Shhhtttt... Ecoutez ce silence assourdissant qui pèse sur vous ! Ecoutez le silence de ces espaces infinies qui résonnent à travers le temps, qui vous plonge petit à petit au plus profond de vous-même. Ecoutez ce silence, écoutez cette écho funèbre, cette marche douce et tranquille qui vous emmène au-delà de tout ce qui vie, au-delà de tout ce qui est, au-delà du néant. Shhhtt… Écoutez ! Elle arrive ! Elle vient vous chercher, il est temps…

Oui il est temps ! Il est temps de parler de Mirror Reaper, un album de BELL WITCH sorti il y a presque deux mois déjà. Ce monolithe venant tout droit de Seattle aux Etats-Unis est pour moi l’un des meilleurs albums de Doom sorti cette année. Le groupe en est là à sa 4ème sortie, avec à son actif 2 albums et une démo. Formé en 2010, ce duo américain composé de Dylan Desmond et Jesse Shreibman nous avait déjà bien marqué en 2015 avec son précédent album Four Phantoms. Opérant dans un Doom/Funeral Doom presque ambiant BELL WITCH nous transporte dans les recoins les plus sombres de notre âme, nous laissant seul face à l’immensité de cette vacuité intérieure qui nous pèse à tous. Par sa maîtrise des silences, un son très travaillé, et une gestion des volumes vraiment minutieuse le groupe créé un univers qu’il lui est propre.

Avec ce Mirror Reaper, le groupe a décidé de frapper fort. Le duo nous sort ici une piste unique de 83 minutes. Une piste très lente, se reposant sur atmosphère lourde contrastée d’un silence omniprésent très troublant. Pourtant pendant 83 minutes on ne décroche pas. La force du groupe réside vraiment dans la maîtrise totale de leur son en jouant vraiment sur les nuances et les contrastes. Leur maîtrise est d’autant plus intéressante car le duo ne possède pas de guitare, en effet Dylan Desmond joue sur une basse 6 cordes dont le son est modifié par tout un tas de pédales, nous donnant parfois l’illusion que l’homme joue sur une guitare. Il créé alors une nappe sonore unique évoluant à chaque seconde, en jouant parfois sur la récurrence de certains motifs. On se plonge donc doucement dans l’univers du groupe, très sombre, avec ce son très réverbé, et de temps en temps la voix de Dylan Desmond qui sublime tout ça d’un chant claire, éthérique, très profond tantôt plus personnel et plus triste. Le batteur Jesse Shreibman chante également, se chargeant plus de la partie growl, avec un scream vraiment très caverneux très typique du genre mais qui permet de contraster avec la voix claire. En parlant du batteur, parlons un peu de la batterie. Elle aussi fait preuve d’une finesse incroyable, elle tient vraiment son rôle de renfort en se maintenant dans un jeu très subtil notamment dans l’intention portée à chacun des coups, tantôt très doux, tantôt vraiment brutaux. Elle aussi est très reverbée, ce qui je trouve, permet de renforcer l’intensité émotionnelle de ce jeu très lourd et en même temps très léger. En plus de ça je suis toujours étonné de voir la précision rythmique que le groupe arrive à tenir en live, car dieu sait qu’il est bien plus dur d’être aussi précis quand on joue à un tempo si bas.

BELL WITCH a donc placé la barre encore plus haut avec ce nouvel album qui s’avère être une fois de plus très profond. On entame donc un nouveau périple vers les profondeurs noirâtres de nos existences. On s’interroge, on se nourrit de la substance délétère que nous offre cette musique, on observe le vide et le silence sous toutes ses formes avant de disparaître dans une larme brillante, renfermant toute la solitude qui nous ronge.  

Titres de l'album :

1- Mirror Reaper

Facebook officiel
Bandcamp

par L'Apache le 09/12/2017 à 12:57
85 %    506

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Jus de cadavre
membre enregistré
09/12/2017 à 11:12:57
Je ne connais pas le groupe, mais c'est une des plus belles cover de l'année à n'en point douter !

Ajouter un commentaire


Divide

From Seed to Dust

Soul Grinder

The Prophecy of Blight

Silverstage

Heart n’Balls

Surgical Strike

Part of a Sick World

Annihilator

Ballistic, Sadistic

Scratches

Rundown

Mass Worship

Mass Worship

King Legba

Back From The Dead

Liturgy

H.A.Q.Q.

