Furnace

Herzog

24/11/2023

Amor Fati Productions

Fait-il froid en Belgique ? La question peut sembler stupide formulée en hiver, mais garde un certain fondement eu égard aux chutes de neige subies par notre beau pays ces derniers jours. D’aucuns me diront que la neige ne connaît pas de frontière, et qu’il n’y a pas besoin de flocons pour trembler comme un marron qu’on approche du feu. Vous avez raison, mais je ne peux m’empêcher de penser que si le plat pays subit une vague de froid, il possède aussi les moyens de se réchauffer.

A la chaleur du premier album des nationaux HERZOG.

Si ce groupe belge n’a rien à voir avec le réalisateur éponyme, il n’en possède pas moins une sacrée puissance et une colère intérieure que Werner a souvent matérialisée sur ses tournages, spécialement ceux impliquant le fou légendaire Klaus Kinski. Mais il n’est pas question ici d’Aguirre, quoi que la colère de Dieu puisse s’incarner en ces huit titres aussi brutaux que glaciaux.    

HERZOG est un trio qui n’aime pas vraiment lever le voile sur son mystère. Pas de page officielle, pas d’antécédents, mais…la présence d’un musicien bien connu de la scène underground internationale. On retrouve en effet au casting Déhà, dont le CV commence sérieusement à ressembler au bottin de Bruxelles. Jugez du peu, avec quelques mentions utiles :

ACATHEXIS, BRÆ, CHAINES, COAG, CULT OF ERINYES, DEHA, DRACHE, FALLEN, GOD ENSLAVEMENT, IMBER LUMINIS, IMPENDING TRIUMPH, INIQUITATEM, LYKTA, MALADIE, SATURNIAN TEMPEL, SILVER KNIFE, SLOW, SORTA MAGORA, THE NEST, THE PENITENT, TRANSCENDING RITES, WE ALL DIE (LAUGHING), WOLVENNEST, WRATH OF THE NEBULA, YHDARL, DEAD, IGNIFER

Largement de quoi impressionner au moment de coucher son opinion sur papier, mais ne nous laissons pas aveugler par le parcours du bonhomme. Rien ne garantit la validité d’un projet, et surtout pas le pedigree de ses membres, et il convient donc de rester de marbre pour mieux formuler d’éventuels reproches.

Sauf que les reproches, une fois encore, resteront au placard.

Accompagné par Hochofen et Asgeir Amort, deux anonymes uniquement reconnaissables à leur pseudo, Déhà se donne corps et âme pour incarner l’essence même du Black Metal le plus sombre et poisseux, et nous offre avec Furnace la fournaise dont nous avions besoin pour économiser le chauffage. D’obédience classique, ce premier album propose des idées traditionnelles, entre mélodies tournoyantes et blasts en pilote automatique, mais dilue aussi son inspiration tout au long de passages instrumentaux nostalgiques, à la limite d’un DISSECTION des années de gloire.  

Solide, épais, occulte et conséquent, Furnace est un bûcher des vanités qui brûle quelques grenouilles de bénitier, en leur promettant l’horreur éternelle d’un enfer de flammes et de torture. Un chant évidemment écorché donne le ton de l’œuvre, mais c’est bien la cohérence globale qui permet à cette première tentative de se hisser en haut du panier de linge sale du BM contemporain.

Très influencé par la Norvège des années 90, HERZOG joue le jeu d’une brutalité sourde et clinique, malgré quelques tendances à emballer les débats. Mais le tout est fort bien résumé par le pavé « The Craftsmen », à l’intro grondante et au beat processionnel. Aussi pesant qu’une enclume vous tombant sur le crâne, ce long morceau progressif est sans doute ce que le Black Metal peut proposer de plus ample et imposant, entre cette solennité mélodique et cette emphase monstre mise sur les traits de caractère les plus métalliques. Car HERZOG n’est pas contre un apport extérieur, entre Doom, Post-Black, Black atmosphérique et Ambient, pour mieux nous attirer dans ses filets. Et si la colère et la haine se manifestent sans ambages sur le terrassant « Oath of Weakness » ou sur l’étouffant « Acheminement », la tristesse et l’amertume trouvent aussi un terrain d’entente pour équilibrer cet album décidément très intelligent.

Les plus fondamentalistes apprécieront ce jeu de références historiques, les plus ouverts remercieront le groupe pour son adaptation à des standards plus actuels, et les misanthropes se régaleront de l’horreur suscitée par un « All Rites » aussi grave qu’un accident de voiture mortel un vendredi soir.

Sans copier, mais en s’inspirant, HERZOG joue une bonne carte, et nous laisse sur une impression durable de qualité et de cohésion. Enrobé dans une superbe production âpre mais à l’écho digne d’une gigantesque cathédrale, Furnace nous chatouille le corps de sa chaleur en fournaise, et transforme l’hiver en canicule des sens, les doigts déjà rougis et les pieds presque brûlés.

Déhà maintient donc le rythme, et nous fait un bien joli cadeau à l’emballage noir comme l’ébène. L’hiver belge sera donc torride, et la neige commence déjà à fondre de peur. De quoi mettre de côté quelques bûches.

