Allez, viens je t’emmène. Je t’emmène faire une ballade au Texas, non à El Paso, mais du côté de San Antonio. C’est joli San Antonio, et puis, y’a Fort Alamo si vous souhaitez jouer les touristes. Avec une toque de belette sur la tête et une vieille pétoire, vous pouvez rejouer la scène histoire de voir si l’issue sera différente.

Bon, peu de chances, mais ça ne coûte rien d’essayer.

Mais San Antonio, c’est aussi une cité militaire, une grosse agglomération, plus d’un million et quelques d’habitants, donc une chance certaine de tomber sur un regroupement de musiciens qui n’aiment pas jouer la même musique que les autres.

Du Texas, on retient évidemment le Blues Rock, le Stoner/Sludge, les ZZ TOP, et puis quelques autres trucs bien dans la tendance du coin. Mais le Texas, c’est aussi – et oui – un genre de Hardcore un peu Noisy, joué sans complexes et sans illusions de rendement.

Des représentants du coin viennent juste de sortir leur deuxième LP d’ailleurs. Un truc qui sonne un peu acide, très abrasif, et pas désagréable pour les oreilles.

Parait même qu’ils font partie d’une police fantôme, ou d’une police de fantômes, je n’en sais rien, ça dépend de la traduction.

GHOST POLICE, c’est un quatuor né en 2011, formé aujourd’hui de quatre maniaques Hardcore pas vraiment tendre avec vos oreilles.

James Cameron Taylor (guitare), Ethan Campa (batterie), Steven Remigio (chant, cris) et Enrique Bonilla (grosse basse distordue), un EP, Dead Soul Noise et un premier LP, Ghost Police, tous deux publiés par Trends Die records, et puis ce petit dernier, Keep It To Yourself, que vous ne devriez justement pas garder pour vous mais plutôt passer le mot à vos potes, parce que dans le créneau du Hardcore sale, rouillé et subtilement Noisy, il bat le pavé de San Antonio comme personne, un peu désabusé, bruyant mais pas renfermé, hanté de dissonances et de stridences, mais surtout, créatif et avec ce petit temps de latence qui est la marque des meilleurs combos.

Enregistré et mixé par Evan Kleinecke et masterisé par Chris Cline, ce quatorze titres propose des vues assez intéressantes sur le Hardcore Noisy à tendance atonique, qui place l’exercice rythmique en avant, et qui oppose une guitare sadique et une basse pachydermique à un chant dramatique, en construisant des structures semblant aléatoires, mais répondant à une logique de liberté de ton assez pertinente en l’état.

Des choses très entraînantes parfois, et au doux parfum casher des origines du Core local, mais aussi des allusions très appuyées au Street Noise New-yorkais, ainsi que de fréquents clins d’œil à une forme de Powerviolence pas vraiment avouée ni assumée, mais qui garantit quelques envolées bien Speed qui vous décollent de votre plancher. En substance, un genre de disque bricolé avec les tripes, un truc bien viscéral comme on les aime, qui ne se contente pas d’appliquer des recettes maintes fois éprouvées, mais qui pousse les choses un peu plus loin, et un peu plus dissonantes.

Du FUGAZI, du JESUS LIZARD, un peu de BLACK FLAG période bizarre, pas vraiment UNSANE parce que pas assez malsain, mais une belle collection de morceaux très malins qui retiennent l’attention, et parfois par l’entremise de mélodies qui ne sonnent pas vraiment comme telles, mais plutôt des harmonies fausses triturées par un Thurston Moore local.

Tout ça vous aiguise l’appétit, et je comprends. C’est bien fait, libre, affranchi, mais pourtant cohérent et pas vraiment frais, mais entraînant. Tiens par exemple, essayez de ne pas dodeliner de la tête et des pieds sur « Head Butt », pour sortir votre tête de votre fondement. Et bien ça marche.

