Horrors Waiting In Line

Vaisseau

13/03/2020

Totem Cat Records

C’est étrange comment parfois un album vient à nous. A l’air d’internet, les algorithmes calculent maintenant vos envies avant même qu’elles apparaissent. On analyse vos données, vos goûts, on vous propose un groupe X s’emboitant parfaitement avec l’écoute précédente. Vous écoutez et ça vous plait, mais pourtant l’arôme de satisfaction n’est pas là. On vous a fourni votre dose de nouveauté, pourtant vous n’êtes ni surpris ni enjoué par ce riff démentiel qui résonne dans vos oreilles. Comme plongé dans une léthargie profonde par ce flux d’albums incessant et grandissant, il est bien souvent difficile de sortir de cette matrice qu’on s’est construit et dans laquelle on se perd bien souvent.  Pourtant quelques rares fois, c’est comme si tous les astres de l’univers s’alignaient pour vous fournir une expérience musicale correspondant parfaitement à ce que votre, corps, votre cerveau et votre esprit ont besoin à l’instant présent. 

Ces jours de confinement que nous connaissons tous en ce moment nous amènent pour beaucoup à faire face à notre propre isolement intérieur, un tête à tête qu’il est parfois dur d’assimiler. C’est là que VAISSEAU débarque pour vous emmener vers un monde inconnu, aux contours étranges et fascinants. Cet album, personne ne l’attendait. Découvert par hasard en regardant l’actualité du Label Totem Cats Records un soir où mes yeux avaient du mal à trouver le sommeil, sa pochette aux couleurs à la fois sombres et flashy présentant cette scène fantasmagorique m’a éveillé de curiosité, une opportunité soudaine de sortir de la matrice…

Si vous cherchez du metal avec des grosses guitares, des solos à couper le souffle et du chant guttural à profusion alors passez votre chemin cet album n’est pas fait pour vous. Par contre si vous êtes curieux, que vous avez envie de vivre une réelle expérience musicale, alors saisissez cette opportunité d’écouter Horrors Waiting In Line, sorti fraichement le 13 Mars 2020. Alors que le monde entier fait face à un nouveau virus du nom de Covid-19 forçant l’économie à s’arrêter et la population à rester confinée chez elle. Ce nouveau groupe de Brest vient nous sortir de chez nous pour nous emmener directement dans l’espace à travers un style innovant qualifié de Synth Doom.

Les premières notes donnent directement le ton dans lequel s’inscrit l’album. Avec ces grosses nappes de synthés bouillonnant dans le vide intersidéral, la musique nous transporte sur une planète inconnue, étrange et colorée, à la fois terrifiante et fascinante. Rajoutez à cela des rythmes de batterie effrénés, vous donnant cette sensation étrange d’être emprisonné dans cet amas de sonorités futuristes et inquiétantes. La composition peut sembler quelques peu minimaliste sur papier mais il n’en n’est rien. Composé  seulement d’un synthé et d’une batterie le groupe fournit une musique riche, qui évolue de manière permanente, avec une grande variété dans les morceaux, certains plus rythmés d’autres plus lancinants tout en gardant cette connexion avec ce monde enfoui dans les abysses de l’univers. Naviguant toujours entre morbidité et onirisme, le duo nous montre la redoutable efficacité de cette symbiose Synthé + Batterie, combo plutôt rare il faut dire. Un peu à la manière d’un ZOMBI, croisé avec un PERTUBATOR.

Pour ma part cet album est venu me chercher à un moment où je voyais toutes les musiques se ressembler, où je ne voyais plus rien de réellement innovant, comme si l’humain avait fait le tour des possibilités de la création. VAISSEAU m’a arraché à cette pensée en me montrant qu’il était toujours possible d’innover. Coincé dans ma chambre pour les raisons que l’actualité nous impose, ce groupe arrive en transperçant l’espace-temps à coups d’ondes sonores, et parvient à me faire évader loin de mes 4 murs. Comme si la toile de l’univers au-dessus de moi se distordait, pour m’emmener dans un cabinet de curiosité intergalactique, où le rêve et le cauchemar ne font qu’un. Découvrir une dimension surréaliste, voilà ce que vous propose ce Horrors, waiting In Line. Un premier album d’une richesse et d’une originalité vraiment remarquable, qui laisse entrevoir un avenir prometteur pour ce groupe. 

