Patrón

PatrÓn

29/05/2020

Klonosphere

Tout nouveau projet emmené par le frontman de LOADING DATA, PATRÓN publie son premier album éponyme constitué d'idées que le chanteur a amassé et qui tirent leur inspiration du Stoner Rock, voire Desert Rock à la KYUSS certes mais aussi une vision du Rock'n'Roll des années 50 matérialisée par ce chant très théâtral.
Bien entendu on retrouve ce Rock que LOADING DATA développait mais l'esprit Crooner est bien plus présent ici dans le traitement vocal notamment. Et puis il y a cette guitare au groove sensible mais qui peut se montrer assez menaçante également, un bel équilibre qui pourrait faire penser à la démarche d'un VOLBEAT cantonnée au genre Rock sans chercher à piocher dans le Heavy.
Patrón étant aux Etats-Unis depuis quelques années maintenant, la production de cet album s'est faite là-bas et pas par n'importe qui, l'homme sait s'entourer. Alain Johannes (ELEVEN, THEM CROOKED VULTURES, CHRIS CORNELL BAND) s'est occupé de la production et du mixage de cet album à Los Angeles et quelques invités viennent prêter main forte comme Joey Castillo (DANZIG, QUEENS OF THE STONE AGE...), Nick Oliveri (KYUSS, QUEENS OF THE STONE AGE, MONDO GENERATOR), Barrett Martin (MAD SEASON, SCREAMING TREES...). Et le résultat est d'une fraîcheur qui colle parfaitement au style Sexy Rock qui était le postulat de départ. En effet, "Who Do You Dance For" pue le sexe tout comme "Room With A View" mais vous pouvez également remuer vos petites (et moins petites) fesses sur un "Very Bad Boy" au ton plus grave. Il faut dire que sur cet album, les refrains sont particulièrement soignés, les parties de guitare n'hésitent pas à aller chercher quelques sonorités inhabituelles si ce n'est dans le Desert Rock à tendance psychédélique, de là à dire qu'après l'écoute de cet album on est comme une séance de sexe sous GHB, je vous laisserai juger !

Le fuzz insufflé dans le son des guitares nous renvoie très clairement vers KYUSS mais ces guitares gardent une légèreté dans le grain qui évoque sans problème les débuts du Rock'n'roll, un contraste parfaitement maitrisé tant dans l’exécution que dans la mise en son et puis derrière il y a ce jeu de batterie qui peut paraître minimaliste mais qui se révèle extrêmement subtil, notamment sur les cymbales (assez discrètes dans le mix d'ailleurs) et d'une profondeur avec ces toms accordés bien grave.
Tous les ingrédients sont donc là pour faire de ce Patrón, un album à succès, une qualité d'écriture, une production au poil, une invitation au sexe et des refrains accrocheurs que l'on chantonne ensuite dès la première écoute. C'est bien simple, c'est comme si l'album avait 60 ans et qu'on le redécouvrait après plusieurs années sans l'avoir écouté. Tout y est très fluide alors que pourrait-il lui manquer ? Très franchement, pas grand chose... une proximité avec KYUSS qui pourrait déranger quelques amateurs mais dans le style difficile de ne pas évoquer les maitres du genre, vous en conviendrez. On pourrait aussi regretter le manque de purée envoyée par le groupe, même sur les titres plus directs comme "Jump In The Fire" ou "Hold Me Tight", le chant vient adoucir les instruments qui pourraient avoir tendance à s'emballer, une façon de rester connecté avec les racines du Rock'n'roll et lorsque ces racines donnent l'excellent "The Maker" absolument irrésistible, on tombe sous le charme.

Certes, l'exagération du chant façon Crooner peut irriter certains, surtout depuis que VOLBEAT n'est plus que l'ombre de lui-même, et un titre comme "Seventeen" ne calmera pas ce fait mais ce serait là l'unique exemple d’exagération de ce trait de voix si particulier. Un titre comme "Leave It All Behind" rappellera plus la façon de chanter d'un Mike Patton et nous éloigne du coup des premiers amours du groupe de façon très salutaire.
Et même si la base de ce qu'est PATRÓN pouvait déjà se ressentir dans LOADING DATA, le chanteur-guitariste a ici poussé le concept plus loin qu'il n'a jamais été et n'aurait certainement pas trouvé sa place au sein de ce dernier. Le groupe devait tourner en Europe, les dates sont reportées, et sans que l'on sache si une suite sera donné à ce premier essai réussi, on ne peut que s'incliner face à une démonstration de maitrise d'un genre si Américain.

