Blinding Force

Incursion

11/11/2022

No Remorse Records

La pochette flatte les mirettes des fans d’Heroic Fantasy, et la musique flatte les oreilles des fans d’un Heavy Metal franc, massif, ciselé, et ornementé. Dès le départ, les américains d’INCURSION ont tout bon. Evidemment ancrés dans une mouvance nostalgique qui fait recette depuis quinze ans, ces cinq musiciens décident quand même de s’encarter passéiste pour traduire leur passion. Et cette passion est sincère, sans artifices, et peaufinée dans le moindre détail.

INCURSION, c’est d’abord une histoire en plusieurs chapitres. Né dans les années 80 dans la Floride de Miami, le combo n’a guère eu le temps de publier plus qu’une démo, avant de s’éteindre en 1986 après quelques concerts et bons échos dans l’underground. Reformé en 2018 avec la ferme intention de prendre sa revanche sur le passé, et relocalisé à Nashville, Tennessee, INCURSION a modestement célébré son comeback inespéré d’un EP plutôt convaincant (The Hunter), tout en sachant qu’il lui faudrait impérativement passer par la case LP pour être adoubé.

Et ce sont les puristes grecs de No Remorse Records qui ont remporté le deal en publiant ce Blinding Force que le fanbase attendait depuis quelques décennies. Mais l’attente sera comblée, à n’en point douter : ce premier album arrivé sur le tard est un sacré concentré d’énergie et de foi en un Heavy tirant sur le Power Metal, à la mode RIOT de la fin des années 80.

Steve Samson (chant), Maxx Havick & Michael Lashinsky (guitares), Robbie Crede (basse) et Dan Douchette (batterie), soit quarante pour cent du line-up d’origine proposent donc en cette fin d’année 2022 l’hommage le plus flatteur à la NWOBHM, à la FWOAPM, histoire de nous replonger dans les affres d’une passion adolescente. L’opération rétro fonctionne donc à plein régime, et ce pour plusieurs raisons. D’abord, ces compositions, franches mais fraîches, qui permettent aux deux guitares de se défouler en lâchant d’énormes riffs classiques. Ensuite, cette interprétation léchée mais sauvage, avec en tête de liste un chanteur à l’organe volubile et puissant, toujours à la frontière d’un lyrisme de circonstance. Ensuite, eu égard à cette superbe production signée par le groupe lui-même secondé par le talent de Chris Short (ALESTORM), et donc le mixage et le mastering ont été soignés par Jorg Uken aux Soundlodge studios (ANVIL, RAVAGER, SLAUGHTER DAY). Ajoutez à ce bilan largement positif un sublime artwork de Marcos Miller (DESASTER, DECIMATOR, MENTAL HORROR), et vous obtenez l’album quasi parfait.

Parfait pour ceux qui sont toujours autant fascinés par le Heavy Metal des mid eighties, remis au goût d’un jour plus exigeant en matière de copies. Mais l’avantage d’INCURSION est d’avoir été en activité durant cette période, et d’en connaître les rouages et les secrets. Ce qu’on comprend en encaissant le choc initial de « Blinding Force », hymne parmi les hymnes qui marque au fer rouge ce premier album arrivé sur le tard.  

A l’aise dans tous les domaines, le groupe nous livre une prestation sans failles. Emphase, puissance, rapidité, aisance, percussion, lourdeur, lyrisme, tout y passe et les compositions se succèdent à bon rythme, prenant parfois leur temps pour raconter des histoires de Heavy mélodique sur fond de chevalerie héroïque (« The Sentinel », à la basse ronde et généreuse), ou au contraire, jouant contre la montre pour cavaler comme un cheval fou pendant une bataille (« Running Out »).

Imitation plus vraie que nature de la puissance MAIDENienne (« The Rites »), envie de faire tourner la machine à plein régime à la manière d’un DIAMOND HEAD sur « Helpless » (« Master Of Evil »), on pense rapidement à des valeurs sures de la noblesse Heavy comme JAG PANZER, GRIFFIN, ou même le RAVEN le plus athlétique, et on se laisse entraîner dans ce tourbillon d’exubérance comme un gamin sur un manège.