  

             

Titres de l’album:

01. Loss of Utopia

02. Acheminement

03. Melted Tesseract

04. Oath of Weakness

05. The Craftsmen

06. All Rites

07. Oath of I

08. Oath of Us



par mortne2001 le 20/03/2024 à 16:48
80 %    135

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Anthems Of Steel VI

Simony 24/05/2024

Live Report

Pessimist + Demiurgon

RBD 14/05/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : ARGILE

Jus de cadavre 12/05/2024

Vidéos

Mercyless + Nervous Decay + Sekator

RBD 08/05/2024

Live Report

Birds in Row + Verdun

RBD 02/05/2024

Live Report

Hexagon Doom Tour

Simony 29/04/2024

Live Report

Midnight + Cyclone + High Command // Paris

Mold_Putrefaction 24/04/2024

Live Report

DIONYSIAQUE + JADE @La Chaouée

Simony 23/04/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
DPD

@LeaJ'exprime mon avis tout le monde me tombe dessus je défend mon point de vue et voilà tout. Il y a toujours quelqu'un pour remettre une pièce dans la machine, pour moi j'ai effectivement tout dit du coup je m'amuse un peu que voulez-vous.

27/05/2024, 16:40

DPD

Je vois pas l'homophobie, je réalise les souhaits d'un homosexuel, j'essaye d'aider, tu veux quoi, j'y vais direct au Talmud ?

27/05/2024, 15:49

Lea

DPD je ne comprends pas du tout pourquoi tu t'acharnes comme ça, on a bien compris tes messages. Tu te fais plaisir à cracher sur tout et n'importe quoi, je vois pas trop le délire, tu t'emmerdes ?

27/05/2024, 12:50

Cämille

Vous pouvez pas virer cette merde homophobe ? Histoire de remonter le niveau. Merci

27/05/2024, 12:19

Gargan

Merci pour ce live report étoffé, va vraiment falloir que je me bouge les miches pour le prochain !

26/05/2024, 21:48

Gargan

Y’a pas de batteur ? J’aurais du mal à comprendre un changement de style..

26/05/2024, 20:55

NecroKosmos

26/05/2024, 19:13

NecroKosmos

J'y étais dès le jeudi et c'était vraiment top !! Mes coups de coeurs sont, dans l'ordre d'apparition, SWAMP LORDZ, WITCHES, VENEFIXION, ABYSMAL GRIEF et SKINFLINT. Quelques déceptions (musicales) mais peu importe. Quel bon festival !! J'ai bie(...)

26/05/2024, 18:59

Humungus

Putain d'affiche c'est clair...Ne serait-ce déjà que pour ABYSMAL GRIEF.Je dois les voir dans un peu plus d'un mois en Belgique... Et ta critique Simony me fout l'eau à la bouche bordel !!!Pis DESTRUCTION... Totalement d'accord av(...)

26/05/2024, 11:02

DPD

J'y peux rien si cette interface de clodo m'empêche d'éditer mes messages, habituellement j'écris très vite je poste et je me relis ensuite.Donc ouais, Bescherelle dans ton cul je sais que t'aimes ça pé(...)

25/05/2024, 16:19

DPD

Je vais te foutre un Bescherelle dans le cul va, ça te rappellera des souvenirs!

25/05/2024, 16:16

Steelvore666

Atrocia (les copains !!!!!), Skelethal, Venefixion... quelle affiche !!!!!!Et dire que j'avais gagné un pass pour m'y rendre...

25/05/2024, 10:30

Humungus

Buck Dancer je t'aime... ... ...

24/05/2024, 21:00

MorbidOM

"si je le ferais ce serait un album culte mais j'ais autre chose à foutre."Consulter un Bescherelle ?

24/05/2024, 03:50

DPD

Ceci dit si je le ferais ce serait un album culte mais j'ais autre chose à foutre.+ metallica c'est de la merde depus longtemps, rien à foutre de Slayer, pareil pour Iron Maiden. Les nostalgiques devraient dégager-

24/05/2024, 01:06

DPD

On aura au moins pu constater que DPD>UPS.

23/05/2024, 10:56

DPD

@UPSJe peux brancher ma guitare avec mon pc jouer avec une boite a rythme et sortir quelque chose de merdique en 1 semaine, est-ce que ça en vaut la peine? tellement de sorties polluent la scène.Je suis absolument contre l'idée que faire quelque (...)

23/05/2024, 10:54

Buck Dancer

Franchement, je ne m'attendais pas à un album aussi bon. Quelques morceaux peuvent vite devenir des classiques et surtout le groupe semble avoir son identité. Bien sûr c'est similaire  à Motley Crue.... euh Slayer, mais c'est pas un simple copi&eacut(...)

22/05/2024, 21:11

fuck the fuck off motherfucker

Calmez-vous les boomers mentaux, Rock Hard va bien vous pondre un article sur AC/DC pour vous contenter.

22/05/2024, 14:36

UPS

Effectivement, ne faisons rien et restons vissés à nos sièges en pleurant sur internet : on aura l'air nettement moins vieux jeu et plus aventureux comme ça. 

22/05/2024, 12:35