Shhhtttt... Ecoutez ce silence assourdissant qui pèse sur vous ! Ecoutez le silence de ces espaces infinies qui résonnent à travers le temps, qui vous plonge petit à petit au plus profond de vous-même. Ecoutez ce silence, écoutez cette écho funèbre, cette marche douce et tranquille qui vous emmène au-delà de tout ce qui vie, au-delà de tout ce qui est, au-delà du néant. Shhhtt… Écoutez ! Elle arrive ! Elle vient vous chercher, il est temps…

Oui il est temps ! Il est temps de parler de Mirror Reaper, un album de BELL WITCH sorti il y a presque deux mois déjà. Ce monolithe venant tout droit de Seattle aux Etats-Unis est pour moi l’un des meilleurs albums de Doom sorti cette année. Le groupe en est là à sa 4ème sortie, avec à son actif 2 albums et une démo. Formé en 2010, ce duo américain composé de Dylan Desmond et Jesse Shreibman nous avait déjà bien marqué en 2015 avec son précédent album Four Phantoms. Opérant dans un Doom/Funeral Doom presque ambiant BELL WITCH nous transporte dans les recoins les plus sombres de notre âme, nous laissant seul face à l’immensité de cette vacuité intérieure qui nous pèse à tous. Par sa maîtrise des silences, un son très travaillé, et une gestion des volumes vraiment minutieuse le groupe créé un univers qu’il lui est propre.

Avec ce Mirror Reaper, le groupe a décidé de frapper fort. Le duo nous sort ici une piste unique de 83 minutes. Une piste très lente, se reposant sur atmosphère lourde contrastée d’un silence omniprésent très troublant. Pourtant pendant 83 minutes on ne décroche pas. La force du groupe réside vraiment dans la maîtrise totale de leur son en jouant vraiment sur les nuances et les contrastes. Leur maîtrise est d’autant plus intéressante car le duo ne possède pas de guitare, en effet Dylan Desmond joue sur une basse 6 cordes dont le son est modifié par tout un tas de pédales, nous donnant parfois l’illusion que l’homme joue sur une guitare. Il créé alors une nappe sonore unique évoluant à chaque seconde, en jouant parfois sur la récurrence de certains motifs. On se plonge donc doucement dans l’univers du groupe, très sombre, avec ce son très réverbé, et de temps en temps la voix de Dylan Desmond qui sublime tout ça d’un chant claire, éthérique, très profond tantôt plus personnel et plus triste. Le batteur Jesse Shreibman chante également, se chargeant plus de la partie growl, avec un scream vraiment très caverneux très typique du genre mais qui permet de contraster avec la voix claire. En parlant du batteur, parlons un peu de la batterie. Elle aussi fait preuve d’une finesse incroyable, elle tient vraiment son rôle de renfort en se maintenant dans un jeu très subtil notamment dans l’intention portée à chacun des coups, tantôt très doux, tantôt vraiment brutaux. Elle aussi est très reverbée, ce qui je trouve, permet de renforcer l’intensité émotionnelle de ce jeu très lourd et en même temps très léger. En plus de ça je suis toujours étonné de voir la précision rythmique que le groupe arrive à tenir en live, car dieu sait qu’il est bien plus dur d’être aussi précis quand on joue à un tempo si bas.

BELL WITCH a donc placé la barre encore plus haut avec ce nouvel album qui s’avère être une fois de plus très profond. On entame donc un nouveau périple vers les profondeurs noirâtres de nos existences. On s’interroge, on se nourrit de la substance délétère que nous offre cette musique, on observe le vide et le silence sous toutes ses formes avant de disparaître dans une larme brillante, renfermant toute la solitude qui nous ronge.  

Titres de l'album :

1- Mirror Reaper

Facebook officiel
Bandcamp

par L'Apache le 09/12/2017 à 12:57
85 %    411

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Jus de cadavre
membre enregistré
09/12/2017 à 11:12:57
Je ne connais pas le groupe, mais c'est une des plus belles cover de l'année à n'en point douter !

Ajouter un commentaire


Lowest Creature

Sacrilegious Pain

Wretch

Man or Machine

Sabaton

The Great War

Pendulum Of Fortune

Return To Eden

Horndal

Remains

Protector

Summon the Hordes

Majesty

Legends

Dead Horse

Horsecore: An Unrelated Story That's Time Consuming

Затемно (zatemno)

В петле

Hollow Haze

Between Wild Landscapes and Deep Blue Seas

Nyss

Dépayser

Shit Life

Reign In Bud

Teleport

The Expansion

Alcotopia

It Hits the Spot

Pounder

••

Night Screamer

Dead of Night

No Sun Rises

Ascent/Decay

Vilest Breed

Live Fuck Die

Riot City

Burn the Night

Combichrist + Terrolokaust

RBD / 17/07/2019
Electro

Live-report - Impetuous Ritual / Ascended Dead / Scumslaught

Jus de cadavre / 14/07/2019
Death Metal

Napalm Death + A.C.O.D.

RBD / 12/07/2019
Black Metal Symphonique

Municipal Waste + Terror Shark + Dirty Wheels

RBD / 10/07/2019
Hardcore Metal

Live-report HELLFEST 2019 / Dimanche

Jus de cadavre / 07/07/2019
Hellfest Open Air

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

J'ai l'impression que le précédent était sorti avant-hier, ils tiennent le rythme ceux-là !


Aaaaaaahhh !!!
C'était le bon vieux temps tout de même hein…
(Vieux con speaking)


dégageait*


Kerry King + 1.
C'est vrai que leur show dégagé pas mal.
J'en ai été d'ailleurs le premier surpris sur le moment...


Je viens de me choper le Pantera. Que j'avais en fait déjà en bootleg sous le nom de "Black Tooth" !
Tant pis... un énorme live en tout cas ! Ultra bourrin !


Magique


ah ouais ? le pantera me fait bien envie aussi ! je l'ai qu'en bootleg degeu et pas complet...


Rien à voir, mais j'ai le Nailbomb en CD du Dynamo...


ce live est sortit ya quelques semaines deja ;) dans la meme serie il y a aussi le live de testament de la meme année.


ah le bon vieux groupe en carton


très mou


Oui, belle pochette !! :)


Je n'aurais jamais cru qu'un jour un groupe ose s'arroger ce nom sacré...


Voilà la meilleure pochette de tous les temps !!


Mou ?!!! Euh...


Un autre groupe qui a tout démonté sur ce Hellfest c'est Anthrax !

Bordel encore furieux ça vieillit pas, putain de patate.

https://www.youtube.com/watch?v=pHKTjsYlNh0


+ 1 bordel !!!
(Comme souvent avec Sieur Jus de cadavre...)


Indifférence générale !


Meilleur concert du Hell, un groupe fou ! J'aimerais vraiment les voir dans une petite salle chauffée à blanc... ça doit faire encore plus mal !


ça tartine toujours aussi gras Guttural Slug ! par contre je viens de me rendre compte que j'ai zappé le 2eme album. BWUUUUUUHHHHHH