Il faut dire que le quintet n’a pas lésiné sur les figures de style. Double grosse caisse à la JUDAS PRIEST, chœurs guerriers et valeureux qui renforcent la mystique, alternance de mid, up, fast et down tempo, allusions au Doom de papa, celui des années 70, ainsi qu’à l’emphase d’un DIO (« Strike Down »), tierces malignes, mélodies rectilignes, et un résultat sans appel, qui ne souffrira d’aucune contestation : l’excellence, même des décennies après avoir rendu les armes pour la première fois.

Si certains groupes sont rapidement tombés dans l’oubli avant de capitaliser sur la nostalgie pour offrir un comeback foireux, INCURSION a attendu d’avoir un sérieux discours avant de remettre le couvert et de demander allégeance. Et ce premier album, attendu depuis les années 80 a de sérieuses allures de revanche prise sur le destin.     

   

         

Titres de l’album :

01. Blinding Force

02. Vengeance

03. Running Out

04. The Sentinel

05. The Rites

06. Master Of Evil

07. Strike Down

08. Hang 'em High

09. Riot Act


Site officiel

Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 01/11/2022 à 17:32
80 %    370

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Enslaved + Svalbard + Wayfarer

RBD 20/03/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : BLOODY RITUAL

Jus de cadavre 17/03/2024

Vidéos

Crisix + Dead Winds

RBD 20/02/2024

Live Report

Abbath + Toxic Holocaust + Hellripper

RBD 21/01/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Gargan

Faudrait descendre un peu et faire la prochaine édition au stade rochelais   

16/04/2024, 08:30

Tourista

Au delà du commerce qui brûle, ce qui est ÉVIDEMMENT regrettable pour l'entrepreneur et la clientèle, il est difficile de ne pas voir le côté comique de l'événement... Au pays des clochers qui ont servi si souvent de barbecues.  (...)

15/04/2024, 18:21

Simony

Oh ça va on rigole ! Pour une musique qui se dit en désaccord avec le concept de religion, je trouve que l'on sacralise et idolâtre un peu trop de choses dans cette scène.C'est dommage c'est sur mais c'est que du matériel, ça va !

15/04/2024, 16:14

Labbé

je plussoie ! cet album est effectivement fort fort bon... mention spéciale pour Howl of Gleaming Swords. Merci pour la découverte ! 

15/04/2024, 15:01

LeMoustre

Le niveau des commentaires ici ça fait peur

15/04/2024, 14:25

LeMoustre

Oh purée !!! Merde !Moi qui ai eu la chance de pouvoir y trainer une demi journée entière (il les fallait) a la recherche de perles d'époque, émerveillé par ce magasin-musée, c'est bien fâcheux cette news.U(...)

15/04/2024, 13:47

Humungus

Y'a des gens ici qui sont trop "Trve".

15/04/2024, 06:54

Satan

Y a des gens ici qui n'ont aucun sens de l'Histoire et un sens de l'humour franchement bas-de-plafond.

14/04/2024, 23:29

azerty666

Résidu de Slayer, mouhahahahahaaaa ^^

14/04/2024, 20:10

Tourista

Un beau black friday.

14/04/2024, 15:48

Benstard

Putain ça me fait mal comme c'est en bois.

14/04/2024, 08:21

Humungus

Ah mais ouais !!!Il m'a fallu 24h pour comprendre... ... ...

14/04/2024, 06:55

Tourista

J'ai mis du temps à capter !! 

14/04/2024, 05:40

Tourista

14/04/2024, 05:39

Saul D

Jinx, j'y ai pensé, mais ils chantent en anglais je crois.... ( "stand up for rock'n'roll power", si je ne me trompe pas...)...je pensais sinon à un groupe entre Trust et Satan Jokers ( pour le son), Attentat Rock, c'est plus rock'n'roll que h(...)

13/04/2024, 16:44

Tourista

Fan service. La voix me fait chier d'une force, par contre... Clairement ce ne sera pas un album pour mézigue. Je comprends mieux pourquoi je n'ai jamais accroché à Death Angel, et c'est pas faute d'avoir essayé depuis 35 piges.

13/04/2024, 10:31

Rudy Voleur

13/04/2024, 06:59

Arioch91

on veut du sonOu pas   

11/04/2024, 20:01

Moshimosher

Cool ! Une avant-première du prochain Burzum ! Maintenant qu'on a la pochette, on veut du son !!!

11/04/2024, 18:49

Simony

On sait où était Varg Vikernes à ce moment là ?I'm on my way to burn the shop....

11/04/2024, 15:52