Le Black Metal Occult tel que le pratique depuis 10 ans ACHERONTAS représente un noyau dur en Grèce représenté par les non moins excellent SERPENT NOIR ou ACRIMONIOUS alors que de l'autre côté de l'Atlantique c'est NIGHTBRINGER qui avait enclenché la manœuvre. Le style s'appuie sur un Black Metal typiquement 90's sur lequel une ambiance sombre et occulte supportée par quelques chœurs, lignes de chant et mélodies bien présents sur chaque opus de ces groupes qui nous exposent là leur rapport au mystique et à l'occultisme. En effet, ACHERONTAS exprime une spiritualité mystique que certains pourraient appeler magie mais il n'en est rien, on est plus là sur une façon de vivre sa spiritualité et si le concept peut sembler vaseux au non initiés, en se penchant sur les paroles, on est absorbé par la profondeur qu'elles mettent sous nos pieds, un vertige dans lequel les excellents Vamachara, Amenti ou Ma-Ion m'ont vite englouti. 

Alors, oui à la première écoute du premier titre dévoilé "Sorcery And The Apeiron" on retrouve totalement l'ambiance des Grecs, pas vraiment de surprise mais c'est ce que l'on appelle un produit d'appel. Car ce dernier se veut bien plus vicieux qu'il n'en a l'air, les mélodies faciles en façade laissent place à des choeurs habités comme jamais, Acherontas au chant est dans l'ambiance et éructe son prêche comme un fou alors que le côté épique de la guitare lead nous amène directement vers une partie bien rentre dedans qui met en valeur la qualité de Dothur à la batterie. Pour être totalement franc, les parties de chant, les guitares et les ambiances sont tellement prenantes sur les albums de ce groupe que je n'avais pas encore saisi la subtilité du jeu de ce gars également cogneur de LYCHGATE. Les courtes raffales sur la caisse claire ("The Alchemists of the Radiant Sepulchre (Act ii)"), les roulements frénétiques sur les toms, préférant une mise en arrière des cymbales pour mieux les faire ressortir lorsque celles-ci apportent cette cacophonie recherchée, le travail effectué est simplement étonnant. Enfin, il y a la richesse du riffing, de la composition et des arrangements, lorsque l'on voit le rythme élevé des sorties de ce groupe sans que la qualité ne s'en ressente, cela force le respect.

Bien entendu avec la multiplication des groupes du style, on a tendance à réentendre certains plans, certaines ficelles du style nous apparaissent un peu plus rapidement mais indéniablement ACHERONTAS comme une bonne partie de la scène Grecque possède une large distance d'avance. D'ailleurs, l'introduction "The Fall Of The First Pillar" prend un peu le schéma établi à contre-pieds, directement dans le vif du sujet, pas d'introduction ambiante, le groupe envoie la brutalité en ouverture pour ne jamais la laisser repartir car si on pouvait, sur certains albums comme Ma-Ion (Formulas Of Reptilian Unification) et Amarta अमर्त  (Formulas of Reptilian Unification Part II), ressentir une prépondérance des plages ambiantes qui faisait tourner le propos en rond, ici, avec Faustian Ethos, c'est le visage direct du groupe qui nous est proposé, ce qui, remis dans le contexte de sa discographie, est un choix judicieux. Le titre que l'on peut traduire par Le Pacte Morale reprend un visage plus ambiancé sur la chanson titre où les pistes de guitare s'entremêlent, les lignes de chant chuchotées ou clamées donnent une couleur très solennelle à l'ensemble. C'est aussi cette narration très clamée que l'on va majoritairement retrouver sur la suite de l'album même si instrumentalement, le retour à un Black Metal des années 90 est assuré à grand renfort de blast.

On retrouve également cette mélancolie rampante sur cet album et notamment avec "Decline of the West (O  Ιερεας και ο Ταφος)" où la voix parlée lisse une musique très riche avec des leads de guitare superposés, une batterie hypnotique et une basse qui finit de tisser cette toile épaisse dont on ne semble pas pouvoir sortir et avec ces mêmes caractéristiques que les albums précédents du groupe, ACHERONTAS réussi une nouvelle fois à nous proposer un voyage introspectif des plus profonds qui fini sur un "Vita Nuova" de nouveau très 90's dans l'esprit, bouclant la boucle ouverte avec "The Fall Of The First Pillar" dans un esprit typiquement Black Metal.

Si ce Faustian Ethos ne surprend pas par son contenu dans lequel on retrouve tous les éléments habituels des grecs, on constate déjà un niveau de qualité de production maintenu, une qualité d'écriture maintenue également et c'est bien cette régularité à nous proposer des excellents albums année après année qui nous surprend le plus. Definitivement, ACHERONTAS est un groupe moteur qui n'a pas encore tout dit, album recommandé comme ses aînés !

Facebook

Track-listing:
 1. Τhe Fall of the First Pillar
 2. Sorcery and the Apeiron
 3. Aeonic Alchemy (Act i)
 4. Faustian Ethos
 5. The Old Tree and the Wise Man
 6. The Alchemists of the Radiant Sepulchre (Act ii)
 7. Decline of the West (O  Ιερεας και ο Ταφος)
 8. Vita Nuova


par Simony le 09/05/2018 à 08:00
82 %    92

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire


Humungus
membre enregistré
15/05/2018 à 06:12:11
Groupe découvert il y a peu.
Effectivement, c'est du très lourd.
Au même titre que SERPENT NOIR cité également un peu plus haut...