Une pincée de Post-Punk un peu rigide, mais sincèrement catchy, avec quelques petites approximations rythmiques, comme ce « Blind, Deaf and Dumb », qui tente de communiquer LIZARD et FUGAZI sans avoir recours à la langue des signes, mais plutôt à un up tempo bien soutenu, et des idées de basse bien velues, en accords discordants, qui retiennent l’oreille et ne la lâchent plus. Phrasé implacable et arythmique, contretemps, accords plaqués, c’est du bon, vous pouvez y aller.

De temps à autres, la machine s’emballe pour se rapprocher d’un Core de Venice, joué façon RAMONES qui découvrent les STUPIDS (« Couch Leper »), voire d’un Fastcore au blasts sympathiques et ludiques (« Nails For Your Coffin », du DRI trempé dans l’acide de la batterie des UNSANE), ou au contraire descendre dans les tours pour tisser une toile de menaces pas vraiment fantômes d’une gravité presque atone (« Trenches », qui fait franchement mal aux tympans avec sa guitare qui semble s’accorder toute seule dans son coin, pendant que la basse pèse de tout son poids sur le chant assez malsain).

Une fois par ci par là, ça ne ressemble à rien, et ça joue le bordel qui part dans tous les sens (« Hot Death », rapide, strident, mal aux dents.), ou à un Mathcore sous acides qui mord (« My Hell », un enfer en effet très personnel avec une guitare qui renonce à toute forme de musicalité et qui fait passer les mains de Ben Weinman pour des gants de sage-femme qui ne vous veut que du bien), ou à un Powerviolence/Fastcore qui dégénère en Jazzcore, avec progression d’accords louches et chant qui se mouche (« Mind Lapse »).

Enfin bref, rien de casual, plutôt un truc de malades qui n’ont vraiment pas envie de jouer les guides pour touristes en mal de mélodies sudistes.

Keep It To Yourself  n’est pas le genre d’album qu’on va caler dans son autoradio pour mettre l’ambiance en avalant des kilomètres, plutôt le truc qu’on va jouer sur un vieux radiocassette un peu fatigué, histoire d’éloigner les curieux et tétaniser les peureux.

Mais si vous passez du côté de San Antonio, saluez-les, et faites un tour à Fort Alamo. Avec un son pareil planant dans l’air, peu de chances que quelqu’un s’approche.

Et vous pourrez alors vous amuser, le fusil ou la canette à la main. Malin.


Titres de l'album:

  1. Eating Junk and Watching Rubbish
  2. Nails For Your Coffin
  3. Blood Sausages
  4. Trenches
  5. Daddy Issues
  6. Caving In
  7. Crawl Space
  8. Hot Death
  9. King Of Black And Blue
  10. Head Butt
  11. Blind Deaf And Dumb
  12. Couch Leper
  13. My Hell
  14. Mind Lapse

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 17/03/2017 à 17:04
78 %    436

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Glaciation

Ultime Eclat

Milking The Goatmachine

From Slum to Slam - The Udder Story

Aevum

Multiverse

Burning Witches

Dance with the Devil

Aleister

No Way Out

Conny Bloom

Game! Set! Bloom!

Death. Void. Terror.

To The Great Monolith II

Vulcano

Eye In Hell

Vaisseau

Horrors Waiting In Line

Justify Rebellion

The Ends Justify The Means

Uncut

From Blue

Invocation

Attunement to Death

Lag I Run

Vagrant Sleepers

White Ward

Love Exchange Failure

Pissed Regardless

Imperial Cult

Infidel Reich

Reichenstein

Telepathy

Burn Embrace

Paganizer

The Tower of the Morbid

Michael Bormann's Jaded Hard

Feels Like Yesterday

Khymera

Master of Illusions

LA CAVE #4 : une sélection d'albums / Spécial Black Metal

Jus de cadavre / 21/03/2020
Black Metal

Napalm Death + Eyehategod + Misery Index + Rotten Sound

RBD / 09/03/2020
Brutal Death Metal

Stolearm

RBD / 17/02/2020
New Wave

Pastor of Muppets

RBD / 12/02/2020
Brass Band

J'irais Mosher chez vous ! Episode 2 : Indonésie

Jus de cadavre / 08/02/2020
Asie

Concerts à 7 jours

Jodie Faster + Gummo + Verbal Razors

02/04 : La Brat Cave, Lille (59)

