Faustian Ethos

Acherontas

18/05/2018

Agonia Records

Le Black Metal Occult tel que le pratique depuis 10 ans ACHERONTAS représente un noyau dur en Grèce représenté par les non moins excellent SERPENT NOIR ou ACRIMONIOUS alors que de l'autre côté de l'Atlantique c'est NIGHTBRINGER qui avait enclenché la manœuvre. Le style s'appuie sur un Black Metal typiquement 90's sur lequel une ambiance sombre et occulte supportée par quelques chœurs, lignes de chant et mélodies bien présents sur chaque opus de ces groupes qui nous exposent là leur rapport au mystique et à l'occultisme. En effet, ACHERONTAS exprime une spiritualité mystique que certains pourraient appeler magie mais il n'en est rien, on est plus là sur une façon de vivre sa spiritualité et si le concept peut sembler vaseux au non initiés, en se penchant sur les paroles, on est absorbé par la profondeur qu'elles mettent sous nos pieds, un vertige dans lequel les excellents Vamachara, Amenti ou Ma-Ion m'ont vite englouti. 

Alors, oui à la première écoute du premier titre dévoilé "Sorcery And The Apeiron" on retrouve totalement l'ambiance des Grecs, pas vraiment de surprise mais c'est ce que l'on appelle un produit d'appel. Car ce dernier se veut bien plus vicieux qu'il n'en a l'air, les mélodies faciles en façade laissent place à des choeurs habités comme jamais, Acherontas au chant est dans l'ambiance et éructe son prêche comme un fou alors que le côté épique de la guitare lead nous amène directement vers une partie bien rentre dedans qui met en valeur la qualité de Dothur à la batterie. Pour être totalement franc, les parties de chant, les guitares et les ambiances sont tellement prenantes sur les albums de ce groupe que je n'avais pas encore saisi la subtilité du jeu de ce gars également cogneur de LYCHGATE. Les courtes raffales sur la caisse claire ("The Alchemists of the Radiant Sepulchre (Act ii)"), les roulements frénétiques sur les toms, préférant une mise en arrière des cymbales pour mieux les faire ressortir lorsque celles-ci apportent cette cacophonie recherchée, le travail effectué est simplement étonnant. Enfin, il y a la richesse du riffing, de la composition et des arrangements, lorsque l'on voit le rythme élevé des sorties de ce groupe sans que la qualité ne s'en ressente, cela force le respect.

Bien entendu avec la multiplication des groupes du style, on a tendance à réentendre certains plans, certaines ficelles du style nous apparaissent un peu plus rapidement mais indéniablement ACHERONTAS comme une bonne partie de la scène Grecque possède une large distance d'avance. D'ailleurs, l'introduction "The Fall Of The First Pillar" prend un peu le schéma établi à contre-pieds, directement dans le vif du sujet, pas d'introduction ambiante, le groupe envoie la brutalité en ouverture pour ne jamais la laisser repartir car si on pouvait, sur certains albums comme Ma-Ion (Formulas Of Reptilian Unification) et Amarta अमर्त  (Formulas of Reptilian Unification Part II), ressentir une prépondérance des plages ambiantes qui faisait tourner le propos en rond, ici, avec Faustian Ethos, c'est le visage direct du groupe qui nous est proposé, ce qui, remis dans le contexte de sa discographie, est un choix judicieux. Le titre que l'on peut traduire par Le Pacte Morale reprend un visage plus ambiancé sur la chanson titre où les pistes de guitare s'entremêlent, les lignes de chant chuchotées ou clamées donnent une couleur très solennelle à l'ensemble. C'est aussi cette narration très clamée que l'on va majoritairement retrouver sur la suite de l'album même si instrumentalement, le retour à un Black Metal des années 90 est assuré à grand renfort de blast.

On retrouve également cette mélancolie rampante sur cet album et notamment avec "Decline of the West (O  Ιερεας και ο Ταφος)" où la voix parlée lisse une musique très riche avec des leads de guitare superposés, une batterie hypnotique et une basse qui finit de tisser cette toile épaisse dont on ne semble pas pouvoir sortir et avec ces mêmes caractéristiques que les albums précédents du groupe, ACHERONTAS réussi une nouvelle fois à nous proposer un voyage introspectif des plus profonds qui fini sur un "Vita Nuova" de nouveau très 90's dans l'esprit, bouclant la boucle ouverte avec "The Fall Of The First Pillar" dans un esprit typiquement Black Metal.

Si ce Faustian Ethos ne surprend pas par son contenu dans lequel on retrouve tous les éléments habituels des grecs, on constate déjà un niveau de qualité de production maintenu, une qualité d'écriture maintenue également et c'est bien cette régularité à nous proposer des excellents albums année après année qui nous surprend le plus. Definitivement, ACHERONTAS est un groupe moteur qui n'a pas encore tout dit, album recommandé comme ses aînés !

Facebook

Track-listing:
 1. Τhe Fall of the First Pillar
 2. Sorcery and the Apeiron
 3. Aeonic Alchemy (Act i)
 4. Faustian Ethos
 5. The Old Tree and the Wise Man
 6. The Alchemists of the Radiant Sepulchre (Act ii)
 7. Decline of the West (O  Ιερεας και ο Ταφος)
 8. Vita Nuova


par Simony le 09/05/2018 à 08:00
82 %    491

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire


Humungus
membre enregistré
15/05/2018, 06:12:11
Groupe découvert il y a peu.
Effectivement, c'est du très lourd.
Au même titre que SERPENT NOIR cité également un peu plus haut...