Obscure

Darkness Must Prevail

Beyond The Void

Ex Nihilo Nihil

Bütcher

666 Goats Carry My Chariot

Stormrider

What Lies Within

Coffin Rot

A Monument to the Dead

Merging Flare

Revolt Regime

Sepultura

Quadra

Decarlo

Lightning Strikes Twice

Jorn Lande

Heavy Rock Radio II - Executing The Classics

Abisme

As Fear Falls In

Those Darn Gnomes

Calling Whitetails to a Tuned Bow

Stolearm

RBD / 17/02/2020
New Wave

Pastor of Muppets

RBD / 12/02/2020
Brass Band

J'irais Mosher chez vous ! Episode 2 : Indonésie

Jus de cadavre / 08/02/2020
Asie

Incite + Skaphos

RBD / 04/02/2020
Black Death Metal

Concerts à 7 jours

Neptrecus + Manzer + Nokturn Gorgon

22/02 : L'auditorium, Laval (53)

Visions Of Atlantis + Chaos Magic + Morlas Memoria

27/02 : Le Grillen, Colmar (68)

+ Putrid Offal + Sublime Cadaveric Decomposition

28/02 : Le Bistrot De St So, Lille (59)

Photo Stream

Derniers coms

Ah et puis Sieur Simony, je n'ai pas pu attendre votre fameux crédit à si faible taux...
Ma pré-commande est déjà passée.


Titre plus que prometteur en effet !


Après quelques minutes de recherche sur la toile, voici ce qu'il y a réellement dans cette fameuse box :
"Vinyl Features:
+ Mud-Green / Black Marbled Vinyl
+ Gatefold Jacket
+ A1 Size Poster (~23.4" x 33.1")

Box Set Includes:
----------------------
(...)


@Blind :
Ah ah ah !!! !!! !!!
Ton intervention (très gentille au demeurant...) m'a laissé perplexe quelques secondes avant de me rendre compte que tu avais mal compris mon propos : N'ayant pas vu de descriptif de ladite box et ne m'étant donc fié qu'aux photos de NUCLEAR BLAST, je ne(...)


@Humungus: Les patches ce sont les bon vieux écussons à coudre sur ta veste en jean ou ton cuir (ou comme le faisait le lycéen que j'étais au début des années 2000 sur ton sac à dos Eastpack).


T'as ça aussi sur le label d'origine Metal Blade. Bon morcif, déjà que le EP contient un sacré titre, ils ont gardé leur sens de la composition, les gaziers. Hâte d'avoir ça en mains.


"J'vous ai d'jà dit que j'prêtais d'l'argent à des taux pas dégueulasses ?"


La pochette, c'est un peu ce qui reste sous mon cerisier à une certaine période.


Rooohhhlala !!!
Je viens de voir qu'il y avait actuellement chez NUCLEAR BLAST une preorder pour une box collector de ce futur album avec double vinyles + double CDs + drapeau + slipmat + patchs (autocollants ?)…
Pas bon pour mes finances tout ça bordel !


Dommage que ce soit loin de chez moi...


Miam miam !!!


Si mais il a quitté le groupe entre l'enregistrement et la sortie, d'où son absence dans le clip, même si, je te le concède, si Jean Noel avait été présent dans le clip, ça n'aurait pas été déconnant non plus.


C'est le Ptiot qu'on voit à la basse? C'est pas Jean Noel qui a enregistré l'album?


Et bien moi je prends ça comme une putain de bonne nouvelle !
Deux PRIESTs pour le prix d'un, que demander de plus ?!
Hâte de voir ça en live...


Comme vous je vais me pencher sur cet album. Par contre je n'ai jamais bouder ke groupe lors de ses prestations live. Leur chanteur est un très puissant frontman


C'est très bon


En effet pas mal du tout dans le genre. Même si déjà entendu 1000 fois. Plus Grave que Grave !


Ca sent vraiment la fin du bal, là.


Le pire la dedans, c'est que tout le monde serait d'accord pour qu'il dise stop. Mais malgré son statut de star, ses thunes etc... Il ne sait faire qu'une chose, c'est chanter sur scène. Dans ce sens, la célébrité c'est moche. Ozzy est mort vive ozzy !


Excellente nouvelle ! Hâte de les voir à Toulouse avec Holt.