Kuoleman Portit

Shadow's Mortuary

30/11/2019

Purity Through Fire

Sinon, pour savoir, vous l’aimez comment votre Black Metal ? Inventif et osé ? Symphonique et ampoulé ? Mystique et alambiqué ? Expérimental et dévié ? Ou plutôt pur et non édulcoré ? Si l’une ou plusieurs des quatre premières propositions est ton choix, lecteur, je ne peux rien pour toi. Par contre si rien ne te satisfait plus qu’un BM bien raw et crado, alors écoute moi et lis moi. Ma prose te renvoie en Finlande à la découverte d’un groupe qui mérite le détour, ne serait-ce qu’à cause de ses inclinaisons nostalgiques et son sens de l’à-propos très âpre et sans compromission. De Finlande nous en viennent donc les vilains SHADOW'S MORTUARY, groupe fondé en 2013 et semble-t-il très concerné par les exactions 90’s du style, au point de les refourguer à sa sauce des années plus tard. Ce collectif grimé (Void - compositeur/chant, Ovda - batterie, Raum - guitare et Kaos - basse) a déjà publié un premier LP, Tulen Valtakunta en 2018, s’exprime dans sa gutturale langue natale, et privilégie des optiques passéistes, mais plurielles. Inutile donc de vous attendre à une production propre, à des morceaux évolutifs, ni à un hommage rendu à RUSH version infernale, puisque le propos n’est pas là. Le propos justement serait plutôt de reproduire des sensations purement 90’s, symptomatiques de la seconde vague de BM nordique, avec en exergue, des guitares abrasives et grésillantes, un son réduit au minimum, un chant exhorté façon fin du monde avec démons pour témoins, le tout sous couvert d’une éthique puriste pas forcément désagréable aux oreilles. Contractuellement, SHADOW'S MORTUARY sonne comme le rejeton démoniaque de DARKTHRONE, MAYHEM et DESTROYER 666, avec un poil de VONDUR et IMPALED NAZARENE par-dessus, pour justifier quelques errances et autres accointances Punk et Thrash.

Car les finlandais avec Kuoleman Portit souhaitent retrouver la magnificence minimaliste du BM des origines, ce BM qui ne se tracassait que pour la saleté, l’approximation, la vilénie sans contrefaçon. Et sans contrefaçon, les finlandais ne sont pas des glaçons, et jouent plutôt une musique torride, aux riffs chauffés à blanc. Privilégiant bizarrement la plupart du temps un mid tempo martelé solidement au détriment de blasts qui ne sont qu’épars, les musiciens osent donc l’approche de biais, et trahissent une fascination pour les motifs bien trashy et les licks thrashy, conférant de fait un côté très accrocheur à leur musique. « Sielun Tuhkaa » s’ingénie par exemple à reproduire la simplicité du DARKTHRONE le plus Black des années sombres, avec son mid tempo volontaire, son chant hargneux et sa guitare brute, le tout sonnant aussi evil que mémorisable. Un BM de puristes donc, pas forcément destiné à effrayer mais plutôt à coller à des dogmes anciens qui trouvent toujours un écho indéniable aujourd’hui. On pense donc clairement à la seconde vague norvégienne de l’orée des années 90, avec ce petit plus de savoir-faire qui permet au groupe de trousser des breaks futés qui relancent la machine. Cette machine, aussi rouillée soit-elle est bien huilée, et les titres ne jouent jamais la montre pour rester d’une efficacité qui semble primordiale. On aime particulièrement le chant de Void, écorché comme un larynx de chat de gouttière qui aurait trop miaulé près des poubelles, mais aussi cette façon de simplifier les choses sans trop les vulgariser, et cette absence de concessions qui ne refuse toutefois pas d’avoir recours à des astuces intelligentes pour séduire.

Certes, et j’en suis conscient, les morceaux ont souvent tendance à répéter les mêmes idées, au détriment de la variété. Tout au plus noterons-nous des modulations dans la puissance, avec parfois une emphase flagrante (« Ikisodan Hurmo » qui ressemble comme deux gouttes d’eau à « Sielun Tuhkaa » en plus intense), l’insertion de mélodies qui permettent d’aérer un peu l’ensemble sans vraiment purifier l’air vicié (l’intro presque Folk de l’emphatique « Riipus » qui est ce qu’on peut faire de plus proche de DARKTHRONE avec ces blasts intempestifs sortis de nulle part), de soudaines accélérations fulgurantes qui rapprochent SHADOW'S MORTUARY d’une ébauche maladroite et Punk de MARDUK ou d’IMPALED NAZARENE, mais au final, la ligne conductrice choisie est toujours la même : du professionnalisme dans le minimalisme, une simplicité fondamentale, oser aller jusqu’au grotesque pour atteindre son but (« Soihdunkantaja » qui avant sa montée centrale fait penser à du VONDUR propre et accordé), et ne jamais chercher le détail qui tue et qui risque de nuire à l’unité globale. De fait, l’uniformité des tempi et des thèmes empêche l’album de vraiment décoller, malgré sa durée limitée, et le tout se montre un peu trop roboratif pour vraiment plaire, malgré des capacités individuelles et collectives assez probantes. C’est toujours dense, légèrement fou sur les bords, blasphématoire mais pas trop, mais lorsque « Ruoska » se contente de répéter de formules déjà largement employées, on finit par décrocher, l’intérêt étant uniquement préservé par la rage Punk de « Kuoleman Portit ». En final, « Ouroboros » s’écarte un peu de ce chemin trop bien tracé, et ose des riffs plus sombres, une lenteur fort agréable, pour se rapprocher d’un BM un peu moins prévisible, et purement ancré dans la tradition 90’s des pionniers du genre (on pense même au MAYHEM d’Euronymous).

