Fortress Britain

Stingray

01/10/2023

La Vida Es Un Mus Discos

Un jour, mon voisin anglais Peter (prononcer Pétère) a eu un éclair de génie, après avoir avalé deux ou trois verres de brandy. Il s’est soudainement levé de sa chaise, et le regard enflammé, à régurgité un immense et tonitruant :

Mais quel bordel !!!

Bien sûr, flegme anglais oblige, nous avons mis ça sur le compte de l’euphorie et de l’ivresse de la boisson, mais l’argument avait de quoi interpeller. Et en y réfléchissant bien, cette saillie instantanée était le constat le plus juste et précis que l’on pouvait tirer de la situation internationale. Dressez un bilan rapide pour voir, estampillé du sceau 2024 naissant :

  • Guerre en Ukraine
  • Conflit israélo-palestinien
  • Réchauffement climatique
  • Montée des extrêmes un peu partout
  • Pouvoir d’achat qui fond comme neige au soleil
  • Prévision d’un nouveau succès de Trump aux prochaines présidentielles
  • Racisme ambiant
  • Pack de six cannettes de Coca-Cola passé largement au-dessus de la barre des trois euros

Pas de quoi se réjouir, mais en même temps, nous sommes tous sur le même bateau. A part peut-être l’Angleterre, qui elle, dérive sur un radeau de fortune.

STINGRAY, nouvelle créature Hardcore, a justement pas mal de griefs à formuler à l’encontre de la perfide Albion. Ensemble s’épanouissant dans un chaos D-beat/Crust, STINGRAY reprend à son compte les héritages Punk et Anarcho-core british, pour brosser un tableau sans fard ni complaisance de la patrie de Churchill. Et tout y passe. White supremacy, esclavage et pillage des ressources à la Barbade, don d’Israël après la guerre, Richard Drax et ses plantations de canne à sucre fondées par des ancêtres un brin racistes, j’en passe et des pires. En gros, après avoir encaissé le choc de ce premier album, on se retrouve persuadé que l’Angleterre est le pays le plus xénophobe du monde, devançant miraculeusement la France et les Etats-Unis.

Il est certain que comme dans beaucoup de pays qui se sont construits sur le métissage, l’Angleterre a beaucoup de choses à reprocher à sa population dite « étrangère ». On se souvient de ces reportages télévisés des années 70 (à retrouver dans le sublime The Filth and the Fury de Julien Temple) montrant de gros beaufs blancs vociférant dans la rue en stigmatisant les noirs de tous les fléaux imaginables, et justement, Fortress Britain est là pour démonter l’histoire et la remonter dans le bon sens, sur fond de hargne Hardcore concentrée et bien tassée.

Ces mecs-là en ont clairement après tout le monde, enfin, tous ceux pointant du doigt ces « vilains immigrés », dont certains sont pourtant là depuis bien plus longtemps qu’eux. Mais nous ne referons pas le monde, alors autant assister à sa déchéance avec la bande-son idoine.

Celle qui commence avec l’explosif « Controversy » et qui se termine par le très hargneux « Inner City ».

STINGRAY profite de l’occasion pour tirer un bilan de quatre décennies de rage Core, saluant du chef les SACRILEGE, DISCHARGE, AMEBIX, SEX PISTOLS, RIPCORD pour leur montrer que l’anarchie n’est pas morte. Et ces propos dénonciateurs s’accompagnent d’une musique éprouvante pour les nerfs, montant sans cesse au créneau, et louchant parfois vers l’hystérique scène suédoise.

Those who survive envy the dead, those who remain wish it was them. Earth dies screamingly, relieved of all life.         

Pas joyeux, mais vrai et lucide. Sur un tempo d’enfer, Fortress Britain dézingue le protectionnisme, le racisme, l’inconscience climatique capitaliste, et a le mérite de le faire avec toute l’énergie nécessaire. On se prend mandale sur mandale, et on finit les deux yeux bien beurrés et les côtes bien cassées, mais heureux d’avoir pogoté virtuellement comme un gros éléphant.

Dans un magasin de porcelaine, tenu par une sexagénaire toute sèche qui elle aussi, aime que tout soit blanc.

L’histoire ne lave pas plus propre, mais se répète. Attention aux dérives, et surtout, regardez le futur par le bon bout de la lorgnette. Heureusement, notre mighty Queen s’est éteinte avant d’avoir pu subir les assauts blasphématoires de ces sagouins révoltés.

Et Peter de s’en remettre un petit. Et il me semble l’avoir entendu marmonner, entre deux bâillements, un « Satan drowns the Queen » assez peu symptomatique de son legs.