+ Mars Red Sky

03/04 : L'Ubu, Rennes (35)

Krisiun + Gruesome + Vitriol

30/03 : La Cartonnerie, Reims (51)

Taake + Necrowretch + Kampfar

30/03 : Backstage, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Et bien... quelle chronique Mr Mortne une fois de plus !
Un album pas encore écouté pour ma part, mais j'ai limite l'impression pourtant, tellement on en entend parler partout. J'y jetterais une oreille certainement, en asseyant de faire fi des polémiques l'entourant.


Ah ah ah !!!
C'te pochette est juste géniale bordel !


Effectivement le chant fait très Hreidmarr.


Concernant le chant je me suis fait la même réflexion oui ;)


J'aime beaucoup les grattes. Le chant fait sacrément penser à du Hreidmarr (metal archives ne dit rien sur le line-up mais, quand même !).


Pour l'instant je n'ai pas eu vent d'annulation quant au Festival de Nîmes. Comme il s'agit d'une suite de concerts indépendants à jours séparés étalés sur un mois il n'est pas nécessaire d'envisager une annulation en bloc pour le moment, je pense. Les premiers concerts de la deuxième quinz(...)


Son état à l'air assez sérieux. Plus ça va, plus la grippette qu'on nous a vendu devient de plus en plus vénère.

sinon la news mériterait d’être réécrite, un peu trop de répétitions et désagréable à lire.


En Argentine, cest confinement depuis une semaine. Le virus est arrivé plus tard qu'en Europe et ne s'est pas encore trop répandu, meme si le nombre de cas augmente chaque jour petit a petit.

Solidarité !!!


C'est un truc de fou cette histoire, et ce n'est que le début. Ici on est confiné quoi... Et hélas oui ça va arriver au Québec aussi, comme partout ailleurs je pense... Faudra faire gaffe à vous aussi !


Sur certaines intonations de voix, on dirait Stéphane Buriez, vraiment un thrash de qualité, merci pour la découverte Simony.


+1 Jus de cadavre pour Profound Lore.

Moi aussi en ce moment j'écoute pas mal de leurs prods. Le dernier Pa Vesh En est une belle claque aussi. C'est vrai que la ligne directrice est très cohérente.


Ultra combo, j’espère qu'il va aller mieux. C'est vraiment la merde ce truc.

J’espère que vous tous et vos familles vous avez pas trop de soucis. Ici au Quebec on est pas encore trop touché, mais on va dire que cela arrive à grand pas.


Le festival de Nîmes avec les foo fighters, nightwish, deep purple en juin mais pas aux mêmes dates ça aura lieu vous pensez ?


Voilà un bien bel exemple du fameux "impact sur notre musique" dont causait Simony il y a quelques jours...


Merci beaucoup Ari91.
Je n'avais même pas été foutu de trouver moi même cet article sur le site officiel...
Aaaah vieillesse !


La personne qui gère Iron Bonehead est un passionné absolument incroyable. Il réussi à garder une ligne directrice très cohérente entre toutes ces sorties. Du vrai bon boulot de sa part !


"IronBonehead est vraiment un bon label qui déniche des fvcking pépites"

Alors là, je plussoi à fond ! En ce moment j'ai l'impression de n'écouter que des trucs venant de chez eux ! Et de chez Profound Lore records aussi...


Pour le Graspop, c'est pour l'instant maintenu : https://www.graspop.be/fr/actualite/gmm-2020-aura-bien-lieu-comme-prevu/238/

Je cite : "Graspop Metal Meeting 2020 aura bien lieu comme prévu. Nous sommes d’ores et déjà impatient de vous accueillir cet été! Nous surveillons l’é(...)


Et pour ce qui est du GRASPOP, quelqu'un a des news ?


Je ne sais pas pourquoi mais j'ai pensé directe à nos bons frenchies de Solekhan avec un son plus Raw, putain de rouleau compresseur ce titre.

IronBonehead est vraiment un bon label qui déniche des fvcking pépites.