Simony
membre enregistré
15/05/2018, 08:22:39
Décidément Mr Humungus, vous êtes un homme de goût ! Cet album plus direct que ses aînés peut certainement aider ceux qui ne connaissent pas la musique d'ACHERONTAS à appréhender leur univers très riche.

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Jon _ interview d'un homme multi-facettes

Simony 23/11/2020

Interview

Future World

mortne2001 23/11/2020

From the past

Voyage au centre de la scène : les fanzines

Jus de cadavre 22/11/2020

Vidéos

Rammstein 2005 (Volkerball)

RBD 16/11/2020

Live Report

At The Mill _ Live Stream Performance

Simony 07/11/2020

Live Report

Dahey OWM

Simony 01/11/2020

Interview

Fear Factory + Misery Index 2006

RBD 28/10/2020

Live Report
Concerts à 7 jours
Saor + Borknagar + Cân Bardd 01/12 : Le Petit Bain, Paris (75)
Saor + Borknagar + Cân Bardd 02/12 : Le Rex, Toulouse (31)
Saor + Borknagar + Cân Bardd 05/12 : Cco, Villeurbane (69)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
RBD

Je suis plutôt pessimiste, les rassemblements de ce type seront à mon avis l'ultime activité à redevenir autorisée avant le retour complet à la normale. Ils reviendront, mais en dernier. Ceci dit, les institutions catholiques viennent d'obtenir d(...)

29/11/2020, 19:33

mortne2001

"Pis de toute façon, moi, dès que cela sonne comme SLAYER j'achète de suite donc... ... ..."Je ne peux pas me battre contre ce genre d'argument, puisque j'utilise les mêmes

29/11/2020, 19:02

Gargan

4eme épisode, toujours aussi bien. Maintenant je les imagine jouer vetranatt dans la pièce rose haha

29/11/2020, 17:53

Humungus

Je serai bien plus jouasse que toi sur ce coup là mortne2001 :Tu trouves qu'EXHORDER a sorti l'album de sa carrière l'an passé... Bah je pense qu'il en est de même pour EVILDEAD aujourd'hui.Pis de toute façon, moi, dè(...)

29/11/2020, 14:46

Gargan

Beaucoup aimé le précédent (bien que trop court), surtout avec l’epique twelve bells, et ça sent toujours très bon. En même temps, on est rarement déçu avec le père Alan. Ce ne serait pas mal une petite interview soit dit en pass(...)

29/11/2020, 09:13

Oliv

Oui ya de quoi faire chez nous pourtant en catégorie métal français 

29/11/2020, 00:31

MorbidOM

Si tu t'en fous complétement pourquoi exhumer un post qui date de 8 moi ?

28/11/2020, 19:39

Je m\'en fou complètement ça reste un putain de bon groupe

Je m'en fou complètement ça reste un putain de bon groupe 

28/11/2020, 17:41

Forza

Ca a déja une autre gueule que les victoires de la musique chez nous avec Louise Attaque et Etienne Daho (!) en catégorie rock. Je pense également que le trophée va revenir à Power Trip, non seulement parce que c'est mérité, mais a(...)

28/11/2020, 16:09

POMAH

J'avais bien compris Humungus, je voulais pas t'induire en erreur. ;)Par contre le reste de l'album je suis pas plus emballé. Première galette du groupe que je trust pas complètement...

28/11/2020, 12:55

metalrunner

Leur meilleur album un sacré souvenir.

28/11/2020, 10:47

Humungus

Je ne connais que le premier et dernier nominé...Sans conteste (malgré toute l'admiration que j'ai pour Mr Ice T), mon vote va vers POWER TRIP.LE titre cassage de gencive !

28/11/2020, 10:27

Humungus

Attention hein ! Je n'ai absolument rien contre "les synthés sous champi" (bien au contraire d'ailleurs). Le reste de l'album en usant avec splendeur, mais sur ce titre, la mélodie, comme je le disais au dessus, est bien trop teinté Prog'. Et com(...)

28/11/2020, 10:24

POMAH

Assez d'accord avec Humungus, j'ai un peu de mal aussi avec le synthé sous champi quoi... Elle est ou la puanteur rampante d'Apparitions ... ?

27/11/2020, 21:30

Oliv

Oui ça va 5 mn les concerts a la tv , halte a l’entrave aux libertés et on ressortira la guillotine pour couper quelques têtes, ça fera une animation supplémentaire. 

27/11/2020, 19:00

Humungus

Le moins bon morceau à mon sens de l'album.Ce synthé Prog me dérangeant énormément...

27/11/2020, 13:51

Gargan

Premier morceau terrible, avec LE son de synthé spatial 70/80s. Tu prends ton jetpack direction les étoiles après quelques IPA.

27/11/2020, 10:05

Jefflonger

Une belle époque les premiers albums de Nightfall. J'ai re écouté mes vieilles k7 à l'annonce de ces rééditions cd et vinyles,  et les imperfections des 2 premiers conservent un petit charme pas trop suranné 

26/11/2020, 21:38

Moshimosher

Bon, je viens de me voir le premier épisode... et c'est vraiment prometteur !

26/11/2020, 16:57

Iron flesh

Merci pour les bon retours ! Hâte d' envoyer ça en live ! 

26/11/2020, 16:14