Faster Disaster

Project Pain

29/10/2022

Fa Records

Voilà des retrouvailles qui font bien plaisir, les Pays-Bas me manquaient, et pas seulement parce que mon parterre de tulipes est mort ou que Dave n’a pas sorti de compilation depuis quelques années. Non, retrouver les locaux de PROJECT PAIN est toujours un rendez-vous qui donne le sourire et la pêche, sans qu’on ait besoin d’y mettre un peu de sirop. Ma dernière rencontre avec les barbares d’Amersfoort date de 2018, et la sortie d’un troisième longue-durée méchamment relevé, ce Brothers in Blood que j’avais chroniqué en ces colonnes, et qui avait laissé la mienne dans un sale état. Il faut dire que le quintet s’y connaît comme personne pour vous tasser les cervicales et vous faire devenir barge à force de mouvements circulaires de la chevelure.

PROJECT PAIN, c’est la tradition au service d’une violence maison. Un radicalisme de profondeur qui aborde le style avec tout le sérieux qu’il mérite, en se souvenant des riffs en lame de rasoir de RAZOR et de la méchanceté fatale des WARFECT. Aussi nostalgiques qu’un fan de SLAYER au dossard Hell Awaits, les membres de PROJECT PAIN ne proposent que ce qu’ils sont capables de vendre, à savoir un Thrash furieux, fast, syncopé, saccadé, loin du groove et des amours d’été. Alors évidemment, les spécialistes se frottent déjà les mains de tant de classicisme, mais les amoureux se fichent du goût passé de ce baiser fatal, et humidifient leurs lèvres en prévision d’un choc frontal.

Impeccablement produit, et profitant d’une absence de quatre ans pour sa maturation, Faster Disaster reste dans la plus droite lignée de ses trois aînés, et nous offre un festival de figures imposées, toutes transcendées par un professionnalisme adolescent impressionnant. Et ceux qui pensaient que l’âge allait les rendre plus sages en sont pour leur frais, qui sont augmentés d’intérêts dès l’explosion du fumasse « Val Kapot ». Kaput, pour le compte, le nez en sang et les oreilles en chou-fleur, pour une démonstration de brutalité toute en style de fluidité, et une reprise de contact qui ne s’embarrasse pas de présentations inutiles.

Bien sûr, Guido den Hoed & Henry Churchill (guitares), Bauke Goudbeek (chant), Frank Ruisch (batterie) et Rob Hoefakker (basse) ne se contentent pas de trois ou quatre brûlots noyés par dans mer de fillers, et ce quatrième album tient la barre sous la tempête et sur la houle pour nous mener à bon port : celui de la nostalgie des RIGOR MORTIS et autres FORCED ENTRY.

On reconnaît tout le génie de la bande en savourant le délicieux instrumental « Presto vs Metal », exercice tombé en désuétude, mais qui retrouve ici ses lettres de noblesse : des mélodies, de la folie, une liberté créative chèrement acquise pour un trip intégral dans un passé pas si lointain. Mais le reste du tracklisting fait aussi la part belle aux attaques franchement Heavy et autres démarrages en trombe retombant soudain sur terrain lourd.

Ils savent tout faire, mais le prouvent avec une certaine humilité. Rois du refrain qui tue et du couplet qui sue, les hollandais revisitent le répertoire traditionnel de la Bay-Area en l’agrémentant d’un parfum européen, pour confronter la fluidité la plus souple et à la violence en soupe. Les hymnes s’empilent donc comme des lasagnes, avec une emphase particulière sur les chœurs germains et les refrains malins. De fait, l’ineffable « Mean Metal Machine », Metal jusqu’au bout du manche, « Faster Disaster », title-track noble et conquérant, parsemé de soli diaboliques, ou « Feel The Pain », plus ambiancé et sombre dans la pensée nous font craquer, et confirment tout le potentiel d’un quintet dont la sincérité ne saurait être remise en question.

Il est assez difficile de tomber sur un album old-school qui ne se contente pas d’une relecture sage et respectueuse. Faster Disaster est de cette rare catégorie, et se permet de citer METALLICA, FORBIDDEN, SACRED REICH, SACRIFICE avec une malice savoureuse. Entre jets de vitriol en pleine face et torture sadique plus organisée, le combo joue les costauds, et nous lacère d’un lapidaire « Fields Of Death », plus proche d’EXODUS que de HEXX.

On pourra toutefois souligner cette batterie trop compressée et triggée, et ces saccades de médiator un peu trop bien réglées. Mais en dehors de ces remarques mineures, PROJECT PAIN s’en sort avec plus que les honneurs après nous avoir fait connaître l’horreur. « Die In Peace », exercice de style convaincant, « F.Y.Y.F. », fantaisie Thrashcore terminale en réminiscence de S.O.D, et les quarante minutes s’évanouissent dans une liesse générale, et l’attente de concerts qui évidemment, nous laisseront transpirant.

Exutoire, jubilatoire, Faster Disaster est un désastre fabuleux, né sous des astres de fable houleuse, et nous fait les puces avec beaucoup de savoir-faire. A écouter en boucle, du paradis jusqu’en enfer.     


