la règle. Les morceaux sont taillés pour faire un malheur live, dès que la situation permettra de mettre une tournée sur pied, et entre le très remonté « Remedy », synthétique et bondissant, et le furieux « Domination » qui claque les coups de fouet comme une maitresse punit son esclave, In for the Kill ne fait pas de quartiers et rentre dans le lard.

Impeccablement produit pour faire briller les chromes sans donner l’impression du neuf « à peine sorti du garage », In for the Kill est un dragster custom qui force l’admiration dans les rues. Un dragster qui dégage une impression de puissance phénoménale, mais qui sait aussi aborder les virages en saccades (« Open Up N’ Bleed », limite Metalcore sur l’intro), pour venir se garer en souplesse et récupérer l’amour d’un soir (« New Breed »). Confirmation ferme, ce second album des TOXICROSE est une petite perle de Sleaze hargneux, et sans doute la rose la plus belle et mortelle du jardin d’Eden suédois.     

 

                                                                                                                                                                                                        

Titres de l’album:

01. Blood On Blood

02. Heroes

03. In For The Kill

04. Remedy

05. Angel Down

06. Outta Time

07. Domination

08. Open Up N’ Bleed

09. New Breed

10. The Great Escape


Site officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 23/10/2021 à 14:20
80 %    73

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Voyage au centre de la scène : Archives MORTUARY

Jus de cadavre 14/11/2021

Vidéos

Chiens + Unsu + BMB

RBD 09/11/2021

Live Report

Lofofora + Verdun

RBD 01/11/2021

Live Report

Fuzz in Champagne - épisode 1

Simony 26/10/2021

Live Report

Fange + Pilori + Skullstorm

RBD 25/10/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : SUPURATION

Jus de cadavre 17/10/2021

Vidéos

Déluge + Dvne

RBD 29/09/2021

Live Report

Blood Sugar Sex Magik

mortne2001 25/09/2021

From the past

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Mamoushka

Si Vivian Slaughter est UN MUSICIEN, le rédacteur est UNE TRUITE

26/11/2021, 19:05

Humungus

J'étais passé totalement à côté de cette "news"...J'aurais dû poursuivre sur ma lancée.

26/11/2021, 08:38

Humungus

Erratum : Vivian Slaughter est une femme.(C'est d'ailleurs la femme de Maniac)

26/11/2021, 08:32

Eric

Merci du plaisir d écouter cette musique

25/11/2021, 17:59

Saddam Mustaine

Meme Hellhammer a laissé les parties de Varg sur le premier album de Mayhem, le pere Mustaine c'est le mec le plus rancunier au monde mdr obligé Ellefson lui a fait une crase qu'on ignore. 

24/11/2021, 18:26

Chemikill

Oui c'est en tout cas lui qui a fait la tournée avec eux. 

24/11/2021, 14:02

Buck Dancer

C'est pas James Lomenzo le nouveau le nouveau bassiste ? 

24/11/2021, 11:52

Bones

@Arioch :  Testament... je n'ai acheté aucun de leurs albums récents. Vraiment c'est le bon exempl(...)

23/11/2021, 23:30

Arioch91

@Bones : tu parles de Testament là non, pour le pilotage automatique ?

23/11/2021, 19:37

Steelvore666

Le chant n'est pas ouf.

23/11/2021, 17:38

Zeitoun

Effectivement excellent. Rarement vu aussi efficace depuis longtemps.y'a que la pochette qui laisse à désirer...

23/11/2021, 17:12

senior canardo

c'est mou .... heureusement que l'album devait envoyer du poney ...a suivre mais pour l'instant les 1ers extraits ne vendent pas du reve..

23/11/2021, 15:11

Bones

Eh bien, première écoute... je trouve un groupe qui est plus en "pilotage auto" que jamais. Je vais bien sûr insister car j'adore vraiment ce groupe, mais là ça manque de riffs patatoïdes et du bon vieux groove rampant habituel. :-(  (...)

23/11/2021, 14:57

Chemikill

Ça tue! Faut pas regarder la vidéo...c'est tout 

23/11/2021, 07:48

Invité

La version Wish d'une pochette de Rhapsody… Voilà ce qui se passe quand on prend des graphistes sans vouloir trop dépenser.

22/11/2021, 17:22

Simony

Ce troisième extrait est franchement excellent avec cet effet et une ambiance qui ne sont pas sans rappeler un Type O Negative. Par contre le CD à 16.99€...

22/11/2021, 16:35

Humungus

Un pote vient de m'annoncer la chose ouais...Un putain de showman.Grand souvenir que la toute première fois où j'ai vu le groupe (que je ne connaissais ni d'Eve ni d'Adam à l'époque) au FURYFEST... Claquasse.

20/11/2021, 16:49

Excellent groupe

Excellent groupe qui tient vraiment bien la scène 

20/11/2021, 13:41

Humungus

Superbe pochette...

19/11/2021, 04:06

Sylvanus

C te baffe

18/11/2021, 20:54