Titres de l’album :

01. The Liberator
02. Lo Spettro Della Frustrazione
03. Sonic Disclocation
04. Ride The Slime
05  Force Macabre : From Deep Space, Down To The Styx
06. A Good Death

Bandcamp
Facebook
Totem Cat Records

par L'Apache le 25/03/2020 à 12:00
90/100 %    267

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

The Gathering 2006

RBD 26/05/2020

End Of Society's Sanity

mortne2001 25/05/2020

Dusk...And Her Embrace

JérémBVL 25/05/2020

Indecent & Obscene

Baxter 23/05/2020

Programmed

mortne2001 22/05/2020

Sodomizing The Archedangel

JérémBVL 22/05/2020

Dawn of Dreams

mortne2001 20/05/2020

AD VITAM INFERNAL / Interview

Jus de cadavre 19/05/2020

Beyond

mortne2001 18/05/2020

Concerts à 7 jours
Blue Oyster Cult 02/06 : Le Trianon, Paris (75)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Simony

Voilà un retour dans le passé qui laisse bien des regrets quand à l'orientation et le chemin suivi par ce groupe et Anneke.

26/05/2020, 21:15

Buck Dancer

Quelle claque j'ai pris à l'époque avec cet album ! Entre "Skinfather" et son break imparable ou un "Dreaming in red" magnifique, Dismember est vite devenu un de mes groupes fétiches.
J'ai aussi pu les voir à ce moment là, à l'Elysée montmartre, en premiere partie de Morbid Angel (Gra(...)

26/05/2020, 19:38

Yolo

Album de l'année pour ma part, comme à chacun de leurs albums.

26/05/2020, 18:43

Buck Dancer

Superbe Setlist qui était à la demande des fans, je crois.

26/05/2020, 18:07

JérémBVL

Enorme surprise, ça va être l'album de l'été!

25/05/2020, 13:44

Gargan

Ep suivant avec les tubes "Respect social distanciation", "keep your mask before I call the cops", "fucking conspiracist", "Vaccinate or eliminate" !

25/05/2020, 10:51

Listing Monstercity

Ahhh, cet album de Cancer... :-) Je l'avais justement dépoussiéré il y a 15 jours. Que de souvenirs ! Ca faisait plaisir à l'époque de retrouver James Murphy après sa mise à la porte de Death (quel gâchis !). Je trouve que ce type n'a pas du tout eu la carrière qu'il méritait (sans parler (...)

24/05/2020, 20:36

Buck Dancer

El Gringo, le nouveau café de Jacques Bave.

24/05/2020, 19:27

Gargan

Ce nom de groupe, gringo.. Prochain nom d'album "between the arabica and the robusta (a black curse of unholy flavor)"

24/05/2020, 18:34

Humungus

Putain ce son de CANCER tout de même !!!
Un grand merci Simony de me remémorer cette merveille.
Je vais me réécouter les albums pour la peine... ... ...

24/05/2020, 16:00

Buck Dancer

Excellente réinterprétation de " The end of dormancy", peut-être le meilleur morceau de " The wake"

"Point the finger" très bon morceau du dernier Body Count, mais où est passé la chronique ?!

24/05/2020, 14:53

JérémBVL

#JeSuisSimony

24/05/2020, 14:33

Humungus

"Symonyestungogol"...
AH AH AH !!! !!! !!!
Ca, cela va me faire mon dimanche bordel... ... ...

24/05/2020, 13:28

Moshimosher

Curieux de voir ce que ça peut donner...

24/05/2020, 03:04

grinder92

Cher Anonyme qui s'exprime sous l'IP 90.66.134.237 (par respect pour mon estimé collègue, je ne citerai pas ton pseudo), la liberté d'expression est une valeur chère à notre webzine, tout comme l'honnêteté dont nous essayons toujours de faire preuve. Nous ne sommes pas parfaits mais ne le cac(...)

23/05/2020, 16:37

Jus de cadavre

Euh...
Franchement là ?

23/05/2020, 14:56

Simonyestungogol

Quand on avoue ne rien connaitre au power melodique à part Strato et Gamma Ray et quon ose dire quon a jamais accroché à Angra, on se tait! Et on laisse un vrai amateur s'exprimer.

23/05/2020, 14:02

poybe

Après notre petite discussion de l'autre jour, je l'ai réécouté et j'ai pris un pied total et ce n'est pas que de la nostalgie ... en espérant que ta chronique permette à quelques uns de découvrir cette pépite.

22/05/2020, 21:32

JérémBVL

Encore un chef-d'œuvre !

22/05/2020, 08:49

Humungus

Jolie pochette...

22/05/2020, 08:29