         

Titres de l’album :

01. Val Kapot

02. Mean Metal Machine

03. Army From Hell

04. Submerged

05. Presto vs Metal (instrumental)

06. Faster Disaster

07. Fields Of Death

08. Feel The Pain

09. Dead Inside

10. Die In Peace

11. F.Y.Y.F. (bonus track)


Bandcamp officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 15/11/2022 à 17:19
80 %    61

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Insanity Alert + Sekator + Detoxed

RBD 01/12/2022

Live Report

Fleshcrawl + Disfuneral + Median + Nebulizar

Simony 23/11/2022

Live Report

Frustration + Verdun

RBD 22/11/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : live SAMAEL 1990

Jus de cadavre 20/11/2022

Vidéos

The Cure + The Twilight Sad

RBD 17/11/2022

Live Report

Sepultura + Sacred Reich + Crowbar

RBD 12/11/2022

Live Report

European Tour 2022

Simony 02/11/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : les flyers

Jus de cadavre 30/10/2022

Vidéos

Alcest + Rïcïnn

RBD 26/10/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Lying Figures + Mourning Dawn + Lux Incerta 10/12 : Le Klub, Paris (75)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
NecroKosmos

Idem. Un grand homme. Et un dernier album formidable.

04/12/2022, 16:08

NecroKosmos

Voici la raison pour laquelle je ne fais presque plus de concerts. Les téléphones portables à perte de vue qui te gâchent la tienne. Et qui foutent l'ambiance en l'air...

04/12/2022, 16:06

Jus de cadavre (pas log)

Je trouve effectivement que le chant d'Anselmo est très bon. Meilleur qu'avec Down même ! Musicalement ça tient grave la route aussi. Heureux de voir que Wylde ne pourri pas tout avec du shred à gogo (comme il le faisait avec Ozzy ou encore pire avec BLS).(...)

04/12/2022, 14:49

Humungus

Soirée chez un pote hier...Visionnage en after ce matin de tout ça : GDB mais smiley prévisionnel (cf. fests d'été).Et effectivement, le coup des portables, c'est plus que flagrant et dérangeant...

04/12/2022, 14:37

Dédé

Oui ils feraient mieux de profiter du concert . Du coup l'ambiance est moindre . C'est comme ça maintenant il faut s'adapter, il fut un temps où t'aurais même pas oser sortir ton téléphone sinon ça finissait en miettes dans la fosse&nbs(...)

04/12/2022, 12:31

Buck Dancer

J'étais peu concerné par cette "reformation" mais j'avoue que, apparemment, ça le fait bien. Anselmo a l'air en voix et le groove est là. Par contre horrible tout ces téléphones. On voit que ça, aucune vie dans (...)

04/12/2022, 12:08

RBD

Je connais le groupe depuis longtemps, sans être un intime. Simony a visiblement pris la peine d'exhumer la première version nommée "Doors of No Return" pour bien saisir l'apport de ce réenregistrement sous un nouveau nom.L'aspec(...)

03/12/2022, 14:34

Tak

Je viens de lire cet énorme pavé et c'est du très beau boulot, sérieux et documenté : un grand bravo au rédacteur !Quelques albums que je connais dans le lot (rhaaa enfin quelqu'un qui estime les excellents Defiance à leur juste va(...)

03/12/2022, 11:50

Humungus

Toujours émouvant pour moi de revoir Lemmy à cette période de sa vie...

03/12/2022, 10:51

Kenlemortvivant

Ça se voit ! 

03/12/2022, 07:24

RBD

Toujours avec une illustration par Luisma, le guitariste de Haemorrhage. 

02/12/2022, 13:17

Jus de cadavre

Je ne connaissais pas du tout ce groupe français... Eh ben, quelle baffe ! C'est super bien fait et la production (même si ça a été remasterisé) est juste excellente pour l'époque ! Comment un tel truc n'a t-il pas eu plus de succ&egr(...)

02/12/2022, 12:36

Gargan

Typiquement moi le vendredi soir

02/12/2022, 07:04

Arioch91

@metalrunner : Du megadeth pas renversant chanté par James.

30/11/2022, 19:57

RBD

C'est vrai que ce riff Speed-Thrash passerait bien chez Megadeth sans le chant. Mais je ne me mets pas du tout à rêver d'un album entier bien pêchu, c'est juste un premier extrait. Le concept du double concert avec premières parties différentes est (...)

30/11/2022, 16:02

Humungus

metalrunner + 1 hé hé hé...Plus sérieusement (quoique...), le post de Jus de cadavre aurait pu être mien.

30/11/2022, 09:51

Sadam Mustaine

Depuis 25 ans c'est une blague.Du moins Metallica est un monstre du Métal en se reposant sur 10 ans de sa vie et 5 albums.Depuis 25/30 ans et les cheveux courts c'est même pas digne d'être top 50

29/11/2022, 21:12

Hoover

C'est atroce...

29/11/2022, 20:19

metalrunner

Du megadeth chanté   par James

29/11/2022, 13:37

Dédé

Le morceau est vraiment bien , oui le chant gâche un peu 

28/11/2022, 22:51