Simony
membre enregistré
15/05/2018 à 08:22:39
Décidément Mr Humungus, vous êtes un homme de goût ! Cet album plus direct que ses aînés peut certainement aider ceux qui ne connaissent pas la musique d'ACHERONTAS à appréhender leur univers très riche.

Ajouter un commentaire


Abortion

All You Need Is Hate (2017-2018)

Hostia

Hostia

Motor City Mayhem

Shitfaced and Outta Luck

Injector

Stone Prevails

Human Cull

Revenant

Nervosa

Downfall of Mankind

Mx

A Circus Called Brazil

Panegyrist

Hierurgy

Unending Fury

Negative Peace

Infrared

Saviours

Kaya

Life Is Trivial

Monument

Hellhound

Imperium

Beyond the Stars

Zoebeast

Zoebeast

Trauma

As the World Dies

Nequient

Wolves at the Door

Discomfort

Fear

Suffocation Of Soul

Macabre Sentence

Unitra

Lock Up Your Daughters

Conviction

youpimatin / 18/06/2018
Doom Metal

Bastard Grave [SWE] / Destroyed Bastards

Simony / 15/06/2018
Death Metal

Tour-Report VERDUN : Russia Tour 2018 !

Jus de cadavre / 13/06/2018
Tournée

Young Gods + Horskh + Wheelfall + Thot

RBD / 12/06/2018
Post Rock

Welcome To Inferno I

Jus de cadavre / 08/06/2018
Death Metal

Concerts à 7 jours

Crowbar + Europe + Malemort

22/06 : Clisson, Clisson (44)

+ Meshuggah

23/06 : La Rodia, Besançon (25)

Overcharger + Meshuggah

23/06 : La Rodia, Besançon (25)

Avenged Sevenfold + Watain + Oranssi Pazuzu

23/06 : Clisson, Clisson (44)

Exodus + Plebeian Grandstand + The Bronx

24/06 : Clisson, Clisson (44)

Exodus + Sublind

26/06 : Chez Paulette, Pagney-derrière-barrine (54)

Hell Gate + Je + Anozel

29/06 : Le Riveter, Nancy (54)

Fractal Universe + Soulfly

29/06 : La Souris Verte, Epinal (88)

Photo Stream

Derniers coms

Hâte de lire ton retour sur Demolition Hammer !


Un certain Iver est le remplaçant...


Aaaah, oui l'équipe est sur place et bien évidemment c'est le programme de demain vendredi et non d'aujourd'hui jeudi... œil de lynx Humungus... œil de lynx !


(...) s le contredire hein !


Bon ITW et surtout bon groupe.
Hâte d'entendre ça moi aussi sur album avec un "vrai" son. Même si celui des deux premières réalisations était plus que convenable en ce qui me concerne.
Perso, je ne trouve pas que CONVICTION soit aussi référencé à CATHEDRAL mais bon... Si l eMa(...)


Aujourd'hui ???
Vous êtes donc si impatient que ça les gars hé hé hé !


Je les ai vues il y a deux ans. Il y avait encore de la fraîcheur. Le style n'a pas fondamentalement changé à ce que je vois, ce thrash à l'allemande un peu kitsch.


Ah le blaireau que je suis... en effet 18€ c'était plus que donné. Merci de votre vigilance cher Humungus.
En tout cas, possible que j'y sois, affiche ultra alléchante. Et pour ceux qui veulent plus d'infos sur ce fest, rendez-vous en page agenda concerts.


Erratum cher Simony :
18 euros la place... Si seulement !
Le billet est à environ 35 euros. Ce qui est déjà peu au vu de la programmation.
J'en profite d'ailleurs pour mettre également en exergue SADISTIC INTENT et TOXIC HOLOCAUST présents eux aussi sur ce fest.


Perso j'avais plus entendu parlé du groupe depuis The Waiting Room de 2011, j'étais persuadé que le groupe avait splitté d'ailleurs. Content de voir que ce n'est pas le cas.


Excellent, merci pour le partage. Un groupe qui a su se créer sa propre identité. J'aime beaucoup ce dernier album


Je vais aller découvrir ça sans faute ! Du Doom trad ça cours pas les rues en France !


Certainement la meilleure affiche que ce fest n'ait jamais connue...


Doivent être content les gars...
Exactement ce qu'ils recherchent depuis des années :
Le mainstream...
Et donc les ventes...
Et donc la tune.


ISON pas honte !


Fut un temps où une expédition punitive plus tard largement romancée dans un bouquin aurait été menée ! Hi hi hi


"Merci de m’avoir lu"...
Merci d'avoir écrit surtout !
J'adore vraiment toutes ces histoires de tournées in situ.
Alors groupes de France et de Navarre, n'hésitez surtout pas à suivre le conseil de grinder92... ... ...


mouais... pour un groupe de black je pensais que ce genre de problémes se réglaient directement entre eux via un bon coup de surin et pas par label et avocats interposés. Tout fout l'camp ma bonne dame !


lamentable d'associer le metal à cette daube de jeu video... désolant


Les copains ! Cela fut encore bien plus folklorique que les échos que j'ai eu de vive voix.