Manifest

Amaranthe

02/10/2020

Nuclear Blast

Si vous souhaitez passer pour un paria dans une assemblée de fans de Heavy Metal - spécialement ceux qui en sont fan depuis les origines - il y a une solution radicale qui vous mettra au ban de cette société plus si secrète. A la question « quel est ton groupe de Metal préféré ? », il suffit de répondre des choses comme KORN, SLIPKNOT, MANSON ou…AMARANTHE. Avec la mention de ce dernier nom, vous pouvez être certain que le reste des convives va vous regarder avec un :

  • Air de dégoût
  • De façon totalement hébétée
  • Avec un sourire de complaisance mêlé de pitié

Il y a des groupes comme ça qui ne réussiront jamais à acquérir une quelconque crédibilité sur la scène, et qui déclencheront toujours des rires gras de la part des « true », qui ne considèreront jamais les suédois comme membres honoraires de la famille Metal. C’est ainsi, comme ces cinéphiles qui ne jurent que par Welles,

Andreï Tarkovski, Toshirō Mifune, Resnais ou Xavier Dolan, et qui conchient tout ce qui est construit sur une histoire simple et défendu à grand renfort d’effets spéciaux. Mais d’autres, plus à même de comprendre que toute forme d’art se doit d’abord d’être un divertissement, ont tout à fait le droit d’adorer Bay, Emmerich, voire Nolan, tout comme un fan de Heavy Metal peut prendre son pied en écoutant les nombreux albums des suédois, qui ont quasiment inventé à eux-seuls le Cinematic Metal, ce sous-genre misant tout sur l’efficacité immédiate, les gros moyens de production, et les mélodies qu’on retient après les avoir entendues une seule fois. Admettons que le sextet (Elize Ryd: chant, Henrik Englund: growls, Johan Andreassen: basse, Morten Løwe Sørensen: batterie, Nils Molin: chant clair, et Olof Mörck: guitare/clavier) se complaise dans la facilité d’une musique préfabriquée, et alimentée de couplets typés Metalcore pour mieux imposer des refrains totalement Pop. Quel mal y a-t-il à ça après tout ? Le Metal est-il un genre si noble qu’il ne tolère plus le fun, la légèreté, et qu’il réfute son aspect « parc d’attraction », que des groupes comme MÖTLEY CRÜE, KISS, ALICE COOPER ont pourtant défendu de leur vivant et continuent de le faire ? Je ne rentrerai pas dans ce débat stérile, et j’affiche immédiatement la couleur :

J’aime AMARANTHE, et j’apprécierai toujours leurs albums, pour diverses raisons, la principale étant que leurs chansons tiennent debout, apportent un peu de légèreté dans le petit monde trop sérieux du Metal qui aime se regarder le nombril, tout comme je continuerai d’apprécier NIGHT FLIGHT ORCHESTRA, ou les ROYAL REPUBLIC.

Désormais managés par Angela Gossow, et soutenus par le géant allemand Nuclear Blast, les suédois ont une voie royale qui se pave devant eux. Et ils ont très bien joué la partie, puisque ce nouvel album comble les vides, renforce les murs, estompe quelques défauts majeurs, et propose sans conteste le travail le plus solide de la bande. Si Helix était encore perfectible, de par les excès dont il souffrait toujours (le crossover avec le Rap, le Metalcore, et les arrangements techno-électroniques n’étaient pas toujours amenés avec beaucoup de finesse), Manifest mérite son titre à bien des égards, et fait figure de machine de guerre huilée jusqu’au dernier pignon. Pourtant, la recette du sextet n’a pas changé, avec toujours cette assise de structures simples à mettre en place, ce mélange de voix qui fonctionne à merveille (même si le pauvre Nils Molin semble avoir été mis au coin durant l’enregistrement), et cette puissance globale qui vous donne la sensation que votre casque s’est branché sur l’hyperespace pour capter les sons d’une bataille intergalactique. Admettons-le, AMARANTHE est quelque part l’Avengers de la musique amplifiée, avec ses héros en costumes brillants, et cette production qui éclate comme des centaines de feux d’artifices. Inutile d’attendre de la part des suédois un quelconque intimisme, mis à part sur la ballade « Crystalline », assez jolie, très scandinave dans le fond et qui permet à Elize Ryd de faire preuve de retenue et de sensibilité, et de prouver quelle talentueuse chanteuse elle est, lorsqu’elle abandonne pour quelques instants sa grandiloquence flamboyante (et sur laquelle Nils donne enfin de la voix, ce qui n’est pas pour nous déplaire vu la pureté de son timbre).