      

              

Titres de l’album:

01. Controversy

02. Laughter

03. Mercy Killing

04. Nerve Agent

05. Burning Swine

06. Subterranean

07. Blistered Skin

08. Fortress Britain Crumbles

09. Infernal Retreat

10. Trench Demon

11. Inner City


Bandcamp officiel


par mortne2001 le 18/03/2024 à 17:22
82 %    128

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Anthems Of Steel VI

Simony 24/05/2024

Live Report

Pessimist + Demiurgon

RBD 14/05/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : ARGILE

Jus de cadavre 12/05/2024

Vidéos

Mercyless + Nervous Decay + Sekator

RBD 08/05/2024

Live Report

Birds in Row + Verdun

RBD 02/05/2024

Live Report

Hexagon Doom Tour

Simony 29/04/2024

Live Report

Midnight + Cyclone + High Command // Paris

Mold_Putrefaction 24/04/2024

Live Report

DIONYSIAQUE + JADE @La Chaouée

Simony 23/04/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
DPD

@LeaJ'exprime mon avis tout le monde me tombe dessus je défend mon point de vue et voilà tout. Il y a toujours quelqu'un pour remettre une pièce dans la machine, pour moi j'ai effectivement tout dit du coup je m'amuse un peu que voulez-vous.

27/05/2024, 16:40

DPD

Je vois pas l'homophobie, je réalise les souhaits d'un homosexuel, j'essaye d'aider, tu veux quoi, j'y vais direct au Talmud ?

27/05/2024, 15:49

Lea

DPD je ne comprends pas du tout pourquoi tu t'acharnes comme ça, on a bien compris tes messages. Tu te fais plaisir à cracher sur tout et n'importe quoi, je vois pas trop le délire, tu t'emmerdes ?

27/05/2024, 12:50

Cämille

Vous pouvez pas virer cette merde homophobe ? Histoire de remonter le niveau. Merci

27/05/2024, 12:19

Gargan

Merci pour ce live report étoffé, va vraiment falloir que je me bouge les miches pour le prochain !

26/05/2024, 21:48

Gargan

Y’a pas de batteur ? J’aurais du mal à comprendre un changement de style..

26/05/2024, 20:55

NecroKosmos

26/05/2024, 19:13

NecroKosmos

J'y étais dès le jeudi et c'était vraiment top !! Mes coups de coeurs sont, dans l'ordre d'apparition, SWAMP LORDZ, WITCHES, VENEFIXION, ABYSMAL GRIEF et SKINFLINT. Quelques déceptions (musicales) mais peu importe. Quel bon festival !! J'ai bie(...)

26/05/2024, 18:59

Humungus

Putain d'affiche c'est clair...Ne serait-ce déjà que pour ABYSMAL GRIEF.Je dois les voir dans un peu plus d'un mois en Belgique... Et ta critique Simony me fout l'eau à la bouche bordel !!!Pis DESTRUCTION... Totalement d'accord av(...)

26/05/2024, 11:02

DPD

J'y peux rien si cette interface de clodo m'empêche d'éditer mes messages, habituellement j'écris très vite je poste et je me relis ensuite.Donc ouais, Bescherelle dans ton cul je sais que t'aimes ça pé(...)

25/05/2024, 16:19

DPD

Je vais te foutre un Bescherelle dans le cul va, ça te rappellera des souvenirs!

25/05/2024, 16:16

Steelvore666

Atrocia (les copains !!!!!), Skelethal, Venefixion... quelle affiche !!!!!!Et dire que j'avais gagné un pass pour m'y rendre...

25/05/2024, 10:30

Humungus

Buck Dancer je t'aime... ... ...

24/05/2024, 21:00

MorbidOM

"si je le ferais ce serait un album culte mais j'ais autre chose à foutre."Consulter un Bescherelle ?

24/05/2024, 03:50

DPD

Ceci dit si je le ferais ce serait un album culte mais j'ais autre chose à foutre.+ metallica c'est de la merde depus longtemps, rien à foutre de Slayer, pareil pour Iron Maiden. Les nostalgiques devraient dégager-

24/05/2024, 01:06

DPD

On aura au moins pu constater que DPD>UPS.

23/05/2024, 10:56

DPD

@UPSJe peux brancher ma guitare avec mon pc jouer avec une boite a rythme et sortir quelque chose de merdique en 1 semaine, est-ce que ça en vaut la peine? tellement de sorties polluent la scène.Je suis absolument contre l'idée que faire quelque (...)

23/05/2024, 10:54

Buck Dancer

Franchement, je ne m'attendais pas à un album aussi bon. Quelques morceaux peuvent vite devenir des classiques et surtout le groupe semble avoir son identité. Bien sûr c'est similaire  à Motley Crue.... euh Slayer, mais c'est pas un simple copi&eacut(...)

22/05/2024, 21:11

fuck the fuck off motherfucker

Calmez-vous les boomers mentaux, Rock Hard va bien vous pondre un article sur AC/DC pour vous contenter.

22/05/2024, 14:36

UPS

Effectivement, ne faisons rien et restons vissés à nos sièges en pleurant sur internet : on aura l'air nettement moins vieux jeu et plus aventureux comme ça. 

22/05/2024, 12:35