Human Scum

Vulgarian

30/10/2020

Autoproduction

The Never Trumper Republicans, though on respirators with not many left, are in certain ways worse and more dangerous for our Country than the Do Nothing Democrats. Watch out for them, they are human scum! 

J’utilise assez souvent l’image dans mes chroniques, mais il faut dire que ce bon vieux Donald Trump est un gimmick très utile au moment de dresser des comparaisons. Et une fois encore, c’est lui qui me fournit la matière pour l’introduction de ce laïus, à la différence qu’en cette occurrence, il est directement concerné par l’œuvre dont je traite. Si vous avez lu ma petite entame en italique, vous avez peut-être reconnu un tweet dégainé par le président le plus orange de l’histoire, tweet publié l’année dernière et qui n’avait pas manqué de faire réagir ses détracteurs. En substance, ce tweet désigne certains de ses adversaires comme des « déchets humains », sans vouloir aller trop loin dans la grossièreté, et on pouvait évidemment compter sur les américains de VULGARIAN pour s’en emparer et construire un travail de fond autour. C’est ainsi que les originaires de Denver dans le Colorado ont baptisé leur premier album de cette affirmation, nous offrant une grosse demi-heure de malaise musical et de Sludge pourri jusqu’à la moelle. On attendait d’ailleurs beaucoup du quatuor depuis la parution de son premier EP éponyme en 2018, et avec ce Human Scum, ils ne nous ont vraiment pas déçus, bien au contraire. La philosophie du groupe est assez simple dans les faits : dénoncer tout ce que la politique de Trump a entraîné comme inégalités, comme illégalité, et surtout, artistiquement parlant, injecter une sale dose de Hardcore dans le Sludge pour le rendre encore plus poisseux. Et à l’écoute des douze morceaux de ce premier long, on pige facilement que le défi a été relevé avec brio.

Quatre musiciens (Frank - guitare, Anders - chant, Kevin - basse et Thomas - batterie), un crédo commun, et un résultat qui fait mouche. Une façon d’adapter la politique de leur leader en musique, et d’exprimer leur dégoût sans ambages ni gêne quelconque. Enregistré, mixé, masterisé en août 2020 aux World Famous studios par Pete de Boer (ingé-son pour BLOOD INCANTATION, ça fait un repère), Human Scum est une ignominie sonore qu’on déguste par les deux bouts, et qui ne ménage ni la lourdeur, ni l’oppression, ni la claustrophobie, ni l’écœurement d’une humanité qui n’en est plus que de nom. Emballé dans un superbe artwork signé Ethan McCarthy (PRIMITIVE MAN et VERMIN WOMB), ce premier LP combine justement la force éprouvante des PRIMITIVE MAN, les distorsions à la UNSANE, et le malaise à la NOOTHGRUSH ou LORD MANTIS. Décomposé en douze chapitres de durées variées, il concrétise tout ce que la situation américaine représente pour une large frange de son peuple, celle-là même qui doit subir chaque semaine les stupidités déversées par l’homme d’affaires qui ne peut s’empêcher de dire et faire n’importe quoi, et de s’en prendre vertement à ses détracteurs dès qu’il en a l’occasion. On le sait, Donald depuis son élection est devenu la tête de turc des démocrates, mais aussi la cible de plusieurs républicains qui ne se reconnaissent plus dans sa « politique », et qui assistent médusés à un triste spectacle de télé-réalité malheureusement…réel.

Musicalement, la recette du quatuor est simple. Utiliser les codes de la lourdeur Sludge pour les détourner façon Hardcore urbain, délocalisé dans les faubourgs d’une ville qui n’a plus rien de cosy. Créer le malaise en utilisant des riffs malsains, un maximum de feedback, une voix éraillée qui éructe sa bile, et s’asseoir sur une rythmique mouvante, la plupart du temps statique et résignée, mais parfois up tempo et plus lâche (« Shithole »). Il n’est d’ailleurs pas exagéré de dire que les VULGARIAN penchent parfois du côté Sludge/Death où ils pourraient glisser par inadvertance, tant leur musique est intense et poisseuse. De là, les prises de position du groupe seront cautionnées ou pas, mais ils ont au moins le mérite de faire passer leur message sans détour, comme en témoigne le long, tortueux, sadique et assourdissant « Kill All White Men », qui pendant plus de sept minutes se traîne le long d’un désespoir incroyable, et sur lequel Anders donne de la voix en passant en revue toutes les possibilités de son organe. Grave, hurlé, éructé, les fragrances sont empilées, et les cassures régulières de la rythmique qui s’arrête parfois en chemin génèrent une sensation de chaos total, comme un dernier cri poussé après une guerre civile. Pourtant, le quatuor est aussi capable de se montrer plus catchy que la moyenne lorsque les BPM montent, mais son but reste sincèrement de pousser les extrêmes à leurs extrêmes, et de jouer le plus bruyamment possible. Tout ça donne un disque qui stigmatise les dérives de son époque, et qui les formalise dans le malaise le plus total, spécialement sur les inserts les plus longs comme « Disinformation Age », plus lent qu’un esclave qui courbe l’échine sous les coups, et plus résigné d’un citoyen qui voit ses libertés diminuer et qui se noie dans les fake-news gouvernementales.