Tracklist :

  1. Room With A View
  2. Who Do You Dance For ?
  3. Very Bad Boy
  4. Jump In The Fire
  5. The Maker
  6. Hold Me Tight
  7. Seventeen
  8. Around My Neck
  9. Leave It All Behind
  10. She Devil
  11. How To Land

Facebook

par Simony le 05/05/2020 à 12:00
92 %    257

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Licence to Kill

mortne2001 04/06/2020

Mood Swings

mortne2001 02/06/2020

Wintersun

JérémBVL 01/06/2020

Songs For Insects

mortne2001 30/05/2020

Solstice

mortne2001 28/05/2020

The Triumph Of Steel

JérémBVL 27/05/2020

The Gathering 2006

RBD 26/05/2020

End Of Society's Sanity

mortne2001 25/05/2020

Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Amazing Copy

Les Cro-Mags doivent être contents. :-)

06/06/2020, 20:48

Jus de cadavre

"Les premiers numéros sont parus fin 1992 et nous venons de sortir notre n°87 en février dernier."
Eh ben... Chapeau ! C'est ce qui s'appelle la passion.

06/06/2020, 12:39

RBD

Excellent ! Je les avais vus il y a dix ans pile, bonne claque de Sludge Stoner pur, propre, bourru et très en place, qui sortait pourtant des sentiers battus du style côté bayou ou côté asphalte.

06/06/2020, 12:19

KaneIsBack

Jamais vu le groupe en live, en grande partie à cause de leur réputation catastrophique. Mais j'adore sur album, et ce disque, malgré ses défauts, reste une de mes références (il faut dire qu'il fait partie des premiers albums que je me suis payé). Par contre, je tiens à dire ici haut et for(...)

05/06/2020, 21:41

poybe

Perso je les ai vus il y a une dizaine d'années à la coopé de Clermont (tournée avec Moonspell, Turisas et Dead Shape Figure (là j'ai du rechercher le nom du groupe ^^)), je n'en garde pas un mauvais souvenir. Le son était bon, la prestation correcte, sans être non plus transcendante ... j'av(...)

05/06/2020, 18:45

Hair-dressing Curiosity

@ Humungus :
:-)))))

N'empêche que pour ceux qui avaient biberonné aux 4 Horsemen dans les 80's, devoir subir des curetages du prose comme Load/Reload/St Anger... bordel ! la cicatrisation des sphincters a pris du temps. C'est un peu comme les rhumatismes, ça se réveille mêm(...)

05/06/2020, 17:05

Reading Bouquinerie

Naaa, c'est de la petite série, réimprimé par paquets de 12. :-D

Raaa n'empêche j'ai hâte de lire ça ! Ca va raviver des souvenirs !
(mode "vieux con", avec ses demo tapes sous le bras)

05/06/2020, 16:51

Lifting Catastrophy

J'en viens à penser que le récit d'un BON concert de Cradle ça permet finalement de démasquer à coup sûr un pseudo spectateur qui en fait ne les a jamais vus live. :-))))))




Non allez, pas tapé !! c'était juste pour faire du mauvais esprit. :-)))))

05/06/2020, 16:47

Goughy

Je n'ai que cet album et "Beauty", vu 5 ou 6 fois, toujours en festival ou "gros concert" dons ils n'étaient pas tête d'affiche, je n'ai jamais entendu pareille bouillie sonore pour aucun groupe, même du grind de squat.
On en parle parfois avec mon pote qui me dit que je ment, qu'on les a v(...)

05/06/2020, 15:57

Humungus

4ème réédition putain !?!?
Musso n'a qu'à bien se tenir !

PS : A quand dans la Pléiade ???

05/06/2020, 13:12

Humungus

Bah écoutes, j'ai fort bien fait de ne faire aucun commentaire hier soir car tu as (d)écrit en mille fois mieux qu'elle était mon ressenti sur le sujet...
Merci Professeur Hair-dressing Curiosity.

05/06/2020, 13:10

Hair-dressing Curiosity

Je pense que c'est un tout.
S'ils n'avaient pas à ce point retourné leur veste, il y aurait eu une meilleure acceptation du look, parce qu'ils avaient un tel capital sympathie et affectif avec le public que les fans auraient évoqué ça 6 mois plus ce serait passé crème.
Mais quand (...)

05/06/2020, 12:27

Reading Bouquinerie

maLin

05/06/2020, 12:20

Reading Bouquinerie

C'est main, je viens de me délester de 46 balles. :-))))

(merci MetalNews !!)

05/06/2020, 12:20

Arioch91

Excellent ouvrage que je recommande !

05/06/2020, 07:09

Humungus

Sachant que j'ai dû les voir 3 ou 4 fois, j'ai donc eu l'immense malchance de tomber à chaque fois sur une de leurs 5 mauvaises prestations live.

The Trve Humungus.

05/06/2020, 05:22

Satan

Deux choses :
1) C'est "Whore" en non "Wore".
2) De plus, c'est le nom de l'opus qui prend des petits points (au nombre de 5) et non le titre éponyme qui s'écrit d'une seule traite.
Désolé d'être pénible mais on se doit de respecter les chefs-d’œuvre jusque dans les moindr(...)

04/06/2020, 23:18

Satan

Il est parfaitement risible que l'argument number 1 de l'époque était "ils ont coup leurs cheveux". Ça en dit long sur le degré d'immaturité de bon nombre de métalleux malheureusement.

04/06/2020, 23:05

lolo

pas mal le chat planqué dans les gradins!

04/06/2020, 15:55

Humungus

"Age tendre et têtes de con" voulais-tu dire non ?

04/06/2020, 13:07