Pour le reste, le groupe a taillé dans le gras, réduit le métrage à quarante minutes amplement suffisantes pour créer un effet choc, et la tornade s’abat sur vous avec une puissance phénoménale. On en était conscient dès la publication des deux singles avant-coureurs (« Fearless » et « Viral »), mais le résultat est tout bonnement sidérant d’ampleur et d’efficacité, et lorsque le groupe fait le ménage pour accueillir son invité de l’année (Noora Louhimo des BATTLE BEAST, autre groupe souvent taxé de facilité), la fête bat son plein et « Strong » de lâcher la bonne dose de riffs graves et gras et de syncopes entrainantes. La combinaison des deux voix féminines est effective, séduisante, et ce titre est résolument le hit suprême d’un album qui ne contient que ça, mais laissez-moi lui préférer « BOOM! » qui joue la carte du Hip-Hop électro avec beaucoup de fun et qui vient défier le KORN dub sur son propre terrain. Cette fois-ci, AMARANTHE peut bomber le torse, puisque toutes les anciennes erreurs ont été corrigés, et Manifest d’incarner l’apogée d’un groupe auquel on ne pardonne rien, et qu’on aime plus que tout clouer au pilori de la crédibilité artistique. Le problème pour les détracteurs est de reconnaitre que le sextet suédois EST crédible artistiquement, à partir du moment où il assume ses choix, ce qu’il fait depuis sa création. Faites ce que vous voulez, gardez cette grimace de dégoût sur votre visage, vous ne me ferez jamais culpabiliser d’aimer des chansons aussi puissantes que « Make It Better », aussi Pop et sautillantes que « Viral », aussi bondissantes et Pop que « Archangel », qui ne sont rien d’autres que de brillantes Pop-songs déguisées en Metal songs grâce à l’utilisation astucieuse d’une guitare typée.  

Manifest ne bouleversera  pas la carrière du groupe, puisque ses fans hardcore vont l’adorer, et ses détracteurs indécrottables le détester. Dommage toutefois que le combo ne puisse le défendre activement sur scène, puisqu’il incarne en quelque sorte le chapitre le plus vivant de la carrière du groupe.

« Manifest est la dernière étape de l’évolution de AMARANTHE, et dans l’ensemble, c’est la déclaration la plus audacieuse : Nous sommes ici pour rester, nous sommes totalement passionnés par ce que nous faisons et nous ne ferons pas de prisonniers dans notre quête d’excellence musicale ! »

Je ne contredirai pas ce communiqué de presse du groupe qui peut se montrer fier de ce nouvel album, plus solide et versatile dans la cohérence que jamais. Et ne cherchez pas de nouvelles excuses, vous pouvez aimer LEPROUS et AMARANTHE, rien ne vous en empêche. Mais si vous n’aimez pas, invoquez vos propres goûts, pas ceux des autres que vous prétendez lamentables.                     


                                                

Titres de l’album:

01. Fearless

02. Make It Better

03. Scream My Name

04. Viral

05. Adrenaline

06. Strong (ft. Noora Louhimo)

07. The Game

08. Crystalline

09. Archangel

10. BOOM!

11. Die And Wake Up

12. Do Or Die


Site officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 08/11/2020 à 17:48
80 %    236

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Weshpatti
@185.230.124.201
14/11/2020, 09:49:12

C est effectivement de la merde mais rassure toi, la soit-disant famille metal également.  

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Killing For Culture - Tome 2

mortne2001 23/02/2021

Livres

Voyage au centre de la scène : MASSACRA

Jus de cadavre 21/02/2021

Vidéos

Killing For Culture - Tome 1

mortne2001 15/02/2021

Livres

Moonspell 2007

RBD 04/02/2021

Live Report

Olivier Verron _ Interview Conviction

Simony 27/01/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : ASSHOLE

Jus de cadavre 17/01/2021

Vidéos

Eluveitie + Korpiklaani 2010

RBD 08/01/2021

Live Report

Sélection Metalnews 2020 !

