Hell on Earth

Heretic Warfare

01/12/2020

Autoproduction

Extreme Death Metal from Münster 

Ok les gars, moi je veux bien accepter ça comme seule explication, mais jouer du Death extrême en 2020 revient à dire que tout ce qui a été fait avant ne l’était pas vraiment. Or, depuis son émergence, le style à fricoté avec toutes les limites, se vautrant dans la fange Gore, s’enorgueillissant de sa propre technique pour la pousser à bout, concassant la double grosse caisse en peaufinant l’art du triggering, se gaussant de ses propres travers bestiaux pour nous imposer le Slamming Death et toutes ses extensions bâtardes. Alors, lorsque vous avez tout connu depuis le séminal Scream Bloody Gore (et même Seven Churches en poussant le blasphème plus loin), vous avez quand même un peu de mal à vous laisser attendrir par un gimmick qui n’en est pas vraiment un. Mais admettons que les HERETIC WARFARE sont des gens sympathiques, et surtout, des musiciens très capables et méchamment furieux. A leur tableau de chasse, pas grand-chose d’accroché. Tout juste une tête de cabri en forme de démo en 2014, et depuis, plus rien, les cartouches remisées dans la réserve et la carabine accrochée à sa patère. Six ans de silence après huit ans d’existence, ça n’est jamais bon signe, mais heureusement pour les allemands, leur actualité va leur permettre de se refaire un nom sur la scène.

Et après une écoute très attentive de ce premier long qui ne l’est pas vraiment avec ses trente-trois minutes, autant dire que le quatuor (Lukas - basse, Ingo - guitare, Jan - chant et Jan - batterie) n’est pas plus extrême que ses concurrents les plus ou moins directs. Par contre, on peut affirmer sans crainte que leur musique est féroce et pugnace, et que leurs instincts font partie des plus débridés. Peu d’infos à tirer de la toile à leur sujet, pas de bio, une poignée de site référençant ce dernier album, même pas de nouvelle entrée sur The Metal Archives, Hell on Earth sort donc dans la confidentialité la plus totale, ce qui est fort dommage. Tout au plus trouvons nous quelques accroches promotionnelles sur le Facebook du band, qui nous dit que son œuvre est disponible sur toutes les plateformes de streaming. Alors, il me semblait qu’une chronique était encore le meilleur moyen de faire de la pub à ces brutes qui le méritent, et qui jouent justement brut…de décoffrage. En tombant les deux tympans sur « Warfare On Heretic Scum » et sa longue intro bombardée, on pige assez vite que les mecs ne sont pas là pour bricoler. Riffs sévères et tournoyant, rythmique en place et salement efficace, chant grave et venimeux, tout est carré pour le carnage, mais un carnage propre en frappes chirurgicales qui n’atteignent que leur cible première.

La méthode est simple, un peu de DEICIDE, beaucoup même, du SUFFOCATION, et le tout tellement diabolisé qu’on frise parfois les crises Death des plus sombres représentants Black. L’approche est classique, mais violente, extrême, les soli sont carrés, et si les deux pieds ne trempent pas dans les eaux du Death technique, les orteils s’y réchauffent quand même un bon moment. Parfaitement conscients de leur formalisme, les allemands jouent la carte de la décomplexion totalement assumée, et se complaisent dans une optique nostalgique qui nous replonge dans le marasme de brutalité des années 90. Si les deux premiers morceaux se ressemblent comme deux gouttes de sang, l’hymne fatal « Hell on Earth » vient amener un peu d’air vicié dans la VMC qui tourne à fond, et ce titre déjà proposé en single avant-coureur sur le Bandcamp du groupe prouve qu’il a pas mal de choses personnelles à dire sur fond de balade classique dans les couloirs de la bestialité.

Intro qui baigne dans son jus, saccades précises et calibrées, ambiance mortifère, claustrophobie de surface, accélération énorme qui impose une fois encore les blasts les plus tempétueux, on n’est pas là pour s’amuser, et si le vibrato est clairement mis à contribution, la guitare reste souvent dans des accroches graves et rapides. Imposant parfois un break plus lourd que la moyenne, le groupe passe donc en revue toutes les astuces, mais sa musique dégage une puissance en fournaise qui laisse assez carbonisé, et qui mérite finalement cette appellation « extrême », si galvaudée de nos jours. Terriblement percutant et immédiat, Hell on Earth reste droit dans ses bottes du premier au dernier titre, adopte la plupart du temps une vitesse de croisière hallucinante, vise le sans-faute dans le massacre, mais reste assez linéaire pour ne pas perdre ses fans en route. Sans révolutionner le genre, HERETIC WARFARE revient donc sous les feux de l’actualité par la petite fenêtre cassée, mais nous livre un album impitoyable, qui parvient même à atteindre parfois des sommets d’intensité, à l’occasion du terrifiant « Black Rage » qui porte très bien son nom.