Sans révolutionner quoique ce soit, et en ayant recours à des réflexes un peu trop systématiques, les finlandais de SHADOW'S MORTUARY confirment donc leur allégeance à l’approche la plus ascétique, et assoient leur réputation de gardiens de la flamme sacrée. Attention toutefois à ne pas refourguer le même album à chaque fois, sous peine de voir la bougie s’éteindre dans l’indifférence la plus totale. L’éthique c’est bien, mais un peu plus d’éclectisme ne peut faire de mal à personne.       


Titres de l’album :

                              01. Sielun tuhkaa

                              02. Ikisodan hurmo

                              03. Riipus

                              04. Virran viemä, tulen tuoma

                              05. Soihdunkantaja

                              06. Ruoska

                              07. Kuoleman portit

                              08. Ouroboros

Facebook officiel


par mortne2001 le 02/05/2020 à 18:41
70 %    319

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Voyage au centre de la scène : ASSHOLE

Jus de cadavre 17/01/2021

Vidéos

Eluveitie + Korpiklaani 2010

RBD 08/01/2021

Live Report

Sélection Metalnews 2020 !

Jus de cadavre 01/01/2021

Interview

Welcome To My Nightmare

mortne2001 26/12/2020

From the past

IXION : entretien avec Julien

JTDP 16/12/2020

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
JTDP

Assez d'accord avec toi Bones. Après de toutes façons, je pense que le but de cette lettre n'est pas tant de vouloir à tout prix organiser l'édition 2021 que de forcer le gouvernement à avoir une position claire, nette et précise (je n&apos(...)

19/01/2021, 01:08

Bones

Très beau message. Mais si le tissu économique et culturel d'un pays peut-être sacrifié au nom de l'incurie à avoir su prévoir/gérer une pandémie, ce ne sont pas les soubresauts d'un festival, qui plus est de Metal, qui vont fa(...)

18/01/2021, 22:45

KaneIsBack

TL; DR

18/01/2021, 20:14

Gargan

j'ai lu "grand raoult musical". 

18/01/2021, 20:13

Simony

Oui c'est le genre de missive qui ne sert à rien. Après ils se battent pour leur job, c'est très bien mais il n'y aura rien en 2021 et même 2022 est trèèèèès hypothétique. Il faut bien comprendre que ça va (...)

18/01/2021, 18:35

metalrunner

Du vent tout ca le résultat sera clair rien nada nothing peau de zob avec une lettre ou mille;

18/01/2021, 18:27

Jus de cadavre

Clair et précis, c'est bien. Même si la ministre (ni même personne en fait) ne sera capable de répondre quoique ce soit d'utile pour le moment hélas...

18/01/2021, 18:16

Gargan

Il va être dans les listes des meilleurs albums 2021 celui-ci haha ! Le sieur Helwin aux fûts, soit dit en passant.

18/01/2021, 09:53

LeMoustre

Sympa, cette vidéo ! D'ailleurs je recommande la compile de Asshole, très complète et d'un bon niveau. Plein d'anecdotes justes comme celle sur la Fnac, par exemple. 

18/01/2021, 09:06

Bones

Vidéo très sympathique et intéressante ! Dans la bande son des années lycée, ce CYTTOYLP.  Je me vois encore trimbaler ma grosse malette de matos d'arts plastiques dans les transports en commun, sur laquelle j'avais reproduit au feutre(...)

17/01/2021, 22:07

Simony

Excellente vidéo comme d'habitude. Avec les documents d'époque, on replonge encore plus au cœur de la bête.

17/01/2021, 18:43

yaccio

bof aussi plat que d'hab'

16/01/2021, 21:13

RBD

Excellente découverte, d'un mid-tempo lourd qui fait penser aux vieux Death, à Morgoth, à Massacre et à toute la vieille Floride en général et à toutes références de Death Metal un peu lent mais inexorable. Un début de ce (...)

16/01/2021, 19:16

Meuleu

Excellent, The Crown comme je l'aime !

16/01/2021, 17:40

Jus de cadavre

Superbe artwork en tout cas !

16/01/2021, 12:43

Seb

Jle trouve vraiment cool ce morceau.Ca fait un bout de temps que j'avais entendu un morceau aussi bon de leur part !

15/01/2021, 18:24

Moshimosher

Bon, ben, là, ça me fait carrément envie !!! A défaut de la fève, je veux bien la couronne !

15/01/2021, 17:18

Humungus

THE STRUTS ???Mortne2001...WTF ???

15/01/2021, 11:53

Humungus

Mais qu'est-ce que c'est que cette pochette putain ???

15/01/2021, 11:50

Gargan

J'attendais de voir ce nom passer. Totalement adhéré à l'ambiance qui s'en dégage (belles lignes de basse qui plus est), achat direct. kling !

15/01/2021, 08:23