Jus de cadavre 01/01/2021

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
MorbidOM

Complétement d'accord avec Gargan.Simony, je te conseille la lecture de Jean-Claude Michéa (si tu as la flemme ou peu de temps on peut facilement trouver des conférences qu'il a données sur internet)Christopher Lasch ça marche aussi ma(...)

27/02/2021, 19:42

Arioch91

encore moins sur Conan*

27/02/2021, 19:35

Arioch91

Jamais un patronyme d'un groupe n'a été en aussi inadéquation avec sa musique.Je ne crache pas sur le Doom, encore moins que Conan (le personnage) mais sans déconner : quiconque a lu une aventure de Conan, en particulier sur un champ de bataille, que l(...)

27/02/2021, 19:34

Gargan

Je pense de plus en plus que la critique "des lois archaïques" est un faux-nez du libéralisme (celui qui ne te veux vraiment pas du bien si tu ne fais pas partie des 1%). 

27/02/2021, 18:27

Simony

Perso, je reste mesuré sur la non menace que représente les lois religieuses archaïques de son pays. Loi anti-avortement, répression et censure envers les artistes qui ne respectent pas les lois sur le blasphème, et ça ce n'est que ce que nous, bons Fr(...)

27/02/2021, 17:56

KaneIsBack

Ce mec a toujours été une trompette...

27/02/2021, 17:33

Buck Dancer

En plus il demande un don....Je fais mon rebelle mais c'est vous qui payez l'amande. Il se fout du monde sur ce coup là. 

27/02/2021, 16:35

MorbidOM

Quel rebelle !Sinon, désolé mon grand je n'ai pas l'impression que "lois religieuses archaïques de ton pays" soient la plus grande menace pour notre liberté (en tout cas à l'Ouest mais même à l'Est j'(...)

27/02/2021, 15:58

Humungus

D'accord avec Buck Dancer sur ce titre.Le précédent extrait était bien plus savoureux.A voir la totalité de l'oeuvre donc...Par contre, le clip est chiadé.

26/02/2021, 08:38

Buck Dancer

De savoir que Rutan fait désormais partie du groupe éveil ma curiosité pour l'album, mais le morceau s'écoute et s'oublie une fois terminé. Certainement un résumé de ce que sera l'album a mes oreilles. 

25/02/2021, 15:58

Moshimosher

Intéressant, intéressant...

25/02/2021, 13:59

Arioch91

Le clip est juste insoutenable. Tellement que je trouve la zique de CC en décalage avec les images. Trop propre pour ce qui est montré. Mais je dois reconnaître qu'avec cette vidéo sur du trafic d'organes immonde, Canniboul fait fort, très fort. Pas pr&(...)

25/02/2021, 11:30

Arioch91

La voix est juste horripilante   Next !

25/02/2021, 08:56

Arioch91

Ca dépote ! Mais ça, je le dis souvent, j'écoute l'album et souvent, je finis par dire : next !Donc je vais pas m'emballer et écouter l'album plus en détails avant de me prononcer.

25/02/2021, 08:52

Humungus

Ah là oui !C'est effectivement très cliché dans le genre (ce qui reste quasi obligatoire d'ailleurs dans le style), mais effectivement, c'est largement au dessus de la moyenne pour ce qui est de la "clarté" de l'ensemble.Tr&e(...)

25/02/2021, 08:14

Humungus

Mouuuais...Au vu de vos avis dithyrambiques, je me suis donc penché sur ce bazar que je ne connaissais pas du tout :Je n'y ai absolument rien trouvé de ce que vous a fait frissonner les gars.Cela m'a fait penser à du Deathcore.J'avai(...)

25/02/2021, 08:10

Jefflonger

Très sympa à regarder cette vidéo, merci. De mon côté j'ai vu plusieurs fois le groupe en concert sans posséder les albums. L'erreur est réparée  et je les écoute maintenant régulièrement sauf sign of the d(...)

24/02/2021, 17:41

POMAH

C'est pas mal du tout. Cela manque un poil d'agressivité, mais y'a du bon la dedans.Cela me rappel Betray my secrets - Shamanic dreams. 

24/02/2021, 17:15

Gargan

Vraiment hâte d'écouter, en espérant un mix entre nostalgie et des riffs de qualité de l'époque plus récente.

24/02/2021, 13:02

RBD

En voilà qui ont mangé du Slayer quand ils étaient petits. On dirait du The Haunted.

24/02/2021, 12:10