Une sortie Death qui ramone les conduits et qui lance enfin la carrière des allemands. Un peu plus de variété ne fera pas de mal à l’avenir, mais en attendant, Hell on Earth reste l’album parfait pour couvrir une scène de ménage musclée avec vaisselle cassée ou une tuerie de masse dans le silence de la nuit.

   

                                                                                             

Titres de l’album:

01. Warfare On Heretic Scum

02. Hedonistic Perfection

03. Hell On Earth

04. Mass Murder Monument

05. Black Rage

06. Redemption Denied

 07. Death Of A Traitor


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 09/10/2021 à 17:32
78 %    429

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Jus de cadavre
membre enregistré
10/10/2021, 11:35:12

Excellent ! Ça n'apporte rien, mais ça cogne vraiment dur !

Ajouter un commentaire


Derniers articles

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 2

mortne2001 26/05/2022

La cave

Peter Hook and The Light

RBD 24/05/2022

Live Report

Kraftwerk 3 D

RBD 14/05/2022

Live Report

Mosh Fest 7

RBD 12/05/2022

Live Report

The Exploited + Fat Society + F.O.M.

RBD 27/04/2022

Live Report

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 1

mortne2001 25/04/2022

La cave

DEFICIENCY : entretien avec Laurent Gisonna (guitare/chant)

Chief Rebel Angel 20/04/2022

Interview

Author and Punisher + Mvtant + HAG

RBD 10/04/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Chief Rebel Angel

D'habitude les trolls c'est rigolo, mais là non. Pathétique.

26/05/2022, 09:52

NecroKosmos

J'aimais beaucoup MORTILLERY. Là, même si la voix est toujours là, c'est musicalement assez décevant, ça ne décolle pas trop.

26/05/2022, 07:20

NecroKosmos

Evidemment, quand on ne sait pas lire, il est plus facile de cracher son fiel. Le niveau ici est consternant. De pire en pire.

26/05/2022, 06:23

chantal

Un super groupe qui mérite d'être écouté, laissez vous tenter vous ne le regretterez pas, vos oreilles vous dirons merci.

25/05/2022, 20:23

Moshimosher

RIP...

25/05/2022, 19:20

Deathcotheque

Je n'en reviens pas, je suis bouche bée. Un personnage de notre scène metal française parti bien trop tôt. J'étais moi aussi étonné de ne plus entendre parler de lui et ses divers projets depuis un moment. Qu'est-ce qu'il va nous(...)

25/05/2022, 14:56

Jus de cadavre

Ben bordel ! Que de souvenirs avec Scarve (le reste beaucoup moins)... 

25/05/2022, 14:23

RBD

C'est terrible. C'est surtout son travail pour Mnemic qui m'avait plu mais Scarve restera probablement le plus marquant pour la scène Metal française. Je m'étais étonné de remarquer qu'il ne faisait plus rien depuis quelque temps, m&ecir(...)

25/05/2022, 12:09

Gerggg

Avec le misgivings qui arrive, il a pas chômé Stéphane 

24/05/2022, 20:45

Jus de cadavre

Féroce comme toujours. Un des groupes les plus bestial du pays... Vivement cette sortie !

24/05/2022, 20:04

ars

Ils auraient du arreter depuis longtemps. Les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures.

24/05/2022, 10:32

asr

Vince Neil n'a jamais su chanter. Il a juste bousille ses cordes vocales en forcant sans aucune technique

24/05/2022, 09:38

Chief Rebel Angel

C'est la tournée qui devait avoir lieu avant le confinement il me semble. Motley Crue ont eu toutes les peines du monde pour justifier ce retour mdr

23/05/2022, 11:25

L\'Anonyme

Vince Neil sait de nouveau chanter ?

23/05/2022, 09:29

Sharon Osbourne sale putain

New Noise, c'est pour les bobos élevés au soja

21/05/2022, 19:50

Le zizi au cancer de LG Petrov

Humungus le sale assisté, c'est pas parce que t'es occupé à boire ton RSA qu'il ne faut pas aller te rencarder sur le net. Enfin, je veux dire, te rencarder pour autre chose que les dernières vidéos de Pascal OP.

21/05/2022, 19:48

Simony

Désolé Humungus !   

21/05/2022, 15:33

Chief Rebel Angel

@Humungus mieux vaut tard que jamais ;)

21/05/2022, 13:52

Humungus

Simony + 1 (comme d'hab'...).Seul bémol à tout ça : Pourquoi vous prévenez si tard du bazar ?!?!

21/05/2022, 13:10

NecroKosmos

Comparez NEW NOISE et METALLIAN et vous comprendrez tout. Et à propos de ROCKHARD, avez-vous déjà vu la version allemande ? Le jour et la nuit...

21/05/2022, 07:23