C’est sale, déprimant, bruyant, ça laisse l’âme en sang et les oreilles en berne, mais c’est aussi réaliste que la situation ne l’exige. Et lorsque le Sludge se teinte de Hardcore pour souligner la cruauté des faits, l’homme réalise que son temps est venu, et qu’il est sans doute impossible de ne pas s’en tirer par la violence quand le silence n’a que trop régné. Vous pouvez retweeter cette phrase si vous voulez.

                                                                   

Titres de l’album:

01. Human Scum

02. Thoughts and Prayers

03. Kill All White Men

04. Shithole

05. Give Me Convenience or Give Me Death

06. Disinformation Age

07. DPD (Die Pigs, Die!)

08. Drown in the Swamp


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 28/10/2020 à 17:55
80 %    146

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Jon _ interview d'un homme multi-facettes

Simony 23/11/2020

Interview

Future World

mortne2001 23/11/2020

From the past

Voyage au centre de la scène : les fanzines

Jus de cadavre 22/11/2020

Vidéos

Rammstein 2005 (Volkerball)

RBD 16/11/2020

Live Report

At The Mill _ Live Stream Performance

Simony 07/11/2020

Live Report

Dahey OWM

Simony 01/11/2020

Interview

Fear Factory + Misery Index 2006

RBD 28/10/2020

Live Report
Concerts à 7 jours
Saor + Borknagar + Cân Bardd 01/12 : Le Petit Bain, Paris (75)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Kerry King

L'album est excellent, digne des belles heures de Asphyx.

23/11/2020, 23:57

POMAH

J'avais vraiment aimé cet album à sa sortie, le seul point "pas" vraiment négatif à l'époque c'était ce chant pas vraiment affirmé, j'aurais aimé qu'il soit plus imposant lors de cette rééditi(...)

23/11/2020, 19:34

POMAH

+1 Humungus, c'est incroyable comment se groupe à bercé pas mal de mes années. Ils avaient un vrai talent de composition. 

23/11/2020, 19:28

Jus de cadavre

Y en a des trucs à écouter en cette fin d'année !

23/11/2020, 18:22

JTDP

@RBD : merci pour cette précision. Je me disais bien aussi qu'elle lui ressemblait étrangement...

23/11/2020, 14:05

RBD

L'illustration a été retouchée après reprise de celle de l'album "Y" du groupe Suisse Borgne (Black Indus bien malsain), qui est sorti un peu plus tôt dans l'année, pendant le confinement.

23/11/2020, 13:24

Humungus

AAAAAAAAAAAAHHHHHH !!! !!! !!!IRON MAN PUTAIN !!! !!! !!!Groupe de Doom aussi essentiel à mon sens que SAINT VITUS, PENTAGRAM ou autre TROUBLE !Achat obligatoire.

23/11/2020, 10:46

grinder92

Pour ceux que cela intéresse, un reportage sur Josh Foreman qui a créé la sculpture ayant servi pour la pochette : 

23/11/2020, 09:42

L'Apache

Encore une super vidéo !!! C'est vrai que le Fanzine à l'air de revenir à la mode. D'ailleurs ce qui est étonnant c'est que tu les payes souvent plus cher qu'avant à ou une époque où on serait sensé les payer moins c(...)

23/11/2020, 08:53

Gargan

J'avais bien accroché sur l'extrait précédent avec Momoa (!), mais là c'est trop court pour installer quoique ce soit et dark-fu bis avec les bpm et les murs de grattes. Bof.

23/11/2020, 08:51

JTDP

"certes, les bordelais jouent du Death à la suédoise, merci pour l’avertissement en amont" : mais de rien, toujours un plaisir !

23/11/2020, 01:44

Jus de cadavre

Écouté proprement au casque ce matin : une tuerie de A à Z. Carrément meilleur que le premier qui était déjà bien bon pourtant !Clairement un des albums de l'année.

22/11/2020, 15:28

Jus de cadavre

Bien cool une fois de plus ! Vla la collection de zines   !Je ne sais pas si il y a comme un revival fanzine en ce moment (...)

22/11/2020, 15:21

Kerry King

Maniac le premier chanteur avant Dead était un peut dérangé aussi non ?Ilse scalpé aussi sur scène non ?

22/11/2020, 13:19

Invité

N'empêche que la pochette est dégueu !

22/11/2020, 10:36

LeMoustre

Vus live, y'avait un petit côté Dismember pas dégueu, mais c'était il y a 3 ou 4 ans, ils ont bien progressé, si j'en crois ces deux extraits, beaucoup moins scolaires. Achat envisagé, du coup, à la lecture et à l'é(...)

22/11/2020, 10:24

POMAH

Putain déjà   

21/11/2020, 18:51

POMAH

Je vois ce que tu veux dire L'Apache, mais ce n'est pas parce que l'on vend bcp ou que l'on adulé par masse de fans que l'on fait de la bonne merde, pardon musique hahaha feat justin Biberon par exemple ... C'est vrai que les trves de ch(...)

21/11/2020, 18:48

POMAH

Pis je tiens à rajouter qu'ici personne ne prône ou ne fait l'apologie d'un crime répréhensible par la loi. 

21/11/2020, 18:44

Pomah

Non mais oh je me tais si je veux. Ce qu'il faut pas lire... Crois moi mon gars j'ai pas attendu que tu me fasse la moral pour être bien sur contre la pédocrimimalité, le racisme etc... Que tu le veuille ou non ici on à le droit d'e(...)

21/11/2020, 18:41